FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 Vous pouvez pardonner et demander pardon parce que Dieu nous a pardonné le premier

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4281
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Vous pouvez pardonner et demander pardon parce que Dieu nous a pardonné le premier   Ven 23 Mar 2018 - 6:27

Rappel du premier message :


Brûlée au napalm

Bien-aimés, puisque Dieu nous a tant aimés, nous devons nous aussi nous aimer les uns les autres. 1 Jean 4.11

Phan Thi Kim Phuc est cette fillette de 9 ans qu’on voit courir nue et horriblement brûlée par le napalm qu’un raid aérien a répandu sur son village, pendant la guerre du Vietnam.

Cette photo rappelait au pasteur John Plummer un moment très difficile de sa vie. En 1972, il avait été chargé d’organiser le raid contre le village de Trang Bang. Il avait demandé et reçu l’assurance formelle de ses supérieurs qu’il n’y avait pas de civils dans le secteur !

Vingt-cinq ans plus tard, en 1996, John Plummer participe à une cérémonie pour les vétérans du Vietnam. Kim Phuc y est l’invitée d’honneur. Dans son discours, elle affirme qu’elle pardonnerait au pilote de l’avion si elle le rencontrait.

Tout de suite après la cérémonie, Plummer se présente à Kim Phuc. Il la supplie : « Je te demande pardon, je te demande pardon ! », et elle lui répond : « Je te pardonne, je te pardonne ! ». Elle le serre dans ses bras. Convertie à Jésus-Christ en 1982, elle habite à Toronto et exerce des fonctions importantes en faveur des victimes de guerre.

Avez-vous le sentiment d’avoir commis l’irréparable ? Peut-être des pensées sombres hantent-elles votre vie depuis des années.

Le texte du jour affirme que vous pouvez pardonner et demander pardon parce que Dieu nous a pardonné le premier. Pourquoi ne pas le faire… maintenant ? Jean-Louis Théron

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Colossiens, chapitre 3, versets 11 à 14.

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Sam 24 Mar 2018 - 6:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee

AuteurMessage
Josy
Admin


Nombre de messages : 4281
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Contempler Christ dans la gloire   Sam 31 Mar 2018 - 6:30


Contempler Christ dans la gloire

Le passage ci-dessus définit notre position actuelle, et c'est la position de tous les chrétiens. “Nous tous” est en contraste avec “un seul homme”, Moïse, qui est mentionné dans les versets précédents. Dieu dit “nous tous”, car il ne fait pas la moindre différence entre les chrétiens; devant Dieu, le plus faible a exactement la même position que le plus affermi. Chaque fois qu'il est question de position – simplement du résultat de ce que le Seigneur Jésus a accompli et qu'il nous a donné par grâce –, il n'y a absolument aucune différence. En revanche, quand il est question de puissance spirituelle, il y a des différences, et toute la variété possible. Dans le premier Adam, il n'y a aucune différence dans le fait général que tous ont péché; toutefois, lorsque vous considérez jusqu'à quel point les gens sont allés dans le péché, il y a des degrés distincts.

Et il en est précisément ainsi du second Homme, le dernier Adam. Il a amené tous ceux qui lui appartiennent maintenant dans cette position commune de bénédiction. C'est ce que Moïse, seul, a vu, et seulement pour un moment, alors que c'est notre position constante. Pendant tout le temps qu'il est sur la terre, un chrétien a le droit de s'approcher de Dieu, de contempler la gloire, le voile étant ôté. Maintenant, il n'y a pas de voile sur le cœur du croyant, sur le visage de Christ ou sur le nôtre; il a complètement disparu!

Ce que le Saint Esprit nous présente, ce n'est pas seulement un Sauveur qui est descendu pour porter nos péchés. Ce même Sauveur, après avoir accompli l’œuvre de la croix, est remonté au ciel dans la présence de Dieu, ce qui témoigne de la perfection de son œuvre. Et nous sommes invités par le Saint Esprit à garder nos yeux fixés sur lui là-haut, glorifié selon l'excellence de la rédemption. Nous apprécierons d'autant plus la grâce qui l'a fait venir sur la terre et la délivrance qu'il nous a apportée, et cette contemplation imprimera alors un caractère céleste sur toute notre vie. Nous sommes déjà des citoyens du ciel, des “célestes” (1 Corinthiens 15. 48), et rien de moins: faisons des progrès – c'est là qu'il peut y avoir des différences – pour mieux en réaliser les conséquences pratiques dans notre vie sur la terre! d'après W. Kelly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4281
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Contempler Christ dans la gloire   Sam 31 Mar 2018 - 6:29


Contempler Christ dans la gloire

Le passage ci-dessus définit notre position actuelle, et c'est la position de tous les chrétiens. “Nous tous” est en contraste avec “un seul homme”, Moïse, qui est mentionné dans les versets précédents. Dieu dit “nous tous”, car il ne fait pas la moindre différence entre les chrétiens; devant Dieu, le plus faible a exactement la même position que le plus affermi. Chaque fois qu'il est question de position – simplement du résultat de ce que le Seigneur Jésus a accompli et qu'il nous a donné par grâce –, il n'y a absolument aucune différence. En revanche, quand il est question de puissance spirituelle, il y a des différences, et toute la variété possible. Dans le premier Adam, il n'y a aucune différence dans le fait général que tous ont péché; toutefois, lorsque vous considérez jusqu'à quel point les gens sont allés dans le péché, il y a des degrés distincts.

Et il en est précisément ainsi du second Homme, le dernier Adam. Il a amené tous ceux qui lui appartiennent maintenant dans cette position commune de bénédiction. C'est ce que Moïse, seul, a vu, et seulement pour un moment, alors que c'est notre position constante. Pendant tout le temps qu'il est sur la terre, un chrétien a le droit de s'approcher de Dieu, de contempler la gloire, le voile étant ôté. Maintenant, il n'y a pas de voile sur le cœur du croyant, sur le visage de Christ ou sur le nôtre; il a complètement disparu!

Ce que le Saint Esprit nous présente, ce n'est pas seulement un Sauveur qui est descendu pour porter nos péchés. Ce même Sauveur, après avoir accompli l’œuvre de la croix, est remonté au ciel dans la présence de Dieu, ce qui témoigne de la perfection de son œuvre. Et nous sommes invités par le Saint Esprit à garder nos yeux fixés sur lui là-haut, glorifié selon l'excellence de la rédemption. Nous apprécierons d'autant plus la grâce qui l'a fait venir sur la terre et la délivrance qu'il nous a apportée, et cette contemplation imprimera alors un caractère céleste sur toute notre vie. Nous sommes déjà des citoyens du ciel, des “célestes” (1 Corinthiens 15. 48), et rien de moins: faisons des progrès – c'est là qu'il peut y avoir des différences – pour mieux en réaliser les conséquences pratiques dans notre vie sur la terre! d'après W. Kelly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4281
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Dieu aime le pécheur   Ven 30 Mar 2018 - 7:31


Dieu met en évidence son amour à lui envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. Romains 5. 8

(Dieu déclare:) Je ne me souviendrai plus jamais de leurs péchés ni de leurs iniquités. Hébreux 8. 12

Dieu aime le pécheur

Dieu a en horreur le péché qui nous sépare de Lui (Ésaïe 59. 1, 2). Par sa Parole, il déclare que nous l'avons tous en commun: “Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu” (Romains 3. 23). Le péché, mot qui fait sourire beaucoup de personnes, est une action, un sentiment ou une pensée qui est contraire à ce que Dieu ordonne. C'est en particulier désobéir aux lois divines révélées, en faisant ce qui est mal, autrement dit injuste aux yeux de Dieu (1 Jean 3. 4; 5. 17). La Bible parle aussi des péchés qui consistent à ne pas faire ce qui est juste (Jacques 4. 17). Le péché comporte généralement un manquement à l'amour, car la loi divine se résume à un commandement: “Tu aimeras ton prochain comme toi-même” (Romains 13. 9).

Ainsi, bien qu'il soit possible de vivre toute une vie sans commettre un meurtre ou un adultère (sinon en pensée), ou même sans voler ni tromper volontairement, cependant nous avons tous péché. C'est dans notre cœur, au plus profond de nous-mêmes, que naît le péché, conséquence de quelque convoitise. Puis il produit l'acte mauvais qu'on appelle un péché.

Pécher, c'est s'opposer aux normes parfaites de Dieu qui est saint, il a cela en horreur et il jugera tout mal. Mais Dieu est aussi amour. Il aime les pécheurs. C'est pour nous impossible à comprendre, mais “Dieu met en évidence son amour à lui envers nous en ceci: lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous”. Et Dieu pardonne à celui qui, se reconnaissant tel, accepte le salut et la grâce qui “est apparue à tous les hommes” par Jésus le Sauveur (Tite 2. 11). La bonne semence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4281
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Le Seigneur vient nous voir à l'improviste.   Jeu 29 Mar 2018 - 6:18


Le Seigneur vient nous voir à l'improviste.

Vous aussi, tenez-vous prêts ; car c'est à l'heure où vous n'y pensera pas que le Fils de l'homme viendra. (Luc 12:40)

Pour le chrétien au service de son Maître, il est essentiel d'être prêt à rencontrer Jésus à n'importe quel moment. Ce n'est pas chose facile, quelles que soient nos circonstances. Ce qui s'y oppose, ce n'est pas tant le péché ou les difficultés extérieures, c'est que nous sommes si absorbés dans le travail que nous ne sommes pas prêts à rencontrer Jésus à l'improviste. Nous avons les yeux fixés sur nos croyances, sur le point de savoir si nous sommes utiles, mais l'essentiel, c'est de les fixer sur Jésus.

Jésus vient rarement à nous là où nous l'attendons. Il surgit devant nous à l'improviste, sans que rien nous prépare à sa venue. Pour être fidèle à Dieu, il faut toujours être prêt à recevoir les visites imprévues que nous fait Jésus. Notre travail n'a aucune importance, comparé à notre vision de la réalité spirituelle, tendue vers Jésus. Nous devons regarder à Lui avec la simplicité d'un petit enfant. C'est ce qu'Il attend de nous. Pour cela, nous devons renoncer à notre propre idéal de culture religieuse, et être dans la réalité divine.

En regardant ainsi à Jésus, en détournant vos yeux des préoccupations religieuses et sociales de votre époque, en vous demandant exclusivement quelle est Sa volonté, on dira que vous n'êtes pas pratique, que vous vous perdez dans des rêveries. Mais quand Il apparaîtra aux moments les plus durs et les plus pénibles, vous serez le seul qui soit prêt à Le recevoir. O. Chambers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4281
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Lorsque nous ne comprenons pas   Mer 28 Mar 2018 - 6:40


Lorsque nous ne comprenons pas.

Après quoi Jésus dit à ses disciples : "Retournons en Judée." Ils lui objectèrent : "Maître, les Juifs cherchaient tout dernièrement à te lapider, et tu veux maintenant retourner là-bas !" (Jean 11:7-8)

Je puis, certes, ne pas comprendre ce que me dit Jésus, mais j'aurais grand tort d'en conclure qu'il se trompe. Je n'ai jamais le droit de penser qu'en obéissant à un ordre de Dieu je ferais tort à Jésus. C'est en Lui désobéissant que je Lui fais tort. Je n'ai jamais le droit de lui désobéir sous le prétexte de sauvegarder son honneur, même si je crois sincèrement pouvoir ainsi lui épargner un outrage. L'ordre me vient de Dieu, je m'en rends compte à cause de sa tranquille persistance. Lorsque je commence à calculer les avantages et les inconvénients, lorsque j'hésite, lorsque je discute, j'introduis un élément qui ne vient pas de Dieu, et finalement je conclus que l'indication que j'avais cru recevoir était fausse. Beaucoup d'entre nous sont fidèles à la conception qu'ils se font de Jésus-Christ ; combien y en a-t-il qui soient fidèles à Jésus lui-même ?

La fidélité à Jésus suppose que je suis prêt à m'avancer dans la nuit, comme Pierre quand Jésus lui dit de marcher sur les flots. La fidélité à ma conception de Jésus suppose que je fais appel en premier lieu à mon intelligence. La foi n'est pas du tout un raisonnement éclairé, c'est la décision de s'en remettre entièrement à Quelqu'un, là même où je suis dans la nuit.

Êtes-vous en train de vous demander si vous vous en remettrez à Jésus ? Allez-y, obéissez-lui joyeusement et sans regarder à rien d'autre. Quand il vous dit quelque chose et que vous vous mettez à discuter, c'est que vous prétendez savoir mieux que lui ce qui est à son honneur. Laissez tout cela. Ce qu'il vous dit, faites-le. O. Chambers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4281
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: S'approcher de Dieu.   Mar 27 Mar 2018 - 6:25


S'approcher de Dieu.

Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. (Jacques 4:8)

Plus nous nous approchons de Dieu, plus il se révèle complaisamment à nous. Quand l'enfant prodigue retourne à son père, le père court à sa rencontre. Quand la colombe revint à l'arche, Noé étendit la main vers elle pour la prendre à lui. Lorsque l'épouse vient chercher auprès de son mari l'affection dont elle a besoin, il vient à elle avec amour. Viens aussi et approche-toi du Dieu dont la grâce t'invite, car il vient en personne à ta rencontre.

Avez-vous jamais remarqué ce passage d'Ésaïe : « Tu crieras, et il dira Me voici. » (Ésaïe 58:9) Le Seigneur semble ici se mettre à la disposition des siens en répondant : « Me voici, » comme pour leur demander. « Qu'avez-vous à me dire ? Que puis-je faire pour vous ? — ; Me voici pour vous bénir. » Comment hésiter à nous approcher ? Dieu est près pour nous pardonner, nous bénir, nous consoler, nous aider, nous fortifier, nous délivrer.

Que nous approcher de Dieu soit aujourd'hui notre but principal. Cela fait, tout est fait. Si nous nous approchons des hommes, nous les verrons peut-être se fatiguer de nous et nous abandonner bientôt ; mais si nous recherchons le Seigneur seul, son attitude envers nous ne changera jamais. Il s'approchera de plus en plus de nous pour nous faire jouir d'une communion de plus en plus intime et profonde. Ch. Spurgeon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4281
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Levez-vous et brillez !    Lun 26 Mar 2018 - 6:33


Levez-vous et  brillez !  

"Brillez comme des flambeaux dans le monde". Philippiens 2.15

L’exhortation de Paul aux Philippiens nous éclaire sur la valeur du témoignage que nous devons apporter. Dans ce contexte, le verbe "briller" signifie "se faire remarquer, se distinguer".

Êtes-vous prêt à répondre à cet appel ?Les Jeux olympiques de Pékin ont permis au monde de découvrir un coureur qui, jusque-là, était inconnu du grand public, Usain Bolt.

Le sprinteur jamaïcain a remporté brillamment le cent mètres et le deux cents mètres plat, et atteint par la même occasion un nouveau record du monde. Il a ébloui ainsi, tant le stade olympique que les millions de téléspectateurs qui ont assisté à ses courses. Un journaliste dira : "Jamais un homme n’a couru aussi vite !"

Tout comme cet athlète, nous devons nous distinguer et briller comme des torches devant les hommes en menant une vie sainte qui rend gloire à Dieu. "Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux." (Matthieu 5.16)

Certains brillent par leur absence, d’autres font des prouesses par leurs propres forces et, très vite, s’épuisent et s’éteignent faute de bois, de combustible divin pour les alimenter. Ceux qui s’appuient sur Dieu reflètent sa lumière et le glorifient.

Actuellement, Satan, le "prince de ce monde" redouble de perversité et de séduction destructrice. Il court, lui aussi, afin de gagner des âmes à son ignoble cause.

Et c’est précisément dans ce contexte difficile qu’il vous est demandé de vous lever et de briller, tel un phare éclairant les marins au milieu de la nuit. Êtes-vous prêt à répondre à cet appel ? Si vous restez caché sous un boisseau, paralysé par la peur ou la timidité, que deviendront le monde, votre famille ou votre entourage ?

Soyez ces torches au travers desquelles le Seigneur brillera pour se révéler à ceux qui ne le connaissent pas.

Une prière pour aujourd’hui
Père, je veux sortir de mon confort et répondre à ton appel. Fais de moi un canal audacieux plein d’amour et de force pour apporter ta lumière dans ce monde. Dans le nom de Jésus, amen.
Yannis Gautier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4281
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: SHALOM   Dim 25 Mar 2018 - 6:37


Jean 14. 27-31  Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble pas et ne se laisse pas effrayer. Vous avez entendu que je vous ai dit: 'Je m'en vais et je reviens vers vous.' Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais auprès du Père, car mon Père est plus grand que moi. Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu'elles n'arrivent, afin que, lorsqu'elles arriveront, vous croyiez. Je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car le prince du monde vient, et il n'a rien en moi. Cependant, ainsi, le monde saura que j'aime le Père et que j'agis conformément à l'ordre que le Père m'a donné. Levez-vous, partons d'ici.

SHALOM

Jésus ne souhaite pas la paix à ses disciples, il la donne. Ce mot « paix » que nous trouvons 92 fois dans le Nouveau Testament, toujours en relation avec le Seigneur, évoque d’abord le mot hébreu « shalom » qui est riche de sens : on l’utilise comme salutation, pour exprimer l’accueil, l’amitié et même la bénédiction à une personne rencontrée. Si le « shalom » indique parfois la plénitude, le bien-être, la prospérité ou une vie bénie dans le Premier Testament (Ps 128), il ne peut y avoir de paix sans justice et sans loyauté (Ps 85. 10). C’est dire que le « shalom » n’est pas une paix tranquille et égoïste qui isole du monde et des autres, mais un équilibre et une harmonie qui apparaissent dans la relation avec soi-même, avec les autres et avec Dieu. La paix agit donc dans le sens de la réconciliation et de la solidarité.

Nous aimerions peut-être dire alors : « Je n’arrive pas à recevoir une telle paix. Elle semble si loin de ma vie quotidienne avec ses soupirs et ses soucis, ses tensions et ses fatigues.  » Relevons que Jésus ne donne pas sa paix ici à des personnes qui sont en harmonie avec elles-mêmes et avec ce qui arrive : le Seigneur sent la tension et l’angoisse qui habitent le cœur de ses amis au moment où il leur parle. De même, quand il les rejoint dans la chambre haute après la résurrection, ces mêmes disciples sont enfermés physiquement et moralement dans la peur (20. 21).

La paix que Jésus donne est liée à la présence permanente du Paraclet – l’Esprit saint – évoqué dans la note d’hier (14. 26). Elle n’empêche pas la venue du « chef du monde » – Satan, l’Adversaire – qui peut arriver n’importe quand, porter atteinte à l’action du Messie et troubler notre vie. Mais son pouvoir est d’emblée affirmé comme limité : « Il n’a sur moi aucune prise » (30). De plus, la paix donnée s’accompagne d’un appel à l’action : « Levez-vous, partons d’ici ! » La paix se reçoit quand nous laissons Jésus nous relever, nous faire sortir de nos paralysies intérieures, de notre tendance à vouloir rester assis, immobiles, résignés face aux problèmes et aux obstacles. N’est-il pas étonnant qu’en nous laissant mettre en marche et bousculer par le Seigneur, en ayant à cœur de devenir ses témoins, que sa paix nous rejoigne au plus profond de nous-mêmes ? Jean-Daniel Schneeberger

Merci, Seigneur, pour cette merveilleuse promesse : tu es source de paix, d’une paix véritable, équitable, intérieure et partagée avec les autres. Aide-moi à recevoir ta paix, à la laisser imprégner mes pensées, mes paroles et mes actes. À me remplir de courage pour avancer et franchir les obstacles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin


Nombre de messages : 4281
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L’esprit d’équipe   Sam 24 Mar 2018 - 6:41


L’esprit d’équipe

"Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres." Galates 5.26

Lorsqu’une équipe de football est composée de très bons joueurs qui ne savent pas jouer ensemble, lorsque les individualités passent avant l’esprit collectif, cette équipe a de fortes chances de perdre face à une équipe qui joue collectivement.

Ne jouez pas contre votre camp, mais travaillez dans un esprit d’équipe. L’église est un corps, une équipe, et nous sommes tous appelés à servir, à accomplir diverses activités, en gardant à l’esprit que nous ne sommes pas concurrentiels, mais complémentaires. Dans l’église, la concurrence va à l’encontre du plan de Dieu, car nous sommes une équipe.

Quand nous entrons dans un esprit de compétition, nous jouons contre notre camp.

C’est pour cela qu’il a été dit : "Les plus grandes défaites de l’église au cours des siècles passés ont été plus du fait des guerres intestines, des compétitions de pouvoir, des concurrences malsaines, de la jalousie des réussites des autres, des oppositions de fortes individualités, que des assauts du diable."

Si votre service ne repose que sur le désir de montrer que vous pouvez ou savez faire mieux que les autres, vous n’êtes plus dans l’esprit d’équipe.

L’un des indicateurs qui révèle si vous êtes ou pas dans l’esprit d’équipe c’est lorsque vous entrez dans une critique systématique du travail des autres. C’est ce que soulignait le dramaturge français Destouches dans ces vers : "La critique est aisée et l'art est difficile. C'est là ce qui produit ce peuple de censeurs, et ce qui rétrécit les talents des auteurs."

En paraphrasant Destouches nous pourrions dire : "L’activité est difficile lorsque nous sommes soumis aux nombreuses critiques des autres, ce comportement critique freine l’élan de ceux qui voudraient servir."

Alors que Marie vient offrir son parfum au Seigneur, voilà que certains disciples critiquent son œuvre, son action. Jésus les reprend et souligne qu’elle a accompli une bonne action (Matthieu 26.10). Ce passage nous enseigne que ce que nous-mêmes pensons des activités des autres ou ce que les autres pensent de notre activité, n’a pas beaucoup d’importance, ce qui est important c’est ce que Jésus en pense.

Combien de fois les enfants de Dieu critiquent le travail et l’action des autres au lieu de se réjouir et d’encourager ce qui est fait par les autres. Ne jouez pas contre votre camp, mais travaillez dans un esprit d’équipe.

Une prière pour ce jour
Seigneur, merci pour le travail fait par tous ceux qui te servent, je veux me réjouir de leur service et en ce qui me concerne je ne veux pas me laisser décourager par ceux qui critiquent mon activité pour toi. Aide-moi à toujours faire mieux pour le bien de tous. Paul Calzada
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4281
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Vous pouvez pardonner et demander pardon parce que Dieu nous a pardonné le premier   Ven 23 Mar 2018 - 6:27


Brûlée au napalm

Bien-aimés, puisque Dieu nous a tant aimés, nous devons nous aussi nous aimer les uns les autres. 1 Jean 4.11

Phan Thi Kim Phuc est cette fillette de 9 ans qu’on voit courir nue et horriblement brûlée par le napalm qu’un raid aérien a répandu sur son village, pendant la guerre du Vietnam.

Cette photo rappelait au pasteur John Plummer un moment très difficile de sa vie. En 1972, il avait été chargé d’organiser le raid contre le village de Trang Bang. Il avait demandé et reçu l’assurance formelle de ses supérieurs qu’il n’y avait pas de civils dans le secteur !

Vingt-cinq ans plus tard, en 1996, John Plummer participe à une cérémonie pour les vétérans du Vietnam. Kim Phuc y est l’invitée d’honneur. Dans son discours, elle affirme qu’elle pardonnerait au pilote de l’avion si elle le rencontrait.

Tout de suite après la cérémonie, Plummer se présente à Kim Phuc. Il la supplie : « Je te demande pardon, je te demande pardon ! », et elle lui répond : « Je te pardonne, je te pardonne ! ». Elle le serre dans ses bras. Convertie à Jésus-Christ en 1982, elle habite à Toronto et exerce des fonctions importantes en faveur des victimes de guerre.

Avez-vous le sentiment d’avoir commis l’irréparable ? Peut-être des pensées sombres hantent-elles votre vie depuis des années.

Le texte du jour affirme que vous pouvez pardonner et demander pardon parce que Dieu nous a pardonné le premier. Pourquoi ne pas le faire… maintenant ? Jean-Louis Théron

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Colossiens, chapitre 3, versets 11 à 14.

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Sam 24 Mar 2018 - 6:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous pouvez pardonner et demander pardon parce que Dieu nous a pardonné le premier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous pouvez pardonner et demander pardon parce que Dieu nous a pardonné le premier
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Edification / Méditations-
Sauter vers: