FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 Comme Dieu dans son immense amour, nous sommes appelés à faire du bien à « tous les hommes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4370
Age : 87
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Comme Dieu dans son immense amour, nous sommes appelés à faire du bien à « tous les hommes    Mer 5 Sep 2018 - 6:49

Rappel du premier message :



Tite 3.1-7 : Rappelle-leur de se soumettre aux magistrats et aux autorités, de leur obéir, d'être prêts pour toute oeuvre bonne, de ne calomnier personne, d'être pacifiques, conciliants, pleins de douceur envers tous les hommes… Lire la suite

Le premier philanthrope
C’est Dieu, le premier philanthrope ! Littéralement (4), Paul parle de la philanthropie de Dieu. Quelle merveille ! Elle est sans commune mesure avec ce qu’on désigne par ce terme aujourd’hui, et qui n’est d’ailleurs pas méprisable. La bonté de Dieu n’apporte pas seulement un soulagement momentané à quelques personnes, elle tire de l’abîme, transforme en profondeur et donne la vie véritable. Et elle s’adresse à tous les hommes.


Autrefois et maintenant
Ce que Paul dit de notre passé (3) ne doit pas être affirmé de chaque individu ; il y a toujours eu, Dieu merci ! des personnes qui n’étaient pas rebelles ni esclaves des plaisirs. Il est question ici de l’humanité dans son ensemble, et nous en sommes tous solidaires. De plus, l’enseignement de Jésus (Mt 5. 21-48) nous fait remarquer que nous sommes meurtriers, même si nous n’avons tué personne, et que nous avons commis (ne serait-ce qu’en pensée) toute sorte de péchés. Mais quand le changement radical est-il survenu ? C’est au moment où Jésus-Christ est intervenu, où il est mort et ressuscité, inaugurant une humanité nouvelle. Et pour chacun de nous, le changement se réalise au moment où nous demandons pardon pour nos fautes et décidons de suivre le Christ1.

Les fruits du changement
Comme Dieu dans son immense amour, nous sommes appelés à faire du bien à « tous les hommes » (2). Cela implique la soumission aux autorités. Une soumission qui n’est pas absolue : quand les ordres donnés par les autorités s’opposent radicalement à la volonté de Dieu, il faut leur désobéir. Mais en temps normal, par notre soumission et notre conduite conciliante, nous manifesterons notre solidarité avec nos voisins et nos concitoyens. Jean Villard

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee

AuteurMessage
Josy
Admin


Nombre de messages : 4370
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Secret de longévité !   Ven 14 Sep 2018 - 6:22


Secret de longévité !
 
Un cœur joyeux est un excellent remède, mais l’esprit déprimé mine la santé ! Proverbes 17.22
 
Lors de nos visites à notre grand-tante, plus que centenaire, nous étions toujours surpris et admiratifs de ses réparties pertinentes et de son humour. Tanty, c’était son surnom, était devenue la tante de tous ceux qui l’aimaient. Elle s’amusait à prénommer notre jeune fils “le roi David”, ce qui donnait de l’importance à celui-ci !
Alors que nous lui demandions un des secrets de son grand âge, elle nous répondit : « Tous les soirs, je chante quatre ou cinq cantiques ! » Nul doute qu’il y avait là le prélude à un sommeil paisible. Chanter est toujours bénéfique pour l’âme et même pour le corps. C’est le gage du maintien d’une bonne santé à la fois spirituelle et psychologique.


Louer le Dieu créateur et sauveur, n’est-ce pas le but ultime de l’existence des croyants ? Si nous avons encore des doutes, relisons les 150 psaumes au cœur de la Bible. Ils nous instruisent sur la véritable source de la joie, un des secrets du roi David. Il connaissait Dieu comme celui qui aime répondre aux prières des siens et les délivrer du mal sous ses diverses formes.


Nous pouvons aussi suivre l’exemple de Jésus avec ses disciples, lui qui, lors de la Pâque, chanta plusieurs psaumes, peu avant d’offrir sa vie en sacrifice.1
Ainsi, dans les moments d’épreuve ou de joie, apprenons à élever nos âmes et nos cœurs vers Dieu par des chants de louange.
Il en sera réjoui et nous… avec lui ! Reynald Kuffer
 
1 Matthieu 26.30
 
__________________
Lecture proposée : Psaume 34, versets 1 à 15.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4370
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Tout est une question d'amour   Jeu 13 Sep 2018 - 6:24


Lisez > 1 Jean 4.7-19
 
Tout est une question d'amour
 
Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour. 1 Jean 4.16
 
Un panneau devant une église semblait donner un excellent conseil en matière de relations: Recevez l'amour. Donnez de l'amour. Recommencez.
 
L'amour de Dieu est le plus grand que nous recevons. Dieu nous a aimés au point de donner son Fils Jésus pour qu'il nous rachète par sa vie, sa mort et sa résurrection (1 Jn 4.9). Nous recevons son amour en recevant Jésus comme notre Sauveur et Seigneur. «Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle (la Parole faite chair, Jésus) a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu» (Jn 1.12).
 
Après avoir goûté à l'amour de Dieu, nous pouvons alors apprendre à donner de l'amour. «Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, car l'amour est né de Dieu» (1 Jn 4.7).
 
L'amour de Dieu nous rend capables d'aimer nos frères et sœurs en Christ. Nous enseignons, nous encourageons et nous réprimandons. Nous pleurons et nous nous réjouissons. L'amour que nous donnons est tendre, audacieux et d'un grand soutien. Jésus nous enseigne à aimer même nos ennemis: «Faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent» (Mt 5.44). Il peut être difficile de donner de l'amour aux autres dans certaines situations, mais c'est possible en raison de l'amour que Dieu nous a donné le premier.
 
Un bon projet à mettre à exécution aujourd'hui même: Recevez de l'amour. Donnez de l'amour. Recommencez. A.M.C. Notre pan quotidien
 
Recevez de l'amour. Donnez de l'amour. Recommencez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4370
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Pensées captives à Son obéissance   Mer 12 Sep 2018 - 6:32




Pensées captives à Son obéissance
 
"Nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ." - 2 Corinthiens 10:5
 
La question de notre Seigneur: "Pourquoi pareilles pensées s'élèvent-elles dans vos coeurs?"  dévoile l'état de beaucoup de chrétiens qui souffrent de constater la nature des suggestions de leur propre coeur. L'apôtre Paul révèle qu'il existe un remède à cet état, un remède qu'il résume ainsi: "Nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ."
 
Garder ses pensées pour soi est souvent une bonne chose pour les autres, mais attention! Ne nous barricadons pas dans nos idées propres comme dans une forteresse qui s'élève contre Dieu. Ces pensées peuvent devenir une idée fixe qui nous voile notre Seigneur et fait souffrir nos semblables. Nos raisonnements - l'apôtre en parle dans le même verset - sont parfois des barrières qui nous séparent de Dieu et nous livrent à nous-mêmes. C'est tout simplement la vie propre qui défend son terrain et son point de vue, elle peut devenir une véritable "hauteur" qui s'élève contre la connaissance de Dieu. C'est la rébellion dans le domaine des pensées du chrétien.
 
Nous parlons de la croix avec facilité, nous chantons des cantiques sur la croix; et cependant nos pensées échappent à son contrôle. Au lieu d'être libres en Christ, nous sommes alors véritablement esclaves de nos idées propres, tenus et emportés par elles. Non seulement le Saint-Esprit est contristé et comme paralysé, mais en exprimant ces idées, quel mal ne faisons-nous pas?
 
Il existe un seul chemin de délivrance, c'est d'amener par un acte résolu la vie de nos pensées à la croix. Ayant reconnu la faillite et la culpabilité de nos pensées indépendantes et rebelles, apportons-les au Seigneur. Que par la purification de Son sang et la présence de Son Esprit en nous, Il les rende captives à Son obéissance.
 
Veillons et prions afin de ne pas retomber dans cette vie d'indépendance; que notre façon de penser soit la Sienne et par conséquent toujours conforme à Sa volonté. Alors nous n'accomplirons plus la volonté de nos pensées. Ephésiens 2:3. Animés des mêmes sentiments que Jésus-Christ a eus, nous serons dans le repos, et notre témoignage sera tout à la gloire de Dieu. H.E. Alexander
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4370
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Comme Dieu dans son immense amour, nous sommes appelés à faire du bien à « tous les hommes    Mar 11 Sep 2018 - 6:30




“Préserve ta langue du mal.”  Psaumes 34.1
 
C’est l’histoire de trois femmes qui décident de s’avouer leurs travers. La première confesse qu’elle boit trop. La deuxième avoue être jalouse de la beauté d’une amie. La troisième ne dit rien. Intriguées, les deux autres insistent : “Alors, c’est quoi ton défaut ?” Finalement, elle répond : “Les commérages. Et il me tarde de sortir d’ici pour aller en raconter sur vous deux !”
 
La médisance est comme de la boue jetée contre un mur.Bon, soyons sérieux. La Bible ne mâche pas ses mots à propos de la médisance :
 
“Celui qui surveille sa bouche garde son âme ; celui qui ouvre tout grand ses lèvres court à sa perte” (Proverbes 13.3).
 
“Si quelqu'un pense être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine” (Jacques 1.26).
 
“Celui qui veut jouir d'une vie agréable et connaître des jours heureux doit se garder de médire et de mentir” (1Pierre 3.10).
 
La médisance est comme de la boue jetée contre un mur. Elle ne reste pas, mais elle laisse une trace. Et cette trace peut marquer toute une vie ! Alors, avant de viser quelqu’un, évaluez votre cible. Demandez-vous quelle blessure vous allez infliger, et comment vous vous sentirez après.
 
Salomon a dit : “La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; celui qui l'aime en mangera les fruits” (Proverbes 18.21). Vous avez bien entendu ? Vous “mangerez vos paroles” !
 
Une action pour aujourd’hui
Vous récolterez ce que vous avez semé, bon ou mauvais. En résumé, si vous cherchez des défauts, regardez-vous dans le miroir. En vous occupant de vos propres travers, il ne vous restera plus assez de temps pour médire sur ceux des autres. Bob Gass
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4370
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Prendre le joug de Christ   Lun 10 Sep 2018 - 6:20




Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi, car je suis débonnaire et humble de cœur; et vous trouverez le repos de vos âmes. Car mon joug est facile à porter et mon fardeau est léger. Matthieu 11. 28-30
 
Prendre le joug de Christ
 
C'est à tort que l'on exhorte des incroyants à prendre le joug de Christ. Jésus dit aux pécheurs: “Venez à moi”. Il ne leur dit pas d'abord: “Prenez mon joug”. Quand je suis venu à lui et que j'ai trouvé le repos de la conscience, il me dit alors: Maintenant, abaisse-toi, et place-toi sous le joug avec moi.
 
Remarquez la beauté de cette manière de faire. Pensez au privilège de prendre le joug avec Christ. Une volonté brisée: voilà le secret pour trouver le repos du cœur. Un homme qui l'a vraiment trouvé peut dire: Je ne remuerai pas le doigt pour changer quoi que ce soit à mes circonstances, car c'est le Seigneur qui les a arrangées. Jésus dit enJean 14. 27 qu'il laisse la paix; c'est la paix de la conscience. Puis il dit: “Je vous donne ma paix”; c'est la paix du cœur. Quand je vois une personne troublée par les circonstances, je lui dis: Vous n'avez pas trouvé cette paix? Écoutez cette parole du Seigneur: “Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi”; c'est pour vous!
 
Laissez-moi ajouter que si nous nous retirons, vous et moi, de la sphère de nos échecs pour entrer dans celle de nos ressources en Dieu, nous sortirons ensuite de là non comme des glaçons, mais semblables à des courants de bénédiction, et ceux qui nous entourent verront Christ au lieu de l'odieux moi. Dans notre travail, dans nos affaires, nous sommes appelés à être une vivante expression de Christ. Si vous êtes soumis dans votre esprit, vous trouverez que ce dont je viens de parler est le meilleur remède.
 
Citons trois sources de maux: un esprit légal, une conscience maladive, et un cœur occupé de lui-même. Le remède pour un esprit légal, c'est la grâce; le remède pour une conscience chargée, c'est de se juger devant Dieu et de marcher dans la vérité; le remède pour un cœur occupé de lui-même, c'est Christ. Considérons attentivement sa Personne adorable et nous participerons à l’effet produit par ses brillants rayons. Quand les chrétiens se meuvent autour de ce nouveau centre – au lieu du moi –, ils en reçoivent les rayons et les projettent ensuite autour d'eux. Soyons des gens qui ne se contentent pas de parler mais qui travaillent; des gens qui vivent, se meuvent et respirent. d’après C.H. Mackintoch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4370
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Merveilleux nom de Jésus   Dim 9 Sep 2018 - 6:30




Merveilleux nom de Jésus


Ce nom de Jésus est en effet merveilleux, au-delà de toute description ou compréhension humaine, dans sa naissance virginale comme dans les événements qui l’ont suivie (voir Matthieu 2; Luc 2). Il est merveilleux dans son enseignement divin. “Jamais homme n’a parlé comme cet homme” (Jean 7. 46), tel est le témoignage rendu par les gardes envoyés pour le prendre. Il est merveilleux dans ses miracles décrits dans les Évangiles. Jean termine le sien en déclarant: “Il y a aussi beaucoup d’autres choses que Jésus a faites: si elles étaient rapportées une à une, je ne pense pas que le monde même pourrait contenir les livres qui seraient écrits” (Jean 21. 25).
 

Non seulement il était merveilleux, et le sera quand il reviendra, mais il est merveilleux aujourd’hui dans tout ce qu’il fait partout sur la terre pour de pauvres gens, hommes et femmes atteints par le péché. Qui d’autre, sinon Christ, peut libérer quelqu’un des chaînes cruelles du péché et de l'emprise impitoyable de Satan? Combien de fois n’avons-nous pas entendu parler d’un homme qui était alcoolique, dur à l’égard de sa famille, la faisant vivre dans la crainte et le désespoir, et qui, après avoir cru en Jésus Christ, est soudain devenu un mari aimant et un père plein de bonté. Qu’il soit un drogué, un criminel, un violeur, ou un ennemi de Christ et de ses disciples, tout homme qui se confie dans l’œuvre de Christ n’est pas seulement pardonné, mais il devient une personne nouvelle: il est un enfant de Dieu qui aime le bien et qui hait le mal. Il n’a pas eu besoin de faire de grandes choses ou de payer un prix exorbitant, mais simplement de croire en Celui dont le nom est Merveilleux.


Pourrait-on attribuer ce nom-là à quelqu'un d'autre, que ce soit un grand chef d’état, le fondateur d’une religion, ou même un ange? Certainement pas! Un seul est Merveilleux: c’est Jésus notre Seigneur. Il a accompli des miracles sans nombre et il opère encore actuellement ce grand miracle: sauver des pécheurs et faire d’eux des saints, “sanctifiés par l'offrande du corps de Jésus Christ faite une fois pour toutes” (Hébreux 10. 10). Et en retour il recevra, pendant l’éternité, la louange d'une multitude de croyants “rendus parfaits à perpétuité” (v. 14), pouvant se tenir comme adorateurs dans la présence divine (v. 19). d'après A.M. Behnam

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4370
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Cinq pierres, cinq pains, cinq paroles   Sam 8 Sep 2018 - 6:29




David… choisit du torrent cinq pierres lisses… Et il s'approcha du Philistin. 1 Samuel 17. 40
 
Il y a ici un petit garçon qui a cinq pains d'orge et deux poissons; mais qu'est-ce que cela pour tant de monde? Jean 6. 9
 
J'aime mieux prononcer cinq paroles avec mon intelligence, afin d'instruire aussi les autres, que dix mille paroles en langue. 1 Corinthiens 14. 19
 
Cinq pierres, cinq pains, cinq paroles
 
Nous prétextons souvent notre manque de moyens ou de connaissance pour ne pas effectuer un service pour Dieu. Les situations dont sont tirés les versets du jour nous encouragent à ne pas reculer.
 
– David est un jeune berger; que peut-il faire devant Goliath qui se moque de l'Éternel? Il ne compare pas sa taille à celle du géant et ne se dit pas que sa fronde est une arme dérisoire. Son Dieu a été outragé, mais il a conscience de la grandeur de Dieu et a déjà fait l'expérience de ses délivrances. Il choisit cinq pierres dans le torrent: une seule lui suffira pour abattre l'adversaire et sera dirigée par la main divine vers le seul défaut de la cuirasse.
 
– Des milliers d'hommes et de femmes qui ont faim entourent Jésus et ses disciples. Ceux-ci veulent les renvoyer, car il n'y a presque rien à manger. Mais c'est sans compter sur la puissance du Fils de Dieu. Sur son ordre ils font asseoir la foule sur l'herbe et ils assistent au miracle de la multiplication des pains et des poissons apportés par un petit garçon: tous sont rassasiés.
 
– Cinq paroles, c'est peu pour une prédication! Pourtant si elles instruisent et encouragent, elles auront plus d'impact qu'un long discours.
 
Nous ressentons notre petitesse devant l'étendue des besoins que nous voyons autour de nous. Mais notre Dieu le sait et il envoie qui il veut, en disant comme à Gédéon autrefois: “Va avec cette force que tu as… Ne t'ai-je pas envoyé?” (Juges 6. 14)ou comme à Paul: “Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse” (2 Corinthiens 12. 9). La bonne semence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4370
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La source et le fleuve   Ven 7 Sep 2018 - 6:28




La source et le fleuve

L'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source jaillissante... (Jean 4:14)

Si nous laissons Jésus nous remplir de sa grâce, elle ira se répandre en d'autres âmes, avec autant d'abondance que nous la recevons nous-mêmes. Si ce n'est pas le cas, regardez en vous : il y a en vous quelque obstacle. Si vous vous tenez tout près de la Source, vous recevrez, non pas pour vous, mais pour les autres, des fleuves d'eau vive, dont rien ne pourra arrêter le cours.

Il faut que la vie que Jésus nous donne passe sans cesse, à travers nous, jusqu'aux autres. Beaucoup d'entre nous sont comme la mer Morte, qui reçoit toujours et ne donne jamais. Nous n'avons pas à l'égard de Jésus l'attitude qu'il faut. Si nous croyons en lui sans réserve, il nous l'a promis, des fleuves d'eau vive couleront de notre sein, qui se répandront sur les autres. Il ne s'agit pas d'un bienfait que l'on transmet, d'une expérience dont on fait part, non, il s'agit d'un fleuve qui coule sans cesse. Tenez-vous seulement tout près de Jésus, et vous aurez en abondance tout ce qu'il faudra pour les autres, votre vie ne connaîtra ni la sécheresse, ni la stérilité.

Mais vous vous récriez : "Comment d'un simple individu, d'un modeste croyant peut-il sortir des fleuves d'eau vive. Où sont-ils, ces fleuves ? Je ne les vois pas." Ne cherchez pas à mesurer votre capacité, ni les puissances que Dieu peut mettre en vous. Dans l'histoire du royaume de Dieu, vous verrez que ce sont les âmes les plus obscures, les plus inconnues, les plus humbles, mais les plus fidèles à Jésus-Christ, par lesquelles il a réalisé les plus grandes choses. O.Chambers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4370
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Un coeur fortifié.   Jeu 6 Sep 2018 - 7:13





Un coeur fortifié.


Attends-toi à l'Éternel, et demeure ferme, et il fortifiera ton coeur ; attends-toi, dis-je, à l'Éternel. (Psaumes 27:14)


Oui ! Que notre attente soit en l'Éternel ; il est digne de cette attente et il ne confondra pas l'âme qui s'attend à lui.


Pendant cette attente, que votre esprit demeure ferme. Comptez sur une grande délivrance et soyez prêts à en louer Dieu.


La promesse capable de vous encourager fait le centre de ce passage : « Il fortifiera votre coeur. » Elle va droit au point qui a besoin de secours, à notre centre, qui est notre coeur. Si le coeur est sain, tout le reste ira bien. Le coeur a besoin de calme et de réconfort, et il les recevra après qu'il aura été fortifié. Un coeur fort demeure dans le repos et la confiance, et répand sa force dans l'être tout entier.


Qui peut pénétrer jusqu'au secret de la source de la vie, le coeur, pour y verser la force, que Dieu seul qui l'a créé ? Dieu est rempli de force, et il peut la communiquer à ceux qui en manquent. Soyons donc vaillants, car le Seigneur vous fera part de cette force qui est la sienne, tellement que vous serez calmes dans la tempête et joyeux dans l'affliction.


Celui qui a écrit ces lignes peut aussi comme David, ajouter : « Attends-toi, dis-je, à l'Éternel. » Il l'a fait et il le dit, car il a appris par une longue et profonde expérience qu'il est bon pour l'homme de s'attendre à l'Éternel. Ch. Spurgeon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4370
Age : 87
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Comme Dieu dans son immense amour, nous sommes appelés à faire du bien à « tous les hommes    Mer 5 Sep 2018 - 6:49



Tite 3.1-7 : Rappelle-leur de se soumettre aux magistrats et aux autorités, de leur obéir, d'être prêts pour toute oeuvre bonne, de ne calomnier personne, d'être pacifiques, conciliants, pleins de douceur envers tous les hommes… Lire la suite

Le premier philanthrope
C’est Dieu, le premier philanthrope ! Littéralement (4), Paul parle de la philanthropie de Dieu. Quelle merveille ! Elle est sans commune mesure avec ce qu’on désigne par ce terme aujourd’hui, et qui n’est d’ailleurs pas méprisable. La bonté de Dieu n’apporte pas seulement un soulagement momentané à quelques personnes, elle tire de l’abîme, transforme en profondeur et donne la vie véritable. Et elle s’adresse à tous les hommes.


Autrefois et maintenant
Ce que Paul dit de notre passé (3) ne doit pas être affirmé de chaque individu ; il y a toujours eu, Dieu merci ! des personnes qui n’étaient pas rebelles ni esclaves des plaisirs. Il est question ici de l’humanité dans son ensemble, et nous en sommes tous solidaires. De plus, l’enseignement de Jésus (Mt 5. 21-48) nous fait remarquer que nous sommes meurtriers, même si nous n’avons tué personne, et que nous avons commis (ne serait-ce qu’en pensée) toute sorte de péchés. Mais quand le changement radical est-il survenu ? C’est au moment où Jésus-Christ est intervenu, où il est mort et ressuscité, inaugurant une humanité nouvelle. Et pour chacun de nous, le changement se réalise au moment où nous demandons pardon pour nos fautes et décidons de suivre le Christ1.

Les fruits du changement
Comme Dieu dans son immense amour, nous sommes appelés à faire du bien à « tous les hommes » (2). Cela implique la soumission aux autorités. Une soumission qui n’est pas absolue : quand les ordres donnés par les autorités s’opposent radicalement à la volonté de Dieu, il faut leur désobéir. Mais en temps normal, par notre soumission et notre conduite conciliante, nous manifesterons notre solidarité avec nos voisins et nos concitoyens. Jean Villard

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme Dieu dans son immense amour, nous sommes appelés à faire du bien à « tous les hommes    

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme Dieu dans son immense amour, nous sommes appelés à faire du bien à « tous les hommes
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Nous sommes appelés à marcher dans la Vérité !
» Nous sommes comme des livres ...
» Nous sommes plus que jamais dans une immense tristesse pour ce qui vient.
» L'aumône, la prière et le jeûne comme Dieu les aime. Saint Matthieu 6, 1-18
» Par le baptême, nous sommes Prêtres, Prophètes et Rois !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Edification / Méditations-
Sauter vers: