FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 La neige

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4180
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La neige    Sam 11 Déc 2010 - 15:15

La neige

. Lecture Esaïe 1 : 18.

Le cramoisi et la pourpre sont des couleurs vives et indélébiles. Elles représentent le péché que l'homme est incapable d'effacer, d'enlever. L'erreur de ce-dernier est de tenter de racheter ses fautes par ses propres moyens, c'est-à-dire des œuvres, des actions, des mérites afin d'essayer de gagner la faveur divine. La bible précise que seules la repentance et la foi dans le sacrifice efficace et suffisant de Jésus permettent de recevoir le pardon et la libération de la culpabilité. Eph : 8-9, 1 Jean 1 : 9.

Dans certaines circonstances, le Saint-Esprit maintient pendant un certain temps la culpabilité sur la conscience du pécheur repenti, non pas pour l'accabler ou le détruire, mais pour l'amener à retenir la leçon et à conserver en mémoire la gravité et la laideur du péché.

Le croyant est passé par la seule porte qui mène au salut, à savoir Jésus. Jean 10 : 7; 9. Son problème peut être le suivant : après être entré dans la vie éternelle par la grâce, il peut chercher à s'y maintenir par les œuvres. Ces-dernières sont bien évidemment nécessaires, mais comme résultat ou conséquence du salut et d'une relation vivante avec Jésus. Eph : 10.

Dans le cadre de la vie d'église, il est important d'abandonner les mauvaises motivations qui conduisent à des œuvres en sortant du cadre de la grâce : agir uniquement pour se prouver (ou convaincre les autres) qu'on est utile; gagner l'amour et l'approbation du Seigneur et des autres; exercer une domination sur les gens; essayer de démontrer qu'on est indispensable ou irremplaçable…

La neige évoque la situation d'un cœur pardonné, lavé, purifié, sanctifié par l'œuvre de Jésus à la croix. Celle-ci intervient dans 3 directions:

a) Il s'agit de recevoir avec foi et simplicité le pardon divin garanti.
Dieu accorde Son pardon en réponse à la repentance sincère et profonde quelles que soient la gravité et le nombre de fautes commises. Sam 1 : 13; Luc 3 : 39-49. Néanmoins, il convient de porter le fruit de la repentance qui induit un changement profond et visible de pensées, de paroles, de comportement. Mat 3 : 8; Luc 19 : 8; Act 6 : 0.

b) Il est essentiel de se pardonner et de ne plus se condamner soi-même.
Malgré l'assurance de l'efficacité du rachat divin, un chrétien peut éprouver des difficultés à se faire grâce. Satan, qui a accès à la conscience humaine, influence et souffle des pensées négatives afin de maintenir l'enfant de Dieu dans la culpabilité. N'oublions pas que la bible le dénonce comme étant l'accusateur des hommes et principalement des croyants. Zach 3 : 1; Rom 8 : 1; Apo 1 : 10. La personne pardonnée de Dieu a le droit et aussi le devoir pour son épanouissement de se faire grâce, même si les hommes n'adoptent pas cette attitude.
Une remarque : le pardon divin ne dispense pas d'assumer les conséquences du péché. Dans ce cas, le Seigneur sait communiquer la force et les ressources nécessaires pour surmonter toutes choses.

c) Le fait de bénéficier du pardon du Créateur doit conduire à manifester ce pardon vis à vis des autres
Si on retient les fautes des offenseurs, on est enfermé dans une prison intérieure. Cela se traduit par un malaise, du ressentiment, de l'amertume qui détruit l'âme et le corps et voile la relation avec Jésus, de l'agressivité dans les paroles ou le comportement… La seule clef pour sortir de cet enfermement est la volonté de faire grâce et miséricorde. Mat 6 : 1; 18 : 1-35; Col 3 : 13-14.

2) LA NEIGE COUVRE LE SOL.
En couvrant le sol, une épaisseur de neige conséquente cache les impuretés, les détritus, les saletés. Un paysage qui ne retient pas forcément l'attention est transformé par la neige et peut attirer les regards. Cette remarque met en lumière de façon éclatante un aspect de la crucifixion. En effet, par sa mort sur la croix, le Seigneur a opéré une oeuvre de rédemption (Il a racheté nos péchés), de substitution (Il a pris notre place), de justification (nous sommes désormais déclarés justes aux yeux de Dieu) et de propitiation.

Cette mention signifie qu'en donnant Sa vie et Son sang, Jésus couvre les péchés qui deviennent invisibles. Ps 3 : 1 : "… à qui le péché est pardonné."Þ Autre traduction : "… à qui le péché est couvert."; Ps 85 : 3; Rom 4 : 7.

Dans l'Ancien Testament, cette réalité de la grâce divine était rappelée notamment par l'événement suivant : le souverain sacrificateur entrait une fois par an dans le lieu très-saint du tabernacle avec le sang de l'animal offert en sacrifice et le répandait sur le propitiatoire, c'est-à-dire le "couvercle" qui recouvrait l'arche de l'alliance. Les péchés de tout le peuple étaient ainsi expiés, recouverts.

Dans le cadre de la vie communautaire, sachant que Dieu a couvert nos fautes par Son sang précieux, nous avons besoin de couvrir celles des autres dans la mesure où l'église n'est pas mise en péril. En effet, il n'existe pas de service accompli dans la perfection de ce que Dieu voudrait. Dans nos relations, les risques de blesser, d'offenser, d'attrister par des paroles ou des attitudes sont réels. Il est donc nécessaire de passer par-dessus les imperfections, les maladresses, les oublis, les contrariétés, les approximations, les erreurs… en sachant qu'il convient de corriger, de rectifier, de chercher à grandir spirituellement pour que des progrès soient effectués.
La seule motivation efficace pour vivre une authentique et chaleureuse communion fraternelle est l'amour qui couvre les fautes. Prov 10: 1.

Un scientifique a étudié la neige pendant des années et a été émerveillé, après avoir observé quantité de flocons, que chacun est différent des autres et absolument unique. De la même façon, chaque être humain est rigoureusement unique même si on peut remarquer des points de ressemblance sur le plan physique, moral ou spirituel. Chaque enfant de Dieu a besoin de réaliser qu'il est une créature aimée et voulue du Créateur, même s'il a subi l'indifférence, le rejet ou le mépris dès sa naissance.
Es 43 : 4; Jean 16 : 7; Thes : 16.
Ainsi, chacun doit être convaincu qu'il a sa place sur la terre, dans la société, dans l'église. L'objectif du passage terrestre est de rencontrer le Dieu souverain pour développer avec Lui une véritable intimité de cœur, une complicité dans l'amour et Le servir avec joie et consécration.

De plus, comme les flocons de neige, chaque personne est spécifique. Le chrétien est appelé à découvrir et à exploiter les richesses déposées en lui par le Créateur. Celles-ci sont nombreuses et variées : dons de l'Esprit, compétences et savoir-faire, facultés, talents dans le domaine humain, possibilités et facilités physiques. Ainsi, chaque enfant de Dieu a la possibilité de s'épanouir lorsque son potentiel d'expression est libéré. Il devient également une source de bénédictions en se donnant aux autres.
1 Pi 4 : 10
Il est donc important de ne pas effectuer de comparaisons malheureuses. Celui qui se compare à son prochain risque de se dévaluer, se déprécier, se dévaloriser : "je ne sais pas prier comme untel; je n'ai pas la facilité d'élocution de tel autre; j'aimerais pouvoir chanter comme la sœur; je ne suis pas capable de faire de l'évangélisation car je n'ai pas l'aisance du frère…1 Rois 19 : 4". Il peut au contraire s'enorgueillir et mépriser les autres. Rois 10 : 16; 3 Jean 9.

Les différences dans l'église, grâce à la particularité de chaque membre, sont des richesses souhaitées et permises par le Seigneur. Il est impératif de cultiver dans le respect et la tolérance les notions de dépendance, de complémentarité, d'unité. On découvre ces qualités dans le fonctionnement du corps humain dont Paul se sert pour faire une démonstration. 1 Cor 1 : 14-31.. Lecture Esaïe 55 : 10.

Dieu, dans Son plan bienveillant, a choisi de communiquer Son salut à l'ensemble de l'humanité par le moyen de l'Eglise. Dans certains contextes, le Seigneur agit seul pour attirer les hommes à Lui et leur témoigner Son amour (apparitions angéliques, songes, visions…) Il pourrait se passer de Son peuple mais a décidé de l'utiliser pour Se glorifier. Mat 5 : 13-14; Act 1 : 8.

La neige est nécessaire à la nature, en fonction des régions, pour son développement, sa croissance, son équilibre. Le Seigneur n'a rien créé de superflu ni d'inutile. Un flocon tout seul n'est ni impressionnant ni très efficace. Par contre, lorsque les conditions météo favorisent de fortes chutes, le paysage devient différent et la terre est arrosée et préparée pour favoriser la croissance des cultures.

Un disciple agissant seul peut avoir un impact sur son entourage et être efficace pour amener les perdus à la connaissance de Jésus. Néanmoins, à l'échelle d'une ville, d'une région, d'un pays, c'est l'action conjuguée de multitudes de chrétiens consacrés qui est performante pour conduire au salut. Plusieurs enfants de Dieu zélés et unis ressemblent alors à des flocons qui fertilisent la terre.

Au niveau local, l'idée est la mise en commun des talents et des énergies pour arroser les cœurs desséchés, vides, en détresse afin que des hommes et des femmes rencontrent Jésus la seule source d'eau vive qui désaltère. Jean 7 : 37. Lorsque des chrétiens agissent de concert comme les flocons tombent ensemble sur le sol, la semence de vie est propagée, des cœurs sont touchés et le Seigneur intervient par Son Esprit. Act : 47; 9 : 31.

L'évangélisation concerne l'ensemble de l'église et non pas une élite. Elle est un aspect de la vie personnelle du chrétien comme un programme de l'assemblée en tenant compte des capacités différentes de chacun. Le Seigneur nous invite à être audacieux, inspirés, à prendre des initiatives pour toucher nos contemporains tout en ayant l'assurance que c'est le Maître de la moisson qui assure la croissance de la semence. 1 Cor 3 : 6-7; 15 : 58.

4) LA NEIGE A UN POUVOIR FERTILISANT
. L'église est alors dans une phase de croissance.

3) CHAQUE FLOCON EST UNIQUE. Par Philippe Landrevie



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4180
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Nos péchés blanchis comme la neige...   Sam 11 Déc 2010 - 8:42

Psaume 103
De David. Que tout mon être loue l’Eternel ! Que tout ce que je suis loue le Dieu saint !
Que tout mon être loue l’Eternel, sans oublier aucun de ses bienfaits.
Car c’est lui qui pardonne tous tes péchés, c’est lui qui te guérit de toute maladie, qui t’arrache à la tombe. C’est lui qui te couronne de tendresse et d’amour, et qui te comble de bonheur tout au long de ton existence ; et ta jeunesse, comme l’aigle, prend un nouvel essor.
L’Eternel intervient pour redresser les torts et il défend les droits de tous les opprimés.
Il a manifesté ses desseins à Moïse et montré ses hauts faits au peuple d’Israël.
L’Eternel est plein de pitié et miséricordieux. Il est plein de patience et débordant d’amour.
Il ne tient pas rigueur sans cesse et son ressentiment ne dure pas toujours.
Il ne nous traite pas selon le mal que nous avons commis, il ne nous punit pas comme le méritent nos fautes.
Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant l’amour de Dieu dépasse tous ceux qui le révèrent.
Autant l’Orient est loin de l’Occident, autant il éloigne de nous nos mauvaises actions.
Et, comme un père est rempli de tendresse pour ses enfants, l’Eternel est plein de tendresse pour ceux qui le révèrent :
il sait de quelle pâte nous sommes façonnés, il se rappelle bien que nous sommes poussière.
L’homme… sa vie ressemble à l’herbe, à une fleur des champs : la voici qui fleurit !
Qu’un vent souffle dessus, la voilà disparue ! Le lieu qu’elle occupait ne la reconnaît plus.
Eternel, ton amour est là depuis toujours et durera toujours pour ceux qui te révèrent. Ta loyauté demeure à l’égard des enfants de leurs enfants.
Elle est pour ceux qui restent fidèles à ton alliance, pour ceux qui se souviennent de tes commandements pour les mettre en pratique.
Dans les cieux, l’Eternel a établi son trône : il est le Roi, le Maître de l’univers entier.
Louez donc l’Eternel, vous tous ses anges vaillants et forts qui faites ce qu’il dit dès qu’il vous le demande !
Oui, louez l’Eternel, vous toutes ses armées célestes, vous qui, à son service, exécutez sa volonté.
Oui, louez l’Eternel, toutes ses créatures, partout où il gouverne ! Que tout mon être loue l’Eternel
!

Comme David, invitons notre âme à bénir Dieu et à discerner ses innombrables bienfaits. Hélas! nous sommes portés à tenir à jour la liste de tout ce qui nous manque, plutôt que celle des bienfaits reçus. Combien nous sommes ingrats et inconséquents! Ne nous arrive-t-il jamais par exemple, au moment du repas, de nous plaindre de la nourriture … pour laquelle nous venons, l’instant d’avant, de rendre grâces au Seigneur?

Par-dessus tous ses dons, nos âmes ont de quoi remercier Dieu continuellement pour le pardon de nos péchés (Ps 103:3). S’Il nous avait rendu selon ce que ceux-ci méritaient, un châtiment éternel aurait été notre part (Ps 103:10). Mais maintenant Il a éloigné ces péchés jusqu’à l’infini (Ps 103:12), Il les a jetés derrière son dos {Esa 38:17}, blanchis comme la neige {Esa 1:18}, dissipés comme un nuage {Esa 44:22}, jetés dans les profondeurs de la mer {Mic 7:19}, et Il ne s’en souviendra plus jamais {Esa 43:25 Heb 10:17}.

Envers « ceux qui le craignent » la bonté de Dieu est sans limite (Ps 103:11,13,17; comparer Esa 55:7-9). Le craindre ne signifie donc plus redouter Sa colère. C’est la disposition d’esprit de ceux qui ont appris à connaître Sa compassion et Sa miséricorde (Ps 103:8 ; lire Ps 130:4) et y puisent toujours de nouvelles raisons de Le bénir.



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4180
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Comme la pluie et la neige descendent des cieux, et n’y retournent pas sans avoir arrosé, fécondé la terre...   Mer 8 Déc 2010 - 17:00


MES PENSÉES NE SONT PAS VOS PENSÉES

Souvent, lorsque j’écoute des entrevues où des artistes, philosophes et autres qui s’expriment sur leur spiritualité, je suis étonné de les entendre parler de Dieu comme s’il était quelqu’un d’égal à eux-mêmes. À les entendre, on croirait que Dieu est un être insignifiant à qui ils peuvent faire la morale. Ceci arrive précisément à ceux qui sont imbus d’eux-mêmes. Connaître Dieu est immensément plus complexe que toute la science des hommes.

L’histoire des mentalités
Dans la science historique, l’histoire des mentalités est cette discipline qui s’intéresse à l’évolution des idées à travers les siècles. Les historiens qui s’y consacrent doivent avoir une connaissance très étendue des données historiques sur du long terme. Ce champ d’étude nous apprend, entre autres, que les idées constituent la matière première formant les systèmes de valeurs dans les sociétés. Ainsi, les conduites adoptées par les habitants d’un peuple sont le fruit de traditions culturelles profondément ancrées depuis des siècles. Ce qui m’amène à dire que nous sommes bien moins libres d’agir que nous l’imaginons. En fait, nos actions et nos décisions reposent essentiellement sur une culture que nous imposent les mentalités ambiantes.

Évolution des idées
Dans notre merveilleux monde, rien n’est stable sur le plan des idées. Lorsque nous regardons les sociétés qui nous ont précédées, nous les évaluons en fonction des idées qu’elles véhiculaient. Et souvent, ce sont leurs erreurs qui ressortent le plus. Par ignorance de certains faits scientifiques, des femmes et des hommes croyaient naïvement à des choses tout à fait farfelues. Maintenant, nous nous disons, dans notre génération, que nous savons mieux qu’eux. Nous sommes libres des superstitions et notre style de vie repose sur des faits nettement plus objectifs. Cependant, penser ainsi révèle à quel point nous sommes aveuglés par les idées de notre siècle. En réalité, nous agissons de la même manière que les gens des autres générations.

Une parole stable
Ce que j’aime tout particulièrement de la Parole de Dieu, c’est qu’elle ne change pas. À la différence des systèmes de valeurs en continuelle mouvance autour de nous, la Parole de Dieu est une révélation stable et immuable. Comment peut-on se fier aux mentalités de ce monde qui s’avèrent presque toujours fausses après quelques décennies alors que la Bible nous stabilise sur le plan de la vérité. Remarquez bien que je ne suis pas contre l’évolution des idées et des technologies qui améliorent considérablement le sort de l’humanité. Tant mieux si on arrive à régler des problèmes. Toutefois, les solutions humaines, si bonnes soient-elles, ont une portée temporaire. La Parole de Dieu est éternelle.

Ésaïe 55:8-11
«Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. Comme la pluie et la neige descendent des cieux, et n’y retournent pas sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, sans avoir donné de la semence au semeur et du pain à celui qui mange, ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: elle ne retourne point à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins.» Réal Gaudreault

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4180
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Purifié   Mer 8 Déc 2010 - 9:10

Purifié

"Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité." 1 Jean 1.9

Qu'est-ce qui vous vient à l'esprit lorsque vous pensez au terme "pur" ? Peut-être pensez-vous à un jeune enfant innocent ou à de la neige qui vient tout juste de tomber ? Il est intéressant de constater que la plupart des gens ne pensent pas immédiatement à eux-mêmes lorsque ce terme "pur" est évoqué même si c'est ainsi que Dieu nous voit une fois que nous avons reçu son pardon. L'Écriture déclare qu'il nous purifie de toute iniquité.

Si vous avez confessé vos péchés au Père et reçu son pardon, alors vous avez été purifié.
Peu importe ce qui a pu se produire dans votre passé, la Bible déclare que Dieu prend vos péchés et les jette dans la mer de l'oubli. Cela veut dire qu'il choisit de ne plus s'en souvenir. Lorsque Dieu vous regarde, il ne voit pas vos erreurs et vos échecs passés ; il voit votre avenir. Il voit vos dons et vos talents. Il voit votre destinée.

L'ennemi cherchera souvent à vous empêcher d'avancer en vous rappelant votre passé. Chaque fois que vous commencez à vous sentir coupable ou condamné, rappelez-vous ce texte. Si vous avez confessé vos péchés au Père et reçu son pardon, alors vous avez été purifié.

Laissez cette vérité pénétrer profondément en vous. Alors que vous agissez de la sorte, Dieu vous fortifiera et vous rendra capable d'atteindre de nouveaux sommets afin que vous puissiez jouir de la vie abondante qu'il vous destine.

Une prière pour aujourd'hui
Père céleste, merci pour ton amour et ta fidélité. Merci pour ta promesse de me laver et de me purifier. Je t'abandonne aujourd'hui tous les domaines de ma vie et t'invite à agir en moi selon ta volonté. Au nom de Jésus. Amen. Joël Osteen


_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4180
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Or, la pluie et la neige qui descendent du ciel n’y retournent jamais sans avoir arrosé et fécondé la terre   Lun 6 Déc 2010 - 17:16

Esaïe 55 : 6 Tournez-vous donc vers l’Eternel, tant qu’on peut le trouver. Adressez-vous à lui tant qu’il est proche !
Que le coupable abandonne sa voie, et l’homme malfaisant ses mauvaises pensées ! Et qu’il revienne à l’Eternel qui aura compassion de lui, à notre Dieu qui lui accordera un pardon généreux. « Car vos pensées ne sont pas mes pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, déclare l’Eternel ; autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et autant mes pensées sont élevées au-dessus des vôtres. « Or, la pluie et la neige qui descendent du ciel n’y retournent jamais sans avoir arrosé et fécondé la terre, sans avoir fait germer les graines qui s’y trouvent, sans fournir au semeur le grain qu’il doit semer, et sans donner du pain à tous ceux qui le mangent.
Il en sera de même de la parole que j’ai prononcée : elle ne reviendra jamais vers moi à vide, sans avoir accompli ce que je désirais et sans avoir atteint le but que je lui ai fixé


Ici vient la touchante proclamation que le Christ adresse aux pécheurs pour les attirer à lui (Jean 7:37). Il les compare à des gens affamés et mourant de soif ; et les grâces qu’il leur apporte, il les assimile à l’eau qui rafraîchit et vivifie, au vin qui rend des forces quand on est las et réjouit le cœur, au lait qui restaure les estomacs affaiblis et sert de nourriture aux petits enfants.

Impossible de mériter ces grâces ; et quand nous aurons fait tout ce qu’il faut pour se les assurer, encore est-il que nous ne les aurons pas gagnées ; aussi le Sauveur nous les offre-t-il gratuitement (Esaïe 55:1). Ce n’est pas que l’homme ne soit doué de facultés intellectuelles et morales d’un très grand prix ; mais tant qu’il n’est pas converti, il ne les emploie qu’à la poursuite de biens qui ne sont que vanité (Ecclésiaste). Voulons-nous donc posséder le seul vrai bonheur ? Prêtons l’oreille aux paroles du Messie, croyons en lui, et nous trouverons auprès de lui la vie de l’âme, la vie éternelle, les grâces immuables de David (Esaïe 55:2,3).

Considérez l’infinie miséricorde du Seigneur. Au fond, nous ne saurions nous pardonner comme il le fait ; nous nous sentons indignes de son amour, et pourtant il nous aime et il veut avoir pitié de nous (Esaïe 55:8,9). Considérez encore la puissance et la fermeté de sa Parole. Il est impossible que ses promesses ne se réalisent pas, et c’est par là, plus que par la crainte des châtiments, que l’Éternel entend vous attirer vers lui. À vous, pécheurs misérables, il veut donner joie, paix et sainteté ; en vous, cœurs légers ou endurcis, il veut faire toutes choses nouvelles, de telle sorte que vous soyez un monument perpétuel de sa grâce et un des trophées de sa gloire (Esaië 55:10-13). Burnier


Les pensées du Seigneur vont loin, sont plus fécondes et bien plus hautes que les nôtres. La comparaison de sa parole avec la pluie… et la neige suggère un travail lent et silencieux, transformant en temps voulu la face de la terre.

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4180
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Bien que vos péchés soient écarlates, ils seront aussi blancs que neige    Dim 5 Déc 2010 - 15:34

Agis selon ta Parole. {2Samuel 7:25}

Les promesses de Dieu n’ont jamais été prévues pour être mises de côté comme du vulgaire papier d’emballage usagé ; Dieu a eu l’intention de les réaliser. L’or de Dieu n’est pas l’argent d’un avare, mais il est utilisé à ses fins. Rien ne plaît davantage à notre Seigneur que de voir ses promesses mises en application ; il aime voir ses enfants les lui rappeler, et dire, « Seigneur, agis selon ta Parole. » Nous rendons gloire à Dieu lorsque nous lui rappelons ses promesses. Pensez-vous que Dieu soit des plus pauvres pour vous donner les richesses qu’il a promises ? Imaginez-vous qu’il soit le moins bien placé pour vous donner la sainteté ? Vous figurez-vous qu’il soit le moins pur pour vous laver de vos péchés ? « Viens maintenant, et raisonnons ensemble », dit le Seigneur : Bien que vos péchés soient écarlates, ils seront aussi blancs que neige ; s’ils sont rouges comme le cramoisi, ils seront rendus comme la laine. La foi souligne la promesse du pardon, et cette promesse ne tarde pas, comme le montre cette parole : « C’est une promesse précieuse, je me demande si elle est réelle ? » Mais elle va droit vers le trône, et la foi implore, « Seigneur, voici la promesse, Agis selon ta Parole ». Notre Seigneur répond, « Qu’il te soit fait selon ta volonté. » Quand un chrétien empoigne une promesse, s’il ne la présente pas à Dieu, il le déshonore ; mais quand il est devant le trône de la grâce, et qu’il s’écrie, « Seigneur, je n’ai rien de recommandable à te présenter, mais agis selon ta Parole », son désir sera alors exaucé.

Notre Banquier céleste prend plaisir à payer de ses propres billets. Ne laissez jamais la promesse rouiller. Tirez la promesse hors de son fourreau, et utilisez-la avec une sainte violence. Songez que Dieu ne sera pas importuné lorsque vous lui rappelez ses promesses. Il aime entendre les cris perçants de l’âme dans le besoin. Il prend plaisir à donner sa faveur. Il est plus enclin à entendre que vous ne l’êtes à demander. Le soleil n’est pas las de luire, ni la fontaine fatiguée de couler. Il est dans la nature de Dieu de respecter ses promesses ; rends-toi donc de suite vers le trône avec cette assurance « Agis selon ta Parole ». Ch. Spurgeon



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4180
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La neige   Dim 5 Déc 2010 - 10:19

Bien-aimés

En Israël la neige tombe principalement sur les hauteurs, où elle peut se maintenir toute l’année. La neige couronne l’Hermon toute l’année. Ailleurs les chutes de neige n’y sont pas fréquentes, et le tapis blanc ne dure que quelques heures, un ou deux jours au plus.
Comme tous les phénomènes de la nature, la neige est attribuée par les croyants hébreux au commandement de l’Éternel.
Les Écritures la mentionnent souvent comme le symbole de la pureté et la mettent au nombre des trésors de Dieu, qui ordonne sa chute ; en tombant, elle fait penser à de la laine, à des oiseaux, des sauterelles. La valeur de la neige comme réserve d’eau pour le sol est reconnue.
Elle est symbole de fraîcheur, de froidure, de fertilisation, d’éclat.

Bonne semaine enneigée à tous, Josy

Je te donnai des vêtements brodés, et une chaussure de peaux teintes en bleu ; je te ceignis de fin lin, et je te couvris de soie. ( Ézéchiel 16 : 10)

Voyez avec quelle générosité incomparable le Seigneur pourvoit au vêtement de son peuple. Les habits sont ornés de telle façon que l’habileté divine nous est démontrée, par des vêtements brodés incomparables, où chaque attribut a sa part, et où toute la beauté divine est révélée.

Il n’y a aucun art qui soit semblable à celui qui est exposé pour notre salut, aucune réalisation aussi ingénieuse soit-elle ne vaut celle qui est aperçue dans la droiture des saints. La justification a usé de nombreuses plumes savantes à toutes les périodes de l’église, et elle sera le thème d’admiration dans l’éternité. Dieu a en effet travaillé de façon admirable. Dans toute cette élaboration se trouvent mêlées utilité et durabilité, comme ces peaux dont l’animal nous est inconnu, mais qui ont servi à couvrir le tabernacle, et qui ont formé un des cuirs les plus fins et en même temps les plus solides qui soient.

La justice qui vient de Dieu par la foi dure à jamais, et celui qui est chaussé de cette manière divine marchera en sûreté à travers le désert, et il pourra même poser son pied sur le lion et la vipère. La pureté et dignité de notre vêtement sacré sont mises en valeur dans le lin fin.

Lorsque le Seigneur sanctifie son peuple, il le revêt de blanc pur, comme l’étaient les sacrificateurs ; même la neige ne peut dépasser leur blancheur ; ils sont agréables à regarder pour les yeux des hommes et des anges, et même pour les yeux du Seigneur ils sont sans tâche. En même temps, le vêtement royal est délicat et riche comme de la soie. Nulle dépense n’est épargnée, nulle beauté n’est limitée, aucune chose délicate n’est refusée. Alors ? N’y a-t-il aucune déduction à tirer de tout cela ? Oui, il y a certainement à ressentir de
la gratitude, et à exprimer de la joie. Vient, mon cœur, ne refuse pas ton alléluia ce soir ! Joue de la flûte ! Fait vibrer tes cordes !

« Étrangement, mon âme, tu as été ornée
Par la Grande et Sacrée Trinité !
Dans la plus douce harmonie de louange
Puissent tous tes pouvoirs s’accorder. » Ch. Spurgeon



Sujet développé chaque jour de la semaine sur:
http://rosedautomne7.forumactif.com
Forum auquel vous êtes invités à vous joindre

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La neige   

Revenir en haut Aller en bas
 
La neige
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sortie neige ?
» Neige, givre et soleil matinal sur le Pilat
» Neige et Soleil, Le Bessat, 13/01/08
» Sortie "neige et lune 2010"
» Nb de jours avec chute de neige : 2010 un cru exceptionnel ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: