FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 Ce qui est précieux !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ce qui est précieux !   Dim 5 Sep 2010 - 7:55

Bien-aimés,

Si la vie a ses peines, elle a aussi des joies toutes simples, venues comme des cadeaux de l'Eternel. S'il met à notre disposition des bienfaits matériels, il a des biens encore plus précieux à vous communiquer : ses bénédictions spirituelles.
Puissions-nous savoir séparer ce qui est précieux de ce qui est vil (Jérémie 15 : 19). Dans le jugement, dans l’action, dans l’écoute, pendant l’enseignement, lorsque nous sommes réunis, nous devons discerner le précieux du vil.
- "Il n' y a aucun nom plus doux à l’oreille du croyant, que celui de Jésus. Il n’y a pas d’autre nom plus beau, plus précieux que ce nom-là. « Il est intimement tissé dans la trame de nos chants. C’est la musique sur laquelle retentissent les cloches du Ciel, une chanson écrite avec un seul mot, un oratorio incomparable en deux syllabes, un concert éternel d’alléluia en cinq lettres. Ch. Spurgeon » -
Il est précieux au-delà de toute préciosité de connaitre le bon berger !

Affectueusement à tous, Josy

Ils seront miens, dit l’Éternel des armées, lorsque je mettrai à part ce que j’ai de plus précieux. {Malachie 3:17}

Un jour vient où les joyaux de la couronne du grand Roi seront comptés, et où inventaire sera dressé de ce qui lui a été donné par le Père.

Mon âme, veux-tu être du nombre de ces joyaux de Jésus ? S’il t’est précieux, tu lui es précieuse aussi, et tu seras sienne « en ce jour, » s’il est à toi aujourd’hui.

Aux jours de Malachie, les élus du Seigneur avaient l’habitude de se parler l’un à l’autre de manière que Dieu lui-même les écoutait. Il avait tant de plaisir à entendre leurs conversations, qu’il prenait note de leurs discours et les inscrivait sur son livre de mémoires. Leurs paroles plaisant au Seigneur ils lui plurent aussi.

Réfléchis, mon âme, et demande-toi : « Si Jésus entendait mes discours, lui plairaient-ils ? » Sont-ils à sa gloire pour l’édification des frères ? Parle, et dis la vérité. Mais quel honneur ce sera pour nous, pauvres créatures, que d’être comptés parmi les joyaux de la couronne de notre Seigneur ! Cet honneur est pour tous les saints. Jésus ne dit pas : « Ils sont miens, » mais, « ils seront miens ».

Ils nous a achetés, nous a cherchés et nous a ramenés, et nous a si bien façonnés à son image, que pour nous posséder il combattra de tout son pouvoir. Ch. Spurgeon




Sujet développé chaque jour de la semaine sur:
http://rosedautomne7.forumactif.com
Forum auquel vous êtes invités à vous joindre[/font][/size]

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est précieux !   Dim 5 Sep 2010 - 15:17


J’entre dans mon jardin, ma sœur, ma fiancée ; { Cantiques 5:1}

Le cœur du croyant est le jardin de Christ. Il l’a racheté par son précieux sang, et il y entre et le clame comme étant sa propriété. Un jardin implique la séparation. Ce n’est pas un lieu public ; ce n’est pas un désert ; il est muré tout autour, et c’est à l’intérieur que nous nous trouvons à l’aise. Nous voudrions voir le mur de séparation entre l’Église et le monde plus large et plus fort. Il est attristant d’entendre des chrétiens dire : il n’y a pas de mal à ceci ; il n’y a pas de mal à cela, se collant d’aussi près que possible au monde. La grâce décline au plus bas dans cette âme qui peut même laisser se lever la question : jusqu’où dans la conformité du monde est-il possible d’aller ?

Un jardin est un lieu de beauté, il surpasse de loin les terres sauvages stériles. Le vrai chrétien doit chercher à être plus excellent dans sa vie que le meilleur moraliste, parce que le jardin de Christ devrait produire les meilleures fleurs du monde entier. Même le meilleur est pauvre comparé aux mérites de Christ ; ne nous permettons pas de l’écarter avec les plantes rabougries et desséchées. Les plus rares, les plus riches, du grand choix parmi les lis et les roses devraient fleurir dans le lieu que Jésus appelle sa propriété.

Le jardin est un lieu de croissance. Les Saints ne doivent pas demeurer sous-développés, des pygmées spirituels ; ils doivent simplement bourgeonner et s’épanouir en tout temps. Nous devrions croître en grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. La croissance devrait être rapide là où Jésus est le maître, et le Saint-Esprit la rosée d’en haut.

Un jardin est un lieu de retraite. Ainsi le Seigneur Jésus-Christ veut réserver nos âmes comme un lieu dans lequel il peut se manifester lui-même, comme il ne le fait pas dans le monde.

Ô que les chrétiens puissent être plus retirés, à part, qu’ils gardent leurs cœurs hermétiquement clos pour Christ ! Nous nous agitons, et nous troublons nous-mêmes, comme Marthe, par beaucoup d’activités, ainsi nous n’avons pas la place pour Christ qu’avait Marie, et nous ne nous asseyons pas à ses pieds comme nous le devrions.

Le Seigneur accorde les douces ondées de sa grâce pour arroser son jardin en ce jour. Ch. Spurgeon



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Le précieux trésor que Dieu me confie, c’est Lui-même   Dim 5 Sep 2010 - 15:22

DIEU LE PREMIER

Dieu le premier dans notre confiance

« Jésus ne se fiait point à eux, parce qu’il les connaissait tous… car il savait lui-même ce qui était dans l’homme. » Jean 2:24-25

Notre Seigneur ne se fiait à personne, pourtant il ne soupçonnait pas le mal, il n’était jamais amer, il ne désespérait jamais de personne, car il mettait Dieu à la première place dans sa confiance. Il se fiait absolument à la grâce de Dieu pour agir en n’importe quel homme.

Si je mets ma confiance d’abord dans les êtres humains, je finirai par désespérer de tous. Je serai plein d’amertume, parce que j’aurai cherché dans l’homme une perfection absolue irréalisable. Ne vous confiez qu’en la grâce de Dieu, pour vous comme pour les autres.

Dieu le premier dans ce qu’il exige de nous

« Voici, je viens pour faire ta volonté, ô Dieu, » Hé 10:9

L’homme obéit quand il le juge nécessaire mais l’obéissance du Seigneur consistait à faire la volonté de son Père. Aujourd’hui on proclame : « Nous voulons faire quelque chose, les païens meurent sans connaître Dieu, nous devons aller leur parler de Lui. » Nous avons avant tout à voir ce que Dieu exige de nous personnellement : « Attendez jusqu’à ce que… » (Actes 1).

Nous devons tout mettre en oeuvre pour discerner ce que Dieu attend de nous et lorsque Dieu aura pu faire en nous ce qu’il voulait, il nous ouvrira la voie et se servira de nous pour accomplir sa pensée.

Dieu le premier dans ce qu’il nous a confié

« Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci me reçoit moi-même. » Mt 18:5

Le précieux trésor que Dieu me confie, c’est Lui-même, sous la forme d’un tout petit enfant. Dieu me demande d’être la crèche de Bethléem. Le but de Dieu, c’est que, en moi, l’homme naturel soit transfiguré par la vie de son Fils, et que je le manifeste toujours davantage.

Est-ce que je consens à cette transfiguration ? O. Chambers

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Savoir que Dieu est plus grand que notre cœur est un précieux antidote contre la culpabilité   Lun 6 Sep 2010 - 18:06

Dieu est plus grand que notre cœur

1 Jean 3 : 18-24 Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. Par là nous connaîtrons que nous sommes de la vérité, et nous rassurerons nos coeurs devant lui;Lire la suite

Nous n’en doutons pas, « Dieu est plus grand que notre cœur ». Cependant, comment comprendre cela ? Ne vous est-il jamais arrivé de commettre une faute, et de vous en vouloir terriblement après ? « Qu’ai-je fais là… Je suis impardonnable… Je me suis laissé piéger… Je suis encore tombé… », et votre adversaire, le diable, de renchérir : « Toi, tu as fais cela… Crois-tu que Dieu puisse encore te pardonner… C’en est fini de ta foi, de ta vocation… » Et, ainsi « notre cœur nous condamne », nous sommes troublés au-dedans de nous-mêmes, nous sommes troublés dans notre relation à Dieu, nous n’osons plus croire que Dieu nous écoute, nous n’osons même plus lever les yeux vers Lui.

Mais voici la bonne nouvelle « Dieu est plus grand que notre cœur » qui s’affole, s’inquiète, se laisse enfermer dans une accusation stérile, maladive, souvent mensongère, et Dieu « connaît toutes choses », il connaît la réalité de la faute commise, mais aussi la sincérité des regrets. Il connaît votre peine, il voit vos larmes, il vient au devant de vous, les bras grands couverts, pour relever votre cœur et rétablir votre foi dans la lumière.

Savoir que Dieu est plus grand que notre cœur est un précieux antidote contre la culpabilité satanique, satanique car conduisant au désespoir et à la destruction. S’il est vrai qu’il n’y a rien de bon en nous, et combien nous nous serions rendus coupables devant Dieu, cependant le remède est parfait, l’Ecriture dit : « Le sang de Jésus nous purifie de tout péché ». Voilà en quoi Dieu est plus grand que notre cœur, car le remède à nos malheureux états d’âme est Grand – « Un si grand salut ».

Dieu est plus grand que notre cœur, remarquons qu’il est question de « cœur », « notre cœur », ce lieu où cohabite en nous le bien et le mal, ce cœur duquel le bien peut venir, mais aussi, et trop souvent, le mal :
Matthieu 15 : 19 Car c'est du coeur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies.

Ce n’est pas de ce « cœur » que proviendra la délivrance, mais de Dieu qui est plus grand que notre cœur. Il vient habiter notre cœur, le remplir de sa Grâce, de sa Lumière, de son Onction, et le délivre de l’esclavage du mal par l’œuvre de son Fils Jésus-Christ, apportant le « pardon » qui faire taire toutes les accusations, la « paix » qui fait cesser tous les troubles intérieurs, sa « justice » qui rétablit une pleine assurance en nous pour nous permettre de nous approcher sans crainte et avec une entière assurance de notre Sauveur.

Vous avez un « Avocat » auprès de Dieu, aussi approchez-vous de lui sans crainte pour obtenir miséricorde. Notes de prédication du pasteur S. Ricard



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Non seulement Dieu vous accepte, mais vous êtes précieux à ses yeux.    Mar 7 Sep 2010 - 8:32

Dieu dit que vous avez du prix à ses yeux

"Vous avez été rachetés à un grand prix ; ne devenez pas esclaves des hommes."1 Corinthiens 7.23

Non seulement Dieu vous accepte, mais vous êtes précieux à ses yeux.
"Vous avez été rachetés à un grand prix ; ne devenez pas esclaves des hommes."

Combien valez-vous, selon vous ? Je ne parle pas de votre valeur nette, mais de votre estime personnelle, de la façon dont vous vous évaluez vous-même. Ne confondez surtout pas ce que vous possédez avec votre valeur en tant que personne. Vous pouvez être riche ou pauvre, mais cela n’a rien à voir avec votre valeur personnelle.

Qu’est-ce qui détermine la valeur d’un bien ? Elle dépend de deux facteurs :

1. Le prix que quelqu’un est prêt à payer.

Combien vaut votre maison ? Pas autant que vous ne le pensez, et probablement moins qu’il y a un an. La valeur de votre maison est le prix que quelqu’un est prêt à payer pour l’acquérir. Pas plus.

Combien vaut une carte de baseball ? Rien, pour beaucoup d’entre vous. Pour Matthieu, mon fils, elle vaut une fortune. Certaines personnes sont prêtes à payer 10 000 dollars pour une carte de baseball.

Combien vaut une œuvre d’art ? Le prix que quelqu’un est prêt à payer pour l’acheter.

2. L’ancien propriétaire du bien.
Il arrive qu’un objet soit précieux à cause de celui à qui il appartenait. Par exemple, une voiture ayant appartenu à Elvis Presley vaudrait-elle davantage que la vôtre ? Probablement. Ou une guitare aurait-elle plus de valeur parce que c’était celle de John Lennon ? J’ai lu quelque part qu’une vieille paire de chaussures de basket malodorante et usée s’était vendue aux enchères à 7.000 dollars parce qu’elle avait été portée par un personnage du nom de Michael Jordan.

Sur la base de ces deux facteurs, quelle est votre valeur ?

Demandez-vous : "Qui m’a acheté ?" "Quel est le prix qui a été payé pour moi ?" La Bible dit : "Vous avez été rachetés à un grand prix ; ne devenez pas esclaves des hommes." (1 Corinthiens 7.23).

Christ vous a racheté, il a payé le prix. Vous lui appartenez. Quelle valeur cela vous confère-t-il ?

La Bible dit que vous appartenez à Dieu. Dieu a échangé son propre Fils contre vous ! La croix est la preuve de votre valeur. Jésus n’est pas mort pour de la camelote. Vous êtes infiniment précieux. Personne n’a jamais payé de prix plus élevé que Dieu pour vous. Dieu vous accepte et vous avez du prix à ses yeux !

Une question pour aujourd'hui
Demandez-vous maintenant : "À qui est-ce que j’appartiens ?" Rick Warren



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ma famille, un bien précieux   Mar 7 Sep 2010 - 15:45

Ma famille, un bien précieux

Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste. Honore ton père et ta mère c'est le premier commandement avec une promesse). Et vous, pères n'irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur (Eph 6v 1 à 4)

Ah la famille ! Ce n’est pas toujours facile de vivre avec elle ! On l'aime mais on a parfois la sensation d'être étouffé par elle, on ne peut pas s'en passer mais on a de la peine à la supporter, on vit mal les séparations mais à côté de ça on préfère avoir des nouvelles via le téléphone ou internet, on se promet de tout se dire mais la vie des autres nous paraît souvent moins intéressante que la nôtre.

Mais à côté de ça elle nous est tellement précieuse. N'est-ce pas agréable de partager les bonnes nouvelles, un projet qui se réalise, un bon repas, des vacances ? N'est-elle pas indispensable dans les moments difficiles, pour se soutenir ensemble, pour pleurer ensemble ?

Et si nous considérions la famille comme un cadeau de Dieu et non comme un boulet que nous devons traîner ? Et si nous considérions la famille comme un trésor dont Dieu nous demande de prendre soin ? Et si nous considérions la famille comme un vase fragile que Dieu a placé dans nos mains pour la protéger ?

La famille tient une place unique dans le projet de Dieu pour l'être humain. La famille peut être un véritable refuge quand on s'y sent en confiance et compris. De même que Dieu demande aux couples de s'aimer, il demande aussi aux parents d'aimer leurs enfants et aux enfants d'honorer leurs parents.

Une famille unie tant émotionnellement que spirituellement est une force que Dieu peut utiliser pour sa gloire.

La famille chrétienne sert Dieu ensemble, dans sa foi, dans son témoignage, dans ses actions au service de son prochain... C'est pourquoi la vie spirituelle familiale est très importante. Si Dieu est au centre de notre famille par la prière, notre famille ne peut qu'en être plus unie et plus forte. Et pour vivre pleinement cette réalité, il est bon de placer le Père de toutes les familles au cœur de la nôtre. Prier pour remercier, pour remettre, pour confier des projets.

Prendre le temps pour sa famille, partager avec chacun de ses membres, s'attarder sur le plus fragile pour le sortir d'une situation délicate, renforcer le lien avec chacun, mettre en valeur les qualités et les dons individuels.
Dieu nous donne une responsabilité à chacun au sein de cette cellule familiale : prendre soin les uns des autres. Jésus lui-même alors qu'il était cloué sur la croix a pris le temps de confier sa mère au disciple Jean.

Quand nous prenons le temps de prier pour les membres de notre famille, Dieu la bénit. N'ayons pas peur de dire à ceux que nous aimons que nous prions pour eux, que nous demandons à Dieu de les porter, qu'ils ne sont pas seuls. En faisant cela nous renforçons les liens entre nous et ainsi nous luttons contre les agressions de Satan.

Il nous faut particulièrement veiller à nos foyers, à nos familles et à nos vies pour qu'il ne s'y introduise pas et pour cela n'hésitons pas à nous protéger avec des armes telles que l'amour fraternel, le soutien familial, la prière et la vie spirituelle partagée en famille, ne pas laisser une fenêtre ouverte par une colère entretenue, ne pas laisser filtrer un refus de pardonner, ne pas banaliser les relations, ne pas abuser de son autorité ni manquer d'écoute, de compréhension et de respect. " Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné mais un esprit de force, d'amour et de sagesse " (2 Timothé 1v7).

Plaçons notre famille au centre de nos préoccupations et de nos prières et laissons Dieu la rendre plus forte et plus unie que jamais... Marion B.

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La lumière de l'Evangile est infiniment précieuse   Mer 8 Sep 2010 - 8:33

Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. {Genèse 1:4}

La lumière doit être vraiment bonne depuis qu’elle a jailli de ce décret de bonté, Que la lumière soit. Nous qui l’aimons devrions être encore plus reconnaissants que nous le sommes, et entrevoir davantage les aspects de Dieu en elle et par elle.

La lumière physique mentionnée par Salomon est douce, mais celle citée dans l’Évangile est infiniment plus précieuse, car elle révèle des choses éternelles, pour notre ministère, à nos natures immortelles. Quand le Saint-Esprit nous donne la lumière spirituelle, et ouvre nos yeux pour contempler la gloire de Dieu, par le visage de Jésus-Christ, nous apercevons alors le péché sous son véritable aspect, et par cette même occasion, nous-mêmes, dans notre situation réelle ; nous voyons Dieu de son coté le plus Sacré, comme il révèle lui-même, son plan de pitié comme il nous le propose, et le monde à venir comme la Parole le décrit.

La lumière spirituelle a beaucoup de rayons et de couleurs prismatiques, mais s’ils représentent la connaissance, la joie, la sainteté, ou la vie, tous sont divins. Si la lumière reçue est si bonne, quelle place essentielle elle doit prendre, et combien l’endroit où Il se révèle lui-même doit être vraiment radieux. Ô Seigneur, depuis que la lumière est si bonne, veuille nous en donner davantage, et plus de toi-même, car tu es la vraie lumière.

Dès qu’une bonne chose est apparue dans le monde, une division s’est avérée nécessaire. La lumière et l’obscurité n’ont aucune communion mutuelle ; Dieu les a divisées, ne les confondons pas. Les fils de la lumière ne doivent pas fraterniser avec des actions, doctrines, ou supercheries qui touchent à l’obscurité.

Les enfants du jour doivent être sobres, honnêtes, et généreux dans le travail du Seigneur, laissant tous les travaux de l’obscurité à ceux qui y demeureront à jamais. Nos Églises doivent, par la discipline, séparer la lumière de l’obscurité, et nous devons par notre séparation distincte du monde faire de même.

Dans le jugement, dans l’action, dans l’écoute, pendant l’enseignement, lorsque nous sommes réunis, nous devons discerner le précieux du vil, et maintenir la grande séparation que le Seigneur a établie le premier. Ch .Spurgeon



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Les Proverbes parlent du travail comme d’un précieux trésor    Mer 8 Sep 2010 - 16:50

Le travail, souvent vécu dans la peine, n’est pas un mal nécessaire, il peut être source de joie...

La réalité du travail est omniprésente dans la Bible. Sa première page décrit la Création comme un travail de Dieu en six jours suivi du sabbat. Le premier couple est appelé à remplir la terre et à la dominer. La semaine de création devient, dans les dix commandements, un schéma à transposer pour l’être humain: «Tu travailleras six jours…, mais le septième est le jour du repos du Seigneur»(1).

La rupture engendrée par la désobéissance d’Adam et Ève perturbe profondément leur relation avec Dieu, leur relation entre eux et tout leur environnement. Dieu dit à Adam: «à force de peine tu tireras ta nourriture…, c’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain»(2).

Le développement du péché dégrade, par la suite, toutes les relations sociales. Les prophètes bibliques condamnent, bien avant Marx, l’injustice et la rapacité trop souvent présentes dans le monde du travail (3). Peut-être est-ce l’une des raisons pour lesquelles le verbe travailler en français est dérivé du latin tripaliare, signifiant «torturer avec le tripalium» (4)!

Un acte de reconnaissance
Le travail est pourtant honoré dans la Bible. Les Proverbes en parlent comme d’un précieux trésor (5) . Jésus le démontre dans son métier de charpentier (6). Paul condamne fortement ceux qui refusent de travailler (7). Comme les Réformateurs l’ont redécouvert, le travail est aussi le lieu pour accomplir notre vocation de service pour Dieu: «Quel que soit votre travail, faites–le de bon cœur, comme pour le Seigneur, et non pour les hommes»(8).

Mais le travail n’est pas une fin en soi. Un peu comme la semaine de travail des Dix Commandements pointe continuellement vers le sabbat, Dieu nous rappelle que la vraie priorité de nos vies doit être dans le Royaume de Dieu: «Travaillez (ou investissez votre vie), non pour la nourriture périssable, mais pour celle qui dure pour la vie éternelle» dit Jésus (9). Il dit aussi: «Cherchez d’abord le Royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné par surcroît» (10).


1. Exode 20.10-11.
2. Genèse 3.17-19.
3. Jérémie 22.13; Jacques 5.4; Amos 5.11.
4. Le tripalium était un instrument fait de trois pieux destiné à tenir un animal pour le ferrer ou le soigner.
5. Proverbes 12.27.
6. Marc 6.3.
7. 2Thessaloniciens 3.10, voir aussi tous les proverbes sur la paresse: 6.6; 13.4; 20.4…
8. Colossiens 3.23. Pour la position des Réformateurs voir par exemple Jean Calvin, Institution Chrétienne, III, X, 6.
9. Jean 6.27.
10. Matthieu 6.33.

REYNALD Kosycki ([ publié dans le magazine Croire et servirn° 56 - mai 2007 ]

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Qu’y a-t-il de plus essentiel, de plus précieux pour un homme que sa vie ?   Jeu 9 Sep 2010 - 8:50

CE QUE VOUS RECEVREZ

Je te donnerai ta vie pour butin, dans tous les lieux où tu iras. Jérémie 45:5

Telle est la bénédiction absolument garantie que Dieu prépare pour ceux qui se confient en lui : « Je te donnerai ta vie. » Qu’y a-t-il de plus essentiel, de plus précieux pour un homme que sa vie ? « Ta vie pour butin », signifie : Où que vous alliez, même à travers l’enfer, vous en sortirez avec la vie ; rien ne pourra lui porter atteinte.

Nous sommes si souvent hypnotisés par les vaines apparences ! Je ne parle pas des richesses matérielles, mais de bénédictions reçues de Dieu. Tout cela doit disparaître. Une seule chose demeure, la plus grande, la vie qui est « cachée avec Christ en Dieu ».

Êtes-vous prêts à laisser Dieu vous introduire dans sa communion, et à ne plus prêter attention à ce qu’on appelle les « grandes choses » ? Êtes-vous prêts à l’abandon total ? Si cela est, vous refuserez de dire : « Et ceci ? » Veillez à ne pas faire de pronostics. Dès que vous vous permettez de dire « que va-t-il se passer », vous montrez que vous ne vous abandonnez pas complètement, que vous n’avez pas réellement confiance en Dieu. Si votre abandon est véritable, vous ne vous demanderez plus ce que Dieu va faire, il vous dira : « Ta vie sera ton butin. »

La raison pour laquelle tant de gens sont fatigués de la vie, c’est que Dieu ne leur a rien donné ; ils n’ont pas reçu leur vie comme un butin. Le seul moyen d’en sortir est de s’abandonner à Dieu. Alors vous passez par la plus étonnante et merveilleuse expérience : Dieu vous possède totalement et vous fait cadeau de votre vie. Si vous ne connaissez pas encore cela, c’est peut-être à cause d’une désobéissance, ou d’un manque de simplicité. O. Chambers



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La précieuse manne cachée   Ven 10 Sep 2010 - 8:50

"A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée." Apocalypse 2:17

Certaines expériences de l'Eglise de Pergame représentent quelques-uns des dangers qu'affronte aujourd'hui celui qui veut servir le Dieu vivant et véritable. C'est pour y suppléer que le Seigneur offre cette "manne cachée" à celui qui a résolu de vaincre les dangers spirituels du chemin et du temps présent.

Cette "manne cachée" est la nourriture de la vie "cachée avec Christ en Dieu" (Colossiens 3:3), cette vie que nous connaissons si notre vie propre est crucifiée avec Christ, avec ses passions et ses convoitises, avec ses efforts propres, ses manifestations orgueilleuses de faux dévouement et de faux zèle. Comme le Saint-Esprit ne parle pas de Lui-même, la vie "cachée avec Christ en Dieu" ne parle pas de sa consécration; comme le Fils, elle apprend l'obéissance et aime la discipline; comme le Père, elle donne ce qu'elle a de plus précieux pour le monde. A cette vie, Il donne de la "manne cachée".

Elle est le constant approvisionnement de nos besoins les plus intimes et nous est donnée sans que nous sachions comment. Une vie, un service tels que les nôtres, sous-entendent des souffrances; mais le Seigneur le sait et Il nous donne cette provision et ce secours. Elle guérit la blessure, elle ôte le fardeau; elle enlève la fièvre. Telle est la part du vainqueur... nourri de manne cachée.

Cette manne renouvelle nos forces; elle augmente notre force dans la marche et le service. Elle donne la vie à ceux qui défaillent; elle protège de l'usure, et elle garde le serviteur de toute baisse de niveau. Sans bruit ni éclat, elle transforme nos caractères et fortifie l'homme intérieur. Elle nous rend capables de mettre Dieu à l'épreuve, et de ne pas craindre les difficultés et les luttes.

La "manne cachée" vaut infiniment plus qu'aucune "bénédiction" spectaculaire, car elle est Celui qui bénit, entrant Lui-même au plus profond de nos coeurs, de nos consciences, prenant possession de nos esprits, prenant nos mains dans les Siennes, guidant nos pas dans Ses traces.

La vie cachée avec Christ en Dieu se nourrit, se maintient, s'accroît, se répand, en assimilant cette "manne cachée", mais dont les effets et les fruits se manifestent visiblement. Méditation biblique quotidienne - par H.E. Alexander


_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: vous avez été rachetés de votre vaine conduite… par le sang précieux de Christ   Ven 10 Sep 2010 - 17:07

Sachant que vous avez été rachetés de votre vaine conduite… par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, préconnu dès avant la fondation du monde, mais manifesté à la fin des temps pour vous, qui, par lui, croyez en Dieu qui l’a ressuscité d’entre les morts et lui a donné la gloire. 1Pierre 1:18-21

L’AGNEAU DE DIEU

Quelle perfection dans la personne de jésus, l’Agneau de Dieu choisi pour le sacrifice. En lui, il n’y a pas seulement absence de défaut, de tache, de péché, mais il y a plénitude de sagesse, d’intelligence, de puissance! Non seulement il ne sort de sa bouche aucune fraude mais la grâce et la vérité découlent de ses lèvres. Plus que l’absence totale d’imperfection, c’est ce qu’il est qui rend cet agneau si précieux.

Mais voyez! cet Agneau, unique dans sa perfection est mené à la boucherie! Il se laisse prendre, il se laisse lier, il se laisse insulter, il se laisse battre, il se laisse cracher au visage, il se laisse déchirer, couronner d’épines et traîner devant des juges iniques. Il n’ouvre pas la bouche! C’est l’Agneau de Dieu! On le cloue sur un bois maudit! On lui perce les mains et les pieds. Il faut de la puissance pour supporter tout cela sans ouvrir la bouche. C’est la puissance de son amour, la puissance de sa fidélité, la puissance de son obéissance.

L’homme le cloue sur la croix. Le juste est mis au rang des malfaiteurs, des brigands! Et puis c’est l’écrasant fardeau de nos souillures, de nos iniquités, de nos crimes, de nos péchés qu’il porte en son corps sur le bois: les trois heures ténébreuses de l’expiation. L’Agneau sans défaut et sans tache est fait péché pour nous.

L’expiation terminée, l’Agneau dit « c’est accompli », baisse la tête, expire Cependant, le tombeau dans lequel il est placé ne peut le retenir; il en sort victorieux; Il est élevé au ciel et s’assied à la droite de la majesté.

Durant l’éternité tous les rachetés de l’Agneau de Dieu chanteront le cantique nouveau à sa gloire, lui qui a été immolé pour eux. Plaire au Seigneur

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Le sang de Christ est "précieux"...   Sam 11 Sep 2010 - 8:15

Mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache ; { 1Pierre 1:19}

Nous plaçant au pied de la croix, nous voyons les mains, les pieds, et le côté de Christ, distillant tous des courants cramoisis de sang précieux. Il est « précieux » à cause de son efficacité pour expier et racheter. Par lui les péchés du peuple de Christ sont expiés ; ils sont rachetés de sous la loi ; ils sont réconciliés avec Dieu, ils font un avec lui.

Le sang de Christ est aussi « précieux » dans son pouvoir de purification ; il purifie de tout péché. Quoique vos péchés soient comme le cramoisi, ils seront aussi blancs que la neige. Par le sang de Jésus il ne reste nulle tache sur tout croyant, nulle ride, ni aucune de toutes ces choses.

Ô sang précieux, qui nous rend purs, enlevant les taches d’une iniquité abondante, et nous permettant d’être acceptés dans les Bien-aimés, malgré les nombreuses manières par lesquelles nous nous sommes révoltés contre notre Dieu.

Le sang de Christ est également « précieux » par son pouvoir de conservation. Nous sommes protégés de l’ange destructeur lorsque les linteaux de notre demeure ont été aspergés par le sang. Souvenons-nous que la vraie raison de notre séparation est due à la vision de Dieu de ce sang sur nos portes. Ceci doit être pour nous notre consolation, lorsque notre foi est obscurci, Dieu est toujours le même.

Le sang de Christ est « précieux » aussi dans son influence sanctifiante. Le même sang qui justifie en rejetant au loin le péché, accélère la nouvelle nature et la conduit à subjuguer le péché et à suivre les commandements de Dieu. Il n’y a aucun motif aussi grand pour la sainteté que ce qui coule des veines de Jésus. Et « précieux », infiniment précieux, est ce sang, parce qu’il a un pouvoir triomphant. Il est écrit : « Ils l’ont vaincu à cause du sang de L’agneau ». Ap 12:11 Comment aurait-il pu en être autrement ?

Celui qui combat avec le sang précieux de Jésus, combat avec une arme qui ne peut pas connaître la défaite. Le sang de Jésus ! Le péché disparaît en sa présence, la mort cesse d’être la mort : les portes du ciel sont ouvertes. Le sang de Jésus ! Nous marcherons grâce à lui, pour conquérir et vaincre, aussi longtemps que nous croirons en sa puissance ! Ch. Spurgeon



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Perdre la crainte de l’Éternel c’est se dépouiller de ce qui est le plus précieux pour un croyant   Sam 11 Sep 2010 - 15:22

LE COMMENCEMENT DE LA SAGESSE

Vous est-il déjà arrivé d’avoir à cacher les faiblesses d’une personne dont vous cherchiez à vous protéger? Pour ne citer qu’un exemple, une épouse taira les gestes violents de son mari, et ce, par crainte de représailles. Or, bien des chrétiens agissent de la même manière avec Dieu. Ils veulent taire certains traits de Son caractère de façon à Le rendre plus présentable.

Pourquoi donc?
Avant toute chose, je tiens à mentionner que je fais partie de ceux qui n’osent pas toujours dire les choses comme elles sont. Ce n’est pas tout de savoir et de dire la vérité, encore faut-il être en mesure d’en assumer tous les risques. De plus, il faut être capable de défendre sagement ce que nous affirmons. La vérité, quoique pure, est une arme redoutable entre les mains d’un chrétien insensé. Malgré cela, il faut bien en arriver à dire ce qui doit être dit.

Le caractère de Dieu
On m’a souvent enseigné que l’expression «crainte de l’Éternel» voulait dire: respect et révérence pour Dieu. Donc, pas question ici de parler d’un Dieu redoutable qui jugera son peuple. Il faut blanchir la mauvaise réputation que Dieu s’est donnée avec toutes les tueries contenues dans l’Ancien Testament. Bref, il faut absolument taire les traits un peu autoritaires de Dieu. Vous savez, c’est comme si nous Lui disions: «Écoute bien Seigneur, les gens ici-bas ont peur de toi car il ont entendu dire que tu n’es pas toujours commode, surtout quand tu te mets en colère. Maintenant, laisse-nous te refaire une image un peu plus présentable. Comprends bien que nous sommes dans le 3e millénaire, les gens aiment la paix. Il faut trouver un moyen de cacher ton caractère difficile si tu veux que les gens t’acceptent comme Seigneur et Sauveur, d’accord?»

La crainte de l’Éternel
«La crainte de l'Éternel est le commencement de la science; les insensés méprisent la sagesse et l'instruction.» (Proverbes 1:7). Dans ce passage biblique, le mot crainte, yir'ah en hébreu, signifie: qui inspire le respect et la terreur. Il est effectivement question de respect, mais aussi de terreur. Dieu doit aussi être craint parce qu’il peut se mettre en colère lorsque c’est nécessaire. Mais cela, nous préférons ne pas l’entendre.

Le commencement de la sagesse
Signalons un point important concernant la crainte de l’Éternel. Bien qu’elle puisse être terrifiante, elle est l’élément de base de notre relation avec Dieu. «Le commencement de la sagesse, c'est la crainte de l'Éternel; et la science des saints, c'est l'intelligence.» (Proverbes 9:11). Le but premier visé par la crainte de l’Éternel est de déclencher en nous le processus de la sagesse, non pas de nous garder dans la terreur. La sagesse ne se limite pas à une accumulation de connaissance, mais c’est la mise en pratique de cette dernière. Autrement dit, il est tout à fait inutile de tout savoir si ce n’est pas mis en application dans la vie de tous les jours.

Un élément essentiel
Perdre la crainte de l’Éternel c’est se dépouiller de ce qui est le plus précieux pour un croyant. Elle agit sur nous comme un modérateur de conscience en nous rappelant sans cesse qu’il y a des limites à ne jamais franchir. Donc, celui qui ne craint pas l’Éternel est ainsi dépourvu de ce modérateur. Au fond, qu’est-ce que la rébellion, sinon de ne plus craindre personne, ni même Dieu? Le point de vue biblique - Réal Gaudreault



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce qui est précieux !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce qui est précieux !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Auguste Reine des Cieux
» Les Saints anges gardiens et commentaire du jour "Leurs anges dans les cieux voient..."
» Juillet : Mois du Très Précieux Sang de Jésus
» Les yeux et les cieux ouverts
» Juillet : mois consacré au Précieux Sang de Jésus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: