FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 Ayons en nous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Avez-vous le sentiment d'être dépassé par les événements ?   Sam 23 Avr 2016 - 6:58

 Rechargez votre batterie émotionnelle

"Il leur dit : Venez à l’écart dans un lieu désert et reposez-vous un peu. Car beaucoup de personnes allaient et venaient, et ils n’avaient pas même le temps de manger." Marc 6.31

Vous sentez-vous débordé ? Avez-vous le sentiment d'être dépassé par les événements ?

Êtes-vous prêt à exploser à tout moment ? Vous ne pouvez pas aimer les autres comme Dieu le demande quand vous êtes au bout de votre rouleau émotionnel. Combien de relations ont été brisées parce que les personnes impliquées n'avaient pas su prendre soin d'elles-mêmes au plan affectif ?

Rappelez-vous que Dieu a le sens de l'humour. La preuve : il vous a créé :-) !

La Parole de Dieu nous enseigne trois habitudes qui peuvent nous aider à recharger nos batteries émotionnelles lorsque nous n'avons plus rien à donner.

1. La solitude. Nous lisons dans Marc 6.31 : "Il leur dit : Venez à l'écart dans un lieu désert et reposez-vous un peu. Car beaucoup de personnes allaient et venaient, et ils n'avaient pas même le temps de manger". Jésus comprenait que les émotions étaient comme une batterie. Si vous branchez une seule ampoule sur une batterie, elle éclairera relativement longtemps. Si vous en branchez une centaine, la batterie se videra très vite. Beaucoup d'entre vous ont branché tellement d'ampoules que leur batterie est à plat. Vous ne pouvez pas recharger autrui – vous ne pouvez pas donner d'amour – si votre propre batterie est vide. C'est en vous retirant à l'écart pour être seul que vous la rechargez.

2. Le divertissement. La Bible dit : "Le Fils de l'homme est venu et a profité de la vie" (Matthieu 11.19, traduction libre). Personne ne s'est jamais autant consacré aux autres et au ministère que lui, et pourtant il a pris le temps de se divertir. Certaines activités vous rechargent émotionnellement ; elles recréent littéralement votre énergie et votre entrain. Ces activités varient d'une personne à l'autre, parce que Dieu nous a tous faits différents. Trouvez celle qui vous convient et prenez le temps de la pratiquer.

3. Le rire. Proverbes 17.22 nous dit : "Un cœur joyeux est un bon remède". Des études montrent que lorsque vous riez, le nombre de vos cellules T augmente, ce qui renforce votre immunité. Le rire est bon pour la santé. L'humour est un cadeau de Dieu. Rappelez-vous que Dieu a le sens de l'humour. La preuve : il vous a créé :-) ! Pour être équilibré du point de vue émotionnel, prenez Dieu très au sérieux mais ne vous prenez pas vous-même au sérieux. Apprenez à rire de vos limites ; les occasions ne manquent pas ! Si vous attendez pour rire et profiter de la vie que tous vos problèmes soient réglés, vous ne le ferez jamais.

Une action pour aujourd'hui
Prenez le temps de recharger votre batterie émotionnelle en mettant en pratique ce que vous venez de lire. Rick Warren


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Je te fortifie.    Ven 22 Avr 2016 - 6:57

Je te fortifie. {Esaïe 41 :10}

Quand nous passons par la souffrance, ou que nous sommes appelés au service de Dieu, nous cherchons souvent à faire provision de forces, puis nous nous apercevons que cette force sur laquelle nous comptions est limitée et insuffisante pour nos besoins. Gardons-nous cependant de nous laisser abattre, car voici une promesse qui nous assure tout ce qui nous est nécessaire. La force de Dieu est toute puissante, et il peut nous la communiquer ; il l’a promis. Il veut être la nourriture de notre âme et la santé de nos corps. Il est impossible de dire quelle énergie Dieu peut mettre dans un homme ; quand cette puissance divine nous remplit, la faiblesse humaine n’est plus un obstacle.

Ne nous souvenons-nous pas des temps de travail et d’épreuve particuliers pendant lesquels nous avons reçu une force spéciale dont nous nous étonnions nous-mêmes ?

Nous nous sommes trouvés calmes dans le danger, résignés dans l’épreuve, patients dans la souffrance, supportant avec douceur le mépris ou la contradiction. Dieu donne, en effet, une force inattendue pour les épreuves extraordinaires, de telle manière que nous ne reconnaissons plus notre pauvre nature : les lâches deviennent courageux, les simples reçoivent la sagesse, les muets reçoivent à l’heure même ce qu’ils doivent dire. Le sentiment de notre faiblesse peut nous faire défaillir ; mais la promesse de Dieu nous « rend la vie ». Seigneur, fortifie-moi donc « selon ta parole ».  Ch. Spurgeon


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Vaincre le sentiment d'échec    Jeu 21 Avr 2016 - 6:24

Vaincre le sentiment d'échec

Je crois et confesse que je suis une nouvelle création en Christ, les choses anciennes sont passées, voici, toutes choses sont devenues nouvelles. L'Eternel est celui qui crée un chemin là où il n y avait pas de chemin. Il me fait fleurir même au milieu de la sécheresse. Christ a redonné un sens à ma vie. Il a balayé ma vie passée, et me fait repartir à zéro.

Je confesse que je ne suis pas un échec. Je reconnais que l'échec est un évènement, mais ce n'est pas mon identité. En dépit de mes erreurs passées, je sais que je peux encore racheter le temps. Ce n'est pas fini, tant que Dieu n'a pas déclaré que c'était fini. Je choisis de courir vers l'avant. Je refuse de regarder en arrière. L'échec a certes été une station d'arrêt dans ma vie, mais l'échec n'est pas ma destination. Avec Christ, je réussirai désormais dans tout ce que j'entreprendrai. Je connaîtrai un heureux aboutissement, et mes efforts seront récompensés au nom de Jésus. Je persévérerai tant que je n'aurai pas réussi.

Je refuse de blâmer les autres. Je refuse d'être amer envers ceux qui ne m'ont pas aidé lorsque j'ai eu besoin d'eux. Je reconnais que le temps est la seule ressource que Dieu ait donnée à tous de manière équitable. C'est pourquoi, je rachète le temps en m'instruisant, et en faisant de mes échecs passés un tremplin vers mon succès. Je confesse que mon âge n'est pas un obstacle, car je reconnais que l'âge est avant toutes choses un état d'esprit.

Parce que Christ est encore à l'œuvre, je me mets aussi à l'œuvre, et je réussirai dans le nom de Jésus Christ. Je persévérerai tant que je n'aurai pas réussi. Chaque fois qu'on me dira « non », cela me rapprochera d'entendre un « oui ». Même si quelques ténèbres sont nécessaires avant que je puisse apprécier le jour, je persévérai avec la conviction que toute opportunité manquée multipliera mes chances de saisir la suivante

Je confesse que mon avenir est brillant. Mon futur est radieux. Je reçois dans mon intelligence les stratégies divines, pour atteindre ce futur glorieux qui m'est destiné en Christ.

Je rejette le sentiment d'échec. Je suis libéré du joug de l'échec. Le fardeau de l'échec est ôté de moi au nom de Jésus. Je refuse de m'apitoyer. Mon espérance est inébranlable. Mon espérance est certaine. Christ est mon espérance de gloire.

Lorsqu'on tourne vers lui les regards, on est rayonnant de joie, et le visage ne se couvre pas de honte.

J'ai un avenir en Christ, je ne serai pas confondu. Je suis l'ouvrage que Christ construit; je suis le poème que Dieu écrit, et Il n'a fait que commencer.

Celui qui a commencé cette bonne œuvre en moi est fidèle, et c'est lui qui l'achèvera.

Je règne des maintenant ici-bas avec Christ. Amen  - Yvan Castanou


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'un des sentiments les plus pénibles est de se sentir coincé sans aucune ressource à votre disposition   Jeu 21 Avr 2016 - 6:14

Vous en êtes capable

"Je puis tout par celui qui me fortifie." Philippiens 4.13

Imaginez que tout soit à votre portée et qu'il vous soit impossible d'échouer, que feriez-vous ? Un pasteur a dit un jour : "Si Dieu me disait de passer à travers un mur de pierres, ce serait mon devoir de le faire et ce serait le sien de le déplacer !"

L'un des sentiments les plus pénibles est de se sentir coincé sans aucune ressource à votre disposition, pris au piège de l'impossibilité !

Limiter vos choix à ce qui vous semble possible et raisonnable peut paralyser votre foi et vous empêcher d'expérimenter de nouvelles choses. Il y a un mot qui devrait être banni de notre vocabulaire, c'est le mot impossible, ce mot ne fait pas partie du langage de Dieu !

Dieu vous demande-t-il de faire quelque chose ? Il n'existe rien qu'il puisse vous demander sans vous accorder la capacité de l'accomplir ! N'ayez pas peur des obstacles ! Dieu vous donne carte blanche !

Lancez-vous ! Avec lui à vos côtés, vous réussirez !

Une décision pour aujourd'hui
Père, je prends l'engagement de te faire confiance et de ne plus jamais douter de ta puissance ! Amen. Yannis Gautier


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Les sentiments ne sont pas toujours justes ou logiques   Mer 20 Avr 2016 - 6:23

Soyez attentif au ressenti de l'autre !

"L’homme qui a du discernement est lent à la colère, et il met son honneur à passer sur une offense." Proverbes 19.11

La troisième étape biblique vers la restauration d'une relation consiste à comprendre ce que ressent l'autre.

Le discernement produit la patience et il s'acquiert en écoutant le point de vue de l'autre.

Utilisez vos oreilles de préférence à votre bouche. Avant de tenter de régler un désaccord, vous devez d'abord être attentif aux sentiments de l'autre. Paul nous donne ce conseil : "Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres" (Philippiens 2.4). Le verbe traduit par "considérer" est le grec skopos, qui a donné nos mots télescope et microscope. Il signifie regarder attentivement ! Focalisez-vous sur les sentiments de votre interlocuteur, non sur les faits. Commencez par offrir votre compréhension, avant de proposer des solutions.

Dans un premier temps, ne cherchez pas à dissuader l'autre de réagir comme il le fait. Contentez-vous d'écouter et laissez-le se décharger émotionnellement sans vous mettre sur la défensive.

Montrez-lui que vous comprenez même si vous n'êtes pas d'accord. Les sentiments ne sont pas toujours justes ou logiques. En fait, le ressentiment engendre des actes et des pensées stupides. David l'a bien reconnu, qui a dit : "Lorsque mon cœur s'aigrissait, et que je me sentais percé dans les reins, j'étais stupide et sans connaissance, avec toi j'étais comme les bêtes" (Psaumes 73.21-22).
Nous nous comportons tous comme des animaux lorsque nous sommes blessés.

Le discernement, au contraire, produit la patience (Proverbes 19.11) et il s'acquiert en écoutant le point de vue de l'autre.

Écouter, c'est dire : "Ton avis m'importe, j'attache du prix à notre relation et tu comptes pour moi." Ce cliché est vrai : peu importe aux autres ce que nous savons, aussi longtemps qu'ils ne savent pas qu'ils nous importent.

Pour restaurer la communion, "nous qui sommes forts dans la foi, nous devons prendre à cœur les scrupules des faibles […]. Il faut que chacun de nous cherche à plaire à son prochain pour son bien, pour le faire progresser dans la foi" (Romains 15.2). Absorber patiemment la colère de l'autre, surtout si elle n'est pas justifiée, nécessite un sacrifice.

Mais rappelez-vous que c'est ce que Jésus a fait pour vous. Il a enduré une colère injustifiée et méchante pour vous sauver. "Car Christ n'a pas cherché ce qui lui plaisait, mais, selon qu'il est écrit : Les outrages de ceux qui t'outragent sont tombés sur moi" (Romains 15.3).

Un encouragement pour aujourd'hui
Apprendre à écouter et comprendre l'autre coûte et demande un sacrifice. Pourtant vous pouvez y arriver en comptant non sur vos propres forces mais sur la grâce de Dieu. Allez y ! Faites le pas aujourd'hui !  Rick Warren


Grâ  

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Il restaure mon âme   Mar 19 Avr 2016 - 7:13

 Il restaure mon âme


"... Il s'assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant : C'est assez ! Maintenant, Éternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères." 1 Rois 19.4

Après quelques jours de marche dans le désert pour sauver sa vie menacée par Jézabel, Élie s'arrête, complètement épuisé moralement et physiquement. Oubliant ses exploits d'hier sur le mont Carmel, il se laisse vaincre par un profond sentiment d'échec, et sombre dans la dépression. Cette fois il n'est plus question pour lui d'affronter, mais de fuir les réalités qui l'ont conduit jusqu'ici ; il demande la mort !

Élie ne se tient plus devant Dieu, mais face à lui-même. Dans son égarement, il oublie la source de sa force ! Sa vision du monde extérieur est alors totalement faussée, et il commence à percevoir sa situation d'une manière négative. Pour lui, il n'y a aucune issue possible ! Il n'y a plus d'espoir !

Vous est-il déjà arrivé de laisser une situation qui paraissait insurmontable à vos yeux s'interposer entre Dieu et vous ? De croire qu'il est plus facile de mourir que de vivre ?

L'accumulation d'événements douloureux peut avoir des conséquences néfastes sur l'état de notre âme.

Une âme abattue, c'est un homme qui souffre, qui faiblit moralement et physiquement. Élie se couche et s'endort... tentant peut être d'oublier les pressions qu'il subit ? Heureusement, Dieu, lui, ne sommeille, ni ne dort. Et il envoie un ange réveiller le prophète : "Lève-toi et mange !" (1 Rois 19.5-7).

Renouvelé et fortifié par cette nourriture miraculeuse, Élie reprend sa marche et va de l'avant avec cette force nouvelle (1 Rois 19.8) !

N'en est-il pas ainsi de la parole de Dieu ? N'a-t-elle pas le pouvoir de restaurer votre âme et de renouveler vos forces ? Prenez le temps de la méditer et mettez-la en pratique. La simple obéissance à cette Parole fera de vous un vainqueur et non un vaincu !

Une prière pour aujourd'hui
Père, je te demande pardon pour toutes les fois où j'ai remis en cause ta volonté. Ouvre mes yeux sur ta Parole et apprends-moi à y puiser les ressources et la force nécessaires à ma marche quotidienne. Dans le nom de Jésus. Amen.   Yannis Gautier


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Maître !   Mar 19 Avr 2016 - 7:07

 "Maître, […] tu nous dis de jeter les filets, je vais le faire." Luc 5.5

Un sentiment d'échec accablait les disciples : “Nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre” (Luc 5.5). Voyez-les nettoyer leurs filets et se préparer à rentrer bredouilles. Et c'est là que Jésus entre en scène !

Un seul mot change tout : “Maître”.
Il attend que vous soyez au bout du rouleau pour intervenir. Pourquoi ? Parce que tant que vous pensez pouvoir résoudre le problème seul, vous ne le recherchez pas. Êtes-vous aujourd'hui accablé par l'échec ? Vous dites : “Seigneur, j'ai tout essayé, mais regarde mon mariage, mes finances, ma carrière. J'ai été maltraité et méprisé. Ils ont peut-être raison à mon propos ; je ne suis pas censé être béni”.

Jésus peut retourner la situation si vous allez vers lui et dites comme Pierre : “Maître, puisque tu le dis, je vais le faire”. Même si elle semble insensée, l'obéissance mène droit à la bénédiction. Observez la suite de l'épisode : “Ils prirent une grande quantité de poissons, et leurs filets se rompaient” (Luc 5.6).

Votre décision d'obéir à Dieu vous apportera une bénédiction si grande qu'elle rejaillira sur votre entourage. Un seul mot change tout : “Maître”. C'est un terme de louange. C'est reconnaître qu'il contrôle les événements que vous affrontez. Maître de la faiblesse. Maître de la peur. Maître de l'insuffisance. Allez-y, dites-le : “Maître, prend le contrôle des choses. Mieux encore, contrôle-moi”.

Une action pour aujourd'hui
Jésus avait de plus grandes choses en tête pour les disciples. À la suite de ce miracle, nous lisons : “Alors ils […], laissèrent tout et le suivirent” (Luc 5.11). Bob Gass


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Il ne vous reste plus qu'à marcher dans la foi et l'obéissance.   Lun 18 Avr 2016 - 6:42

Vous êtes un chef-d'oeuvre en devenir !

"Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ ! Celui qui vous a appelés est fidèle, et c'est lui qui le fera." 1 Thessaloniciens 5.23-24

Avez vous remarqué que Paul utilise un mot qui peut nous sembler étrange, à la lumière de notre sentiment d'imperfection. Il ne dit pas : "que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit rendu irrépréhensible", mais conservé irrépréhensible ! Or, on ne peut conserver que ce que l'on a déjà !

Pour l'apôtre, ce caractère irrépréhensible est donc une chose acquise. Il admet pourtant n'être pas parvenu à la perfection (Phil. 3.12). Et c'est avec insistance qu'il affirme qu'être irrépréhensible ne s'acquiert pas par nos efforts, mais en croyant tout simplement que c'est Dieu lui-même qui le fait : "Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même"," c'est lui qui le fera".

Accepter cela par la foi donne au Saint-Esprit la possibilité de le réaliser dans votre vie. Mais, me direz-vous, comment concilier cela avec mon évidente imperfection ? Permettez-moi d'utiliser une illustration : Nous admirons à juste titre la perfection de la statuaire gréco-romaine. Je ne suis pas sculpteur, mais je peux aisément imaginer la réaction d'un Michel-Ange devant le bloc de marbre destiné à Je suis convaincu que pour lui, son travail consistait simplement à délivrer sa statue parfaite de la gangue de marbre qui l'emprisonnait. Il voyait, dans ce bloc informe, toute la beauté de son oeuvre achevée, bien que la réalité fût tout autre.

Sous la main experte du divin Sculpteur, vous êtes un chef-d'oeuvre en devenir. Il s'occupe de vous.

Croyez en ses promesses, elles sont certaines et véritables : "Le Seigneur est fidèle, il vous affermira et vous préservera du malin." (2 Thess. 3.3)

Il ne vous reste plus qu'à marcher dans la foi et l'obéissance.

Une action pour aujourd'hui
Aujourd'hui, je veux cesser de me considérer comme minable et sans valeur. Même si je ne suis qu'un bloc de marbre informe, je sais que le Seigneur s'occupe de moi, et qu'en son temps il fera de moi un chef-d'oeuvre, pour sa seule gloire. Jean-Claude Guillaume


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Rechercher un sentiment, même celui de la proximité à Christ, ce n'est pas adorer.   Dim 17 Avr 2016 - 6:43

Adorer, ce n’est pas rechercher une sensation

"Mais, si je vais à l’orient, il n’y est pas ; à l’occident, je ne le remarque pas ; est-il occupé au nord, je ne puis le voir, se cache-t-il au midi, je ne puis l’apercevoir. Il connaît pourtant la voie où je me tiens" Job 23.8-10

David s'est souvent plaint de l'absence apparente de Dieu ; mais en réalité, l'Éternel ne l'avait jamais abandonné, tout comme il ne vous abandonnera jamais. Il l'a promis à maintes reprises : "Je ne te délaisserai ni ne t'abandonnerai". Dieu, cependant, n'a jamais promis que nous sentirions toujours sa présence. En fait, il reconnaît qu'il lui arrive de se cacher (Ésaïe 45.15). Il est des moments où nous avons l'impression qu'il manque à l'appel.

L'erreur la plus courante que commettent aujourd'hui les chrétiens dans le domaine de l'adoration consiste à rechercher une expérience plutôt que Dieu lui-même.

Floyd McClung décrit ainsi cette impression : "Vous vous réveillez un matin et tous vos sentiments spirituels ont disparu. Vous priez, mais rien ne se passe. Vous menacez le diable, mais cela ne change rien. Vous pratiquez des exercices spirituels… vous demandez à vos amis de prier pour vous… vous confessez tous les péchés que vous pouvez imaginer, puis vous faites le tour de toutes les personnes que vous connaissez pour leur demander pardon. Vous jeûnez… toujours rien. Vous commencez à vos demander combien de temps ces ténèbres spirituelles vont durer. Des jours ? Des semaines ? Des mois ? Se dissiperont-elles seulement un jour ?… Il vous semble que vos prières ne montent pas plus haut que le plafond. Au comble du désespoir, vous vous écriez : Qu'est-ce qui ne va pas avec moi ?"

La vérité est qu'il n'y a aucun problème en ce qui vous concerne. Il s'agit là d'un passage tout à fait normal, d'une mise à l'épreuve et d'un approfondissement de votre amitié avec Dieu. Chaque chrétien le vit au moins une fois dans son existence, et généralement plusieurs. C'est une expérience douloureuse et déconcertante, mais elle est absolument essentielle à la croissance de votre foi. De savoir cela a permis à Job d'espérer dans les moments où il ne sentait pas la présence de Dieu dans sa vie.

Quand Dieu semble lointain, vous pouvez penser qu'il est en colère contre vous et qu'il vous punit pour quelque péché que vous auriez commis. En fait, le péché ne rompt pas notre communion intime avec Dieu. C'est en désobéissant, en nous disputant, en étant trop occupés, en flirtant avec le monde et par d'autres péchés que nous attristons l'Esprit de Dieu et entravons notre communion avec lui.

Souvent, ce sentiment d'abandon ou d'éloignement de Dieu est sans rapport avec le péché. C'est une mise à l'épreuve de notre foi, à laquelle nul n'échappe.

L'erreur la plus courante que commettent aujourd'hui les chrétiens dans le domaine de l'adoration consiste à rechercher une expérience plutôt que Dieu lui-même. Ils attendent de ressentir quelque chose et lorsque c'est le cas, ils en concluent qu'ils ont adoré Dieu. Faux ! En réalité, il arrive souvent que Dieu enlève nos sentiments pour que nous ne dépendions pas d'eux. Rechercher un sentiment, même celui de la proximité à Christ, ce n'est pas adorer.

Une question pour aujourd'hui
Allez-vous continuer à aimer, faire confiance, obéir et adorer Dieu, même quand vous ne ressentez pas sa présence ou que vous n'avez aucune preuve visible de son œuvre dans votre vie ? Rick Warren


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Il devrait y avoir en vous un sentiment divin de révolte face à la pauvreté...   Sam 16 Avr 2016 - 6:45

Tout votre être est programmé pour rayonner

Qu’est–ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui ? Et le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui ? Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu, Et tu l’as couronné de gloire et de splendeur. Psaume 8.5-6

Il y a des signes qui ne trompent pas. Avez-vous remarqué que dès que l'on parle de réussir, de resplendir, de briller comme la lumière, quelque chose en vous se réveille et vous rend tout enthousiaste ? Est-ce un sentiment mondain ou divin ?

Pourquoi ce sentiment de révolte face à la médiocrité et à la défaite a-t-il disparu de l'Eglise de Christ aujourd'hui ?

En relisant attentivement le psaume 8.5, vous réalisez que Dieu a couvert l'homme de gloire et de magnificence. Ces attributs étaient des parures que l'homme possédait déjà avant la chute. Briller comme la lumière, resplendir comme le soleil n'est donc qu'un juste retour des choses à la normale, c'est-à-dire en Eden.

Qu'importe votre condition actuelle, vous savez au plus profond de votre être, que vous n'êtes pas fait pour être terrassé par la vie, ni pour être écrasé par les autres. Pourquoi ? Parce que chacun de nous possède en lui les gênes innés de la domination. La loi de la reproduction stipule que chaque espèce se reproduit selon son espèce. Comment Le Roi de gloire pourrait-il engendrer autre chose que des rois sur la terre ? Les rois décrètent les choses, ils règnent et influencent leur territoire. Ils ne subissent pas, ils assujettissent. Les rois selon Dieu combinent parfaitement l'humilité d'un agneau et la ténacité d'un lion. Voilà pourquoi Jésus-Christ est à la fois l'agneau de Dieu et le lion de Juda. Les religieux acceptent facilement l'oppression et la défaite, mais pas les rois ! C'est l'instinct inné de roi qui pousse les hommes à refuser le statu quo, à accomplir l'impossible, à repousser les limites, à franchir les obstacles et à terrasser les géants qui se dressent sur le chemin de leur destinée. La Bible ne dit-elle pas que Dieu a fait de nous des rois et des sacrificateurs ?

Il devrait y avoir en vous un sentiment divin de révolte face à la pauvreté, la misère, l'injustice, l'échec, l'oppression ou la défaite. Pourquoi ? Parce que vous êtes l'image de Dieu ou encore le représentant de Dieu sur terre. Avez-vous remarqué que dans l'Ancienne alliance, chaque fois que le peuple d'Israël perdait une bataille, il déchirait ses vêtements en signe de deuil et de consternation ?

Le peuple savait que tant que la gloire de l'Eternel était sur lui, la faveur, la distinction et la réussite devaient être son partage. La défaite, la confusion, la honte et la misère ne faisaient pas partie de son vocabulaire.

Pourquoi ce sentiment de révolte face à la médiocrité et à la défaite a-t-il disparu de l'Eglise de Christ aujourd'hui ? Parce que l'ennemi a réussi à y semer l'ivraie des préjugés religieux et mondains, au point que beaucoup de croyants trouvent normal d'être écrasés par la vie, de se désintéresser de tout (politique, économie, éducation, médias, etc.), de vivre en vaincus sur terre en attendant d'aller au ciel pour vivre des jours meilleurs…

Or, c'est maintenant que Dieu veut se révéler à travers vous, pas après la mort. C'est maintenant que votre lumière doit éclairer, que votre soleil doit briller, que votre vie doit être un témoignage. Christ a tout accompli. Il n'attend plus que vous pour le manifester dans votre vie. Voulez-vous rejoindre cette armée de rois et sacrificateurs destinée à le révéler au monde ? Ce ne sera pas facile, mais notre assurance vient du fait que nous livrons une bataille qui a déjà pris fin avant de commencer.

Une prière pour aujourd'hui
Père saint, j'accepte de répondre à ta sainte convocation. Puisque tu m'as créé pour ta gloire, permets que celle-ci soit révélée à travers le vase que je suis, et que dans cette vie et dès maintenant, Christ en moi rayonne. Au nom de Jésus, amen.  Yvan Castanou


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Seule la prière peut nous rendre capables d'avoir les sentiments de Jésus.   Ven 15 Avr 2016 - 6:42

Priez pour ceux qui vous maltraitent !

"Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent […] priez pour ceux qui vous maltraitent." Luc 6.27-28

Notre nature humaine nous pousse, le plus aisément du monde, à apprécier les gens aimables. Dans "aimez-vous les uns les autres", il y a les uns et puis… les autres ! Si les "uns" sont faciles à aimer, pour "les autres" c'est plus délicat. Pourtant le Seigneur nous invite à aimer les gens difficiles. Pas si simple n'est-ce pas ?

Seule la prière peut nous rendre capables d'avoir les sentiments de Jésus.

Dans le livre des Actes, l'Ėglise d'Antioche, est une belle illustration de cet amour difficile à développer. Cette église est née suite à la persécution de Saul de Tarse à Jérusalem (Actes 8.1-3). La folie meurtrière de cet homme s'est manifestée par le meurtre d'Ėtienne et de plusieurs emprisonnements poussant les chrétiens de Jérusalem terrifiés à se disperser et à donner naissance à… l'Ėglise d'Antioche.

Maintenant imaginez : les années ont passé et le bourreau est devenu un frère ! Non seulement l'Ėglise le reçoit en tant que membre mais encore plus, comme enseignant (Actes 11.25-27). Comprenez-vous l'amour de cette église ? La capacité de pardon de cette assemblée ? Ce n'est pas un hasard si cet épisode biblique se conclut en ces mots : "Ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens." Les croyants d'Antioche étaient des petits Christ, des hommes et des femmes capables de pardonner.

Seule la prière peut nous rendre capables d'avoir les sentiments de Jésus. Il est mort pour nous alors que nous étions des rebelles, des ennemis de Dieu… Quel impact lorsque nous témoignons de l'amour aux gens peu aimables. Si à Antioche cela a fait du bruit, cela peut également faire du tumulte dans votre famille, votre quartier où votre lieu de travail !

Une prière pour aujourd'hui
Seigneur, aide-moi à aimer les gens peu aimables. Je ne veux pas passer de l'agressivité à la "serpillère attitude" mais donne-moi la force de ne pas répondre au mal par le mal et de prier pour mes ennemis, amen. Patrice Martorano


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: C’est la foi qui est agréable à Dieu, non les sentiments    Jeu 14 Avr 2016 - 6:05

 C’est la foi qui est agréable à Dieu, non les sentiments

"Il y a un moment pour tout, un temps pour toute chose sous le ciel." Ecclésiaste 3.1

Quand vous êtes un chrétien de fraîche date, Dieu vous fait éprouver beaucoup d'émotions qui confirment votre foi et il répond souvent à des prières parfaitement immatures voire égoïstes – pour que vous sachiez qu'il existe. Mais au fur et à mesure que vous grandirez dans la foi, il vous apprendra à vous passer de ces signes.

Dieu est toujours présent, même lorsque vous n'en avez pas conscience.

L'omniprésence de Dieu et la manifestation de sa présence sont deux choses différentes. L'une est un fait, tandis que l'autre est souvent un sentiment. Dieu est toujours présent, même lorsque vous n'en avez pas conscience et sa présence est trop profonde pour être mesurée par une simple émotion.

Oui, il veut que vous sentiez sa présence, mais il est plus important pour lui que vous lui fassiez confiance que de sentir quelque chose. C'est la foi qui est agréable à Dieu, non les sentiments.

C'est surtout pendant les moments où votre vie semble s'effondrer et où Dieu vous paraît absent que votre foi est mise à l'épreuve. C'est ce qui est arrivé à Job. En l'espace d'un seul jour, il a tout perdu : ses enfants, son gagne-pain, sa santé et tous ses biens. Et, comble de l'affliction – pendant trente-sept chapitres, Dieu n'a pas dit un seul mot !

Comment pouvez-vous louer Dieu quand vous ne comprenez pas ce qui se passe dans votre vie et qu'il reste silencieux ? Comment maintenez-vous le contact avec lui dans une situation de crise en l'absence de communication ? Comment gardez-vous les yeux fixés sur Jésus quand ils sont pleins de larmes ? En faisant ce qu'a fait Job : "[…] se jetant par terre, il se prosterna et dit : Nu je suis sorti du sein de ma mère, et nu, j'y retournerai. L'Éternel a donné, et l'Éternel a ôté ; que le nom de l'Éternel soit béni !" (Job 1.20-21).

Dites à Dieu ce que vous ressentez exactement. Videz votre cœur devant lui. Déchargez-vous de toutes vos émotions. C'est ce qu'a fait Job lorsqu'il a dit : "Alors je ne veux plus me taire davantage ; j'ai l'esprit en détresse, il faut donc que je parle. Mon cœur est trop amer, j'exprimerai ma plainte" (Job 7.11).

Quand Dieu lui paraissait lointain, il s'est écrié : "Ah, combien j'aimerais retrouver le passé […]. Je me trouvais alors au temps de l'âge mûr, et l'amitié de Dieu veillait sur ma maison" (Job 29.1-4).

Un encouragement pour aujourd'hui
Dieu est capable de gérer vos doutes, votre colère, votre peur, votre chagrin, votre trouble et vos questionnements.  Rick Warren


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ses promesses sont plus fortes que nos doutes    Mer 13 Avr 2016 - 6:09

 Ses promesses sont plus fortes que nos doutes

“Sara rit en elle-même en disant : maintenant que je suis usée, aurai-je encore des désirs ? Mon Seigneur aussi est vieux.” Genèse 18.11

Abraham et Sara avaient reçu une promesse : la naissance d'un enfant. Malheureusement, le temps passa et l'enfant espéré n'arriva jamais. Désormais ils étaient vieux. Lorsque le Seigneur réitéra la promesse en disant : “Sara aura un fils l'année prochaine.” (Genèse 18.10), cette dernière se mit à rire. Impossible ! Irréalisable ! Et pourtant, l'année suivante, ils eurent bien un fils qu'ils appelèrent Isaac, signifiant “il rit”. Ce nom a été donné comme un témoignage, un rappel. Ce nom sous-entend que même si vous doutez, ce que Dieu promet, il l'accomplit.

La souveraineté de Dieu ne dépend ni de votre intuition ni de votre impression.

La Parole de Dieu et ses promesses ne reposent ni sur vos émotions ni sur vos sentiments.

Elles ne sont pas “oui” et pas non plus “amen” en vous mais en Jésus : « Pour toutes les promesses de Dieu, c'est en Jésus que se trouve le “oui”, et c'est aussi par lui que nous disons “amen” à Dieu, pour sa gloire » (2 Corinthiens 1.20). En d'autres mots, votre incrédulité vous empêche d'accepter les promesses de Dieu, mais vos doutes n'empêchent pas Dieu d'accomplir ses promesses.

Parfois vous croyez que Dieu vous a abandonné, vous ne sentez plus sa présence. Alors va-t-il accomplir sa Parole, ses promesses ? La souveraineté de Dieu ne dépend ni de votre intuition ni de votre impression. La puissance de Dieu ne s'opère pas par vos sentiments mais par sa Parole.
Oui, notre Dieu est : “capable de faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons.” (Ephésiens 3.20).

Le Seigneur n'est pas limité par vos impossibilités, vos émotions, vos sentiments. Sa puissance repose sur sa Parole et non sur vous. Quelle grâce ! Ne sous-estimez pas Dieu, il est plus grand que vos doutes.

Une prière pour aujourd'hui
Seigneur, je réalise que c'est en toi que se réalisent tes promesses et non en moi. Tu n'es pas limité par mes craintes, merci mon Dieu. Patrice Martorano


Grâ  

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Les sentiments de la vie    Mar 12 Avr 2016 - 6:08

Les sentiments de la vie

"Car ma bouche proclame la vérité, et mes lèvres ont en horreur le mensonge ; toutes les paroles de ma bouche sont justes, elles n'ont rien de faux ni de détourné ; toutes sont claires pour celui qui est intelligent, et droites pour ceux qui ont trouvé la science." Proverbes 8.7-9

Il est important de ne pas oublier d'où nous venons... Je me souviens que lorsque le Seigneur est venu me toucher, j'étais véritablement perdu et je crois que chaque enfant de Dieu peut en dire autant. Il arrive que pendant notre marche avec Dieu certains comportements de personnes nous blessent profondément. Il s'agit généralement de personnes de notre entourage, de notre famille ou de l'église...

Permettons à l'Esprit de Dieu de nous remplir, combattons le bon combat de la foi...

Mais à quoi aspirons-nous vraiment? Au sein de ces situations, notre nature humaine nous pousse tout naturellement à avoir du ressentiment et à laisser mûrir des sentiments de rancune, de colère, de révolte ou encore d'injustice. "Garde ton cœur plus que tout autre chose, car de lui viennent les sources de la vie." (Proverbes 4.23). Et si aujourd'hui nous décidions d'être revêtu de l'intelligence de Dieu ? De comprendre qu'à travers ces actes qui nous blessent (consciemment ou non) il ne se trouve que les œuvres de celui qui a toujours voulu amener l'Homme à sa perte ?

Lorsque Pierre renia Jésus ce n'était certainement pas poussé par l'Esprit de Dieu et nous connaissons tous malheureusement l'histoire de Judas l'Iscariote qui assurément s'est laissé manipuler par l'ennemi de nos âmes jusqu'à sa mort... Pierre a attristé le Seigneur et Judas n'a cessé de le trahir ! Jésus aurait eu toutes les bonnes raisons humaines de se laisser aller à la colère et à la rancune. Et ne parlons pas d'injustice ! Alors comment a-t-il réagi ? Il a été jusqu'au bout de son sacrifice parce qu'il était conscient que le combat était spirituel (Ephésiens 6.12). Jésus savait dans sa divine perception, que dans leurs faiblesses humaines, à ces moments précis, Pierre et Judas n'étaient pas des instruments de Dieu.

Ne nous laissons donc pas envahir par des sentiments qui nous paraissent tellement légitimes mais si destructeurs ! Bien au contraire, permettons à l'Esprit de Dieu de nous remplir, combattons le bon combat de la foi et recherchons les sentiments qui nous encourageront à construire avec notre prochain.

Une prière pour aujourd'hui
Père, tu connais les souffrances et les tristesses qui sont là, dans mon cœur... Apprends-moi Seigneur à puiser les sources de ta vie qui sont en moi. Mon cœur aspire à être libre et à aimer. Merci pour ta grâce Seigneur Jésus. J'ai confiance en toi. Amen. Fabrice Devred


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: un sentiment désintéressé prouve la présence en nous du véritable amour.   Lun 11 Avr 2016 - 6:35

 L’AMOUR SPONTANÉ  
   
     L’amour est patient, il est plein de bonté …  1Corinthiens 13:4-8

     L’amour n’a rien de prémédité, il est spontané, c’est-à-dire qu’il jaillit sous des formes multiples et imprévues. Il n’y a rien d’un calcul mathématique dans ses diverses manifestations. Nous ne pouvons pas dire : « Maintenant, je ne soupçonnerai pas le mai ; maintenant, je croirai tout ! » Ce qui caractérise l’amour, c’est sa spontanéité. Les commandements de Jésus ne se dressent pas devant nous comme une règle que nous avons à observer. Lorsque son Esprit est libre de se manifester en nous, nous observons ses commandements sans nous en rendre compte. Après coup nous sommes émerveillés d’avoir eu, en telle occasion, un sentiment désintéressé, qui prouve la présence en nous du véritable amour. Comme tout ce qui se rapporte à la vie de Dieu, on ne s’en aperçoit qu’ après.

     Les sources de l’amour sont en Dieu, non en nous. Il est absurde de vouloir trouver l’amour de Dieu dans notre cœur naturel ; il faut qu’il soit versé dans nos cœurs par le Saint-Esprit.

     Si nous essayons de prouver à Dieu combien nous l’aimons, c’est le signe certain que nous ne l’aimons pas. La preuve de notre amour pour lui est sa spontanéité. En regardant en arrière, nous ne pouvons pas expliquer pourquoi nous avons fait telle ou telle chose ; c’est l’amour de Dieu en nous qui nous a entraînés. La vie de Dieu se manifeste de façon spontanée parce que les sources de l’amour sont dans le Saint-Esprit. (Ro 5:5)   O. Chambers


Grâ

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4192
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ayons en nous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ !   Dim 10 Avr 2016 - 6:36


Bien-aimés - Le mot « Sentiment » exprime dans la Bible:
1. la conscience de ce qui se doit {Eph 4:19},
2. les mouvements de l’âme, les impulsions morales, les affections {Ac 17:11,ro 12:3,2Pi 3:1},
3. l’ensemble des mobiles intérieurs qui nous poussent à l’action.
L’apôtre Paul dit: «Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ »; et aussitôt il énumère les actes par lesquels Jésus s’est constitué le Sauveur de l’humanité.
Les mêmes sentiments en notre Seigneur {Php 4:2}! Sortent du domaine de la théorie ou de la sensiblerie pour nous camper en pleine action.
Chaque personne est unique et que nous avons tous une tâche importante à accomplir pour le Seigneur. Soyons contents de la place que Dieu nous a donnée dans le corps de Christ, et cherchons à exercer nos dons avec la force que Dieu nous accorde.
L’union des cœurs par la foi, voilà ce qui fait en même temps l’honneur et la force du peuple de Dieu. C’est pour cela que l’Apôtre en appelle à tout ce qu’il y a de plus doux, de plus intime et de plus profond dans les expériences des fidèles, pour les exhorter à être dans un même amour, d’une même âme et d’une seule pensée.
Ici comme ailleurs, nous voyons que l’humilité est la condition sans laquelle l’union véritable est impossible. L’orgueil engendre les divisions. Manifestation de l’égoïsme, il tue l’amour. Si, au contraire, nous savons voir chez nos frères les traits par lesquels ils nous surpassent, chacun faisant de même et désirant glorifier la grâce de Dieu qui se manifeste en ses frères, il ne sera pas difficile de se tendre la main d’association. Soyons humbles et, nous serons unis !
Ayons en nous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ !
Affectueusement en Lui, Josy

Ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Jean 5:39

Jésus Christ est l’Alpha et l’Oméga de la Bible. Il est le thème constant de ces pages sacrées ; du début à la fin elles rendent témoignage de lui. A la création nous remarquons tout de suite qu’il est une partie de la Sainte Trinité ; nous saisissons de lui une vision dans la promesse de la semence de la femme ; nous le voyons typifié dans l’Arche de Noé ; nous marchons avec Abraham, tel qu’il voit le jour du Messie ; nous demeurons dans la tente d’Isaac et de Jacob, nourrissant la gracieuse promesse ; nous entendons le vénérable Israël parlant du Schilo ; et dans de nombreux types de la loi, nous trouvons le rédempteur abondamment annoncé, prophétisé. Prophètes et Rois sacrificateurs, prédicateurs, tous regardent un chemin, tous se tiennent comme les chérubins sur l’Arche, désirant plonger leurs regards, et lire le mystère de la grande propitiation de Dieu. Encore plus manifestement dans le Nouveau Testament nous trouvons au travers de notre Seigneur le sentiment qui anime les pages de celui qui en est le sujet.

Ce n’est pas un lingot ici et là, ou de la poussière d’or semée parcimonieusement, mais ici vous vous tenez sur un solide parquet d’or ; car l’entière substance du Nouveau Testament c’est Jésus crucifié, et même son verset de conclusion est paré de bijoux avec le nom du Rédempteur.

Nous devrions toujours lire l’Écriture sous cette lumière ; nous devrions considérer la Parole comme étant un miroir dans lequel Christ regarde du Ciel vers nous ; et tandis que nous y regardons nous voyons sa puissance qui se réfléchit dans ce miroir, obscurément c’est vrai, mais encore de telle manière à être une préparation bénie pour le voir comme lorsque nous le verrons face à face.

Ce volume contient les lettres de Jésus pour nous, parfumées de son amour. Ces pages son les vêtements de notre Roi, et elles sentent la myrrhe, l’aloès, la casse.

L’Écriture est le chariot royal dans lequel Jésus se déplace et elle est pavée d’amour pour les filles de Jérusalem. Les Écritures sont les bandes qui emmaillotent le Saint enfant Jésus ; déroulez-les et vous trouverez votre Sauveur. La quintessence de la Parole de Dieu est en Christ. Ch. Spurgeon


Te ressembler Jésus :


_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ayons en nous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ayons en nous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu veut que les chrétiens soient unis, a rappelé Benoît XVI
» Daniel Chap 9
» L'Esprit-Saint répandit dans l'âme de Marie des sentiments semblables à ceux de Jésus-Christ ressuscité (I) + (II)
» ".. jusqu'à ce que nous ayons scellé les serviteurs de Dieu"
» Pourquoi sommes-nous si sensibles ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: