FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 Le Paradis - Êtes-vous sur la route qui mène au Ciel ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Le Paradis - Êtes-vous sur la route qui mène au Ciel ?    Dim 14 Aoû 2016 - 7:23


Bien-aimés - Le mot Paradis désigne un jardin clos de murs. Dans l’AT, avec les sens respectivement de « forêt du roi », « parc » et « verger ». Ce lieu de félicité que l’homme a perdu, devint le nom de la demeure des justes dans l’au-delà.
C’est la contrée où Dieu fit croître des arbres et créa pour Adam un jardin appelé jardin d’Éden (Eden : Délice).
D’après trois passages où se trouve le mot gr. paradeïsos, le paradis est:  
     1° la demeure des bénis, dans le séjour des morts
     2° l’une des divisions du troisième ciel, sorte de séjour temporaire pour les justes
     3° le lieu définitif où vivront les justes
Jésus parle dans ce sens lorsqu’il déclare au brigand repentant : « Aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis ». Il veut dire : dans le séjour des morts bienheureux.
Dans d’autres passages du Nouveau Testament, le terme prend son sens céleste : Paul est ravi « dans le paradis », jusqu’au 3e ciel, dans la présence de Dieu.
A celui qui vaincra, le Seigneur donnera à manger de l’arbre de vie, « qui est dans le paradis de Dieu ».
Dans l’Apocalypse le paradis viendra à la fin des temps et l’idée d’un jardin de Dieu dans le monde à venir y est présentée dans les derniers chapitres.
« Vous aurez un avant-goût des plaisirs qui ravissent les âmes des saints parfaits qui sont là-haut, si vous pouvez croire avec une foi ferme que « celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera ». Ch. Spurgeon
Bonne semaine à tous ! Josy

Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera. 1Thessaloniciens 5:24

Le ciel est un lieu où nous ne commettrons jamais un péché ; où nous cesserons notre garde constante contre un ennemi infatigable, parce qu’il n’y aura pas de tentateur pour faire trébucher nos pieds. Là le méchant cesse d’inquiéter, et les fatigués sont au repos.

Le ciel est « l’héritage non souillé » ; il est le pays de la parfaite sainteté, et donc de la complète sécurité.

Mais est-ce que les saints ne perçoivent pas quelquefois même sur la terre la saveur des joies d’une heureuse sécurité ? La doctrine de la Parole de Dieu est que tous ce qui sont en union avec l’Agneau sont en sécurité ; que tous les vertueux seront maintenus sur leur chemin ; que ceux qui ont confié leurs âmes à la garde du Christ trouveront en lui un sauveur fidèle et immuable.

Soutenus par une telle doctrine nous pouvons savourer la sécurité même sur la terre ; non pas cette haute et glorieuse sécurité qui nous libère de tout faux pas, mais de cette sainte sécurité qui s’élève de la promesse sûre de Jésus qu’aucun qui croit en lui ne périra jamais, mais sera avec lui là où il est.

Croyant, que nous puissions méditer souvent avec joie sur la doctrine de la persévérance des saints, et honorer la fidélité de notre Dieu par une sainte confiance en lui. Puisse notre Dieu vous apporter la sensation de votre sécurité en Christ Jésus ! Puisse-t-il vous assurer que votre nom est gravé sur sa main ; et murmurer dans votre oreille la promesse : « Ne crains pas, je suis avec toi. » Regardez à lui, le grand Garant de l’alliance, comme fidèle et vrai, et, donc tenu de vous présenter, vous le plus faible de la famille, avec toute la race choisie, devant le trône de Dieu ; et c’est dans une telle contemplation douce que vous boirez le jus du vin épicé du Seigneur et que vous goûterez les fruits délicats du Paradis.

Vous aurez un avant-goût des plaisirs qui ravissent les âmes des saints parfaits qui sont là-haut, si vous pouvez croire avec une foi ferme que « celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera ». Ch. Spurgeon




Qui donc dans le ciel est semblable à toi


 

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Le Paradis - Êtes-vous sur la route qui mène au Ciel ?    Lun 15 Aoû 2016 - 7:10

CE QU’IL FAUT POUR ATTEINDRE À LA PURETÉ

C’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies … Matthieu 15:19

Nous faisons de notre ignorance une garantie de notre innocence ; puis nous considérons notre innocence comme une garantie de notre pureté. Lorsque nous entendons les rudes affirmations de notre Seigneur, nous nous récrions : « Mais je n’ai jamais éprouvé dans mon cœur aucune de ces horreurs ! » Nous n’admettons pas ce que Jésus met ici en évidence. De deux choses l’une : Jésus-Christ est réellement l’autorité suprême qui sonde le cœur humain, ou il n’est pas digne d’intérêt. Suis-je prêt à croire à son divin discernement, ou est-ce que je me complais dans ma naïve ignorance ? Le jour où ce sentiment d’innocence se dissipera, je découvrirai avec crainte toutes les possibilités de mal qui sont en moi. Tant que je me retranche derrière une innocence illusoire, je vis dans un Paradis chimérique. Si je ne me suis jamais conduit comme un criminel, c’est à la fois mon manque de courage et les usages de la société civilisée qui m’en ont empêché ! Mais quand Dieu met à nu mon cœur, le diagnostic de Jésus se vérifie.

Le seul secours possible est alors dans la Rédemption de Jésus-Christ. Si je m’abandonne à lui, les abominations dont mon cœur est capable, ne peuvent jamais se manifester. La véritable pureté est un sommet trop élevé pour que je puisse l’atteindre par mes propres efforts ; mais lorsque le Saint-Esprit vient habiter en moi, il remplit mon cœur de l’Esprit saint qui est pureté absolue. O. Chambers



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Le Paradis - Êtes-vous sur la route qui mène au Ciel ?    Mar 16 Aoû 2016 - 5:29

Paradis

Le chemin qui mène du paradis perdu au paradis retrouvé est étonnant. Heureusement, il nous a été révélé.

À chaque époque son paradis! Dans les années «hippies», ils étaient artificiels; aujourd’hui, ils sont surtout fiscaux. Pourtant aux origines, c’était tout simplement un jardin, celui d’Éden. C’est d’ailleurs le sens du mot persan (pardès) qui a donné naissance au nôtre en français.

Le «paradis» est étymologiquement un jardin clôturé. Véritable «jardin des délices», où Dieu place le premier homme afin qu’il y vive en prenant soin de cette nature qui l’entoure et dont il sera responsable (1).

Mais ce beau projet originel sera contrarié par la désobéissance de l’homme. Chassé de ce paradis terrestre, sans possibilité de retour (2), l’homme vagabond va se mettre à bâtir des villes (3). Il va vivre dans l’enfer des cités (Babel, Sodome…). Comme l’enfant expulsé du ventre de sa mère, l’humanité va garder le souvenir d’un lieu paradisiaque et développer un désir de retour à la nature.

Un livre de la Bible résume bien la vanité de la recherche de ce paradis perdu: l’Ecclésiaste (4). Ce sage qui a essayé tous les paradis que l’homme pouvait se créer fait l’amer constat: «Tout n’est que futilité et poursuite du vent». Le paradis perdu est une impasse. Pourtant l’homme continue à garder l’espoir d’un havre de paix, où le loup habitera pacifiquement avec l’agneau (5). Mais la route lui reste à tout jamais barrée…

C’est alors que Jésus va montrer aux hommes un autre chemin. Non pas l’antique chemin du jardin perdu, mais la voix royale qu’il inaugure et qui conduit au paradis à venir. À celui qui meurt à ses côtés sur une croix, hors de la ville, il dira: «Aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis» (6). Il ne s’agit plus de faire retour à la case départ en Éden, mais de poursuivre la route jusqu’à la cité céleste. Tout comme l’homme ne peut rentrer dans le ventre de sa mère (7), il n’y aura pas de retour à mère nature. Il y a une prise en compte du chemin parcouru, de ce qui a été construit dans cette vie, avant d’entrer dans les demeures de la maison du Père (8).

Le jardin qui faisait rêver les nomades à la recherche d’oasis laisse la place à la cité de Dieu: la nouvelle Jérusalem (9)! Le temps du nomadisme et de l’errance arrive à son terme, l’homme va s’établir au paradis: il est enfin chez lui (10).    Philippe de Pol


1. Genèse 2.4-15.
2. Genèse 3.23-24.
3. Genèse 4.16-17.
4. Ecclésiaste 2.4-11.
5. Ésaïe 11.6-9; 65.25.
6. Luc 23.43.
7. Jean 3.1-21.
8. Jean 14.2.
9. Apocalypse 21.1-4.
10. Hébreux 11.14-16; 13.14.

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Lorsque vous mourrez, vous ne partirez pas, vous arriverez !   Mar 16 Aoû 2016 - 6:00

 Ne recherchez jamais les couronnes éphémères !

"Aussi nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles ; car les choses visibles sont momentanées, et les invisibles sont éternelles." 2 Corinthiens 4.18

Il est important de nous souvenir que notre vie sur terre n'est qu'une affectation temporaire. Cette prise de conscience devrait radicalement modifier nos valeurs et tourner notre attention vers ce qui a une importance éternelle. "[…] car les choses visibles sont momentanées, et les invisibles sont éternelles" (2 Corinthiens 4.18b).

Lorsque vous mourrez, vous ne partirez pas, vous arriverez !
Comme l'a fait remarquer C. S. Lewis : "Tout ce qui n'est pas éternel est éternellement inutile."

C'est une erreur fatale que de penser que le but de Dieu pour votre vie est la prospérité matérielle ou le succès selon les critères du monde. La vie abondante n'a rien à voir avec l'abondance matérielle, et la fidélité à Dieu ne garantit pas la réussite dans une carrière ou même un ministère. Ne recherchez jamais les couronnes éphémères.

La fidélité de Paul ne lui a pas évité la prison. Jean-Baptiste était fidèle et pourtant il a été décapité. Des millions de chrétiens fidèles ont été martyrisés, ont tout perdu et sont arrivés à la fin de leur vie sans avoir rien réalisé en apparence. Mais la fin de la vie n'est pas la fin !

Aux yeux de Dieu, les plus grands héros de la foi ne sont pas ceux qui obtiennent la prospérité, le succès ou le pouvoir dans cette vie, mais ceux qui considèrent cette existence comme une affectation temporaire et qui servent fidèlement, attendant la récompense promise dans l'éternité.

C'est ce que dit la Bible des héros de la foi de l'Ancien Testament : "C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises, mais ils les ont vues et saluées de loin, en confessant qu'ils étaient étrangers et résidents temporaires sur la terre. […] C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu […]" (Hébreux 11.13 ; 11.16b).

Ces hommes et ces femmes sont morts dans la foi, certains qu'une meilleure demeure les attendait au ciel. L'histoire de votre vie ne se limite pas à votre temps sur terre. Vous devez attendre le ciel pour connaître les autres chapitres. Il faut de la foi pour vivre sur la terre comme un étranger.

Mais la vérité est qu'il sera trop tard lorsque vous vous écrierez : "Pourquoi ai-je accordé une telle importance à ce qui n'était que temporaire ? Qu'ai-je bien pu penser ? Pourquoi ai-je gaspillé tout ce temps et toute cette énergie, pourquoi me suis-je autant préoccupé de ce qui n'était pas amené à durer ?"

Une parole pour aujourd'hui
Quand la vie devient difficile, quand le doute vous submerge ou quand vous vous demandez si le jeu en vaut la chandelle, rappelez-vous que vous n'êtes pas encore à la maison. Lorsque vous mourrez, vous ne partirez pas, vous arriverez ! Rick Warren



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis   Mer 17 Aoû 2016 - 7:05

 Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis

En quelques mots, Jésus a dit sur la croix plus et mieux qu’un long discours.

L’Évangile(1) rapporte que le Christ a été crucifié en compagnie de deux malfaiteurs. Alors que l’un d’eux blasphème, l’autre le reprend et défend Jésus. Il se tourne vers lui au-delà des apparences. Ce n’est pas l’action d’un homme désespéré mais celle d’un être lucide qui reconnaît sa culpabilité, la justice de Dieu et l’innocence de Jésus. Il a conscience de mériter ce châtiment cruel.

La justice humaine le met à mort mais lui, il s’adresse au Fils de Dieu. Il ne le supplie pas, ne l’implore pas, mais dit simplement avec sincérité et humilité: «Jésus, souviens–toi de moi, quand tu viendras comme roi». La réponse du Sauveur jaillit, claire, certaine, au-delà de l’attente: «Aujourd’hui, tu seras avec moi…»

«Comment! Diront certains, ce brigand, sauvé? Il n’était pas religieux et il n’a rien fait pour le mériter!» Effectivement, c’est ce que l’Évangile nous apprend: nos efforts ne servent à rien. La grâce de Dieu comble notre insuffisance, notre impuissance. C’est un don pour tous, qui doit être accepté avec reconnaissance.

Accepter la grâce
Un pasteur rendait visite à une femme en prison. Cette dernière l’a insulté quand il a parlé du jugement de Dieu et de l’enfer. Le pasteur, lui, pleurait sur le sort de cette femme: «Et pourtant, la miséricorde s’étend aussi jusqu’à vous, qui riez de celui qui désire vous faire du bien. Christ peut vous pardonner et j’espère qu’il vous accordera la grâce d’être avec lui dans le paradis.» La femme, émue, lui répond: «On m’a toujours dit que je serais damnée… Comme il n’y avait pas d’espoir, je me suis précipitée d’un péché dans l’autre. Mais s’il existe un espoir de grâce pour moi, si je peux obtenir le pardon, je le veux». [b]Elle a cru au Christ et a été sauvée. Comme le brigand.

En rencontrant la pauvreté de l’homme, la grâce de Dieu manifeste sa grandeur et son amour envers sa créature. Aujourd’hui comme hier. Mohamed Oudjine



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Le Paradis - Êtes-vous sur la route qui mène au Ciel ?    Jeu 18 Aoû 2016 - 6:46

 Un fruit étonnant
   
« Souviens-toi de moi, Seigneur, quand tu viendras dans ton royaume. »  Luc 23:42

  Dans la Parole de Dieu le fruit est souvent une image de ce que produit la vie divine, la nouvelle nature du chrétien. Ce fruit, c’est un comportement qui reflète les caractères manifestés par le Seigneur lors de sa vie sur la terre. La conduite du chrétien est une preuve de sa foi. Parmi les textes bibliques qui traitent du sujet, le Ps 1:1-3 ou Jn 15:1-16, sont particulièrement clairs. Porter du fruit pour Dieu est une fonction essentielle du chrétien et le Seigneur nous y exhorte. Cela découlera naturellement d’une vie d’intimité avec le Seigneur, par la lecture de la Parole et la prière,

  Le récit du brigand repenti, crucifié à côté de Jésus, nous donne un bel exemple de fruit produit. Après s’être joint aux insultes de son compagnon (Mt 27:44 ; Mr 15:32), cet homme est repris dans sa conscience. Il reconnaît que son supplice est la juste condamnation de ses méfaits et il le confesse à haute voix. Ce pas capital accompli, l’Esprit Saint lui révèle que celui que les hommes outragent de leur mépris et provoquent par leurs défis est innocent ; aussitôt il le croit et le déclare ouvertement. Il découvre alors la gloire de Jésus, le reconnaît comme Seigneur, et lui confie publiquement son avenir. Le Seigneur répond à sa foi : « Aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis ».

  Qui prétendrait que ce brigand n’a pas porté de fruit ? Il n’avait plus que quelques heures à vivre. Les autorités religieuses et politiques, les soldats et les passants n’avaient qu’injures et insultes pour Jésus crucifié. Et, malgré cet environnement d’extrême violence, le témoignage de ce brigand brille dans les ténèbres comme devrait briller celui du chrétien. « Que votre lumière luise ainsi devant les hommes » (Mt 5:13-16).

  Le chrétien, par la Bible, connaît Jésus bien mieux que le brigand. Il jouit d’une vie de communion avec Dieu. Il peut donc porter du fruit en reflétant les caractères de Christ, en parlant du salut dont il est l’objet, en confessant Jésus comme son Sauveur.  Plaire au Seigneur



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: C'est comme le ciel sur la terre,   Ven 19 Aoû 2016 - 6:17

Cheminer avec Dieu

"Par la foi, Hénoc a été enlevé auprès de Dieu pour échapper à la mort et on ne le trouva plus, parce que Dieu l'avait enlevé. En effet, avant de nous parler de son enlèvement, l'Écriture lui rend ce témoignage : il était agréable à Dieu." Hébreux 11.5

Hénoc a reçu le prix le plus élevé que Dieu puisse donner. Il l'a simplement enlevé pour qu'il demeure avec lui. Dans nos vies, nous pouvons être intimidés par son exemple et ne pas nous sentir à la hauteur de ce genre de foi. Mais Hénoc nous a donné le modèle d'une vie agréable à Dieu. C'est une vie où l'on ne cesse de marcher avec lui. Centré sur lui, rempli par sa Parole, conscient de sa présence. C'est comme si l'on entrait dans une nouvelle sphère. C'est comme le ciel sur la terre, marchant et parlant sans cesse avec Dieu. Écoutant sa voix.

Dieu veut que chacun de nous marche avec lui, tout comme l'a fait Hénoc. Lorsque nous le faisons, nous pouvons entrer dans une nouvelle dimension de vie, dans laquelle il nous est possible de nous élever au-dessus de nos problèmes. Certes, nous traversons toujours des tentations et des épreuves, et nous faisons toujours face à des difficultés et des défis. Mais parce que nous marchons avec Dieu, nous n'expérimentons plus les mêmes profondeurs de crainte et de souci, de doute et d'agitation. Nous devenons sereins et confiants. Nous recevons sa sagesse et sa vision sur nos vies et sur le monde. Nous avons sa force et sa paix dans chaque situation. Nous sommes en paix. Nous sommes transformés.

Cela est essentiellement ce que représente la vie chrétienne. C'est une vie dans laquelle nous entrons par la foi. Dieu vous offre ces sortes de récompenses, si vous venez à lui avec foi, en croyant qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

Aujourd'hui, cherchez-le. Ayez foi en lui. Marchez avec lui.

Une prière pour aujourd'hui
Père, je veux marcher avec toi. Je te livre ma vie. Change-moi. Aide-moi à t'écouter plus attentivement. Jette au loin mes préoccupations et ma peur. Je crois que je remporte la victoire grâce à toi ! Au nom de Jésus. Amen. John Roos



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Il est né pour nous faire une place à l'hôtel du paradis   Ven 19 Aoû 2016 - 15:56

 Jésus te fait une place

Je vais vous préparer une place.” Jean 14.2

Au temps de la naissance de Jésus, Israël était en effervescence. L'empereur Auguste demanda un recensement, pour dénombrer le peuple hébreu. Les Romains ne voulaient oublier personne, pour les impôts. Tout le peuple se mit alors en mouvement, chacun devant retourner dans sa ville d'origine. Bethléem était la ville de naissance du grand roi David, aussi, Marie et Joseph, ses descendants, entreprirent le voyage. La ville fut prise d'assaut, car elle était à proximité de la capitale de Jérusalem, tout juste à huit kilomètres. Les familles se recomposèrent : oncles, tantes, neveux, cousins, etc. Le nombre d'habitants se multiplia, les rues étaient bondées de monde. Malgré les gîtes et les auberges de fortune, qui avaient foisonné pour cette occasion, Bethléem ne pouvait offrir assez de lits pour les voyageurs. Ce fut le cas pour Marie et Joseph ; faute de place, ils se réfugièrent dans une étable, pour y passer la nuit. Dans les rues, croyants et incroyants se mélangeaient. Des tavernes, des chants s'échappaient, arrosés de vin. C'est dans ce curieux contexte qu'est né notre Sauveur.

La vie terrestre de Jésus commença dans une étable et se poursuivit sur une croix...

Le peuple n'était pas là par gaieté de cœur ; il avait été assigné par l'empereur afin d'être taxé. Auguste voulait s'assurer que tous les citoyens reçoivent leur déclaration d'impôt. En d'autres termes, les gens étaient venus pour donner et non pour recevoir. Cependant, le plus beau des cadeaux se préparait, à leur insu. Combien passèrent à côté de l'étable sans prêter garde au trésor des cieux qui étaient près d'eux ? Le plus grand cadeau de l'humanité fut enveloppé de mystère. Personne n'y prêta attention, le Fils de Dieu entra dans l'humanité sans place pour lui.

La vie terrestre de Jésus commença dans une étable et se poursuivit sur une croix, pour s'achever dans un tombeau vide. Jésus déclara : “Les renards ont des tanières et les oiseaux du ciel ont des nids, mais le Fils de l'homme n'a pas un endroit où il puisse reposer sa tête” Luc 9.58. Toute sa vie, il eut pour objectif de nous réconcilier avec son Père, et de nous faire une place dans son ciel de gloire. Quelle grâce.

Lors de sa naissance, les hommes lui ont donné une étable délabrée car il n'y avait pas de place pour lui à l'hôtellerie. Les gens passaient à côté de l'étable, sans manifester le moindre intérêt pour cet enfant né dans la paille. Cependant, il est né pour nous faire une place à l'hôtel du paradis. C'est pourquoi, aucun de ceux qui lui aura donné sa vie ne restera dehors devant les portes du ciel. Chacun sera invité à entrer dans la maison qu'il nous a préparée.

Une reconnaissance pour aujourd'hui
Seigneur, merci pour la place que tu m'as préparée. Patrice Martorano

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Près du jardin du roi   Dim 28 Aoû 2016 - 6:49

Près du jardin du roi, {Néhémie 3:15}

La mention du jardin du roi par Néhémie nous fait penser au paradis que le Roi des rois prépara pour Adam. Le péché a entièrement détruit ce merveilleux domaine de tous les délices, et a conduit les enfants des hommes à travailler la terre, qui leur apporte ronces et broussailles. Mon âme, rappelle-toi la chute, car c’était ta chute. Sanglote, parce que le Dieu d’amour a été si honteusement traité par la tête de la race humaine, dont tu es membre, aussi piteux que les autres. Vois comme les dragons et les démons règnent sur cette belle terre, qui a été jadis un jardin de délices.

Regarde plus loin, un autre jardin du roi, que le roi arrose de sa sueur ensanglantée, Gethsémané, dont les herbes amères sont bien plus douces aux âmes renouvelées que les fruits savoureux du jardin d’Éden. Dans l’un des jardins, le méfait du serpent fut réalisé, dans l’autre la malédiction a été enlevée de la terre et portée par la semence promise à la femme.

Mon âme, médite avec attention sur l’agonie et la passion. Va au jardin du « pressoir à huile », ou Gethsémané, et regarde ton grand Rédempteur te sauver de ton état de perdition. C’est là véritablement le jardin des jardins, où l’âme peut voir la culpabilité du péché et le pouvoir de l’amour, deux visions qui surpassent toutes les autres.

Existe-t-il un autre jardin du Roi ? Oui, mon cœur, qui l’est ou qui devrait l’être. Comment les fleurs y fleurissent elles ? Y trouve-t-on des fruits de choix ? Le Roi s’y promène t-il, et se repose-t-il au sein de mon esprit ? Voyons si les plantes y sont soignées et arrosées, et si les renards malfaisants en sont chassés. Viens, Seigneur, et que le vent céleste souffle à ta venue, que les saveurs de ton jardin embaument jusqu’à l’extérieur. Je ne dois pas oublier non plus le jardin du roi de l’Eglise. Ô Seigneur, envoie lui ta prospérité. Rebâtit ses murs, nourris ses plantes, fais mûrir ses fruits, et à partir du désert, des étendues sauvages, fais-en « un jardin du roi ». Ch. Spurgeon



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: cette terre dévastée est devenue comme un jardin d’Eden…    Lun 29 Aoû 2016 - 7:12

Dieu veut restaurer votre terre dévastée

"La terre dévastée sera cultivée, tandis qu’elle était déserte aux yeux de tous les passants ; et l’on dira : cette terre dévastée est devenue comme un jardin d’Eden… L’Eternel a planté ce qui était dévasté. Moi, l’Eternel, j’ai parlé, et j’agirai" Ezéchiel 36.34-36

Parfois votre vie aurait plutôt tendance à ressembler aux tranchés de Verdun qu'au jardin d'Eden. Dans les temps où la tristesse vous entoure parce que votre mariage tombe en ruine, ou que vos enfants se sont éloignés de vous ou de Dieu, les passants ne tardent jamais à dire : "Voici une vie dévastée, une terre aride, un véritable désert ! ". Tout cela, pour la seule raison qu'aujourd'hui il ne vous reste que les ruines d'un passé glorieux mais révolu.

Il y a quelques années de cela, avec mon épouse nous avions recueilli une jeune fille en difficulté. Tous les soirs, dans notre salon avant de prier nous lui lisions ce passage d'Ezéchiel : "La terre dévastée sera cultivée, tandis qu'elle était déserte aux yeux de tous les passants ; et l'on dira : cette terre dévastée est devenue comme un jardin d'Eden... L'Eternel a planté ce qui était dévasté. Moi, l'Eternel, j'ai parlé, et j'agirai" Ezéchiel 36.34-36

La grâce de Dieu a fini par se manifester et la jeune fille dévastée a été restaurée. Tous ceux qui connaissaient cette jeune fille avant pouvaient dire : "l'Éternel a changé ce qui était dévasté et l'a rendu semblable à un jardin d'Eden".

Je ne connais pas le pourquoi de cette dévastation. Peut-être avez-vous laissé une place, si petite soit elle, au péché et ses conséquences ? Peut-être êtes-vous victime du péché d'autrui ou d'une attaque satanique, comme Job ? Qu'importe, maintenant le Seigneur cherche à cultiver votre terre dévastée, il lui est possible de la rendre semblable à un jardin d'Eden.

Une prière pour aujourd'hui
Seigneur, si ma vie aujourd'hui est semblable à une terre dévastée à cause du péché, je te demande pardon. Père, purifie-moi de mes iniquités. Si la cause est autre alors entends le cri d'un malheureux et agis en ma faveur. Seigneur, cultive ce qui est dévasté en moi et rends le semblable à un jardin d'Eden. Dans le nom de Jésus, amen ! Patrice Martorano



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: En Christ   Mar 30 Aoû 2016 - 6:08

En Christ »

     « Je connais un homme en Christ. » 2Corinthiens 12:2

  L’expression « en Christ » ou « en lui » est l’une des plus fréquentes du N.T. Quelqu’un a même compté qu’elle se trouverait 164 fois dans les épîtres de Paul (peut-être un lecteur aura-t-il la patience de vérifier ce décompte !). Dans le verset d’aujourd’hui, parlant de lui-même, Paul se définit comme « un homme en Christ », c’est-à-dire tout simplement un « chrétien ». Cette expression n’a rien de mystérieux ; elle ne définit pas une catégorie spéciale de croyants particulièrement privilégiés ou qui auraient eu des révélations extraordinaires. Au contraire, Paul, lui qui avait été enlevé au paradis (2Co 12:4), souligne précisément qu’il n’est qu’un homme à qui Dieu a fait grâce.

  Tout chrétien est donc « en Christ », uni étroitement à Christ par une relation personnelle. Cela va plus loin qu’une simple connaissance : cela décrit une union vitale et intime avec Jésus Christ. Être « en Christ », c’est l’essence même de notre nouvelle identité de chrétien : nous sommes désormais « bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ » ; nous sommes « élus en lui » ; « en lui nous avons la rédemption par son sang » (Ep 1:3-7) …  et l’on pourrait allonger la liste très au-delà du cadre limité de ce feuillet ! Désormais, nous sommes tellement unis à notre Seigneur que Dieu nous voit justes comme son Fils est juste ; il nous considère comme il considère son Fils ; il nous aime comme il aime son Fils, etc.

  Être « en Christ » ne modifie pas seulement notre statut devant Dieu : cela transforme effectivement notre vie pratique : « Si quelqu’un est en Christ, c’est une nouvelle création : les choses vieilles sont passées ; voici, toutes choses sont faites nouvelles » (2Co 5:17). Notre caractère, nos sentiments, notre conduite, sont désormais formés pour nous rendre semblables à celui à qui nous sommes unis. Cette nouvelle identité, vivons-la chaque jour. Celui qui demeure en Jésus porte nécessairement du fruit (Jn 15:1-6).

  Il est très important de noter que la même expression « en Christ » est employée pour décrire notre position et notre marche. Elle n’est donc en rien une formule mystique ou théorique, mais elle est la preuve que nous pouvons vivre pratiquement la réalité de notre union avec Christ, une personne vivante et qui nous aime.

  Oui, Seigneur, je veux vivre « en toi » ; je suis conscient que tu m’as uni à toi ; j’apprécie ton amour et bénéficie de ta force. Que je puisse te glorifier aujourd’hui ! Amen. Plaire au Seigneur



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Le Paradis - Êtes-vous sur la route qui mène au Ciel ?    Mer 31 Aoû 2016 - 7:18

 "Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira" Jean 8.32.

Si la Bible l'appelle le père du mensonge, de quoi le diable peut-il bien avoir le plus peur ? En y réfléchissant, je me suis aperçu que c'est la connaissance de la vérité. Pas de la vérité elle-même, elle a toujours existé. Mais du fait que l'homme puisse la connaître. Pour combattre la vérité, le diable répand toutes sortes de mensonges, dans le seul objectif d'en tenir l'homme aussi éloigné que possible.

Aujourd'hui, je voudrais partager avec vous trois principes concernant la vérité.

1. La vérité partielle reste ignorance.
Elle vaut certes mieux que le mensonge, mais si vous vous en contentez, vous n'expérimenterez pas la plénitude de l'héritage que Dieu vous a réservé en Christ, et vous n'accomplirez pas le dessein qu'il a pour vous. Beaucoup de croyants ont réduit le message du salut à la seule nouvelle naissance. En conséquence, ils sont tellement frustrés, si peu épanouis qu'ils ne voient plus que le paradis est maintenant sur terre, mais ils attendent avec empressement le chariot qui les transportera au ciel.


2. La vérité associée au mensonge demeure un mensonge.
C'est sur cette association que repose la stratégie de l'ennemi, qui consiste à répandre toutes sortes de fausses religions prônant l'amour du prochain. Certes, aimer le prochain est indispensable, mais Jésus dit : "Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi" (Jean 14.6). Plusieurs vous diront de prier au nom de Dieu. Mais la Bible affirme qu'il n'y a de salut en aucun autre nom que celui de Jésus
(Actes 4.12).

3. La vérité non mise en pratique équivaut à se tromper soi-même.
Connaître la vérité ne se limite pas à connaître la Bible. Cela signifie bien davantage : c'est devenir intime ou profondément attaché à la personne de Jésus. Cette relation fait de vous une personne qui connaît le coeur et les voies du Sauveur. Et lorsque vous parvenez à cette intimité, il se révèle personnellement à vous, parce que vous l'aimez (Jean 14.21-23).

Quand Dieu se révèle à vous, il vous révèle toujours d'où vous êtes (votre origine en lui), qui vous êtes (votre identité en Christ), comment vous êtes fait (votre potentiel) et le pourquoi de votre existence (votre but).

Ce sont là les choses que le diable ne veut surtout pas que vous sachiez !

Une prière pour aujourd'hui
Père, accorde-moi la grâce de te connaître et de devenir un intime de ton Fils bien-aimé. Délivre-moi de tout de ce qui ne relève pas de ta vérité, et introduis-moi dans la révélation de la connaissance de Christ.
Amen.    Yvan Castanou



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Le jardin : un lieu de communion   Jeu 1 Sep 2016 - 6:04

Le jardin : un lieu de communion

Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l’orient, et il y plaça l’homme qu’il avait formé. » Genèse 2:8

     « Que mon bien-aimé vienne dans son jardin, et qu’il mange ses fruits exquis. » Cantiques des cantiques 4:16

  Lieu de partage, d’intimité, de repos et de plaisirs, tel est le jardin. Ceux que nous cultivons, qu’ils soient jardins à légumes, fruitiers, ou d’ornement, ont ceci en commun : ils nous demandent d’y passer du temps ! Souvent, la récolte ou le charme seront proportionnels aux soins donnés.

  Qu’en est-il dans la Parole de Dieu ? Nous retiendrons deux jardins :

Le jardin d’Éden (littéralement jardin de plaisir, de charme) : C’est significatif que Dieu ait voulu pour Adam et Ève un jardin de délices ! Ce lieu est préparé, et même planté exprès pour eux par les soins divins ; rien n’y manque, pas même les consignes de ce qu’il convenait de faire ou pas. Là, la communion - cette « part commune » - est entière entre le Créateur et sa créature.

  Dieu prouve deux choses : qu’il veut le meilleur pour sa créature, mais aussi qu’il désire rester en relation avec elle.

  Quand cette relation a été gâchée par le refus de confiance dans les paroles du Créateur, Dieu a pris lui-même l’initiative de la rétablir sur la base d’un sacrifice.

  Oui : la communion a du prix pour Dieu. Et pour nous ? Conscients de nos privilèges, faisons-nous tout pour maintenir cette relation ? Quels sont les obstacles qui s’y opposent ? Faisons le point :

Le jardin du bien-aimé : C’est sa fiancée. Elle est « son jardin », elle est pour lui comme « un jardin clos », ombragé, protégé, exclusif, fermé à tout autre que son propriétaire (#Ca 5:1; 4:16; 6:2, 3).

  Cette image du jardin évoque la valeur et la beauté de l’intimité du couple qui doit être préservée, et, en même temps, si nous faisons le parallèle avec Christ et l’Église, nous comprenons le prix et l’attachement réciproque qui les unit.

  Quand nous avons recherché et trouvé la présence du Bien-aimé (Jésus), offrons-lui les « fruits exquis » qui lui reviennent. La communion lors du culte d’adoration sera pleinement heureuse dans la mesure où elle aura été vécue et goûtée quotidiennement.

  Puisse cette journée révéler abondamment dans le jardin du Bien-aimé un paradis de …  fruits exquis ? (Ca 4:13) en réponse à son amour. Plaire au Seigneur



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'amour : le chemin et l'oxygène du Paradis    Ven 2 Sep 2016 - 6:16

L'amour : le chemin et l'oxygène du Paradis

L’Amour est le chemin du Paradis !

Vous dites que votre religion vous conduit au paradis et c’est pour cela que vous pratiquer peut-être d’une certaine façon quelques traditions religieuses. Vous êtes-vous déjà posé la question sur ce que dit Celui qui dirige le paradis ? Que dit le Dieu créateur Tout-puissant ? Quels sont ses critères, ses valeurs et ses bases pour nous conduire auprès de Lui dans le paradis ?

Jean 3 : 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.

Dieu nous donne l’exemple ! Il donne son amour pour nous (le monde) pour un seul but. Afin que nous soyons sauvés. C'est-à-dire que nous allions au paradis. Lieu où c’est Lui seul qui dirige et décide, et non pas notre religion !

OUI ! DIEU EST UN DIEU D’AMOUR ET IL LE PROUVE EN DONNANT LE MEILLEUR DE LUI SON FILS JESUS- CHRIST POUR SAUVER TOUTE L’HUMANITE. JESUS son fils nous dit qu’il a accepté de donner sa vie pour nous et que rien ne lui a été imposé ! Personne ne peut lui ôter sa vie, mais il a donné sa vie pour nous sauver ! Ils sont d’accord tous les deux !

C’est d’ailleurs JESUS qui nous commande de nous aimer les uns les autres comme lui-même nous a aimés. C’est JESUS qui nous dit comment prier et qui nous précise que nous devons nous pardonner les uns iles autres. Ce n’est pas une option mais un fort conseil !

Mes amis, je veux vous dire que tout ce qui entoure Dieu à l’endroit où il trône et règne est amour ! Son essence même est amour !

Imaginez que vous vouliez vivre sur la lune ! Il vous faut à tout prix de l’oxygène pour pouvoir y respirer et vivre !

Mes amis, pour entrer au paradis et dans la présence de Dieu il nous faut son Amour ! C’est l’oxygène du paradis. Sans Amour pas de paradis !

Dieu exige que nous nous aimions les uns les autres et comme cela nous pourrons vivre ensemble avec Lui dans l’atmosphère du ciel qui est l’amour divin ! Il n’y a aucune autre alternative !! Vous pouvez faire toutes les prières que vous voulez et même transporter des montagnes par la foi, si vous n’avez pas cet amour de Dieu en vous, vous êtes foutus ! Vous pouvez même donner tout votre argent aux pauvres et vous laisser bruler pour Dieu, si vous n’avez pas l’amour de Dieu, vous n’avez RIEN !! Pas de billet d’entrée au paradis !!

Mais alors quoi faire ? Recherchez l’amour de Dieu à tout prix ! Tant que vous ne l’avez pas reçu : cherchez et vous trouverez ! Cet amour Dieu nous le donne à partir du moment où nous acceptons ses conditions de salut et non pas les conditions de notre religion ou philosophie. Nous devons croire en son fils JESUS-CHRIST venu sur terre pour nous conduire au paradis ! A partir de la seconde même où vous acceptez JESUS comme Seigneur et maître de votre vie, l’amour divin vous envahi et vous savez que vous êtes dans la vérité, dans le vrai. Vous recevez par l’Esprit de Dieu l’amour que vous avez besoin pour suivre le chemin qui mène au paradis.

Dieu a tout prévu pour ceux qui croient en son amour et qui acceptent de le vivre sur terre pour aller au ciel et dans l’éternité ! Là, où règne L’AMOUR DIVIN.

Accepter votre sauveur JESUS-CHRIST qui vous remplira de son amour et le Saint-Esprit qui est l'Esprit d’amour vous conduira dans son amour pour toujours…
La victoire de Dieu pour nous est dans l’amour. Vivons-le et donnons-le !  - Jean-François Waltrowski



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Mon suprême idéal du ciel, c’est d’être avec le Seigneur.   Sam 3 Sep 2016 - 6:01



Nous serons toujours avec le Seigneur. {1Thessaloniciens 4:17}

Ici-bas, le Seigneur est avec nous ; quand il nous rappellera, nous serons avec lui. Le croyant ne peut être séparé de son Sauveur. Ils sont un et resteront toujours un : Jésus ne peut être sans son peuple, car ce serait une tête sans corps. Que nous demeurions dans le paradis, ou bien que nous séjournions sur la terre, nous sommes avec Jésus ; et qui nous séparera de lui ?

Quelle joie pour nous ! Notre honneur, notre repos, notre consolation et notre délice suprêmes, c’est d’être avec le Seigneur. Nous ne pouvons concevoir aucun bonheur qui puisse surpasser ou même égaler celui de cette société divine. Par une sainte communion, nous sommes avec lui dans son humiliation et dans sa souffrance. Bientôt nous serons avec lui dans son repos, dans sa royauté, dans sa gloire. Nous partageons les mêmes épreuves et nous aurons part au même triomphe.

O mon Sauveur, si je dois être pour toujours avec toi, c’est là une destinée incomparable qui m’est réservée. Je n’envierai même pas les archanges, car mon suprême idéal du ciel, c’est d’être avec le Seigneur. Pour moi, la félicité céleste n’est ni dans la harpe d’or, ni dans la couronne qui ne flétrit jamais, ni dans la lumière éternelle ; mais Jésus, Jésus lui-même près de moi, et moi dans la communion la plus intime et la plus bénie avec lui, voilà la gloire, à côté de laquelle toutes les autres joies s’évanouissent. Ch. Spurgeon  
     

 

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Paradis - Êtes-vous sur la route qui mène au Ciel ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Paradis - Êtes-vous sur la route qui mène au Ciel ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je vous avais dit que je ne vous laisserais pas orphelins quand je monterais vers mon Père
» "Vous allez adorer Satan (...) qui est satisfait de vous," nous dit le Père du Ciel !
» Luz de Maria - 13/11/16 : Voyez-vous les Signes donnés par le Ciel pour que l'Humanité se réveille ?
» Un message depuis le paradis
» Au Revoir - Good Bye - Bonne Route à tous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: