FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 Exhortations journalières - Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Exhortations journalières - Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez:   Mar 23 Mai 2017 - 6:44

Rappel du premier message :


Luc 6.27-36 Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez: Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous détestent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un prend ton manteau, ne l'empêche pas de prendre encore ta chemise. Donne à toute personne qui t'adresse une demande et ne réclame pas ton bien à celui qui s'en empare. Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le [vous aussi] de même pour eux. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance en avez-vous? En effet, les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quelle estime en avez-vous? [En effet,] les pécheurs aussi agissent de même. Et si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quel gré vous en sait-on? [En effet,] les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs afin de recevoir l'équivalent. Mais aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Votre récompense sera grande et vous serez fils du Très-Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants. Lire la suite...

le nouveau réalisme
Cette façon de vivre à laquelle le Sauveur nous appelle, n’est-elle pas de la folie ? L’expérience millénaire de l’humanité est contredite sur toute la ligne et notre égoïsme désemparé se hérisse à ces paroles.

(Se) donner à fonds perdu !
Et pourtant… si nous, chrétiens, disciples attirés par la vérité, nous étions nombreux à vivre ces attitudes risquées dans la foi en notre Maître, n’est-ce pas alors que nous verrions notre entourage remué et retourné pour le meilleur ?
– En faisant grâce à ceux et celles qui ne le méritent pas aussi bien qu’aux méritants.
– En ne ripostant pas avec la mentalité et les méthodes de l’agresseur, nous agissons comme Dieu agit envers nous, nous sortons des cadres étroits et conformistes, libérés par l’Esprit du Très-Haut, et tout le monde est surpris, désarçonné ! Nous faisons une brèche dans la glace et le Royaume avance !

Pourquoi ne l’appliquons-nous pas (ou si peu) ? Pourquoi nous contentons-nous d’investir là où nous attendons un retour de placement et non chez ceux qui ne peuvent nous rendre la pareille ? Si l’on y réfléchit bien, pour deux raisons principales :
1) Parce que nous ne nous confions pas en Jésus avec la foi qui prend des risques, même si nous l’appelons Seigneur. Nous oublions qu’il est ressuscité des morts et vainqueur du monde !
2) Parce que nous gardons pour nous seuls la miséricorde de notre Père compatissant (36). Elle ne remue pas souvent nos entrailles devant l’humanité en perdition ! Alors, ne retenons pas pour nous seuls la bénédiction, l’amour que nous avons reçus… Et appuyons-nous avec une parfaite confiance sur le Fils de Dieu ! Jean-Pierre Besse

Prière
Père, viens au secours de ma faiblesse. Au nom de Jésus ton Oint, renouvelle en moi un esprit bien disposé, ton Esprit, la même onction qui était sur Jésus le Messie ! Je veux relire tes paroles !

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee

AuteurMessage
Josy
Admin


Nombre de messages : 4282
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: S'encourager mutuellement   Jeu 15 Juin 2017 - 6:17



N’abandonnant pas le rassemblement de nous-mêmes comme quelques-uns ont l’habitude de faire, mais nous exhortant l’un l’autre, et cela d’autant plus que vous voyez le jour approcher.  Hébreux 10. 25

S'encourager mutuellement

Je peux adorer Dieu tout seul, je n’ai pas besoin d’aller à l’église, déclarait un jeune homme. Cela est vrai jusqu’à un certain point: chacun peut adorer et louer Dieu dans le particulier. Cependant la Bible n’envisage pas les chrétiens comme restant isolés, comme étant sur une île. En fait, le verset cité nous dit justement le contraire. Que nous le réalisions ou non, nous avons besoin les uns des autres. Le croyant qui semble avoir le moins d’importance peut être celui que le Seigneur emploiera pour répondre à un besoin dans ma vie.

Lorsque nous nous réunissons avec d’autres chrétiens, n’avons-nous pas quelquefois cette pensée: Qu’est-ce que je peux bien gagner à aller là? La première pensée devrait être de rencontrer le Seigneur et de répondre à ce qu'il attend de moi.

Mais il serait bon de demander aussi au Seigneur: En quoi puis-je être utile aux autres aujourd’hui? Et: Qui est celui ou celle que nous pourrions bien encourager? SelonHébreux 3. 13, nous devrions souvent mettre en pratique cette manière de nous encourager: “Exhortez-vous l’un l’autre chaque jour, aussi longtemps qu’il est dit: Aujourd’hui”.

Nous avons bien des possibilités aujourd'hui pour rester en relation les uns avec les autres: le téléphone, les e-mails, les portables, et tant d’autres moyens peu coûteux pour demeurer en contact avec des amis croyants. Combien il est encourageant pour une personne de recevoir un appel téléphonique inattendu ou un simple e-mail, lui disant que vous priez pour elle aujourd’hui. L’auteur des Proverbes voudrait nous le rappeler quand il dit: “Les bonnes nouvelles d’un pays éloigné sont de l’eau fraîche pour une âme altérée” (25. 25). “L’inquiétude dans le cœur d’un homme l’abat, mais une bonne parole le réjouit” (12. 25). Savons-nous alléger nos fardeaux mutuels, ou les alourdissons-nous? Réalisons-nous que “les paroles agréables sont un rayon de miel, douceur pour l’âme et santé pour les os” (16. 24)?  T. P. Hadle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4282
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: C’est l’intention qui compte ?   Mer 14 Juin 2017 - 6:52



C’est l’intention qui compte

On chargea le coffre de Dieu sur un chariot neuf après l’avoir pris de la maison d’Abinadab. Ouzza et Ahyo conduisaient le chariot.  1 Chroniques 13.7

Certains disent : « C’est l’intention qui compte ! » et cela leur suffit pour s’excuser quand un bon projet échoue.

Le roi David avait le projet de transporter le coffre de Dieu, l’Arche de l’Alliance, à Jérusalem. C’était un excellent projet, approuvé par les ministres, les prêtres et les lévites, serviteurs du sanctuaire. Le peuple d’Israël accompagnait le cortège en musique avec de grandes réjouissances…

Mais… le coffre de l’Alliance était muni de barres de transport1 et aurait dû être porté impérativement sur les épaules de lévites, et non posé sur un chariot. De plus, si les lévites touchaient le coffre lui-même, ils mourraient2.

Le roi devait posséder une copie de la loi de Dieu et y lire chaque jour. Il aurait dû être au courant de ces règles. Et que dire des prêtres !

David avait préparé le cortège pour honorer Dieu. L’intention était bonne, mais l’action fut un véritable fiasco ! Ouzza, l’un de prêtres, y laissa la vie en cherchant à retenir le coffre qui vacillait.

Dieu n’est honoré que par notre obéissance à ses instructions. Comme David, nous nous croyons parfois autorisés à en faire à notre tête et à outrepasser la volonté de Dieu.

Or, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices ! 3 Bernard Smagghe

1 Exode 25.12-15           2 Nombres 4.15           3 1 Samuel 15.22

__________________
Lecture proposée : 1er livre des Chroniques, chapitre 13, versets 1 à 14.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4282
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: S’attendre au meilleur   Mar 13 Juin 2017 - 6:46


S’attendre au meilleur

« Quoique nous parlions ainsi, bien-aimés, nous attendons, pour ce qui vous concerne, des choses meilleures et favorables au salut » (Hébreux 6.9).

Il y a quelques années, un livre, écrit par feu le pasteur Adrien Bessaguet, avait pour titre : « Le meilleur est devant nous. » A lui seul, ce titre est tout un programme. C’est cette vision que l’auteur de l’épître aux Hébreux veut nous communiquer lorsqu’il écrit : « Nous attendons pour ce qui vous concerne des choses meilleures. »

L’auteur veut mettre en évidence que l’avertissement lancé précédemment n’a pas pour but de décourager et paralyser, mais qu’il vise à éveiller l’attention, et stimuler le désir de s’enraciner dans la grâce. C’est comme s’il leur avait dit : « Alors que vous avez goûté à toutes les dimensions de la grâce, il n’est pas possible que vous sortiez de cette voie pour tomber dans la voie des œuvres où il n’y a pas de place pour le relèvement et le progrès. Nous nous attendons à ce que vous alliez plus loin dans la découverte de cette grâce, sur laquelle repose votre salut. »

L’auteur ne souhaite pas le jugement divin sur ses lecteurs, mais il leur insuffle une vision positive : « Nous attendons des choses meilleures. » L’auteur rappelle que le progrès est possible et qu’il doit être envisagé uniquement sur la base de la foi, comme le fit Abraham.

Parfois, certaines situations peuvent nous paraître désespérées, sans issue, et pourtant, même dans de telles situations, nous pouvons nous attendre au meilleur. La situation du peuple d’Israël face à la mer Rouge, ayant le désert à droite et à gauche, les armées de Pharaon dans leur dos, était désespérée, et pourtant le meilleur était devant eux. Dieu ouvrit une route au milieu de la mer. La situation d’Elie fuyant Jézabel était dramatique, et pourtant le meilleur était devant lui à Horeb. Nous pourrions multiplier les exemples dans la Bible, mais expérimentez vous-mêmes cette vérité. Faîtes confiance à Dieu, reposez-vous sur la grâce qui est en Jésus-Christ.

Job savait, que craindre le pire, c’était s’exposer au malheur : « Ce que je crains, c’est ce qui m’arrive ; ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint.  » (Job 3.25). A contrario, s’attendre au meilleur, c’est tendre vers les projets de bénédiction que Dieu a pour nous : « Je connais les projets que j’ai formé sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance » (Jérémie 29.11).

Un conseil pour ce jour :
Mon frère, ma sœur, attendez-vous à des choses meilleures dans votre vie, et dans la vie de ceux qui vous entourent. Ne vous attardez pas sur vos faiblesses, et encore moins sur les faiblesses des autres, attendez-vous à ce que des changements positifs se produisent en vous et autour de vous, par la grâce de Dieu.  Paul Calzada
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4282
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Se débattre pour survivre, ou croire pour vivre !   Lun 12 Juin 2017 - 6:23



Se débattre pour survivre, ou croire pour vivre !

« Soutiens-moi selon ta promesse, et je vivrai  » (Psaume 119:116)

Deux options s’offrent à toi, comme à chacun de nous.

Quand les choses ne marchent pas comme tu l’attendais, cela peut te plonger dans une perte totale de repères. Et là, tu commences à vivre un combat intérieur entre ce que tu espérais, et ce que tu vois se passer. Tu cherches ensuite à rattraper la « sauce », et à contre courant tu essayes de toutes tes forces d’avancer…

C’est un peu comme si tu faisais une super croisière au pays des fjords (Norvège par exemple), et tout à coup, tu bascules par-dessus bord dans une eau à moins de 10°c.

Le premier réflexe est de nager (après avoir crié bien sûr), pour essayer de rattraper le bateau. Mais tu vas vite te rendre compte que malgré tous tes efforts, le bateau est de plus en plus loin.

Pire selon une étude, plus tu nages, plus ton corps se refroidit. En fait, ton sang qui est contraint d’irriguer les muscles supérieurs se refroidit en circulant plus rapidement à la surface de ton corps qui est en contact avec l’eau. Cela amène irrémédiablement la température du corps à diminuer.

Pour résumer, plus tu te débats, plus tu diminues tes chances de survie…

C’est là que Dieu t’envoie sa « bouée », Sa Parole, une promesse, une pensée furtive paradoxalement positive…

Soit tu la laisses passer sans t’y attacher, et tu continues tes efforts, soit tu l’attrapes, et la serres très fort (dans ton cœur).

Si tu as choisi la deuxième option, celui qui t’a lancé la « bouée » va te hisser à bord. C’est Sa promesse. Le psalmiste l’avait compris, il savait qu’en comptant sur la promesse divine, il allait vivre.

Ce que Dieu a promis, son bras l’accomplit ? Son bras puissant va te sortir de la mer d’épreuves dans laquelle tu es plongé. Il va empêcher que tu sombres, noyé dans tes soucis. Ta part, c’est t’accrocher coûte que coûte à Ses promesses.

Ma prière en ce jour :
Seigneur je m’appuie sur tes promesses, et tu me fais vivre. Amen! Nicolas Panza
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4282
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Que tout ce qui respire loue Jah!   Dim 11 Juin 2017 - 5:31



Que tout ce qui respire loue Jah! Louez Jah!   Psaume 150. 6

Le Seigneur Jésus, dans le premier et le dernier Psaume

Ce dernier verset des Psaumes présente le résultat de la venue du Seigneur ici-bas, du moins pour ce qui concerne la terre. Il est l'homme bienheureux du premier Psaume, qui ne marchait pas dans le conseil des méchants, mais qui avait son plaisir en la loi de l'Éternel, et méditait dans sa loi jour et nuit (v. 1, 2). Toutes ses aspirations étaient un Alléluia, Bénissez l'Éternel! Son cœur consacré ne battait que pour Dieu. Le Père était glorifié dans chacune de ses paroles, chacune de ses actions. En lui brillait toute l'excellence morale dans une perfection infinie.

Il portera du fruit en toute saison, sa feuille ne se flétrira pas, et tout ce qu'il fait prospérera (v. 3). L'homme a cru que la lumière de Christ allait, sans résister, s'éteindre pour toujours quand il a été emmené à la croix. Mais il va revenir. Lui, “le soleil de justice” (Malachie 4. 2), apparaîtra: alors se lèvera le matin après lequel les enfants de Dieu ont toujours soupiré, “un matin sans nuages” (2 Samuel 23. 4).

Christ marquera son royaume de son caractère béni, reflétant la gloire qui resplendit en lui. Tout gémissement, tout murmure, tout cri d'angoisse feront silence, et l'obscurité disparaîtra devant l'éclat de sa présence. “Toute la terre sera remplie de la gloire de l'Éternel!” (Nombres 14. 21). De même que son souffle était un Alléluia quand il était ici-bas, tout ce qui aura souffle de vie entonnera alors un Alléluia: “Louez Jah!”.

L'ascension et la chute des royaumes, l'accumulation de questions compliquées, les conflits d'intérêts, toujours plus âpres avec les années – tout prouve l'instabilité des choses de ce monde et remplit d'inquiétude les cœurs des hommes, mais ne trouble pas celui qui, des yeux de la foi, voit Jésus (Hébreux 2. 9). L'Étoile du matin, annonciatrice du jour, brille pour lui au ciel et remplit son cœur d'espérance (2 Pierre 1. 19; Apocalypse 22. 16, 17), de sorte qu'il peut s'écrier: Alléluia, le Seigneur vient.  J.T. Mawson

Il vient, il vient, du séjour de la gloire,
Christ, le Sauveur qui mourut sur la croix:
Et tous les saints proclamant sa victoire,
Eux qui, jadis, ont écouté sa voix,
– Alléluia! Alléluia! –
Feront cortège au puissant Roi des rois.  A. Ladrierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4282
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Laissez la "fleur rare" éclore dans votre vie   Sam 10 Juin 2017 - 5:21


Laissez la "fleur rare" éclore dans votre vie

"Il rendra son désert semblable à un Éden."   Esaïe 51.3

Un botaniste amateur consacrait sa fortune et ses talents à la culture des orchidées. Ses serres étaient pleines de plantes étranges et précieuses, provenant des pays les plus éloignés et sur lesquelles il veillait avec un soin jaloux.

Il voulait mieux encore : créer une fleur nouvelle, magnifique, étonnante de forme et de couleur. Mais, ni ses efforts persévérants ni sa science n’avaient abouti.

Lorsque vos plans sont brisés, vos efforts anéantis, votre santé compromise, priez...

Un soir, où il devait s’absenter, il appela le gardien de ses trésors pour lui recommander d’user d’une vigilance particulière et d’avoir soin de fermer portes et fenêtres, car un orage menaçait dans le lointain. Le gardien promit et le maître s’en alla, confiant. Or, le gardien fut infidèle à sa parole. L’orage survint, le vent souffla en tempête, s’engouffra dans les serres aux fenêtres mal closes, en arracha les vitres par où pénétrèrent des trombes d’eau et d’énormes grêlons.

Le désastre fut affreux. Dans les serres brisées, inondées, les orchidées gisaient, lamentables, mélangées à des débris de verre.

À son retour, le maître furieux, désespéré de ce malheur, se montra inconsolable.

Cependant, après quelque temps, il finit par rassembler tant bien que mal les restes mutilés de ses collections et tenta de reconstituer ses serres.

Une année, deux années s’écoulèrent. Quelques orchidées se mirent à fleurir, péniblement, pauvrement. Où était leur gloire d’autrefois ?

Mais, ô surprise ! Un jour, on vit poindre le bouton d’une fleur inconnue qui, bientôt, s’ouvrit toute grande, merveilleuse, inédite. C’était la fleur tant cherchée, tant rêvée : sa création était due à l’orage dévastateur !

Cette découverte consola le botaniste de son long chagrin et, pour rappeler l’origine de la fleur rare, il l’appela : "l’orchidée-ouragan".

Émergeant de ses misères, un poète donnait ce sage conseil : "Dépouille devant tous l’orgueil qui te dévore, cœur gonflé d’amertume et qui t’es cru fermé, aime et tu renaîtras, fais-toi fleur pour éclore."

Une action pour aujourd’hui
Lorsque vos plans sont brisés, vos efforts anéantis, votre santé compromise, priez pour vous rappeler que ces heures de détresse et d’obscurité peuvent faire éclore "la fleur rare", le bonheur vainement cherché et que vous n’espériez plus, la joie d’essence supérieure qui absorbe peines et amertumes.
Jean-Louis Gaillard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4282
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Sois loyal envers toi-même   Ven 9 Juin 2017 - 6:26


" Sois loyal envers toi-même "

« Des trésors acquis par une langue fausse sont une vanité fugitive » Proverbe 21.6

Il est plus facile de garder votre intégrité que de la retrouver. Il y a sans doute un prix à payer pour rester droit, mais abandonner vos principes vous coûtera bien plus cher.

« Comme une perdrix qui couve ce qu’elle n’a pas pondu, tel est celui qui acquiert des richesses injustement ; au milieu de ses jours il doit les quitter, et au moment de sa fin, il n’est qu’un insensé » (Jér 17.11).

En 1994, le champion de golf Davis Love joue sa qualification dans un tournoi. Incapable de se souvenir s’il avait ou non enfreint la règle lors d’un coup précédent, il s’inflige lui-même un point de pénalité. À cause de ce point perdu, il est éliminé du tournoi. À la fin de la saison, il lui manque 590 dollars de gains pour être automatiquement qualifié au Masters d’Augusta, et il a besoin d’une victoire pour intégrer l’événement golfique le plus prestigieux de l’année. Heureusement, l’histoire finit bien. La semaine qui précède le grand rendez-vous, il se qualifie en gagnant l’open de la Nouvelle-Orléans et remporte 237 600 dollars en finissant deuxième du Masters en 1995. Plus tard, lorsqu’on lui demande ce qu’il aurait ressenti s’il avait manqué le Masters à cause de ce point de pénalité, Love répond : « Demandez-moi plutôt ce que j’aurais ressenti si je m’étais qualifié et passé le reste de ma vie à me demander si j’avais ou non triché. » Comme le dit Shakespeare : « Sois loyal envers toi-même ; et aussi infailliblement que la nuit suit le jour, tu ne pourras être déloyal envers personne » (Hamlet acte 1 scène 3). Bob Gass
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4282
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Sur les marches du Panthéon   Jeu 8 Juin 2017 - 6:02



Sur les marches du Panthéon

Puisque le Panthéon est quasi inaccessible, ils sont nombreux ceux qui ont pris d'autres dispositions pour leurs funérailles et pour le devenir des biens qu'ils peuvent posséder. Mais leurs arrangements restent du même ordre que le bouquet de fleurs des quatre saisons demandé dans la chanson enfantine.

En effet, si la mort est manifestement une fin, elle n'est pas la fin des fins. Elle n'est pas ce qu'il y a en dernier. La Bible affirme clairement que c'est le Christ qui est le dernier, comme il est aussi le premier (Ap 1.18), Elle nous dit qu'Il a devancé les siens pour leur préparer une place (Jn 14.2).

Les dispositions que chacun aura prises au préalable seront alors déterminantes. Car un testament doit obligatoirement être établi du vivant du testateur. Et la Bible souligne de plus que c'est Dieu, et lui seul, qui jugera de la validité de ces dispositions (He 9.27).

Ne devrions-nous pas être au moins aussi avisés pour les réalités éternelles que nous le sommes pour celles qui sont passagères? Par bonheur, pour que nous ne nous égarions pas dans le dédale de notre imagination, encombrée souvent par toutes sortes de pensées, la Parole de Dieu nous indique clairement la route à prendre. C'est le Christ de l'Evangile, dit-elle, qu'il faut suivre. Il est à la fois le chemin, la vérité et la vie (Jn 14.6). Lui emboiter le pas provoque des remises en ordre parfois profondes, mais combien salutaires. Mais avec lui, la mort perd son effroi puisqu'il l'a vaincue et y accompagne ceux qui lui ont fait confiance; avec lui l'accueil du Père céleste est assuré; avec lui commence, dès ici-bas, une vie qui trouvera son plein épanouissement dans son Royaume éternel.

Suivre le Christ, c'est déjà mettre les pieds sur les marches du panthéon céleste. Un panthéon qui n'est pas comme ceux de notre terre où l'on conserve les cendres de quelques morts célèbres. C'est celui du triomphe de la Vie à jamais, pour la multitude des disciples du Christ Jésus. André Thobois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4282
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Il est battu par les flots, mais ne sombre pas   Mer 7 Juin 2017 - 6:35



Luc 8.22-25  Un jour, Jésus monta dans une barque avec ses disciples. Il leur dit: «Passons sur l'autre rive du lac.» Et ils partirent. Pendant qu'ils naviguaient, Jésus s'endormit. Un tourbillon s'abattit sur le lac, la barque se remplissait d'eau et ils étaient en danger. Ils s'approchèrent et le réveillèrent en disant: «Maître, maître, nous allons mourir.» Il se réveilla et menaça le vent et les flots. Ceux-ci s'apaisèrent et il y eut un calme plat. Puis il leur dit: «Où est votre foi?» Saisis de frayeur et d'étonnement, ils se dirent les uns aux autres: «Qui est donc cet homme? Il donne des ordres même au vent et à l'eau, et ils lui obéissent!»

« Il est battu par les flots, mais ne sombre pas » 1

Alors que je m’apprêtais à écrire la note d’aujourd’hui, j’ai visionné une vidéo, postée par la marine nationale française, montrant les deux leaders du Vendée Globe naviguant en pleine tempête au large des Kerguelen. Ce qui m’a frappé d’emblée, c’est le calme impressionnant de ces deux hommes, seuls sur leur bateau au milieu d’une mer déchaînée. Alors que son voilier était presque constamment balayé par les déferlantes, Alex Thompson n’a pas hésité à grimper sur le roof et à déployer un drapeau anglais pour saluer l’hélicoptère qui le survolait. Il avait l’air aussi à l’aise qu’un plaisancier en baie de Nice par un beau matin de juillet.

« Où est votre foi ? »

Le texte de ce jour nous parle d’une tempête. On le commente généralement en disant que nous devons baser notre foi sur Jésus, qui seul est capable d’apaiser les tempêtes de nos vies. Loin de moi l’idée de mettre en doute cette interprétation qui a si souvent nourri ma foi. Mais je décèle aujourd’hui une autre dimension, moins évidente peut-être, mais non moins importante.

Jésus dort au milieu de la tempête, car il a confiance en ses amis. Il sait qu’ils sont des marins confirmés, compétents, aguerris. Il ne doute pas d’eux !

Alors que si souvent nous doutons de nous-mêmes, nous abandonnant au chaos de nos incertitudes, Jésus nous dit doucement : « Où est ta foi ? Moi, je ne doute pas de toi ! Apprends à te faire confiance ! Et puis, de toute façon… je suis là ! »  Pierre-Yves Zwahlen

Prière
Jésus, ne permets pas que mes doutes, mon inconstance, mon manque d’assurance m’empêchent d’accomplir la tâche que tu espères me voir mener à bien.

Notes:  1: Fluctuat nec mergitur, devise de la ville de Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Exhortations journalières - Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez:   Mar 6 Juin 2017 - 7:06



Élever Dieu au-dessus de ses problèmes

Jean 12 : 32 Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi.

Comme tout pouvoir a été donné à Jésus (Jean 17:2, Matthieu 28:18), c'est Lui que nous devons élever par nos louanges afin que puisqu'Il attire toutes choses à Lui, Il attire aussi vers nous tout ce dont nous avons besoin, simplement, ici sur terre.

Quand on est en Jésus-Christ, on commence à vivre les bénédictions sur terre avant de les vivre au ciel.

On peut faire aussi un parallèle avec Jean 3 : 14-15 Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, 15 afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle.

Dans l'Ancien Testament, on lit que tous ceux qui regardaient au serpent d'airain trouvaient la guérison.
Nombres 21 : 8-9 L'Eternel dit à Moïse : Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche; quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie. 9 Moïse fit un serpent d'airain, et le plaça sur une perche; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d'airain, conservait la vie.

Ce serpent d'airain représentait Jésus, alors tous ceux qui ont un problème peuvent le considérer comme réglé en regardant à Jésus, comme dans mon cas, l'attente d'être maman. Alors si je tourne mes regards vers Lui, si je l'élève Lui, au lieu de passer mon temps à me plaindre que c'est difficile d'avoir des enfants ou pour quelqu'un d'autre de ne pas avoir de mari, de travail ou de santé, ou quoi que ce soit.

Au lieu de passer son temps à se plaindre sur ce qu'on a pas, sur le problème qui nous dérange, sur ce qui nous manque, Dieu nous demande de nous lever et de regarder à Jésus pour recevoir son SHALOM, c'est-à-dire sa paix parfaite où rien ne manque et rien n'est brisé. C'est ce qui se produit quand on élève notre Jésus, quand on tourne les regards vers Lui pour célébrer sa royauté, pour célébrer sa majesté.

Il est écrit dans le Psaume 22 que Dieu siège au milieu de la louange de son peuple et quand Dieu siège c'est pour régner, juger les œuvres du diable (Jean 16:14) et les détruire dans nos vies (1 Jean 3:8). Dieu va donc s'occuper de ce que le diable est venu planter dans nos vies.
Matthieu 15 : 1 Il répondit : Toute plante que n'a pas plantée mon Père céleste sera déracinée.

Ce n'est pas à nous de s'en occuper, cherchons d'abord le royaume de Dieu, Dieu va s'arranger avec le reste (Matthieu 6:33).

Ce n'est pas du déni de ne pas s'occuper de nos problèmes, c'est de la foi que Dieu est bien meilleur que nous pour s'en occuper si on fait comme Jésus et qu'on s'occupe des affaires de notre Père (Luc 2:49).

Tes problèmes ne vont pas changer si tu passes ta vie à les regarder mais par contre, ta situation va se transformer pour le mieux si tu regardes à Celui qui transforme les vies, si tu Le loues.

Au lieu d'être en train de pleurer, tu es dans la joie. Au lieu d'être en train de te morfondre, te plaindre et ouvrir des portes à l'ennemi (Epésiens 4:26-27), tu es dans la joie, tu es dans la célébration, et là, tu fermes les portes à l'ennemi, tu ne lui donnes aucun accès à ta vie aucun droit légal pour t'atteindre. Et avant que tu ne t'en rendes compte, tu vas célébrer la bénédiction, tu vas célébrer la restauration.
Jean 12 : 34 La foule lui répondit : Nous avons appris par la loi que le Christ demeure éternellement; comment donc dis-tu : Il faut que le Fils de l'homme soit élevé ? Qui est ce Fils de l'homme ?

Si tu veux voir Dieu être élevé dans ta maison, si tu veux voir la grandeur de Dieu dans ta vie, sache comment l'élever, sache comment l'adorer, sache comment le célébrer.

Élève-Le au-dessus de tes problèmes. Arrête de donner de l'importance à tes problèmes. Élève-le au-dessus de tes besoins. Au dessus de tes besoins se trouve ton Dieu. Au-dessus de tes problèmes se trouve ton Créateur.

Et ton Seigneur a tout ce qu'il y a de bien pour toi. Il a dit dans Psaumes 37:4 : Fais de l'Eternel tes délices, Et il te donnera ce que ton coeur désire.

Une fois de plus, ce passage nous enseigne qu'il faut célébrer Sa majesté, il faut célébrer le Seigneur, il faut vivre dans Sa justice, il faut aspirer aux choses de Dieu (Colossiens 3:1-2), Il faut mettre toutes nos priorités en Lui afin que tout le reste suive. Donne ta priorité à la louange à Dieu et non à tes problèmes, fais de Dieu la priorité des priorités.

Tous ceux qui élevaient les yeux vers le serpent d'airain étaient sauvés, guéris, restaurés. C'est ça Jésus-Christ, si on pouvait juste fixer les yeux vers Lui, arrêter de célébrer nos problèmes, arrêter de célébrer nos manquements, arrêter de célébrer tout ce qui veut nous maintenir captifs.

Dieu me disait de tourner mes regards vers le Seigneur et l'élever plus que toute chose cette semaine, car c'est Lui ma priorité, c'est Lui mon besoin, c'est Lui mon tout et avec Lui, tout est possible pour moi... Dieu n'a aucune raison de se glorifier dans mes pleurs, mais Il a TOUTES les raisons de se glorifier dans mes louanges adressées à Lui. Merci Seigneur ! Caroline Rheault



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Si nous croyons, Il nous revêtira de la puissance du Saint-Esprit   Dim 4 Juin 2017 - 7:26



Dieu... qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient." Romains 4:17

Notre Dieu appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient. Il sait ouvrir des portes où nous n'en voyons pas. Il sait frayer un chemin où aucune possibilité n'existe. Quand les hommes et les circonstances semblent nous barrer le chemin et que le diable souffle à notre oreille: "Faillite!", restons soumis aux pensées et aux voies de Dieu qui ne sont pas les nôtres... C'est le moment le plus glorieux, celui où notre Seigneur va nous ouvrir Sa voie.

Celui qui appelle, qu'a-t-Il donc en main? Il a devant Lui un monde rebelle et ruiné, l'homme mort dans ses fautes et ses péchés, le chrétien incapable, impuissant, inemployable par nature. Dans chaque individu, Il voit le monde où Il pourra l'envoyer en témoin. Et dans le monde, Il voit chaque individu, et c'est pour celui-là comme pour nous qu'Il dit: J'appelle les choses qui ne sont pas... Si nous nous sommes arrêtés en chemin, reprenons donc la course!

Les choses qui ne sont pas, que sont-elles selon notre texte? L'instrument n'était pas encore prêt, mais l'appel existait déjà. La promesse d'un fils était donnée à Abraham sans les possibilités pour que ce fils naisse. Les circonstances d'Abraham semblaient la négation de son appel. Comment l'appel de Dieu a-t-il été rendu effectif? Par la foi de celui qui était appelé, suivie de l'intervention de Dieu Lui-même dans la vie de celui qui avait cru.

Si nous prenons une attitude de foi, Dieu la sanctionnera par Son intervention, en créant avec nos impossibilités mêmes, des possibilités. Si nous croyons, Il nous revêtira de la puissance du Saint-Esprit, cette puissance reçue par les faibles disciples le jour de la Pentecôte. La puissance du Saint-Esprit revêtira le témoignage que nous rendrons à la cuisine, au bureau, à l'atelier, dans notre humble chambre... C'est ainsi qu'Il sanctionnera notre foi.

Quand tout semble se liguer contre la réalisation des promesses de Dieu dans notre vie, ayons l'attitude d'Abraham qui, espérant contre toute espérance, crut. Et cela nous sera imputé à justice! H.E. Alexander

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ton langage te fait reconnaître.   Sam 3 Juin 2017 - 6:17



Certainement tu es aussi de ces gens-là, car ton langage te fait reconnaître." Matthieu 26:73

Quand ces paroles furent dites de Pierre, il n'était pas où il devait être. Hors de la volonté de Dieu, hors de Son chemin, un disciple est toujours en danger; il est aussi un danger pour les autres. La Parole de Dieu dit avec précision que chacun de nous a son poste désigné. Et nous sommes bénis dans la mesure où nous accomplissons la volonté de Dieu là où Il nous veut.

Mais il y a une deuxième leçon dans ce texte: "Tu es aussi de ces gens-là ... " L'homme du monde possède un instinct très sûr de ce que doit être le chrétien, de ce qu'il doit faire et de ce qu'il doit éviter. Dans toutes les circonstances de la vie, dans tous les milieux sociaux, le monde est souvent plus conscient du véritable niveau de la vie chrétienne que le croyant lui-même. Nous appartenons à Celui dont nous portons le Nom. Veillons donc au témoignage de notre vie, veillons à nos actes qui sont plus importants que nos paroles.

"Ton langage te fait reconnaître." Cette phrase a aussi un sens positif. Même inconsciemment un chrétien doit se faire reconnaître et recommander son Seigneur. Il est dit de Moïse qu'il ne savait pas que la peau de son visage rayonnait. Les pires ennemis des disciples de l'Eglise primitive durent reconnaître que ceux-ci avaient été avec Jésus. Il y a telle chose que l'inconscience de la sainteté; là où la sainteté est réelle, ce sont les autres qui s'en rendent compte; nous n'en savons rien nous-mêmes. C'est le parfum précieux du vase d'albâtre brisé qui se répand dans toute la maison. Etes-vous aussi "de ces gens-là", votre langage vous fait-il connaître?

Chaque enfant de Dieu a le privilège et le pouvoir de rendre témoignage. Le Nom que nous portons dégage un parfum; la présence dé Christ en nous parle à travers nos faits et nos gestes, à travers les actes tout humains de notre vie. Veillons donc à demeurer en Lui. Soyons naturels, évitons tout verbiage religieux, mais recommandons notre Sauveur en toute chose! H. E. Alexander

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La question renversante   Ven 2 Juin 2017 - 6:24



La question renversante

Fils de l'homme, ces ossements peuvent-ils revivre ? (Ézéchiel 37:3)

Ce pécheur peut-il devenir un saint ? Cette vie tordue peut-elle se redresser ? Il n'y a pour cela qu'une seule réponse :

"Seigneur, tu le sais, mais je ne le sais pas." Ne prétendez pas ici faire intervenir votre bon sens, en disant : "Oh ! oui, avec la lecture plus assidue de la Bible, un peu plus de piété, un peu plus de prière, nous arriverons à un résultat."

Il est beaucoup plus facile de faire quelque chose que d'avoir confiance en Dieu. Stimulés par la peur, nous agissons. Mais ce n'est pas de l'inspiration, ce n'est pas de la foi véritable. Et c'est pourquoi tant de gens travaillent pour Dieu, sans collaborer vraiment avec lui. Au fond, est-ce que je crois que Dieu pourra faire ce qui m'est impossible ? Moins je me rends compte que Dieu est capable de venir à mon aide, et plus je suis enclin à désespérer de la conversion des autres. Si j'étais, grâce à mon expérience personnelle, tout pénétré de la grandeur et de la puissance de Dieu, alors je ne douterais plus qu'il pût sauver les autres, quelle que fût leur déchéance. Plus je manque de vie spirituelle, plus je suis envahi par le doute et la crainte.

"Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel Je vais ouvrir vos tombeaux..." Quand Dieu veut me révéler la corruption de la nature humaine, il ouvre mon tombeau. Il me fait voir en moi, pour autant que je suis en dehors de sa grâce, bien plus de possibilité de mal que le pire criminel n'en a jamais réalisé. "En moi, dit Paul, dans mon être charnel, il n'y a rien de bon."Dieu nous révèle ainsi par son Esprit ce que nous sommes naturellement, avant que sa grâce toute-puissante ait agi en nous. O. Chambers

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Les promesses de Dieu subsistent   Jeu 1 Juin 2017 - 6:45



Les promesses de Dieu subsistent

Jette ton pain sur la face des eaux, et après plusieurs jours tu le trouveras. (Ecclésiaste 11:1)

N'attendons pas toujours une récompense immédiate du bien que nous faisons, et ne limitons pas nos efforts aux lieux et aux personnes qui semblent devoir nous payer de retour. L'Égyptien répand sa semence sur les eaux du Nil, et il peut sembler que ce soit la jeter à la rivière ; mais bientôt les eaux baissent, et les grains de riz ou de blé pénètrent dans un sol fertile pour y produire peu après une riche récolte. Faisons du bien aujourd'hui à l'ingrat et au méchant ; instruisons l'insouciant et l'obstiné. Des eaux viendront d'une manière inattendue couvrir ce sol aride et le fertiliser. Nulle part notre travail ne sera vain auprès du Seigneur.

À nous de jeter notre pain sur les eaux, à Dieu d'accomplir cette promesse : « Tu le retrouveras. » Jamais il ne manquera à ses engagements. Toute parole que nous aurons dite de sa part se retrouvera, nous-mêmes en serons témoins. Non pas immédiatement peut-être, mais, un jour ou l'autre, nous récolterons ce que nous aurons semé. Nous devons exercer notre patience, car le Seigneur veut peut-être l'exercer. « Après plusieurs jours, » dit l'Écriture. Et dans plus d'un cas, ces jours deviennent des mois et des années, mais la promesse reste vraie. Dieu gardera sa parole. Gardons à notre tour ses préceptes, et gardons-les en ce jour. Ch. Spurgeon

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Exhortations journalières - Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez:   Mar 30 Mai 2017 - 7:06



S’attendre au meilleur

« Quoique nous parlions ainsi, bien-aimés, nous attendons, pour ce qui vous concerne, des choses meilleures et favorables au salut » (Hébreux 6.9).

Il y a quelques années, un livre, écrit par feu le pasteur Adrien Bessaguet, avait pour titre : « Le meilleur est devant nous. » A lui seul, ce titre est tout un programme. C’est cette vision que l’auteur de l’épître aux Hébreux veut nous communiquer lorsqu’il écrit : « Nous attendons pour ce qui vous concerne des choses meilleures. »

L’auteur veut mettre en évidence que l’avertissement lancé précédemment n’a pas pour but de décourager et paralyser, mais qu’il vise à éveiller l’attention, et stimuler le désir de s’enraciner dans la grâce. C’est comme s’il leur avait dit : « Alors que vous avez goûté à toutes les dimensions de la grâce, il n’est pas possible que vous sortiez de cette voie pour tomber dans la voie des œuvres où il n’y a pas de place pour le relèvement et le progrès. Nous nous attendons à ce que vous alliez plus loin dans la découverte de cette grâce, sur laquelle repose votre salut. »

L’auteur ne souhaite pas le jugement divin sur ses lecteurs, mais il leur insuffle une vision positive : « Nous attendons des choses meilleures. » L’auteur rappelle que le progrès est possible et qu’il doit être envisagé uniquement sur la base de la foi, comme le fit Abraham.

Parfois, certaines situations peuvent nous paraître désespérées, sans issue, et pourtant, même dans de telles situations, nous pouvons nous attendre au meilleur.

La situation du peuple d’Israël face à la mer Rouge, ayant le désert à droite et à gauche, les armées de Pharaon dans leur dos, était désespérée, et pourtant le meilleur était devant eux. Dieu ouvrit une route au milieu de la mer. La situation d’Elie fuyant Jézabel était dramatique, et pourtant le meilleur était devant lui à Horeb. Nous pourrions multiplier les exemples dans la Bible, mais expérimentez vous-mêmes cette vérité. Faîtes confiance à Dieu, reposez-vous sur la grâce qui est en Jésus-Christ.

Job savait, que craindre le pire, c’était s’exposer au malheur : « Ce que je crains, c’est ce qui m’arrive ; ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint. » (Job 3.25). A contrario, s’attendre au meilleur, c’est tendre vers les projets de bénédiction que Dieu a pour nous : « Je connais les projets que j’ai formé sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance » (Jérémie 29.11).

Un conseil pour ce jour :
Mon frère, ma sœur, attendez-vous à des choses meilleures dans votre vie, et dans la vie de ceux qui vous entourent. Ne vous attardez pas sur vos faiblesses, et encore moins sur les faiblesses des autres, attendez-vous à ce que des changements positifs se produisent en vous et autour de vous, par la grâce de Dieu. Paul Calzada


_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Un exemple saint   Dim 28 Mai 2017 - 5:59


Un exemple saint

"Tu les inculqueras à tes fils et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras" Deutéronome 6.7

Née à Londres, en Angleterre, en 1669, Susannah Annesley était la plus jeune d’une fratrie de vingt-cinq enfants. Elevée dans un foyer chrétien, elle étudiait l’histoire et elle avait appris l’importance de sa foi et l’importance de connaître la Bible. Elle devint passionnée par la Bonne Nouvelle et, chaque jour, elle priait Dieu pour qu’il utilise sa vie. En 1689, elle épousa Samuel Wesley et donna naissance à dix-neuf enfants (parmi lesquels neuf atteignirent l’âge adulte). Elle comprit que là où elle serait la plus efficace pour servir Dieu serait en élevant et en instruisant ses enfants.

Susannah croyait en la discipline et construisit une vie de famille systématiquement fondée sur la prière, l’étude de la Bible et l’enseignement, grâce à sa très grande connaissance de l’histoire. Elle vit les fruits de son investissement, quand deux de ses fils, John et Charles, devinrent leaders dans le "Grand Réveil" qui changea littéralement des vies, à travers le monde. Même adultes, ils continuaient à demander conseil à leur mère. A cause de son influence en tant que mère et en tant que conseillère, elle fut surnommée "La Mère du Méthodisme".

Même à la fin de sa vie, elle chercha à servir Dieu. Sur son lit de mort, le 30 juillet 1742, entourée de ses enfants, elle fit cette dernière requête : "Aussitôt que je serai libérée, chantez un psaume de louange à Dieu".

Susannah laissa un exemple d'influence qu'une femme peut exercer sur des millions de personnes, à travers ses mots, sa vie et ses enfants. Aucun d’entre nous ne doit sous-estimer l’importance de mères aussi dévouées qu’elle. Aujourd’hui, cherchons à ce que notre vie puisse compter pour Dieu. Et cherchons à utiliser notre position dans le monde, pour amener des vies à Christ.

Une prière pour aujourd'hui
Père, aide-moi à être une personne qui peut amener les autres vers ton royaume. Donne-moi la passion des âmes. Aide-moi à rester dans la droiture. Au nom de Jésus. Amen.   John Roos

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Lien entre connaissance et foi !   Sam 27 Mai 2017 - 7:39






Lien entre connaissance et foi !

« Ils n'avaient pas la bonne dose de foi » Hé 4.2, Bible version amplifiée

Pour obtenir du béton, il faut mélanger le ciment à du sable et de l’eau. Si vous ne respectez pas les bonnes proportions le béton ne prendra jamais. De même que votre corps nécessite une bonne nutrition au quotidien, votre âme a besoin, chaque jour, de la parole de Dieu. Mais il en faut plus. Mettez en pratique ce que vous lisez et entendez. La foi est agissante, Dieu est formel ! Si vous n’agissez pas selon sa Parole, aucune bénédiction ne viendra. « Ils ont entendu ce message sans aucun profit, car lorsqu’ils l’entendirent ils ne le reçurent pas avec foi » (Hé 4.2, BFC). Pour obtenir le fruit des promesses de Dieu, il faut mélanger confiance en sa puissance, sagesse et bonté. Pourquoi allez-vous à l’église vous asseoir sur un banc ? Parce que vous lui faites confiance pour vous supporter. À l’inverse si vous dites : « Ce banc peut me supporter », mais ne tentez jamais de vous y asseoir, vous ne saurez jamais si votre foi est justifiée puisque vous ne l’aurez pas mise en action. Que signifie agir avec foi ? 1) Accepter la parole de Dieu et refuser tout compromis. 2) Attendre patiemment que Dieu accomplisse sa parole, à sa façon et selon son plan. « La foi, c’est la réalité de ce qu’on espère » (Hé 11.1, NBS). Notez le mot « réalité ». Votre foi doit pouvoir se baser sur quelque chose de réel : la vérité infaillible, avérée, éprouvée de la Bible. Bob Gass

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La grâce qui détruit le mal à la racine   Ven 26 Mai 2017 - 8:57



La grâce qui détruit le mal à la racine

« Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme » (Marc 7.21/23).

Le cœur, mentionné au verset 21, constitue la totalité de l’intellect, des émotions, des désirs, de la volonté. Un cœur impur corrompt les pensées, les sentiments, les paroles, les actions, de la personne concernée.

Les religieux pensaient que ce qui souillait les hommes, c’était le fait qu’ils n’observaient pas certaines règles religieuses. Leur perception de la pureté pouvait se résumer en une accumulation de pratiques visibles : lavez-vous les mains, payez votre dîme, récitez des psaumes, portez des habits avec des franges, priez debout, jeûnez trois fois par semaine, etc. !

Jésus nous rappelle que le mal n’est pas éradiqué par une accumulation de gestes visibles. Le mal est en nous, et si la source est polluée, toutes les pratiques du monde religieux ne peuvent purifier la source. Jésus démontre que nous avons besoin d’un cœur neuf ; nous avons besoin que la source soit purifiée.

Les meilleures règles religieuses ne peuvent transformer l’homme de l’intérieur. Elles ne peuvent que donner une apparence de sainteté, mais elles ne créent pas la sainteté. Seule la puissance de la grâce, agissante par le moyen de la foi en celui qui croit au sacrifice de Christ, a ce pouvoir de transformer le cœur de l’homme. Par cette grâce, votre intellect, vos émotions, vos sentiments, vos paroles, vos actions… sont complètement régénérés à la source.

Ne jetons pas la pierre aux pharisiens, auxquels Jésus s’adresse. Chacun doit réfléchir sur ses propres traditions, derrière lesquelles il se réfugie, cachant le mal qui est au fond de son cœur. Vous pouvez dénoncer les traditions qui existent dans d’autres mouvements religieux, et fermer les yeux sur vos propres traditions. Vous pouvez chanter sans frapper des mains, ou en frappant des mains, chanter debout ou assis. Vous pouvez porter tel ou tel vêtement qui convient lorsqu’on va à l’église : costume, cravate, chapeau, voile… Vous pouvez avoir les cheveux longs ou courts, la barbe épaisse ou rasée… Vous pouvez apprécier tel ou tel style de chant, telle ou telle forme liturgique concernant la cène, la prédication, le baptême, l’imposition des mains… Ce ne sont pas ces formes, quelles qu’elles soient, qui détruiront le mal à la racine. Le remède est ailleurs !

Un conseil pour ce jour :
Posez le fondement de la croix comme base de la grâce de Dieu dans votre vie, et cette grâce va traiter le mal à sa source. Paul Calzada

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ne succombez pas à la jalousie   Ven 26 Mai 2017 - 6:31



Ne succombez pas à la jalousie

« Éternel [...] ; c'est toi qui assure mon lot » Psaume 16.5

La jalousie est-elle devenue une « forteresse » dans votre vie ? Éprouvez-vous de l’amertume devant le succès de certaines personnes ? La Bible dit : « La jalousie est la carie des os » (Pr 14.30), et la version en français courant parle même de « cancer qui ronge les os ». Si vous êtes constamment dans la critique et enviez les gens pour ce qu’ils possèdent, imprégnez-vous de ces paroles et méditez-les avec soin : « Car moi, le Seigneur, je sais bien quels projets je forme pour vous ; et je vous l’affirme : ce ne sont pas des projets de malheur mais des projets de bonheur. Je veux vous donner un avenir à espérer. Si vous venez alors m’appeler et me prier, je vous écouterai » (Jér 29.11-12). En substance, être envieux, c’est reprocher à Dieu : « Tu as fait une erreur en me concevant tel que je suis, je souhaiterai être quelqu’un d’autre et posséder ce qu’il détient ! » Non, Dieu a une mission unique et un seul plan pour vous. Alors ne soyez pas jaloux, et acceptez qu’il vous aide à devenir celui ou celle qu’il veut que vous soyez. Si votre jalousie est trop forte, vous aurez besoin de ces versets chaque jour : « L’Éternel est mon partage et ma coupe ; c’est toi qui assures mon lot ; ma part me revient en un lieu de délices ; c’est un héritage magnifique pour moi. Je bénis l’Éternel, qui me conseille ; la nuit même mon cœur m’exhorte. Je contemple l’Éternel constamment devant moi, quand il est à ma droite, je ne chancelle pas. Aussi mon cœur est dans la joie, mon esprit dans l’allégresse » (Ps 16.5-9).
 Bob Gass

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ne crains rien   Mer 24 Mai 2017 - 6:17


Lisez > Ésaïe 43.1-4

Ne crains rien

Ne crains rien, car je te rachète, je t'appelle par ton nom: tu es à moi ! Ésaïe 43.1

Ma femme est tombée gravement malade pendant qu'elle portait notre deuxième enfant. Tandis que les médecins s'efforçaient de trouver le problème, elle ne cessait de s'affaiblir... dangereusement.

C'était horrible pour moi de la voir souffrir sans pouvoir y faire quoi que ce soit; et nous avions l'impression certains jours que Dieu n'entendait pas nos prières. Un dimanche, tandis que je cherchais du réconfort dans la Bible, mes yeux sont tombés sur le premier verset d'Esaïe 43.

«Ne crains rien», commence-t-il, pour se terminer par «tu es à moi». Le Saint-Esprit a personnalisé instantanément ce verset pour moi. La façon intime dont Dieu s'adresse à Israël m'a rappelé l'attention qu'il nous voue encore aujourd'hui: «Si tu traverses les eaux [...] et les fleuves [...] dans le feu» (v. 2). Chaque expression sur ces pages montait en crescendo jusqu'à mon cœur.

Notre consolation en cette heure pénible ne provenait pas de promesses de guérison ou de miracles, mais du fait de savoir que nous n'étions jamais seuls. Nous avons traversé plusieurs autres périodes difficiles, y compris juste après la naissance d'Ethan, lorsque nous avons eu l'impression que lui et Cheryl seraient tous les deux perdus, mais Dieu avait employé ses paroles pour nous consoler et nous préparer à ces moments plus difficiles !

Puissent ces paroles vous rappeler que vous n'êtes jamais seuls. —R.K. - Notre pain quotidien


N'oubliez jamais dans l'obscurité ce que vous savez être vrai dans la lumière.

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Exhortations journalières - Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez:   Mar 23 Mai 2017 - 6:44


Luc 6.27-36 Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez: Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous détestent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un prend ton manteau, ne l'empêche pas de prendre encore ta chemise. Donne à toute personne qui t'adresse une demande et ne réclame pas ton bien à celui qui s'en empare. Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le [vous aussi] de même pour eux. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance en avez-vous? En effet, les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quelle estime en avez-vous? [En effet,] les pécheurs aussi agissent de même. Et si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quel gré vous en sait-on? [En effet,] les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs afin de recevoir l'équivalent. Mais aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Votre récompense sera grande et vous serez fils du Très-Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants. Lire la suite...

le nouveau réalisme
Cette façon de vivre à laquelle le Sauveur nous appelle, n’est-elle pas de la folie ? L’expérience millénaire de l’humanité est contredite sur toute la ligne et notre égoïsme désemparé se hérisse à ces paroles.

(Se) donner à fonds perdu !
Et pourtant… si nous, chrétiens, disciples attirés par la vérité, nous étions nombreux à vivre ces attitudes risquées dans la foi en notre Maître, n’est-ce pas alors que nous verrions notre entourage remué et retourné pour le meilleur ?
– En faisant grâce à ceux et celles qui ne le méritent pas aussi bien qu’aux méritants.
– En ne ripostant pas avec la mentalité et les méthodes de l’agresseur, nous agissons comme Dieu agit envers nous, nous sortons des cadres étroits et conformistes, libérés par l’Esprit du Très-Haut, et tout le monde est surpris, désarçonné ! Nous faisons une brèche dans la glace et le Royaume avance !

Pourquoi ne l’appliquons-nous pas (ou si peu) ? Pourquoi nous contentons-nous d’investir là où nous attendons un retour de placement et non chez ceux qui ne peuvent nous rendre la pareille ? Si l’on y réfléchit bien, pour deux raisons principales :
1) Parce que nous ne nous confions pas en Jésus avec la foi qui prend des risques, même si nous l’appelons Seigneur. Nous oublions qu’il est ressuscité des morts et vainqueur du monde !
2) Parce que nous gardons pour nous seuls la miséricorde de notre Père compatissant (36). Elle ne remue pas souvent nos entrailles devant l’humanité en perdition ! Alors, ne retenons pas pour nous seuls la bénédiction, l’amour que nous avons reçus… Et appuyons-nous avec une parfaite confiance sur le Fils de Dieu ! Jean-Pierre Besse

Prière
Père, viens au secours de ma faiblesse. Au nom de Jésus ton Oint, renouvelle en moi un esprit bien disposé, ton Esprit, la même onction qui était sur Jésus le Messie ! Je veux relire tes paroles !

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exhortations journalières - Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez:   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exhortations journalières - Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez:
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sainte Rufine et commentaire du jour "Quand on vous livrera, ne vous tourmentez pas"
» Vous aussi, tenez-vous prêts !
» Jacques 4.3 Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal..
» prenez-vous un goûter?
» Combien de temps mettez-vous à connaître tous vos élèves ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Edification / Méditations-
Sauter vers: