FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 Il a en Christ une source de joie, une fontaine de consolation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Il a en Christ une source de joie, une fontaine de consolation   Dim 22 Nov 2015 - 6:30

 

Bien aimés - Dieu dans sa compassion est le grand consolateur qui restaure et réconforte chacun de ses fidèles en particulier.
"Or notre Seigneur Jésus Christ lui-même, et notre Dieu et Père, qui nous a aimés et nous a donné une consolation éternelle et une bonne espérance par grâce, veuille consoler vos cœurs et vous affermir en toute bonne œuvre et en toute bonne parole." 2 Thessaloniciens 2: 16  
Paraclet est un terme appartenant à un groupe de mots qui désignent l’action pénétrante que nous exerçons par la Parole ou que Dieu exerce par son Esprit. Dans le N.T., il a un sens large: enseigner, demander, prier quelqu’un ; mais surtout exhorter, fortifier et plus encore consoler.
Par exemple, Barnabas a ce don, qui vient de l’amour des âmes.
Dans le N.T., Paraclet est un titre donné au Christ-Esprit par les écrits de l’apôtre Jean.
Comme Dieu console, Christ aussi console, le Saint-Esprit est le Consolateur ; la consolation est apportée par les Écritures, par les apôtres, par les fidèles ; mais sa source est toujours dans l’amour de Dieu le Père. La consolation biblique n’est pas faite de patience seulement ou de résignation, elle est positive, active, due à une intervention de la puissance divine qui s’accomplit dans la faiblesse humaine.  Celui qui croit en Jésus trouve en lui la plénitude, il a en Christ une source de joie, une fontaine de consolation, où il puise le contentement. Allons donc à cette source et puisons sans retenue à cette source de vie.
    Affectueusement et bonne semaine à chacun ! Josy R.
                                                                           
Celui qui boira de l’eau que je lui donnerai, n’aura jamais soif. {Jean 4:14}

Celui qui croit en Jésus trouve en lui la plénitude dès maintenant et pour toujours. Il a en Christ une source de joie, une fontaine de consolation, où il puise le contentement et le bonheur. Mettez-le dans une prison, il y trouvera une compagnie; menez-le dans un désert aride, il y mangera le pain céleste; éloignez-le de toutes ses relations, il rencontrera l’Ami qui est plus attaché qu’un frère. Que son abri lui manque soudain, il se réfugie derrière le Rocher des siècles; que ses espérances terrestres s’écroulent, il demeurera ferme, bien appuyé sur le Seigneur.

Tant que Jésus n’y est pas entré, le coeur est aussi insatiable que la tombe; mais alors il devient une coupe débordante, car la plénitude qui est en Christ le remplit. Le vrai croyant est si complètement satisfait en Jésus, qu’il ne désire rien de plus, sinon de boire toujours plus avidement à cette fontaine de vie. C’est cette douce soif que tu ressentiras désormais,
cher enfant de Dieu, soif dénuée de souffrance, qui n’est que le désir de pénétrer plus profondément dans l’amour de ton Sauveur. La connais-tu? Trouves-tu en Jésus la réponse à tous tes besoins, tellement que tu n’en aies plus d’autre que de le connaître mieux et de vivre dans une intimité plus complète avec lui? Viens à cette source, et puises-y gratuitement l’eau de la vie. Jésus ne trouvera jamais que tu en prennes trop. Bien-aimé, bois-en abondamment. Ch. Spurgeon
 



Quel parfait bonheur !


_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Mar 24 Nov 2015 - 6:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ma joie est de savoir que je n’ai plus qu’à me prosterner devant Dieu quand il se manifeste à moi, et que Lui seul pourra me relever   Lun 23 Nov 2015 - 6:38

 LA JOIE DANS LE DÉSESPOIR    
 
     Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort.  Apocalypse 1:17

     Même si, comme l’apôtre Jean, vous connaissez Jésus-Christ intimement, il peut arriver qu’il vous apparaisse soudain sous un aspect tout nouveau ; vous ne pouvez alors faire autre chose que de tomber à ses pieds comme mort. À certains moments Dieu ne peut se révéler autrement que dans sa majesté. C’est le caractère impressionnant de la vision qui produit en nous la joie dans le désespoir, et si vous devez être relevé, seule la main de Dieu pourra le faire.

     « Il posa sur moi sa main droite. » Dans l’accablement, vous sentez tout à coup le contact de Jésus-Christ. Ce n’est pas la main de quelqu’un qui veut vous contraindre, vous corriger ou vous punir, mais la main droite du Père Éternel. Ce contact est un réconfort, une paix ineffable. «Les bras éternels sont au-dessous de toi », pour soutenir et fortifier. Dès qu’on a senti ce contact, aucune crainte n’est plus possible. Du sein de sa gloire éternelle, le Seigneur Jésus vient parler à un insignifiant disciple pour lui dire : « Ne crains pas ! » Sa tendresse est d’une inexprimable douceur. Est-ce ainsi que je connais Jésus ?

     Le désespoir ordinaire ne contient aucune joie, aucune espérance de quelque chose de meilleur ; mais le désespoir est bon quand je sais qu’« en moi » (c’est-à-dire dans ma chair), « il n’y a rien de bon ». Ma joie est de savoir que je n’ai plus qu’à me prosterner devant Dieu quand il se manifeste à moi, et que Lui seul pourra me relever. Dieu ne peut rien faire pour moi tant que je ne reconnais pas mon incapacité radicale. O. Chambers



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Mar 24 Nov 2015 - 6:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Consolations divines    Mar 24 Nov 2015 - 6:52

Consolations divines

     « Pourquoi es-tu abattue, mon âme ? et pourquoi es-tu agitée au-dedans de moi ? Attends-toi à Dieu ; car je le célébrerai encore : il est le salut de ma face et mon Dieu. » Psaume 43:5

     « Dieu est notre refuge et notre force, un secours dans les détresses, toujours facile à trouver. » Psaume 46:1

  Ami affligé, dans le deuil, la douleur ou la détresse, notre « Dieu de toute consolation, nous console à l’égard de toute notre affliction » (2Co 1:3-4). Les consolations, les sympathies d’un ami sont un baume pour le cœur, mais elles passent et, parce qu’elles sont humaines, elles restent plus ou moins superficielles. Mais quand notre Père intervient dans sa sagesse, son amour et son intelligence, quelles ressources appropriées, quel sûr refuge, quelles consolations trouvons-nous en lui ! Il nous entoure de sa grâce et nous fait éprouver qu’il nous aime comme un Père très attentionné.

  Quelle que soit l’épreuve, quelle que soit la détresse, quelle que soit la douleur physique ou morale, Dieu sait nous consoler. Allons à lui, tournons-nous vers lui, faisons-lui confiance, disons-lui nos peines. Il désire que nous les lui exprimions par des paroles, des soupirs ou des larmes. David chantait : « Tu comptes mes allées et mes venues ; mets mes larmes dans tes vaisseaux (ou dans ton outre) ; ne sont-elles pas dans ton livre ? » (Ps 56:8). Rien n’échappe à Dieu de nos souffrances ; il recueille toutes nos larmes. Sa provision de consolation est suffisante pour répondre à tous nos besoins, si grands, si variés soient-ils.

  Asaph, lui, s’écriait : « Ma chair et mon cœur sont consumés » (Ps 73:26). Quelle détresse dans cette expression ! Sa douleur physique (« ma chair ») s’alliait à sa souffrance intérieure (« mon cœur »). Mais il ajoutait avec confiance : « Dieu est le rocher de mon cœur, et mon partage pour toujours …  M’approcher de Dieu est mon bien ; j’ai mis ma confiance dans le Seigneur, l’Éternel, pour raconter tous tes faits » (v. 26 et 28).

  La présence divine ressentie, le soutien d’une main tendue (v. 23), l’assurance de pouvoir s’accrocher à Dieu comme à un rocher inébranlable, voilà ce qui encourage le croyant qui souffre. Sa foi est mise à l’épreuve pour qu’en brille la réalité et que soit glorifié le Dieu qui ne peut manquer à son titre de consolateur. Plaire au Seigneur



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Pour triompher de votre peine, et enfin vivre la consolation, laissez le Seigneur venir jusqu'à vous    Mer 25 Nov 2015 - 6:56

Le chêne des pleurs

"Déborah, nourrice de Rébecca, mourut ; et elle fut enterrée au-dessous de Béthel sous le chêne auquel on a donné le nom de chêne des pleurs." Genèse 35.8

"L'Éternel lui apparut parmi les chênes de Mamré." Genèse 18.1

Souvent la Bible compare le comportement de l'homme, ses affections ou ses sentiments aux arbres. Et au-delà du simple aspect poétique indéniable, la vérité transparaît dans ce genre de comparaison. Ainsi le chagrin ressemble à un chêne planté dans notre vie par un deuil, un grand malheur ou une épreuve cruelle.

La peine, le chagrin sont à l'image du chêne, qui est plus grand que vous ; il vous dépasse, vous submerge, ses racines sont inextricables et s'incrustent dans tout votre être allant même jusqu'à apparaître dans votre comportement. Le chagrin qui perdure ne produit aucun fruit utile à l'être humain, tout comme le chêne, notamment l'amertume, la révolte, la dépression, la perte de confiance en soi etc. Tout comme le chêne, la peine peut vivre bien plus longtemps que vous et vous entraîner au tombeau. Il n'est pas rare d'ailleurs de rencontrer des chênes centenaires.
Dans la commune d'Allouville-Bellefosse, en Normandie, il y a un chêne datant du moyen-âge, c'est dire !

Le chêne est aussi un symbole de force. D'ailleurs en latin le même mot est utilisé pour désigner la force et le chêne : "ROBUR" ! Vous ne pourrez jamais vaincre le chagrin seul, il est définitivement plus fort que vous.

Mais ce que je note pour vous, c'est que Abraham a rencontré Dieu sous les chênes de Mamré, lui qui connaissait bien des chagrins et des peines dans sa vie : le deuil de son père, l'isolement loin de chez lui, l'épreuve de sa femme sans enfant, les soucis avec Lot etc. Malgré cela, il va réussir à se détourner de sa peine et crier à Dieu, il va déposer devant lui toutes ses souffrances, et c'est ainsi que Dieu va devenir sa force au sein de sa faiblesse, et la bénédiction, la promesse tant attendue vont enfin arriver. C'est ainsi qu'il est devenu le père de tous les croyants, un véritable exemple.

Et vous, qu'allez vous faire de tout ce qui vous fait souffrir, de ce qui vous empêche d'avancer ? Pour triompher de votre peine, et enfin vivre la consolation, laissez le Seigneur venir jusqu'à vous sous ce chêne-là. La guérison miraculeuse, c'est peut-être bien Dieu qui va déraciner ce chêne de larmes de votre existence, mais c'est sans doute cette rencontre qu'il veut vivre avec vous aujourd'hui !

Une prière pour aujourd'hui
Vois Seigneur ce chêne immense qui est dans ma vie; je viens t'y rencontrer avec mes larmes. Je veux me décharger de toutes ces souffrances qui me pèsent et m'empêchent d'avancer, et te laisser transformer mon torrent de larmes en cris de joie. Au nom de Jésus j'ai prié. Amen ! Samuel Foucart



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La paix de Dieu   Jeu 26 Nov 2015 - 6:44

 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut comprendre, gardera votre cœur et vos pensées en Jésus-Christ. Philippiens 4.7

Certains jours peuvent paraître plus difficiles que d’autres, ceux-là où, par les événements de la vie, la réalité de ce monde nous rattrape.

Si l’on n’y prend pas garde, il est facile de tomber dans une sorte de routine où l’on oublie que la vie est éphémère et si fragile. Bien souvent, c’est la perte d’un proche qui nous rappelle la dure réalité.

La mort, malgré ce que certains disent, cela ne colle pas. Quelque chose cloche. L’homme ne s’habitue pas au fait que tout le monde meurt un jour. La Bible dit que Dieu a mis dans nos coeurs la pensée de l’éternité.

Aujourd’hui encore nous pensons souvent être invincibles, comme si la maladie, les accidents, la mort n’étaient réservés qu’aux autres. Pourtant une chose est certaine, notre vie à tous se terminera un jour. Oui, même vigoureux, l’homme n’est qu’un souffle. 2

Y a-t-il de l’espoir ?

Maintenant, Seigneur, que puis-je espérer ? C’est en toi qu’est mon espérance.3 Notre seule espérance est en Dieu. Par le sang que Jésus-Christ a versé sur la croix nous avons un libre accès auprès de notre père céleste. Recherchons la face de Dieu et alors nous trouverons sa Paix, même face à la mort. Paul Monclair




1 Ecclésiaste 3.11

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: quand un malheureux l’appelle au secours, Dieu l’entend et le délivre de toutes ses détresses    Jeu 26 Nov 2015 - 8:53

 Encore bien pire !

Ce que je crains, c’est ce qui m’arrive. Ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint. Je n’ai ni tranquillité, ni paix, ni repos, et le trouble s’est emparé de moi. Job 3.25-26

Un jeune écrivain se plaignait d’avoir des tas d’ennuis qui ne pourraient que s’aggraver encore.
– Bah ! répondit le romancier Marcel Aymé. Ce qu’on redoute n’arrive jamais.
– Vous croyez ?
– Ce qui arrive est bien pire ! …

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Job, l’un des hommes les plus éprouvés au monde, venait de subir une succession de malheurs épouvantables que Satan lui avait infligés : ses troupeaux sont anéantis, ses enfants tués dans une catastrophe épouvantable, une terrible maladie le fait souffrir atrocement. Des amis venus lui rendre visite sont incapables de prononcer la moindre parole de consolation. Job ne peut qu’exhaler ses plaintes. Il en vient à affirmer que ce qu’il craint, c’est ce qui lui arrive. Ne l’en blâmons pas. Il est affligé au plus haut point : en son cœur de père, en ses biens, en sa santé… Nous ne pouvons que compatir à ses souffrances sans nombre. Cependant, en fin de compte, Dieu le délivre, le guérit, le comble de biens. Non, Job n’est pas pour toujours la victime d’un destin implacable.

La Bible déclare que Dieu sait délivrer de l’épreuve les hommes pieux1. Placez donc toute votre confiance en Dieu. Ne croyez pas que le pire doive survenir, mais croyez que, quand un malheureux l’appelle au secours, Dieu l’entend et le délivre de toutes ses détresses 2. Lucien Clerc
1 2 Pierre 2.9

Lecture proposée : Psaume 66,versets 8 à 20.



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Quand le consolateur sera venu... l'Esprit de vérité...    Ven 27 Nov 2015 - 6:51

Quand le consolateur sera venu... l'Esprit de vérité... il rendra témoignage de moi. Jean 15: 26

A partir du moment où nous concevons que Dieu est esprit, il ne devrait pas être difficile d'admettre que l'Esprit Saint puisse être Dieu. Il ne s'agit pas d'une influence ou d'une puissance seulement. La Bible lui attribue des facultés et des actes qui ne peuvent convenir à une personne. Il connaît ; Il distribue ses dons comme il veut ; il enseigne ; Il parle , rend témoignage ; Il peut être attristé, offensé... C'est une personne, la personne même du Fils Unique.

A Ananias, Pierre reprochait d'avoir menti au Saint Esprit, ajoutant: ce n'est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. Quant à Jésus parlant à Nicodème de régénération, il use de trois expressions parallèles: naître d'en haut (grec anôthen), naître spirituellement et naître de l'Esprit.

Naître d'en haut et naître de l'Esprit sont parfaitement synonymes. Et Jacques à l'expression: d'en haut, ajoute, pour en définir le sens: du Père des lumières. Ce qui est né de l'Esprit est spirituel, c'est ce qui est né, non de la chair ou de la volonté de l'homme, mais de Dieu.

Le parallèle est clair, les trois expressions disent la meme chose. Naître d'en haut, c'est naître de l'Esprit. Naître de l'Esprit, c'est naître de Dieu. Et, vérité merveilleuse, notre corps est le temple de Dieu, parce que l'habitation de L'Esprit.   (Act.5:3-4; Jn.1:13; 1Cor.3:16; 1 Cor.6:19).   R.F.Doulière



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Les experts en chagrin    Sam 28 Nov 2015 - 6:32

  Les experts en chagrin

     « Toi tu regardes la peine et le chagrin pour les rendre par ta main ; le malheureux s’abandonne à toi, tu es le secours de l’orphelin. » Psaume 10:14

  Nous nous sommes accoutumés depuis plusieurs années au fait qu’après chaque tragédie, chaque catastrophe, chaque deuil collectif, on annonce à tout-va qu’une « cellule de soutien psychologique » a été mise en place. On nous informe aussi que des « experts psychologues » ont été dépêchés auprès des victimes ou de leurs familles. A première vue cette démarche paraît plutôt opportune : le choc affectif, le deuil, le chagrin, voire le désespoir, sont autant de blessures invisibles qui méritent, en effet, d’être « prises en charge ». On s’est donc habitué à l’arrivée annoncée de ces « experts en chagrin ». Cette accoutumance à ces modalités de consolation faisant appel à des « experts » mérite réflexion : le recours aux cellules de crise est une chose, mais la souffrance et son apprivoisement en est une autre.

  Qui peut réellement consoler l’être qui passe par une tragédie profonde ? Les experts professionnels peuvent apporter une aide, ne le nions pas, mais un seul peut apporter la vraie consolation, celle qui guérit en profondeur : Dieu !

  Prenons un exemple : Job était un homme très riche, « parfait, droit, craignant Dieu et se retirant du mal » (Job 1:1). En quelques jours, il perd sa fortune, ses enfants, sa santé, et il reste soumis à Dieu. Ses amis se mettent en marche pour aller le consoler, ils se concertent (Job 2:11), nous pourrions dire qu’ils élaborent un plan pour aider leur ami ; ils demeurent près de lui pendant 7 jours et 7 nuits et  … «  après cela, Job ouvrit sa bouche et maudit son jour » (Job 3:1). Ils s’étaient concertés, mais la Bible ne nous dit pas qu’ils aient demandé une directive à Dieu. L’initiative était louable, mais le résultat est qu’ils sont devenus des « consolateurs fâcheux » (Job 16:2).

  Prenons un autre exemple : Paul est enfermé à Rome dans une prison. Personne n’est venu l’assister lorsqu’il a présenté sa défense au tribunal, mais que dit-il ? « Le Seigneur s’est tenu près de moi et m’a fortifié » (2Ti 4:17). Certes Paul avait apprécié les consolations d’Onésiphore (2Ti 1:16), mais le Seigneur est allé au-delà des consolations puisqu’il lui a redonné des forces.

  Dans le Seigneur, chaque croyant possède son « expert en chagrin ! » Plaire au Seigneur



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Quel type de consolateur êtes-vous ?   Sam 28 Nov 2015 - 6:38

 Quel type de consolateur êtes-vous ?

"Vous êtes tous des consolateurs fâcheux […] Moi aussi, je pourrais parler comme vous, si vous étiez à ma place : je vous accablerais de paroles, je secouerais sur vous la tête, je vous fortifierais de la bouche, je remuerais les lèvres pour vous soulager." Job 16.2-5
Les amis de Job démontrèrent qu'ils pouvaient analyser, critiquer et juger. Toutefois, ils ne réussirent pas à lui apporter ce dont il avait le plus besoin : le réconfort malgré ses fardeaux. Job les qualifia de "consolateurs fâcheux".

Aujourd'hui, le monde regorge de personnes ayant des opinions, qui critiquent et estiment en savoir plus que les autres. Cependant nous devons comprendre que les gens qui nous entourent ont un besoin désespéré de trouver quelqu'un qui se soucie réellement d'eux, qui soit prêt à porter leurs fardeaux et qui préfère se sentir concerné plutôt que d'exprimer des opinions.

Paul souligna la place prépondérante du réconfort dans l'Évangile ; Dieu est "le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l'objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction !" et il nous charge de faire notre "part" en apportant notre réconfort aux autres[/b] (2 Corinthiens 1.3-7).

À présent, portez un nouveau regard sur votre quartier, votre église, votre famille, le monde et souvenez-vous que chaque personne a des sentiments et des besoins. Peu importe les apparences, chacun d'eux a des fardeaux. Comme Job, ils traversent peut-être des tentations et des épreuves, et ils ont besoin que quelqu'un leur montre l'amour de Dieu.

Aujourd'hui, demandez à Dieu de vous donner une plus grande compassion pour les perdus. Qu'il vous remplisse de son amour. Rendez-vous disponible afin d'être un consolateur. Rappelez-vous que Jésus est mort pour chacun, même pour ceux qui le rejettent et qui vous ont blessé et offensé. Permettez à Dieu de vous utiliser pour toucher ceux qui vous entourent avec compassion et amour.

Une prière pour aujourd'hui
Père, donne-moi de la compassion pour les perdus. Donne-moi un fardeau pour leur destinée éternelle. Remplis-moi de ton amour divin. Je te donne mon temps, mes talents et mes ressources. Au nom de Jésus. Amen. John Roos



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Merci Seigneur d’être celui qui console et qui aide dans l’épreuve   Dim 29 Nov 2015 - 6:03

 Souffrances gravées

Oh ! je voudrais que mes paroles soient écrites, qu’elles soient écrites dans un livre ; je voudrais […] qu’elles soient pour toujours gravées dans le roc… Job 19.23-24

Avez-vous déjà crié dans votre cœur, déjà été dans la tristesse et l’angoisse au point de vouloir qu’à toujours il en reste un témoignage ? Il y a des fois où l’on voudrait être sûr que Dieu connaît nos difficultés… La Bible affirme : Tu comptes les pas de ma vie errante ; recueille mes larmes… Ne sont-elles pas inscrites dans ton livre ?1

Dieu connaît, Dieu se souvient. Sa parole est comparée à un roc. Sur ce roc, bien des choses sont gravées : le témoignage de la chute de l’humanité, le souvenir que tous les hommes sont pécheurs et séparés de Dieu.

Mais Dieu a voulu qu’un autre témoignage y soit écrit : celui de sa grâce, de son amour. Outre les souffrances de l’humanité, y est inscrit pour l’éternité le souvenir des souffrances du Christ. Plus grand que le témoignage de notre péché, celui de l’amour de Dieu redonne espoir. Dieu n’est pas resté étranger à notre condition, il s’est fait homme parmi les hommes, souffrant au milieu de nous, souffrant pour nous. Jésus-Christ homme, s’est donné lui-même en rançon pour tous. C’est là le témoignage rendu… Dieu est avec nous au-delà de ce qu’on peut imaginer.

« Merci Seigneur d’être celui qui console et qui aide dans l’épreuve. Merci pour Jésus-Christ venu pour me sauverFrancis Rivère

1Psaume 56.8 21 Timothée 2.6



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Par la patience, et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l'espérance   Lun 30 Nov 2015 - 6:53

 "Oh! Si je n'étais pas sûr de voir la bonté de l'Eternel sur la terre des vivants!" Psaume 27:13

Les Psaumes de David sont une lampe à nos pieds pour aujourd'hui, une lumière sur notre sentier de demain. Le psalmiste décrit ses expériences "afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l'espérance". Romains 15:4.

Des jours difficiles sont devant nous, et le découragement pourrait saisir les hommes qui n'ont pas une foi vivante en un Dieu vivant. Cependant il y aura un lendemain à ces expériences douloureuses. "Oh! Si je n'étais pas sûr de voir la bonté de l'Eternel sur la terre des vivants!"

L'épreuve, la difficulté, ce noir nuage qui s'est subitement abattu sur notre chemin nous aurait fait perdre pied si notre foi n'était pas solidement ancrée au-dedans du voile, nous communiquant une espérance invincible. L'ennemi nous crible; le prince de la mort, le chef et l'inspirateur des puissances des ténèbres, semble triompher; mais le Seigneur déclare qu'Il règne au-dessus de tout et que le jour viendra – et il est peut-être plus proche que nous ne le pensons – où nous verrons la bonté de l'Eternel sur la terre des vivants.

Sachons voir par avance notre épreuve avec le recul des années, et nous pourrons déjà Le louer de ce que le jour va venir où, regardant en arrière, nous comprendrons qu'il y avait une pluie de bénédiction cachée dans ce noir nuage, et que ce temps douloureux nous a valu une nouvelle vision de notre Seigneur, un enrichissement spirituel qu'ignore une vie unie et facile.

"Il est vrai que tout châtiment semble d'abord un sujet de tristesse, et non de joie; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice." Hébreux 12:11.

C'est pourquoi, prenons courage, ce n'est pas maintenant le moment de désespérer. Nous verrons "la bonté de l'Eternel sur la terre des vivants". Remarquons cela: "sur la terre des vivants", non pas seulement dans le ciel après la mort, mais dès ici-bas. L'apôtre Paul dit que la piété a la promesse de la vie présente et de celle qui est à venir.

Que Dieu incline nos coeurs à recevoir Sa Parole avec joie et espérance! H.E. Alexander



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Le Dieu de toute consolation   Mar 1 Déc 2015 - 6:33

LE DIEU DE TOUTE CONSOLATION

Des problèmes, encore des problèmes et toujours des problèmes! Certaines personnes vivent comme si la vie était un perpétuel combat. Dès qu’un problème est réglé, un nouveau se présente aussitôt. Pourquoi donc toute cette souffrance?

Dans un monde comme le nôtre qui se veut évolué, on a résolu un grand nombre de problèmes sur les plans scientifique, médical et technologique, mais les problèmes inhérents au cœur de l’homme sont encore là.

Jérémie 17:9 «Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître?» Ce genre de déclaration n’est pas très populaire à notre époque parce que nous ne voulons plus faire la différence entre le bien et le mal. Depuis trois siècles, nombreux sont les philosophes et penseurs qui ont réfléchi sur ce problème humain. Leurs conclusions abondent toujours dans le même sens: parce que la Parole de Dieu exagère tout, l’homme est naturellement bon. Jean-Jacques Rousseau (XVIIIe siècle) aimait bien ce genre de formulation. Mais on aura beau discourir autant que l’on voudra sur le cœur de l’homme, celui-ci demeure, jusqu’à preuve du contraire, foncièrement tortueux.

Que de la moralité religieuse?
Ceux qui ne sont pas d’accord avec moi diront certainement que mon raisonnement est issu des vieux courants de pensée religieuse. C’est bien là l’astuce: discréditer l’origine d’un fait au nom de la modernité plus évoluée. Mais peu importe, la réalité est que le cœur de l’homme est effectivement tortueux et qu’en cela, la Parole de Dieu dit vrai. À tous les jours, les bulletins de nouvelles rapportent des événements reliés à des actes violents et insensés. Mais s’il n’y avait que cela! Autour de nous, dans notre famille ou notre milieu de travail, la haine, les querelles, la jalousie et les conflits de toutes sortes empoisonnent sans cesse nos vies. Si le cœur de l’homme était, comme le disait Rousseau, «foncièrement bon», toutes ces choses n’arriveraient pas.

À travers les détresses
Le problème du cœur de l’homme ne trouve aucune solution sinon le pardon qui est en Jésus-Christ. Aussi, la Bible enseigne que les épreuves peuvent être utilisées par Dieu pour notre consolation. Ce sont souvent les détresses extrêmes qui ont poussé tant de gens à se tourner vers Dieu. Vous êtes sans doute plusieurs à avoir déjà expérimenté la fidélité de Dieu dans les moments difficiles. Enfin, si les problèmes semblent au départ plus ennuyeux que favorables, sachons au moins que Dieu s’en sert pour nous amener à lui.

2 Corinthiens 1:3-7 «Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction! Car, de même que les souffrances de Christ abondent en nous, de même notre consolation abonde par Christ. Si nous sommes affligés, c’est pour votre consolation et pour votre salut; si nous sommes consolés, c’est pour votre consolation, qui se réalise par la patience à supporter les mêmes souffrances que nous endurons. Et notre espérance à votre égard est ferme, parce que nous savons que, si vous avez part aux souffrances, vous avez part aussi à la consolation.»

Le Dieu de toute consolation
C’est à travers les épreuves que l’apôtre Paul a découvert Dieu. Ce Dieu console ceux qui ont le cœur brisé. Oui, les épreuves font mal, mais elles sont aussi le moyen de découvrir la personne de Jésus-Christ. «Il guérit ceux qui ont le cœur brisé, et il panse leurs blessures.» (Psaume 147:3) Réal Gaudreault



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'apparente prison devient l'approche du lieu très saint   Mer 2 Déc 2015 - 6:39

 "La Parole de l'Eternel fut adressée à Jérémie... pendant qu'il était encore enfermé dans la cour de la prison." Jérémie 33:1

Le prophète était lié, mais la Parole de l'Eternel ne l'est pas! La vraie vie chrétienne connaît diverses expériences qui permettent au chrétien de s'attacher davantage à son Dieu. Pour la vraie foi – cette foi née de Dieu, destinée à triompher du monde –, l'adversité n'est point une ennemie et les difficultés ne sont point des obstacles.

Cette parole dite du prophète Jérémie correspond à une expérience commune à tous les croyants décidés à marcher avec Dieu. Elle décrit cet état où le chrétien se sent arrêté, encerclé, sans savoir pourquoi et sans pouvoir en sortir.

Que de saints de Dieu sont arrêtés par la maladie; mais la Parole divine vient à eux avec sa douceur, sa clarté et sa consolation. L'apparente prison devient l'approche du lieu très saint, et de la chambre de faiblesse ou de maladie sort un parfum qui donne gloire à Dieu.

Etes-vous encerclés par les circonstances et momentanément dans l'impossibilité d'en sortir? C'est alors que vous est adressée la Parole divine: "Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon Son dessein", vous dit-elle. Romains 8:28.

Vos occupations paraissent-elles devenir votre prison? Sans qu'il y ait eu une faute de votre part, êtes-vous dans une situation qui vous dépasse? La Parole de Dieu vient vous rassurer, vous dire que nul ne peut vous nuire, que les cheveux de votre tête sont comptés et qu'Il S'occupe de vous. Il vous dit dans votre "prison": "Invoque-Moi, et je te répondrai; Je t'annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connais pas." Jérémie 33:3. Quelle expérience bénie pour ceux qui connaissent cet encercle-ment, que l'heure du dégagement et de la délivrance spirituelle! L'épreuve a été dure; mais elle est devenue la preuve certaine de la fidélité de Dieu.

Oui, invoquez-Le maintenant, comme vous êtes, là où vous êtes, et Il vous exaucera. Ecoutez ce qu'Il ajoute au verset 6: "Voici, Je lui donnerai la guérison et la santé, Je les guérirai, et Je leur ouvrirai une source abondante de paix et de fidélité.". H.E. Alexander



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Les consolations de Dieu sont éternelles dans leurs effets   Jeu 3 Déc 2015 - 7:50

 2 Thessaloniciens 2:16 - Or, que notre Seigneur Jésus–Christ lui–même, et Dieu notre Père, qui nous a aimés, et qui nous a donné dans sa grâce une consolation éternelle, et une bonne espérance, console vos coeurs,

Ayant fait part de son message aux saints, l’apôtre prie pour qu’ils le retiennent. La prière suit généralement son enseignement (1Th 5.23, 24; 2Th 3.16). La prière s’adresse à notre Seigneur Jésus-Christ lui-même, et Dieu notre Père.

Nous sommes habitués que Paul mentionne les deux personnes divines ensemble, mais il n’a pas l’habitude de mentionner le Fils d’abord. Il souligne évidemment leur unité essentielle et leur complète égalité. Dans le texte grec, le sujet qui est au pluriel (Christ et Dieu) est suivi par quatre verbes au singulier (aimer, donner, consoler, affermir). Qu’est-ce à dire, sinon une nouvelle indication de l’unité de nature du Fils et du Père dans la Trinité ?

La providence de Dieu dans le passé est introduite en guise d’encouragement à lui faire confiance qu’Il donnera courage et force dans l’avenir. Il nous a aimés et nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance.

Sans doute que cela dirige le regard en arrière, là où Dieu nous a donné la plus grande démonstration de son amour: le don de son Fils pour nous. Parce que nous savons qu’Il a réglé le problème du péché au Calvaire, nous avons une consolation éternelle maintenant et l’espérance d’un futur glorieux - et tout cela par sa grâce merveilleuse. MacDonald

Une consolation éternelle.  Les consolations de Dieu sont éternelles dans leurs effets.




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Larmes et consolations    Ven 4 Déc 2015 - 6:53

 Larmes et consolations

     « Mets mes larmes dans tes vaisseaux ; ne sont-elles pas dans ton livre ? Psaume 56:8

     « J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. » 2Rois 20:5

  De la Genèse à l’Apocalypse, la Parole de Dieu nous entretient fréquemment de personnes dont le chagrin, le deuil, le désarroi, la souffrance, le remords parfois, se sont traduits par des larmes. Le Seigneur lui-même, dans sa parfaite humanité, a pleuré durant son ministère à plusieurs occasions, selon le Ps 126:6. Seules trois d’entre elles sont rappelées dans le N.T. : sur la ville de Jérusalem, au tombeau de Lazare et à Gethsémané (Lu 19:41; Jn 11:35; Hé 5:7).

  Les larmes d’autrui, expression visible de la douleur, ne doivent pas laisser insensible le chrétien, que ce soit celles de son frère ou celles de son prochain. Nous sommes donc exhortés à pleurer avec ceux qui pleurent et à les consoler (Ro 12:15; 2Co 1:4). Et cela d’autant plus que nous connaissons Dieu, notre Père en Jésus, comme le « Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation » ; que nous croyons en ses promesses : « Comme quelqu’un que sa mère console, ainsi moi, je vous consolerai » et que nous en avons nous-mêmes expérimenté la réalité : « Tes consolations ont fait les délices de mon âme » (2Co 1:3; Esa 66:13; Ps 94:19). Voilà pourquoi la sympathie chrétienne, ce service si nécessaire et agréé de Dieu, s’exerce envers ceux qui pleurent.

  Mais comment Dieu réagit-il lorsque ses enfants par la foi, ceux qu’il aime, versent des larmes ? David, figure de Christ dans le psaume cité en en-tête, nous instruit à ce sujet. Il prie Dieu de mettre ses larmes dans des vaisseaux (récipients de grandes dimensions destinés à recevoir des liquides), ajoutant comme argument : « ne sont-elles pas dans ton livre ? » Dieu prend connaissance des larmes de ses enfants. « J’ai vu tes larmes », fait-il dire à Ézéchias. Et bientôt, « il essuiera toute larme de leurs yeux » (Ap 7:17; 21:4).

  Si la sympathie des frères et sœurs dans la foi est une précieuse consolation, que dire de celle que Dieu témoigne ? Depuis les larmes d’Agar, les premières de la Bible, jusqu’aux dernières, celles mentionnées en Ap 21:4, elles ont toutes été et seront enregistrées par Dieu qui affirme : « C’est moi, c’est moi qui vous console ! ». Consolons-nous donc l’un l’autre par ces paroles. (Esa 51:12; 1Th 4:18). Plaire au Seigneur



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Sam 5 Déc 2015 - 6:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Votre Père céleste sera toujours présent à vos cotés, Il est là pour vous consoler   Sam 5 Déc 2015 - 6:39

 "Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation." 2 Corinthiens 1.3

Lorsque j'étais enfant, ma belle-mère qui avait la main plutôt lourde envers moi me faisait passer de très mauvais moments. Chaque jour je subissais ses brimades, quelquefois c'était la simple "gifle" et d'autres fois les coups pleuvaient sur mon visage. Me sentant humilié, j'avais pris l'habitude de me réfugier dans la cave afin que personne ne me voie pleurer.

Prenez courage, votre Père céleste sera toujours présent à vos cotés.
Inutile de vous décrire l'état dans lequel j'étais ! Pourtant, pendant ces moments douloureux, il n'était pas rare que Dieu vienne parler à mon cœur pour me consoler. Il me disait : "Ne pleure pas mon enfant, je t'aime !".

Grâce à ces simples mots, il réussissait à essuyer mes larmes et à me faire oublier l'instant présent. C'était vraiment merveilleux !

Être heureux : c'est l'une des plus grandes aspirations de l'homme qui désire l'être et le rester tout au long de son séjour sur terre. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas ! En effet, la Bible nous informe qu'il y a un temps pour tout dans la vie " un temps pour pleurer, et un temps pour rire... " (Ecclésiaste 3.4).

Cependant, Dieu nous transmet au travers des écritures un encouragement sans précédent : "C'est moi, c'est moi qui vous console..." (Esaïe 51.12). Assurément, Il est celui qui nous réconforte dans les temps d'affliction !

Vous vivez peut-être des moments de tristesse ? Vous vous sentez meurtri et fatigué de subir certaines réalités ?

Au-delà de tous ces faits, laissez-moi vous dire que Dieu voit et comprend votre chagrin. Il n'est pas insensible à votre détresse ! "Les yeux de l'Eternel sont sur les justes, et ses oreilles sont attentives à leurs cris" (Psaumes 34.15).  

Prenez courage, votre Père céleste sera toujours présent à vos cotés, Il est là pour vous consoler, essuyer vos larmes et remplacer votre peine par sa paix et sa joie. "Je changerai leur tristesse en gaîté ; je les consolerai de leurs chagrins, je les remplirai de joie" (Jérémie 31.13).

Une prière pour aujourd'hui
Seigneur, tu connais mes peines et mes chagrins et je te demande en ce jour de venir à mon secours afin de me débarrasser de toute forme de tristesse. Amen. Yannis Gautier



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il a en Christ une source de joie, une fontaine de consolation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il a en Christ une source de joie, une fontaine de consolation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 69/Si l’amitié avec Jésus Christ est source de joie.../
» Le retour d’un fils est source de joie
» Sensations de plénitude, de joie, d'immense créativité pendant la méditation: Retour à la source
» Gloire à Toi,Seigneur,source de toute joie
» Gloire à TOI, source de toute joie (chant, audio)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: