FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 A propos de puits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Histoires de puits   Sam 21 Mai 2016 - 16:29

Histoires de puits (Méditation de Genèse 24)

Georges Minne, « Sur la margelle du puits », les jeunes gens agenouillés, fragiles, en quête de sens à leur vie… trouveront-ils l’eau qui étanche la soif éternellement ?

Il existe de nombreux  fils rouges dans la Bible. Comme si les auteurs avaient voulu laisser des balises à espaces réguliers pour que le lecteur ne se perde pas en chemin. Il suffit de tirer sur l’un d’eux, de faire venir les récits qui s’y accrochent et de découvrir un message. A la lecture de l’épopée d’Abraham, puis de celles d’Isaac et de Jacob, mon attention a été attirée par un nom de lieu maintes fois cité, autour duquel se sont passées des choses essentielles… Les puits du livre de la Genèse méritent qu’on s’y arrête. On s’y rencontre, on y rit, on y pleure, on y tombe amoureux. Les puits de la Bible nous racontent l’histoire des hommes, et par effet de ricochet, la nôtre.

Au puits de la grâce
Nous y avons bu avec sœur Agar, à deux reprises. Lors de sa première fuite au désert, récit relaté en Genèse 16.14 et lors de son exclusion définitive du foyer d’Abraham en Genèse 21.19. Pour Agar, le puits c’est le lieu de la rencontre avec Dieu. Dieu ne peut entendre les larmes de l’affligé sans venir à sa rencontre, lui parler et lui offrir sa grâce. Dans les deux récits, le puits fait référence à la vision. Dans le premier, Agar toute émerveillée de sa première rencontre avec Dieu (« J’ai vu après qu’il m’a vu ; 16.13), nomme le puits Lahaï Roï « Au vivant qui me voit » (NBS). Dans le second passage, Agar, morte de soif, découvre le puits après que Dieu lui ait ouvert les yeux (21.19). Dans les deux passages la rencontre confère une vision qui remplit Agar d’une espérance nouvelle : Dieu ne l’abandonne pas, mais lui offre le cadeau le plus précieux qui soit : une bonne vision ! N’est pas cela la grâce ? Non pas un paradis remplit de bénédictions, de consommables en tous genre, mais une naissance à une lecture intelligente, honnête et entreprenante du monde, de soi et de Dieu ?

Au puits de l’amour
C’est le lieu privilégié des rencontres amoureuses. Pendant que les troupeaux se désaltèrent, les bergers content fleurette aux jeunes filles. Ainsi va la vie dans le monde de la Bible, Isaac (Gen 24), Jacob (Gen 29) rencontreront Rebecca et Rachel auprès du puits. Ironie de l’histoire, c’est auprès du puits de Lahaï Roï (le puits de la belle-mère) qu’Isaac et Rebecca fileront le parfait amour établissant leur demeure (Gen 25.11). Au fameux puits de Jacob, Jésus demandera à boire à une femme samaritaine, une scène d’amour d’un autre genre… (Jean 4). Au-delà des éléments contextuels liés au nomadisme, ces récits auprès du puits, romantiques à souhait, préviennent le lecteur : l’amour est comme l’eau dans le désert, rare et vital. S’y désaltérer dans la passion de la rencontre n’empêchera pas cet amour de passer au creuset de l’épreuve. Isaac (c’est une manie dans la famille), échangera sa vie contre sa femme Rebecca (Gen 20.2 et 26.9). Jacob, victime d’une ruse (à rusé, rusé et demi !), se retrouvera avec deux femmes (et toute la smalah qui va avec !), alors qu’il n’en aimait qu’une, Rachel. La rencontre de Jésus auprès du puits de Jacob avec la Samaritaine déplace l’enjeu de l’amour ailleurs. Il y a bien un homme et une femme mais leur rencontre va devenir le lieu d’une expérience d’amour transcendé. Rendue libre d’aimer, loin des complications et des frustrations (c’est la femme aux cinq maris et demi !), la Samaritaine se laisse maintenant trouver par ce Dieu en quête d’adorateurs en esprit et en vérité (Jean 4.23).

Au puits de la castagne !
L’eau au Proche-Orient, c’est l’angoisse permanente. L’or blanc qui coule des montagnes de l’Hermon et du Mont Liban attise aujourd’hui comme jadis les plus vives convoitises. Comme pour l’amour, le cycle de la violence se reproduit à l’identique au fil des générations. Au terme du premier conflit hydraulique de la Bible, Abraham et Abimélek conclurent à Beer-Shev’a, un pacte de non-agression (Gen 21.22-33). Mais parce que les familles se souviennent longtemps de leurs jalousies et sont amnésiques de leurs serments, un nouveau conflit, identique au précédent, opposera les mêmes acteurs, (Abimélek à Isaac ; Gen 26.14-33). La guerre de l’eau, depuis la nuit des temps ici fait couler le sang ; elle fait et défait les alliances au gré des famines et des désirs de conquêtes qui s’y attachent toujours.

Au puits du serment
La vocation d’un puits n’est-elle pas de donner vie et sécurité à tous ceux qui s’en approchent ? Comme si la vocation originelle des choses et des hommes finissait inexorablement par prendre le dessus, la guerre de l’eau a connu quelques trêves rafraîchissantes. Le tamaris de Beershéva, signe d’entente autour de l’eau entre les peuples-frères (Gen 21.33) aurait bien besoin d’être replanté à Damas, à Gaza, à Kaboul… « Seigneur, envoie sur la terre des hommes de bonne volonté dont la sagesse et la vision nous apprendront l’art du serment de paix. »

« Celui qui boit de l’eau que je lui donnerai, dit Jésus, n’aura plus jamais soif. L’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source jaillissant en vie éternelle.  La femme lui répondit (et nous avec elle) : donne-moi cette eau pour que je n’ai plus soif ! » (Jean 4.13-14). http://epfb.net/histoires-de-puits-meditation-de-genese-24/

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La bonté en action    Sam 21 Mai 2016 - 6:08

La bonté en action

"Je vais aussi puiser de l’eau pour faire boire tous tes chameaux." Genèse 24.19

Abraham désirait voir son fils Isaac se marier avec une femme de son peuple. Aussi, il envoya son fidèle serviteur Eliezer lui chercher une femme. Lorsque celui-ci atteint le lieu désigné, près d'un puits, il fit cette prière : "Seigneur, que la jeune femme qui offrira d'abreuver mes chameaux soit celle que tu auras choisie." Soudain, Rébecca arriva et lui proposa de le faire boire lui et ses dix chameaux. Eliezer ne demanda pas au Seigneur une femme belle, riche ou talentueuse, non. Il réclama simplement une femme au cœur bienveillant. L'action de Rébecca représentait une demi-journée de travail car un chameau est capable de boire plus de 160 litres d'eau. Il en fallait des sceaux d'eau pour la dizaine de chameaux…

Désirez-vous vivre à la hauteur des espérances célestes ?

Ce geste empreint de bonté allait ouvrir sur elle la porte de la bénédiction. Rébecca fit preuve de générosité à l'égard d'un étranger. Elle ne visait aucune récompense si ce n'était la joie de servir. Pourtant, cet acte déclencha une avalanche de bénédictions : elle trouva un mari, hérita de promesses merveilleuses et fit partie de la généalogie de Jésus. Sa bonté l'a menée dans sa destinée.

Désirez-vous vivre à la hauteur des espérances célestes ? Alors, que votre bienveillance vous pousse à l'action ! Faites le kilomètre de plus, aller plus loin que la majorité. Ne faites pas les choses pour une vaine gloire mais que l'amour de Christ vous pousse à servir. La récompense appartient au Seigneur. Alors que dans l'ombre vous allez abreuver des chameaux, loin des spots et des fumigènes, le Seigneur vous conduira dans son projet, celui qui n'est suivi d'aucun chagrin.

Rébecca proposa de désaltérer des chameaux sans réaliser que sa bonté lui ouvrait instantanément les portes de la faveur divine. Lorsqu'elle se mit à le servir, elle ne connaissait pas Eliezer. Elle ignorait tout de sa mission et de sa capacité à changer sa vie. Elle fit ce geste en toute simplicité ; les conséquences devinrent éternelles.

Une action pour aujourd'hui
Aujourd'hui, je prends la décision de servir mon Dieu en aimant et en aidant mon prochain. Patrice Martorano



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Le puits de la mort se referme sur lui lorsque l’œuvre est terminée   Ven 20 Mai 2016 - 5:56

Sables mouvants

Délivre-moi du bourbier, et que je n’y enfonce point ; que je sois délivré de ceux qui me haïssent et des profondeurs des eaux.  Psaume 69:14

Sans l’inspiration du Saint Esprit, comment David aurait-il pu décrire cette image qui traverse ce psaume d’un bout à l’autre : celle de sables mouvants qui engloutissent inexorablement, à la marée montante, le malheureux qui s’y est engagé ? Impossible pour cet homme de sortir d’une telle situation : le sol se dérobe sous ses pieds ; les unes après les autres, les vagues atteignent sa tête et le font suffoquer ; personne en vue pour le délivrer, pas le moindre appui pour l’aider à s’arracher à une mort inéluctable.

Cette image dépeignait certainement les propres sentiments de David quand il se trouvait dépourvu de tout secours humain. Elle décrit prophétiquement, nous le voyons dans les derniers versets, ceux du résidu d’Israël, à la fin, quand il sera sur le point d’être anéanti par d’implacables ennemis avant d’être délivré par Christ lui-même.

Pour nous, chrétiens, cette description nous fait entrevoir les angoisses de Jésus à la fin de sa vie et particulièrement lorsqu’il se trouve sur la croix, jusqu’à ce qu’il puisse déclarer : « c’est accompli ».

Quelle agonie déjà au jardin de Gethsémané avant qu’il aborde la journée dramatique pendant laquelle la haine de tous va s’exprimer par vagues successives, de tribunal en tribunal, de la part des chefs religieux et de la foule, de la part des Romains et des Juifs.

Personne pour aider cet homme innocent qui n’a fait que du bien, personne pour lui apporter quelque compassion, quelque consolation qui le soutiendrait dans cette épreuve sans pareille.

Et lorsqu’il se trouve sur la croix, la lâche méchanceté des hommes continue de se traduire par des moqueries, des injures, des provocations ignobles jusqu’à ce que les ténèbres couvrent la scène. La colère divine contre le péché déferle alors sur Jésus abandonné de son Dieu pendant les trois heures de l’expiation.

Le puits de la mort se referme sur lui lorsque l’œuvre est terminée, mais c’est en vainqueur qu’il en sort, ressuscité par la gloire du Père qui le fait asseoir à sa droite (Ps 110:1). Plaire au Seigneur



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Jésus n'hésitait pas à parler avec des Samaritains   Jeu 19 Mai 2016 - 7:59

Les champs sont prêts pour la moisson !

"[…] Eh bien ! Je vous le dis, levez les yeux et regardez les champs qui sont blancs pour la moisson." Jean 4.35

Les Juifs et les Samaritains n'étaient pas simplement des voisins qui ne s'aimaient pas beaucoup. C'étaient des ennemis ! On rapporte que des Samaritains enlevaient parfois des Juifs qui traversaient leur pays pour se rendre à Jérusalem. Ils en vendaient même certains comme esclaves. Quelques années plus tôt, des Samaritains avaient délibérément profané le Temple de Jérusalem pour que les Juifs ne puissent pas célébrer la Pâque.

Demandez à Dieu que son Esprit vous apprenne à voir le monde sous un jour nouveau.
Beaucoup de Juifs voyaient simplement en eux une nation ennemie. Mais pour Jésus, ils étaient un champ prêt pour la moisson. Il n'hésitait pas à parler avec des Samaritains, et même avec une femme samaritaine au puits de Jacob. Et il découvrit des personnes qui avaient faim de l'Évangile.

Lorsque les disciples revinrent de la ville où Jésus les avait envoyés acheter des vivres, ils s'étonnèrent de le voir parler à une Samaritaine. Mais Jésus ne se préoccupait pas de ce que disaient les autres. La seule chose qui lui importait était d'accomplir la volonté du Père : aller vers ceux qui avaient besoin du salut.

Quand les disciples l'interrogèrent, Jésus leur dit d'ouvrir les yeux. De regarder autour d'eux. De laisser Dieu les libérer de leurs préjugés, et de voir le monde différemment. D'être remplis de compassion au lieu de jugement.

Aujourd'hui, les champs sont toujours blancs, et prêts pour la moisson. Mais où sont ces champs ? Ils sont tout autour de nous. Dans les personnes que nous connaissons. Dans le cadre où nous nous sentons à l'aise. Notre foyer, notre communauté, notre lieu de travail. Mais ces champs incluent aussi des êtres qui sont peut-être d'une autre culture que nous. Des personnes avec qui nous avons eu des différends. Des étrangers et peut-être même certains que nous considérons comme des ennemis.

Demandez à Dieu que son Esprit vous apprenne à voir le monde sous un jour nouveau. Levez les yeux. Regardez autour de vous. Laissez-le vous montrer comment vous pouvez aller vers les autres. Quels sont ceux qu'il vous demande d'atteindre. Les champs où vous devez aller travailler.

Une prière pour aujourd'hui
Père, ouvre mes yeux pour que je voie le monde selon ta perspective. Remplis-moi de compassion pour ceux qui sont perdus. Utilise-moi pour apporter l'Évangile aux nations. Au nom de Jésus. Amen. John Roos

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: S’il nous arrive de peiner à toujours “déboucher les puits”, imitons Isaac   Mer 18 Mai 2016 - 6:06

Des querelles qui se terminent bien

Surmonte le mal par le bien. Romains 12.21

La famine sévissant au pays où séjournait Isaac, il se rendit à Guérar, chez les Philistins. Là, l’Éternel le bénit et multiplia ses récoltes. Sa prospérité irritait les Philistins qui, jaloux, comblèrent les puits creusés par Abraham, son père. Comment Isaac allait-il réagir à des actes entraînant la mort de ses troupeaux ? Il n’employa pas la force, mais se contenta de faire déboucher les puits par ses serviteurs. Ces méfaits se renouvelèrent cinq fois. Mais Isaac, encouragé et soutenu par Dieu, et se sachant à son école, persévéra à réagir toujours positivement. Il finit par trouver de nouveaux puits à Rehoboth.

Qu’aurions-nous fait à sa place ? S’il nous arrive de peiner à toujours “déboucher les puits”, imitons Isaac qui a creusé, creusé encore, sans accuser ni Dieu, ni les Philistins. Au contraire, il leur a offert un festin, point final de leurs querelles.

Ils se levèrent de bon matin, et se lièrent l’un à l’autre par un serment, Isaac les laissa partir et ils le quittèrent en paix.1

Sa stratégie était la bonne ! S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Charles Rick - Vivre aujourd’hui
1 Genèse 26.31
________________
Lecture proposée : Livre de la Genèse, chapitre 26, versets 31 à 33.



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Que représente pour vous cette eau précieuse tirée du puits de Bethléem ?    Mar 17 Mai 2016 - 5:44

CONSACRER À DIEU CE QU’IL ME DONNE

… Ils apportèrent cette eau à David, mais il ne voulut pas la boire, et il la répandit devant l’Éternel. 2Samuel 23:16

Que représente pour vous cette eau précieuse tirée du puits de Bethléem ? Est-ce l’amour, l’amitié, les bénédictions spirituelles ? Est-ce pour votre propre satisfaction que vous en buvez ? Vous ne pouvez plus alors la répandre devant Dieu et lui offrir ce que vous avez utilisé pour vous-même.

Un bienfait de Dieu ainsi employé égoïstement vous empoisonnera. Il vous faut le sacrifier, le répandre, en faire ce qui apparaît, pour le bon sens, comme un absurde gaspillage.

Comment puis-je consacrer au Seigneur l’amour humain ou la bénédiction spirituelle ? D’une seule manière : en les lui offrant en esprit. Il y a certains bienfaits qui nous viennent des autres, et que nous n’oserions pas accepter si nous ne connaissions pas Dieu, parce qu’il n’est pas au pouvoir de l’homme de les rendre. Mais dès que je dis : « C’est trop grand et trop beau pour moi, c’est trop pour une créature humaine ; je les répandrai devant le Seigneur », dès cet instant cela se répand autour de moi en fleuves d’eau vive. Tant que je n’ai pas offert ces choses à Dieu, elles risquent de faire du mal à ceux que j’aime, comme à moi-même, car elles deviennent des objets de convoitise. — Car nous pouvons être saisis de convoitise à l’égard de choses qui ne sont ni sordides, ni méprisables. — L’amour lui-même doit être transfiguré et répandu devant le Seigneur.

Si vous êtes devenu amer et revêche, c’est que, lorsque Dieu vous a béni, vous vous êtes saisi de ses bienfaits pour les accaparer ; si vous les aviez répandus devant le Seigneur, vous seriez au contraire devenu la personne la plus aimable du monde. Si vous gardez pour vous les bénédictions et n’apprenez pas à les répandre devant le Seigneur, vous ne pourrez jamais être pour les autres une source d’épanouissement. O. Chambers



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: A propos de puits   Lun 16 Mai 2016 - 6:22

  "Nous avons trouvé de l'eau." Genèse 26:32

Le désert a deux caractéristiques: les mirages et les oasis. Isaac, fuyant la famine qui régnait, trouve en pays désertique les puits creusés par Abraham; mais ils ont été remplis de poussière par les Philistins. Il les débouche et, sans se laisser arrêter par les jalousies et les injustices, il continue son chemin et arrive à Beer-Schéba où le Seigneur Se révèle à lui en lui disant: "Ne crains point, car je suis avec toi; Je te bénirai, et Je multiplierai ta postérité." Et le récit continue: "Ce même jour, des serviteurs... lui dirent: Nous avons trouvé de l'eau."

Une vie basée sur les promesses précises de Dieu a toujours une espérance immuable, une ressource qui ne trompe pas. Comme Isaac, allons de l'avant malgré les ennemis qui contestent et manifestent leur jalousie. Abreuvons-nous à la Source de vie abondante. Les sources du début ont toujours la même fraîcheur et nous ne pouvons pas vivre la vie chrétienne sans elles.

Isaac a dû déboucher les sources que les Philistins avaient comblées. Il arrive que nous laissions se boucher les précieuses sources d'eau vive; alors la bénédiction ne coule plus autour de nous. Confessons-en la cause... De quoi la "poussière" qui les a taries est-elle faite? Ne passons pas superficiellement sur les choses. Nous n'avons pas le droit d'être un obstacle à l'action vivifiante des sources d'eau vive que Dieu voudrait faire couler par nous. Ne Le faisons pas attendre, enlevons la poussière dont les puits sont remplis, chassons de notre coeur tous les rivaux de Dieu, et demandons à Dieu de creuser profondément en nous, pour que l'eau puisse jaillir limpide et fraîche hors de nos vies.

"Nous avons trouvé de l'eau" sera alors notre chant de victoire et de reconnaissance. Et ce sera aussi notre témoignage, quand nous aurons retrouvé notre point de départ, débouché les sources et reçu la promesse de Dieu: "Ne crains point... Je suis avec toi, je te bénirai et je multiplierai ta postérité." H.E. Alexander



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: lorsque tu es sec, approche-toi de Dieu et demande lui de répandre la joie dans ton cœur.   Dim 15 Mai 2016 - 7:01

 Dieu, qui console ceux qui sont abattus {2Corinthiens 7:6}

Qui console comme lui ? Allez voir un pauvre enfant de Dieu triste et déprimé ; parlez-lui des douces promesses ; soufflez à son oreille des mots choisis de réconfort ; il est comme la vipère qui n’entend pas la voix du charmeur, aussi exquis qu’en puisse être le charme. Il est en train de boire du fiel et de l’armoise et vos encouragements, aussi bons soient-ils, n’auront pour écho qu’une ou deux notes de résignation lugubre. Vous ne lui ferez exprimer ni psaume de louange, ni Alléluia, ni chant joyeux. Mais que Dieu s’approche de Son enfant, qu’il relève son visage, et les yeux de celui qui se lamentait se mettent à briller d’espoir. Ne l’entendez vous pas chanter

Si tu es ici, c’est le Paradis
Si tu disparais, c’est l’enfer.

Vous n’avez pas réussi à le réconforter, mais le Seigneur l’a fait. « Tel est le Dieu de toute consolation ». Il n’y a pas de baume en Galaad, mais il y en a en Dieu. Il n’y a pas de médecin parmi les créatures, mais le Créateur est Jéhovah Raphé. Il est merveilleux qu’une seule parole douce de Dieu devienne des chants pour les Chrétiens. Une parole de Dieu, c’est comme un morceau d’os que le Chrétien frappe pour en faire sortir des promesses pendant des semaines entières.

Ainsi, pauvre Chrétien, il est inutile de rester prostré dans le désespoir. Va vers le consolateur et réclame de lui la consolation. Tu es une pauvre citerne crevassée. Tu as entendu dire que lorsqu’une pompe est sèche, il faut d’abord y verser de l’eau pour en tirer ensuite.

De même, chrétien, lorsque tu es sec, approche-toi de Dieu et demande lui de répandre la joie dans ton cœur. Alors seulement ta joie sera complète. Ne te rends pas chez tes connaissances terrestres qui seront comme les amis de Job. Mais cours tout d’abord vers « ton Dieu qui console ceux qui sont abaissés » et tu diras bientôt : « Ton soutien ravit mon âme dans la multitude de mes pensées ». Ch. Spurgeon



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: A propos de puits   Sam 14 Mai 2016 - 16:37

 Une source qui fait jaillir des fleuves

« Cieux, soyez étonnés de cela ; Frémissez d'épouvante et d'horreur ! dit l'Eternel» (Jérémie 2.12).

Mais qu'est ce qui est si solennel et dont Dieu veut que chacun prenne conscience ?

« Mon peuple a commis un double péché : Ils m'ont abandonné, moi qui suis une source d'eau vive, pour se creuser des citernes crevassées qui ne retiennent pas l'eau » (Jérémie 2.13) « ... ils abandonnent la source d'eau vive, l'Eternel» (Jérémie 17.13).

Les hommes ont non seulement abandonné Dieu, source de toute vie physique et source de la vraie Vie, éternelle et heureuse, mais ils ont aussi cherché à se constituer d'autres sources : ils ont bu à d'autres sources qui ne donnent pas la vie et ont constitué des citernes, des réserves, qui n'ont pu leur assurer la bénédiction escomptée.

Reprenant la même image, le livre de l'Apocalypse montre un fleuve d'eau de la vie sortant du Trône de Dieu et de l'Agneau, puis adresse cet appel vibrant : « Que celui qui a soif vienne ; que celui qui veut prenne de l'eau de la vie, gratuitement» (Apo.22.1 et 17)

Il y a là aussi une réalité extraordinaire : nous sommes invités à boire en Dieu et à laisser sa vie pénétrer en nous. L'Ancien Testament parlait déjà de l'eau vive dans un contexte de purification (Lévitique 14.4,6, 50,51,52 ; 15.13 et Nombres 19.17) : « Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés de toutes vos souillures » (Ezéchiel 36.25). C'est par la purification des péchés que l'eau vive de Dieu se répand en nous !!

Bien plus, Jésus va encore plus loin : « celui qui boira l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle » (Jean 4.14). Dieu veut devenir non seulement une source pour nous mais une source en nous, et cette source a des répercutions éternelles !

« Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein » (Jean 7.37,38) : cette source en nous devient des fleuves destinés à bénir les autres. C'est bien là le Don du Saint-Esprit (Jean 7.39) !!

Puisons à cette Source et laissons-la jaillir pour les autres !! Thibaud Lavigne



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Dieu lui ouvrit les yeux, et elle vit un puits d'eau    Sam 14 Mai 2016 - 6:40

LORSQUE VOUS ETES DANS L’IMPASSE

"Dieu lui ouvrit les yeux, et elle vit un puits d’eau ; elle alla remplir l’outre d’eau et fit boire le garçon." Genèse 21.19

J'ignore quels sont vos problèmes actuellement, mais je suis convaincu qu'il y en a au moins un pour lequel vous n'avez pas de solution – et où vous vous heurtez sans cesse à des impasses.

À quel problème Dieu veut-il vous montrer la solution aujourd'hui ?

Vous avez besoin que le Saint-Esprit éclaire votre esprit pour que vous puissiez trouver la solution dans la Parole de Dieu. C'est ce que la Bible appelle l'illumination.

Genèse 21 nous parle d'une femme et de son fils qui avaient un besoin désespéré d'illumination. L'histoire commence avec Abraham et Sara. Dieu leur avait promis un fils dans leur vieillesse. Mais à 90 ans, Abraham n'avait toujours pas d'enfant, aussi Sara décida-t-elle de prendre la situation en main. Elle proposa à son mari d'avoir un enfant avec une de ses servantes. Mais c'était là le plan de Sara – pas celui de Dieu.

Quand Sara eut enfin un fils, elle en voulut à Agar, sa servante, et à Ismaël, le fils de cette dernière. Elle finit par les chasser de sa maison. Voyant que son fils allait mourir de faim, Agar se mit à sangloter. Elle avait un problème, et Dieu seul pouvait lui venir en aide.

Dieu s'adressa à elle pour la réconforter, après quoi la Bible nous dit : "Dieu lui ouvrit les yeux, et elle vit un puits d'eau ; elle alla remplir l'outre d'eau et fit boire le garçon" (Genèse 21.19).

C'est ce dont nous avons tous besoin. Nous avons besoin que Dieu nous ouvre les yeux pour nous permettre de voir la solution à nos problèmes dans sa Parole. La vérité est que nous sommes incapables de trouver par nous-mêmes les réponses aux difficultés que nous rencontrons. Comme Agar, nous avons désespérément besoin du Seigneur.

La solution – un puits d'eau – était là, juste devant elle, mais elle ne pouvait pas la voir tant que Dieu ne lui avait pas ouvert les yeux et donné une autre perspective.

Vous aussi, vous avez besoin que le Saint-Esprit illumine votre esprit. Quand Dieu vous ouvre les yeux, vous voyez les ressources qui se trouvent littéralement devant vous.

Une réflexion pour vous aujourd'hui
À quel problème Dieu veut-il vous montrer la solution aujourd'hui ? Lui avez-vous demandé de vous ouvrir les yeux à la solution qu'il a préparée ? Rick Warren



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ne cessez pas, tout au long de votre existence, de creuser des fosses, des puits... .    Ven 13 Mai 2016 - 6:38

A la recherche de l'eau de Dieu

"Nous avons trouvé de l'eau" Genèse 26.32

"De l'eau !" Les lèvres desséchées des serviteurs d'Isaac viennent de libérer ce cri, porteur d'une nouvelle rare dans une contrée orientale où l'eau est si précieuse, qu'on l'appelle le "don de Dieu". Quel mystère que cette molécule toute simple et pourtant indispensable à l'homme, comme à toute forme de vie, sur la terre : H2O !

L'eau divine ne vous fera jamais défaut…

Sur le plan spirituel, la nécessité n'est pas de moindre importance : l'eau divine est irremplaçable. Comment donc partir à sa recherche ; où la trouver ?

De l'eau qui tombe du Ciel ! C'est sa pluie, qu'il déverse sur ceux qui se rassemblent en son nom. Le chemin de sa volonté, en ce qui vous concerne, passe sous d'abondants nuages gorgés de la pluie divine, qu'il a préparés pour ces moments de partage et de communion avec le peuple de Dieu : prières, cultes, etc. (Psaume 133.1-3). Mais il y a autre chose…

De l'eau qui descend des hauteurs de la montagne sainte et s'écoule en torrent, en fleuve ! C'est sa Parole qui ne tarit jamais (Psaume 65.9), et vous permet de ne pas dépendre des circonstances. Il vous appartient d'établir votre propre vie, en étendant vos racines vers le courant d'eau (Psaume 1.3). Mais il y a autre chose…

De l'eau cachée par le Créateur, souterraine et secrète, mais toujours rafraîchissante et réelle, même quand le désert s'est installé à la surface du sol ! C'est le temps particulier que vous allez investir, mettre à part, pour pleurer, jeûner, sonder les profondeurs mêmes de Dieu. Tel Josaphat, devenu puisatier de Dieu sur le conseil du prophète Elisée (2Rois 3.16-17), ne cessez pas, tout au long de votre existence, de creuser des fosses, des puits. Alors, l'eau divine ne vous fera jamais défaut…

Une prière pour aujourd'hui
Seigneur, je veillerai à marcher, au milieu de mes frères, là où tu fais tomber ta pluie. J'établirai ma vie sur les rives du torrent de ta Parole. Je chercherai l'eau la plus fraîche, dans les profondeurs de ton cœur. Ainsi, je sais que tu me garantiras de la sécheresse. Amen. Paul Ettori



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L’image du puits qu’il faut creuser pour trouver l’eau évoque l’effort à accomplir pour prendre connaissance des pensées de Dieu   Jeu 12 Mai 2016 - 6:23

Le foyer chrétien

« (Isaac) monta à Beër-Shéba. Et l’Éternel lui apparut cette nuit là, et dit : je suis le Dieu d’Abraham ton père ; ne crains pas, car je suis avec toi ; et je te bénirai, et je multiplierai ta semence, à cause d’Abraham, mon serviteur. Et il bâtit là un autel, et invoqua le nom de l’Éternel ; et il y dressa sa tente ; et les serviteurs d’Isaac y creusèrent un puits. » Genèse 26:23-25

L’Éternel apparaît à Isaac pour lui confirmer la promesse d’une grande descendance qu’il a faite à Abraham, une promesse qui n’est assortie d’aucune condition, mais complétée par un encouragement : « Ne crains pas, car je suis avec toi ». C’est un encouragement bien à propos, car Isaac vient de se voir déclaré indésirable dans le pays des Philistins où il habitait depuis quelque temps.

Maintenant qu’il a quitté le monde et retrouvé sa relation avec Dieu, ce qui caractérise son habitation peut être résumé en trois mots : un autel, une tente, un puits.

Voilà des images qui nous montrent ce qui devrait aussi caractériser une maison chrétienne :

Un autel nous parle de relation avec Dieu. Qu’en est-il de notre maison ? Peut-être, d’une manière formelle, proclamons-nous que notre maison est placée sous la seigneurie de Jésus Christ, qu’on y prie avant les repas. Mais, bien sûr, plus que cela, ce qui compte, c’est la manière pratique dont l’amour de Christ est vécu, la sincérité de notre reconnaissance envers Dieu.

La tente nous rappelle que nous ne sommes pas ici chez nous, et que nous devons être prêts à nous en aller pour nous installer définitivement dans notre vraie patrie. Sommes-nous bien certains de tirer toutes les conséquences de cette affirmation volontiers répétée que nous ne sommes que des étrangers et des voyageurs sur cette terre ?

L’image du puits qu’il faut creuser pour trouver l’eau évoque l’effort à accomplir pour prendre connaissance des pensées de Dieu. Pour les saisir, il faut, sous la conduite du Saint Esprit, s’en enquérir dans la Parole de Dieu avec diligence et une grande persévérance. Quelle place la Bible a-t-elle dans nos foyers ? Peut-être la lit-on chaque jour, mais un peu superficiellement. Remarquez l’expression « superficiellement » : elle exprime le contraire de creuser un puits ! Plaire au Seigneur



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Nous avons abandonné l'Eternel, la source d'eau vive, pour nous creuser des citernes crevassées...   Mar 10 Mai 2016 - 19:42

"Je Me souviens de ton amour lorsque tu étais jeune... quand tu Me suivais au désert, dans une terre inculte. Israël était consacré à l'Eternel." Jérémie 2:2

Voilà l'appel que le prophète fait entendre "aux oreilles de Jérusalem", à son peuple rétrograde, infidèle, qui avait renié et oublié son glorieux passé: le miracle divin de la sortie d'Egypte.

Mais si nous oublions notre Seigneur, Lui ne nous oublie pas. Il n'oublie pas non plus les conditions qui ont rendu possible la bénédiction du début. "Je Me souviens de ton amour... quand tu Me suivais au désert, dans une terre inculte." Là, il n'y avait rien pour le confort, mais tout pour faire de nous des étrangers et des pèlerins dans ce monde. Dieu avait permis ce "désert" pour que nous dépendions de Lui et que nous nous attendions à Lui. "Tel Il est, tels nous sommes aussi dans ce monde." 1 Jean 4:17. Et nous Le suivions de tout notre coeur, faisant Sa volonté et nous réjouissant de Sa grâce et de Ses dons pleinement suffisants.

"Je Me souviens de ton amour lorsque tu étais jeune." C'était l'état de réveil, le printemps de la résurrection. Les rides, les murmures et les soupirs étaient engloutis dans la fraîcheur, la bénédiction, la vie et la suffisance de ce premier amour.

Mais par manque de vigilance et de persévérance, nous nous sommes fatigués de la vie du désert où nous avions pourtant la joie de la communion du Seigneur. Dieu avait un plan pour notre vie; mais nous nous y sommes soustraits pour suivre notre propre chemin. Après avoir regardé à gauche et à droite, nous avons cédé aux appels du monde et de notre coeur naturel, et nous avons abandonné l'Eternel, la source d'eau vive, pour nous creuser des citernes crevassées...

En dehors du chemin de Dieu, notre vie est inutile; Il ne peut nous employer, et les autres sont privés de la bénédiction qu'Il aimerait leur donner par notre moyen.

Oh! Revenons à la source d'eau vive! Confessons-Lui notre abandon et n'ayons pas de repos jusqu'à ce que notre Seigneur Se soit de nouveau révélé à nous! Revenons à Celui qui est miséricordieux et prêt à pardonner! H.E. Alexander



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: A propos de puits   Mar 10 Mai 2016 - 8:39

Pourquoi bénir Dieu pour vos ennemis ?

"Mais moi, je vous dis : aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent… " Matthieu 5.44

Dieu ne veut pas détruire tous vos ennemis. Il veut se glorifier dans votre vie à travers eux.

"Vous n'avez pas d'avenir, sans ennemi !"

Qu'est-ce qu'un ennemi ? C'est tout ce qui vous empêche de progresser vers votre destinée. Il peut s'agir d'une personne, d'une épreuve, d'une faiblesse de caractère ou d'une mauvaise habitude.

Bien que nous ne combattions pas contre la chair et le sang, il n'en demeure pas moins que lorsque Satan nous rend visite, il passe souvent par des personnes mal intentionnées, dont l'objectif est clairement de nous détruire, ou de nous séduire.

Mike Murdock a dit : "Vous n'avez pas d'avenir, sans ennemi". Par exemple, c'est par Goliath, un ennemi d'Israël, que David a été révélé au grand jour. Sans lui, il serait demeuré un petit berger inconnu. Par sa victoire sur Goliath, David a obtenu en une journée ce qu'il n'aurait jamais osé rêvé : le changement de statut (l'accès au palais), l'honneur (la main de la fille du roi), et la destruction du joug qui pesait sur toute sa famille, depuis des générations.

Dieu ne peut se glorifier dans votre vie tant qu'il n'y a pas de géant à terrasser sur votre chemin. Il n'y a pas de position nouvelle sans opposition, pas d'avenir sans ennemi, pas de triomphe sans trouble, pas de gloire sans histoire.

Avez-vous remarqué que vous êtes plus attentif à vos actes et vos paroles lorsque vous évoluez en environnement hostile ? Vos ennemis vous obligent à la prudence et à la sagesse, et donc à veiller et prier sans cesse. Ils exposent vos faiblesses, vous contraignant à faire preuve d'humilité ; ils révèlent vos limites, vous obligeant ainsi à vous appuyer constamment sur la puissance de Dieu.

Vos ennemis, sans le savoir, vous poussent vers votre destinée. Sans le savoir, les personnes qui s'efforcent de vous jeter dans le puits sont les instruments qui vous propulsent vers le palais. Elles vous crucifient, mais ce faisant, elles vous mènent à la résurrection. En vous rejetant, elles vous poussent dans les bras éternels de Dieu, parce que c'est en vous tournant vers lui que vous trouvez la force, le réconfort.

En y regardant de plus près, vous vous apercevrez que les personnes qui ont voulu vous faire du mal, vous ont propulsé vers votre destinée en Christ. Lorsque vous saisissez cette vérité, vous commencez à aimer vos ennemis et à bénir Dieu pour ceux qui vous maudissent.

Une prière pour aujourd'hui
Père, je réalise que ce n'est pas en vain que tu permets l'apparition d'ennemis dans ma vie. Je réalise que tu ne laisses jamais mes ennemis se réjouir à mon sujet, mais que tu les utilises comme un marchepied vers ma prochaine élévation divine. Merci de me guérir de toute amertume et de glorifier ton nom. Amen. Yvan Castanou



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: “Le puits est profond… »   Lun 9 Mai 2016 - 6:33

NOUS RAPETISSONS LA PUISSANCE DE JÉSUS

D’où aurais-tu donc cette eau vive ? Jean 4:11

Le puits est profond… » Oui, beaucoup plus profond encore que ne le soupçonne la Samaritaine.

Quels abîmes dans la nature humaine, dans la vie de chacun de nous, dans notre propre cœur! Avez-vous amoindri la puissance de Jésus au point qu’il ne peut plus rien faire en vous? S’il y a dans votre cœur une insondable et profonde détresse, et que Jésus vienne vous dire: « Que ton cœur ne se trouble point! » — peut-être haussez-vous les épaules, en répondant: « Mais, Seigneur, le puits est profond: comment pourrais-tu en tirer le calme et la sérénité? » Non, ce n’est pas d’en bas, c’est d’en haut qu’il les prendra pour vous les donner. Jésus ne tire rien des profondeurs de la nature humaine. Nous limitons arbitrairement le pouvoir du Saint d’Israël si, nous souvenant de ce que nous lui avons laissé faire pour nous dans le passé, nous disons: « Bien entendu, ceci, Dieu ne peut pas le faire! » Ce qui semble mettre à l’épreuve la toute puissance de Dieu, c’est justement ce à quoi nous devrions nous attendre si vraiment nous croyons en lui. Nous appauvrissons son ministère dès que nous oublions qu’il est le Tout-Puissant. Cet appauvrissement vient de nous et non de lui. Jésus reste le tout-puissant, même si nous ne cherchons en lui qu’un consolateur, qu’un ami compatissant.

Voilà pourquoi plusieurs parmi nous sont de si médiocres spécimens du christianisme. C’est que notre Christ n’est pas tout-puissant. Nous avons fait plusieurs expériences chrétiennes, mais ne nous sommes pas abandonnés à Jésus-Christ. Lorsque nous traversons des circonstances difficiles, nous minimisons sa puissance en disant: « Bien entendu, il ne peut rien faire. » Alors nous essayons de descendre dans le puits et de tirer de l’eau pour nous-mêmes.

Au lieu de dire: « Je savais que c’était impossible! », reconnaissez votre impuissance et regardez à Jésus. O. Chambers  



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: A propos de puits   Sam 7 Mai 2016 - 19:00


Bien-aimés - Un grand nombre de mots hébreux sont traduits par citernes, puits, réservoirs, étangs, fosses, etc.
C’étaient des réservoirs en forme de poire creusé dans le sol pour recueillir l’eau provenant de la pluie ou d’une source, et comportant au sommet une petite ouverture. La plupart des maisons de Palestine en possédait une ; il existait aussi des citernes publiques.
Nombreux sens figurés:
1° les citernes pouvant servir de tombes, le passage de l’une à l’autre idée est facile
2° le puits de l’abîme (enfer) où Satan sera enfermé comme les captifs dans les citernes
3° la fosse, image des pièges
4° puits et sources jaillissantes ont fourni un grand nombre d’images relatives à la vie divine et contrastant avec les idées précédentes.
"Nulle source ne produit une eau aussi douce que ce puits de Dieu qui fût creusé par la lance des soldats" Ch. Spurgeon
L’image du puits qu’il faut creuser pour trouver l’eau évoque l’effort à accomplir pour prendre connaissance des pensées de Dieu. Pour les saisir, il faut, sous la conduite du Saint Esprit, s’en enquérir dans la Parole de Dieu avec diligence et une grande persévérance
Affectueusement, Josy

Alors Israël chanta ce cantique : Monte, puits ! Chantez en son honneur ! Nombres 21:17

Célèbre était le puits de Beer dans le désert, parce qu’il était l’objet d’une promesse.

C’est le puits dont le Seigneur parla à Moïse : « assemble le peuple, et je leur donnerai de l’eau ». Le peuple avait besoin d’eau, et elle leur était promise par leur Dieu de grâce.

Nous avons besoin de fraîches provisions de la grâce céleste, et dans l’alliance le Seigneur a fait le serment de donner lui-même tout ce que nous réclamons.

Le puits devint d’abord la raison d’un cantique. Avant que l’eau ne jaillisse, une foi d’allégresse fit spontanément chanter le peuple, et tandis qu’ils virent le puits de cristal bouillonner, la musique s’éleva plus joyeuse.

De la même manière, nous qui croyons la promesse de Dieu, devrions nous réjouir dans la perspective des temps de rafraîchissements divins dans nos âmes, et lorsque nous les expérimentons notre sainte joie devrait déborder.

Avons-nous soif ? Ne murmurons pas, mais chantons. La soif spirituelle est amère à supporter, mais nous n’avons pas besoin de la supporter. La promesse indique une source.

Soyons de bonne volonté, et recherchons la. Ce que Dieu s’est engagé à donner, nous devons le rechercher ou bien nous manifestons que nous n’avons ni le désir ni la foi.

Ce soir demandons ce que nous avons lu dans l’Écriture, et nos exercices de piété ne pourront pas être une formalité creuse, mais un canal de grâce pour nos âmes. Ô que Dieu, le Saint Esprit puisse œuvrer en nous avec sa toute puissance, nous remplissant jusqu’à toute la plénitude de Dieu.

Enfin, le puits était l’objet d’effort. Les nobles du peuple creusèrent avec leurs bâtons. Le Seigneur veut que nous soyons actifs pour obtenir la grâce. Nos bâtons sont mal adaptés pour creuser dans le sable, mais nous les utilisons au mieux de notre capacité.

La prière ne doit pas être négligée, les réunions ne doivent pas être abandonnées ; les ordonnances ne doivent pas être prises à la légère. Le Seigneur nous donnera sa paix pleinement, mais pas dans l’oisiveté. Alors remuons-nous nous-mêmes pour rechercher Celui en qui sont toutes les sources fraîches. Ch. Spurgeon



Le puits de Jacob  



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A propos de puits   

Revenir en haut Aller en bas
 
A propos de puits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» a propos de youtube, daylimotion koreus etc..
» Des propos qui choquent: sida ... justice immanente?!
» Questions à propos du bouddhisme
» Les Puits Rituels et Funéraires
» À propos du brocoli...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: