FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 Marie mit au monde son fils premier-né, et l’emmaillota, et le coucha dans une crèche,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Marie mit au monde son fils premier-né, et l’emmaillota, et le coucha dans une crèche,   Dim 21 Déc 2014 - 3:26


Bien-Aimés - En Palestine, l’étable se trouve d’ordinaire dans la maison du propriétaire ; une partie de l’intérieur, réservée au bétail, est munie de crèches en forme de caisses, faites de cailloux assemblés avec du mortier.
C’est une auge pour nourrir les animaux dans les écuries et les étables, qui servit de lit de fortune à l’enfant Jésus.
Dans le N.T., Luc seul emploie ce mot et quatre fois: à l’occasion de la naissance de Jésus et à propos du sabbat, dans une question qui parle de boeuf et d’âne.
Le mot grec phatnè signifie mangeoire ou râtelier, donc crèche dans son sens le plus simple.
Le mot catalunia, traduit « hôtellerie » dans Luc 2:7, désigne ordinairement un caravansérail, mais quelquefois aussi une salle de repas.
« Lui qui est de condition divine, il n’a pas regardé son égalité avec Dieu comme un butin à préserver, mais il s’est dépouillé lui-même en prenant une condition de serviteur, en devenant semblable aux êtres humains.» Philippiens 2: 6,7
Le Fils de Dieu, le Créateur, s’est dépouillé lui-même en prenant la forme d’un esclave. Il aurait pu venir sur la terre, non pas comme un nouveau-né fragile dépendant des soins de ses parents, mais en apparaissant subitement comme un homme d’envergure exceptionnelle avec toutes les marques d’honneur qu’on doit aux plus grands personnages.
Mais non ! Lui-même a voulu être en tous points semblable au plus démuni des hommes dont il voulait s’approcher, et c’est volontairement qu’il est né dans la saleté, souvent repoussante, d’une étable de Judée où il fut couché dans une crèche
Nous sommes tellement habitués au récit de cette extraordinaire naissance que nous ne sommes plus bouleversés, comme nous devrions l’être, par la contemplation de ce qui est décrit.
Soyons sensibles à ce qu’il nous montre de l’amour de Jésus choisissant, alors qu’il était Dieu, une telle place d’abaissement.
Douce semaine bénie à vous…., Josy R.

Tous ceux qui les entendirent furent dans l’étonnement de ce que leur disaient les bergers. {Luc 2:18}

Nous ne devons cesser d’être dans l’étonnement des merveilles de notre Dieu. Il serait très difficile de tracer une frontière entre un saint étonnement et une vraie adoration ; car lorsque l’âme est recouverte par la majesté de la gloire de Dieu, même si elle ne s’exprime ni par un chant ni par la prière humble, la tête courbée, l’âme adore en silence. Notre Dieu incarné doit être loué comme étant « le merveilleux ».

Que ce Dieu qui, au lieu de considérer sa créature déchue, l’homme, comme devant être balayée avec le balai de la destruction, s’est fait lui-même le rédempteur de l’homme pour payer le prix de la rançon, est en effet merveilleux !

Mais pour chaque croyant, la rédemption est encore plus merveilleuse parce qu’il la considère par rapport à lui-même. C’est un miracle de grâce en effet, que Jésus abandonna son trône et sa royauté pour souffrir de manière ignoble, ici bas, « pour toi ».

Un saint étonnement vous mènera dans la louange de reconnaissance et vous donnera un cœur plein de remerciement. Cela vous procurera une divine attention : vous aurez peur de pécher contre un tel amour. En sentant la présence du Dieu Tout-puissant dans le don de son cher Fils, cela vous fera enlever vos chaussures parce que l’endroit où vous vous tiendrez debout sera un lieu saint. Vous serez touchés en même temps par un « espoir glorieux ».

Si Jésus a fait des choses si merveilleuses, de votre côté vous sentirez que le ciel n’est pas trop grand pour vos attentes. Qui peut être étonné par quoi que ce soit quand il a été une fois médusé par la crèche et la croix ? Que peut-il encore y avoir de merveilleux après avoir vu le Sauveur ?

Cher lecteur, peut-être qu’à cause de la tranquillité et la solitude de votre vie, vous ne pouvez pas imiter complètement les bergers de Bethléhem qui ont raconté ce qu’ils ont vu et entendu mais vous pouvez au moins remplir le cercle de ceux qui louent devant le trône en étant dans l’étonnement de ce que Dieu a accompli. Ch.Spurgeon



La naissance de Jésus



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Dim 21 Déc 2014 - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Il nous lègue sa crèche d’où il nous apprend comment Dieu descendit vers l’homme    Dim 21 Déc 2014 - 16:45

   Ton rédempteur. {Esaïe 54:5}

Jésus le rédempteur est entièrement nôtre pour toujours. Tous les attributs de Christ sont mis à notre compte. Il est roi pour nous, prophète pour nous. A chaque fois que nous lisons un nouveau titre du rédempteur, approprions-nous-le comme étant nôtre sous ce nom autant que sous un autre. Le soutien de berger, la verge du Père, l’épée du capitaine, la mitre de sacrificateur, le sceptre de prince, le manteau de prophète, tous sont nôtres. Jésus n’a de dignité qui ne soit pas notre exaltation, ni de prérogative qu’il n’exerce pour notre défense. Sa plénitude de Tête de Dieu est nôtre, infaillible, et inépuisable maison du trésor.

Son humanité aussi, qu’il prit sur lui pour nous, est nôtre dans toute sa perfection ; à nous, notre gracieux Seigneur communique la vertu sans tache d’un caractère pur ; à nous il donne la vie dans son efficacité, ses mérites ; à nous il accorde la récompense procurée par une docile soumission et un service infini. De son vêtement sans souillure il nous couvre de beauté ; les vertus éclatantes de son caractère sont nos ornements et nos joyaux, et la douceur humaine de sa mort notre gloire. Il nous lègue sa crèche d’où il nous apprend comment Dieu descendit vers l’homme ; et sa croix pour nous enseigner comment l’homme peut monter à Dieu.

Toutes ses pensées, ses émotions, ses actions, ses expressions, ses miracles et ses intercessions étaient pour nous. Il foula le chemin de douleur à cause de nous, et accomplit en notre faveur par un legs céleste les pleins résultats de toutes les œuvres de sa vie. Il est maintenant autant nôtre qu’autrefois et il n’a pas honte d’être connu comme étant lui-même « notre » Seigneur Jésus Christ puisqu’il est béni et unique potentat, le Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

Christ partout en chaque voie, est notre Christ pour toujours, et toujours plus richement pour nous réjouir. Ô mon âme, par la puissance du Saint-Esprit ! Appelle-le ce matin « ton rédempteur ». Ch. Spurgeon


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ma vie peut-elle servir de crèche à l’enfant de Bethléem ?   Lun 22 Déc 2014 - 8:11

     LA NAISSANCE DE JÉSUS ET NOTRE NOUVELLE NAISSANCE      

     La Vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous.  Esaïe 7:14

     La naissance de Jésus dans l’histoire : « C’est pourquoi le Saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu » (Lu 1:35). Jésus est né dans ce monde, mais il n’est pas du monde. Il n’est pas non plus une émanation de l’histoire ; il est entré dans l’histoire, venant d’ailleurs. Jésus-Christ n’est pas l’homme le plus parfait, il est d’origine supérieure à la race humaine. Il n’est pas un homme qui devient Dieu, il est Dieu incarné, Dieu venant dans une chair semblable à celle des hommes. Sa vie est la vie la plus haute et la plus sainte, commençant de la façon la plus humble. La naissance de Jésus fut un avènement.

     Sa naissance en moi : « Mes enfants, pour qui j’éprouve de nouveau les douleurs de l’enfantement, jusqu’à ce que Christ soit formé en vous… » (Ga 4:19). De même que le Christ a surgi dans l’histoire humaine, venant d’ailleurs, de même il doit venir en moi du dehors. Ma vie peut-elle servir de crèche à l’enfant de Bethléem ? Je ne peux entrer dans le Royaume de Dieu à moins d’être né d’en haut, d’une naissance qui n’a rien de commun avec la naissance ordinaire. « Il faut que vous naissiez de nouveau. » Ce n’est pas un commandement, c’est un fait fondamental. Ce qui caractérise la nouvelle naissance c’est l’abandon total à Dieu qui permet à Christ de se former en moi. Sa nature se manifeste alors en moi et je peux vivre de sa vie.

     La manifestation de Dieu dans notre chair, est devenue possible pour vous et pour moi par la Rédemption. O. Chambers


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Un anniversaire de 2000 ans    Lun 22 Déc 2014 - 16:17

Un anniversaire de 2000 ans !

     Marie mit au monde son fils premier-né, l’emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie. Dans la même contrée, il y avait des bergers demeurant aux champs, et gardant leur troupeau durant les veilles de la nuit. Et voici, un ange du Seigneur se trouva avec eux, et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux, et ils furent saisis d’une grande crainte. L’ange leur dit : Ne craignez pas, car je vous annonce un grand sujet de joie …  Luc 2:7-10

  C’est au sixième siècle de notre ère que la date de la naissance de Christ a été prise comme point de départ de notre calendrier, l’an 1 de l’ère chrétienne correspondant à l’an 754 du calendrier romain. Hérode étant mort en l’an 750 du calendrier romain, c’est-à-dire en l’an 4 de notre ère, pas très longtemps après la naissance du Christ (Mt 2:19), les historiens pensent que celle-ci a eu lieu entre l’an 6 et 4. Le 2000e anniversaire de la naissance du Christ pourrait ainsi se situer en 1994. Quant à la date du 25 décembre, rien dans la Bible ne permet de l’établir comme le jour de la naissance du Christ.

  Convient-il aux croyants de célébrer cet anniversaire comme on le fait pour quelques prétendus grands hommes ? Absolument pas, Jésus n’est pas un homme comme les autres ; il est le Fils de Dieu, Dieu de toute éternité, Créateur des cieux et de la terre qui s’est incarné il y a donc 2000 ans, qui est mort, qui est ressuscité : vivant pour toujours.

  C’est chaque jour que les croyants se souviennent de la manière dont le Fils de Dieu s’est anéanti en prenant une forme d’homme, qu’il s’est abaissé et qu’il a été obéissant à son Père jusqu’à donner sa vie pour eux sur la croix. C’est à ce sacrifice qu’ils pensent avec reconnaissance et joie en attendant le jour où ils verront de leurs yeux le Sauveur venu les enlever pour être pour toujours avec lui.

  C’est de sa naissance, de sa vie, de sa mort dont ils se souviennent aussi avec joie lorsqu’ils prennent ensemble le pain et le vin de la cène du Seigneur, le faisant comme il l’a demandé : en mémoire de lui.

  Mais ne soyons pas égoïstes ! S’il nous laisse dans un monde où règne la tristesse engendrée par le péché et la mort qui l’accompagne, c’est pour que nous annoncions à notre tour ce « grand sujet de joie ». Plaire au Seigneur


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Dans la crèche, Dieu vous révèle tout son amour.   Mar 23 Déc 2014 - 8:29

  Voir Dieu  

Nous avons contemplé sa gloire, la gloire du Fils unique envoyé par son Père : plénitude de grâce et de vérité. Jean 1.14

La Bible nous présente Moïse occupé à dialoguer avec Dieu sur le mont Sinaï. Soudain, il s’écrie : « Permets-moi de contempler ta gloire ! ». Ce vœu exprime bien le désir de tout être humain. Le principal obstacle à la foi n’est-il pas justement qu’on ne peut voir Dieu ? La réponse est toute empreinte de douceur : « C’est ma bonté toute entière que je veux te montrer. »1

La venue de Jésus sur terre est aussi et avant tout une révélation. Dieu a aimé ! Dieu a donné ! Voilà ce que répètent les Noëls qui reviennent année après année. Voilà ce que redira la naissance du Christ aussi longtemps qu’il y aura des hommes pour lire l’Évangile et pour recevoir son message.

Vous demandez une démonstration de puissance ? Mais, dans la crèche, Dieu vous révèle tout son amour. Et cette révélation d’amour, c’est une personne, un être de chair et de sang, dont le cœur peut s’émouvoir à l’unisson de votre cœur, Jésus-Christ !

Quelle joie, quelle paix dans cette certitude. Tout a changé dans mon existence quand j’ai compris au plus profond de mon cœur que Dieu est un Père qui m’aime. Un Dieu à qui je peux parler, et qui entend ma prière, un Dieu que je peux connaître et voir en Jésus-Christ. José Frédérick

1 Exode 33.18-19


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Les hommes de bonne volonté se donnent rendez-vous autour de la crèche   Mar 23 Déc 2014 - 17:15

   Noël. Un piège?

Nous voilà dans la période des bonnes actions. Attention, c’est parfois le meilleur moyen pour ne pas changer ce qui devrait.

Décembre est un mois stressant pour bien des enfants! Seront-ils assez sages pour mériter les cadeaux du Père-Noël? Certains adultes mettent en effet une telle pression sur leurs enfants, sans doute pour espérer obtenir un peu de tranquillité... Et les petits de faire le forcing des bonnes actions en session de rattrapage afin de décrocher leur brevet de bons enfants.

Mais quand ils découvrent que malgré toutes les bêtises qu’ils ont faites au cours de l’année, les cadeaux sont toujours au rendez-vous, ils doivent se dire que Noël est synonyme d’amnistie ou d’amnésie. Le Père-Noël doit sûrement ressembler à leurs grands-parents qui les prennent toujours pour des anges.

Ce qui est étonnant, c’est que ce petit chantage semble continuer à fonctionner une fois devenus adultes. Est-ce un reliquat de notre petite enfance? Ce serait comme une façon de se convaincre qu’un coup de peinture suffit à donner une seconde vie à notre existence. Ne nous parle-t-on pas de la fameuse «trêve de Noël»? Et c’est reparti comme en 14, quand Alliés et Allemands chantaient Noël dans les tranchées.

Chaque année…
Les médias résonnent à l’unisson d’un «Paix sur la terre»! Les hommes de bonne volonté se donnent rendez-vous autour de la crèche. Bizarrement, on se demande ce qu’ils font le reste de l’année. Comme si les bonnes intentions de Noël effaçaient l’ardoise laissée en cours d’année. Le problème, c’est qu’à la différence du monde des enfants, il n’y a pas plus de cadeaux que d’ardoise effacée à Noël. Alors, une fois fait le constat de l’échec des bonnes intentions, on passe à celui des bonnes résolutions de nouvelle année. On sait la valeur qu’elles ont. Mais on y croit comme d’autres croient au Père-Noël.

Et si ce n’était pas nos bonnes actions qui comptaient mais le cadeau que Dieu nous fait en nous donnant son Fils? Un présent offert aux enfants qui reconnaissent tout simplement qu’ils ont mal agi et qu’ils n’ont aucun mérite. À ceux-là Dieu offre sa paix qui couvre toute l’année, et même toute la vie. Philippe de Pol


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La crèche dans laquelle l’enfant Jésus a été déposé par Joseph et Marie est le début de l’itinéraire qui devait le conduire à la croix   Mer 24 Déc 2014 - 8:28


   Sauvée grâce à un enfant

Un Sauveur vous est né aujourd’hui dans la ville de David ; c’est lui le Messie, le Seigneur : Luc 2.11

Lors de la Terreur, tragique période de la Révolution Française, un enfant fut le moyen par lequel une condamnée à mort fut sauvée. En effet, la marquise de Custine, enfermée à la Conciergerie, réussit à s’échapper en traversant une foule hurlante qui avait juré de la déchiqueter. Et cela parce qu’une femme du peuple, apitoyée, lui mit dans les bras son propre enfant pour la sauver. C’est ce bébé sans défense qui fut son moyen de salut.

Ne peut-on pas dire que, lors de la nuit du premier Noël, lorsque Jésus naquit à Bethléhem, c’était en quelque sorte comme si Dieu déposait dans les bras de l’humanité l’enfant qui, plus tard, par son sacrifice est devenu le Sauveur de ceux et celles qui auront accepté le don de sa vie ?

Que serait-il advenu si la Marquise avait refusé l’enfant déposé dans ses bras par une femme du peuple ? Elle aurait péri guillotinée.

Qu’avait-elle mérité pour échapper ainsi à la mort ? Rien, assurément. Pas plus que nous en ce qui concerne le salut que Dieu nous offre.

La crèche dans laquelle l’enfant Jésus a été déposé par Joseph et Marie est le début de l’itinéraire qui devait le conduire à la croix.

La Bible nous révèle que celui qui croit au Seigneur Jésus est sauvé, qu’il n’y a plus aucune condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ1. Recevoir Jésus-Christ comme Sauveur, c’est recevoir le pardon et la vie éternelle. Noël, ce doit être cela pour nous. Lucien Clerc

1 Romains 8.1
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 2, versets 1 à 20.


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Lui qui a connu à sa naissance la pauvreté d’une crèche, va ensuite devoir tout apprendre   Mer 24 Déc 2014 - 15:35

  L’extraordinaire né dans l’ordinaire

Rien de plus banal que la naissance de ce bébé il y a 2.000 ans... et pourtant !
La féérie de nos noëls n’a rien à voir avec ce qui s’est passé à Bethléem ce jour-là. La naissance de Jésus n’avait, du reste, rien de poétique...

Ses parents
La petite Marie est ce qu’il y a de plus ordinaire pour son époque : une adolescente originaire d’un coin perdu, une gamine déjà fiancée dont l’avenir est tout tracé. Pour savoir ce qu’elle va devenir, il lui suffit de regarder toutes les femmes du village...
Joseph, lui, est sans doute un bon artisan, mais il a les soucis de monsieur-tout-le-monde. Du reste, ce voyage forcé à Bethléem risque bien d’endetter le jeune ménage.

L’étable
Un lieu d’hébergement comme un autre finalement, car il faut se souvenir qu’en Orient il n’est pas rare de dormir dans la grange ou avec les animaux quand on voyage. C’est finalement le meilleur moyen de récupérer son âne le matin.
Et on peut même penser que d’autres voyageurs n’ont pas trouvé non plus de place dans les « auberges ». En réalité, celles-ci ressemblaient plus à l’époque à de grands hangars ventés pour voyageurs en transit qu’à autre chose.

L’époque
Un temps ordinaire où la loi de l’empereur supplante celle de Dieu. Personne n’a le choix, il faut se faire recenser et se soumettre aux lois d’un état tentaculaire. Un monde ordinaire où l’homme se sent si insignifiant.
Un monde ordinaire avec ses gens banalement pauvres qui côtoient ceux qui sont au sommet de la richesse et du pouvoir. Un monde avec sa méchanceté ordinaire et ses vies repliées sur elles-mêmes.

Le lieu de l’accouchement
Rien d’écolo-bucolique ! Pensez donc : un bébé à côté du fumier, au milieu des microbes en surnombre, sans compter les odeurs piquantes de la paille, le suint, les laitages. Imaginez cette étable tout embuée par les haleines des chèvres et des moutons qui occupaient sans doute les lieux.
Ce qui est ordinaire c’est la fragilité de la vie. Un premier bébé fragile, né en pleine nature. Un petit être totalement dépendant de ses parents.

Le ciel et la terre se rencontrent
L’évangile nous montre ainsi que Dieu a rejoint l’humanité dans l’ordinaire de ce que nous sommes au plus profond de nous-mêmes. C’est dans la paille qu’il vient à notre rencontre. Car l’évangile témoigne qu’en Jésus, le ciel et la terre se touchent, Dieu et les humains se rejoignent. En Jésus, c’est bien Dieu qui se fait homme, Dieu qui vient au monde ce jour-là.
Il n’est donc pas un Dieu indifférent au sort des hommes. Il ne nous regarde pas du haut de son ciel avec dédain et condescendance. Au contraire, il s’est lié à l’histoire des hommes ! Lui qui a connu à sa naissance la pauvreté d’une crèche, va ensuite devoir tout apprendre. Comme nous. Plus tard, il parcourra les chemins de Galilée et de Judée. Il partagera les souffrances, les peurs, les joies, les espérances des hommes et des femmes qu’il rencontrera. Il cheminera avec eux.

Ne pas se fier aux apparences
En voyant l’enfant Jésus, les croyants admirent l’humilité de Dieu. Lui, le Tout-Puissant s’est fait bébé, dépendant de Marie et Joseph. Il est venu au monde dans une grande pauvreté pour nous rejoindre dans notre faiblesse et notre pauvreté. Malgré les apparences, il est bien le Seigneur et le Sauveur dont nous avons besoin. José Loncke


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Dans la crèche et dans l’éternité, sur la croix et sur son trône, dans le jardin et dans son royaume... il est partout entièrement beau.    Jeu 25 Déc 2014 - 8:40

   Que tu es beau, mon bien-aimé, que tu es aimable ! Cantique des Cantiques 1:16

Notre bien-aimé est en tous points le plus aimable.

Nos diverses expériences sont voulues par notre Père céleste pour nous fournir de nouveaux points de vue par lesquels nous pouvons voir la beauté et le charme de Jésus ; nos épreuves sont agréables lorsqu’elles nous élèvent là où nous pouvons obtenir des vues plus claires sur Jésus que ce que la vie ordinaire peut nous offrir ! Nous l’avons vu depuis le sommet de l’Amana, depuis le sommet de Senir et de l’Hermon, et il a brillé sur nous comme le soleil dans sa force ; mais nous l’avons vu aussi depuis les repaires des lions, des montagnes des léopards, et il n’a rien perdu de sa beauté.

Depuis notre lit de malade, depuis le bord de la tombe, nous avons tourné nos yeux vers l’âme de notre époux, et il n’a jamais été autrement que beau et aimable. Beaucoup de ses saints ont regardé à lui depuis le fond des cachots, et des flammes rouges du bûcher, cependant ils n’ont jamais prononcé un mot méchant sur lui, et ils sont morts en exaltant ses charmes incomparables.

Oh, quelle noble et agréable mission que de regarder à jamais à notre doux Seigneur Jésus ! N’est-il pas indescriptible de voir le Sauveur dans toutes ses missions, et de percevoir combien il est incomparable dans chacune ? — et de trouver ainsi les combinaisons inconnues de grâces sans pareil ?

Dans la crèche et dans l’éternité, sur la croix et sur son trône, dans le jardin et dans son royaume, parmi les voleurs ou parmi les chérubins, il est partout entièrement beau.

Examinez avec soin la moindre action de sa vie, et chaque trait de son caractère, et tout est aussi beau que majestueux.

Jugez-le comme vous le voulez, vous ne pouvez pas le censurer ; pesez-le comme cela vous convient, rien ne manque.

L’Éternité ne découvrira pas l’ombre d’une tache dans notre Bien-aimé, mais plutôt, comme les siècles avancent, ses gloires cachées brilleront avec encore plus d’inconcevable splendeur, et son indescriptible beauté sera de plus en plus un ravissement pour tous les esprits célestes. Ch. Spurgeon


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Noël aujourd'hui ?    Jeu 25 Déc 2014 - 17:10

  Noël aujourd'hui ?

"Noël, m'avait-on dit, c'est la fête, c'est la joie
Des grands et des petits." Il fallait que je sois
Le trésor bien gentil de maman, de papa.

Mais on ne m'a pas dit les comment, les pourquoi
De ces instants bénis. Les vacances et les jeux,
C'est ce qu'ont attendu tous les enfants heureux.

Et les grands sont contents, mangeant, riant, buvant…
C'est pour l'un, l'occasion de noyer ses tourments ;
Pour l'autre, le moment de revoir ses parents.

J'ai également vu l'abus, l'excès des fêtes,
Où les hommes repus se vautrent tels des bêtes,
Et tous ces maux de tête des lendemains de fêtes…

"Noël, m'a dit Jésus, ce n'est pas le sapin,
Et ce n'est pas non plus, ni la bûche, ni le vin.
Noël, c'est ma venue sur la terre de chagrin."

Et Noël aujourd'hui ? N'est-ce qu'un souvenir
Ou bien plutôt la vie, de Christ, qui veut venir
Dans la crèche de ton cœur, après ton repentir ?


As-tu pensé de dire, à Christ, tous tes péchés,
Ton orgueil, ton souci, pour qu'ils soient effacés ?
Veux-tu de cet ami dans ton intimité ?

Alors tu comprendras ! C'est lui qui donne la joie.
Chaque jour, c'est la fête en l'honneur de ton roi.
Jésus régnant en toi, Noël, c'est bien cela ! Paul Ettori


5


_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Marie mit au monde son fils premier-né, et l’emmaillota, et le coucha dans une crèche,   Jeu 25 Déc 2014 - 17:16

   La naissance de Jésus, le prix à payer

Les fêtes de fin d'année apportent la joie de voir se réunir, la plupart du temps, les familles. Célébrations et rires sont au menu ! Pourtant, cette période de l'année est aussi celle qui connaît une augmentation des dépressions et suicides. Intéressante contradiction… Grande joie, réjouissances mais aussi grande tristesse et souffrances se mêlent autour de cet évènement qui a changé le destin de l'humanité.

Prenons quelques instants pour détailler le prix à payer pour la naissance de Jésus.

Indiscutablement, la naissance de Jésus est l'annonce d'une « bonne nouvelle qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie. » Luc 2 :10 (Louis Segond LS).

Bien sûr, nous réalisons tous que la naissance du Sauveur n'a sans doute pas eu lieu le 25 décembre, puisque les bergers étaient dans les champs avec leurs troupeaux, mais si la date n'a aucune importance, il est primordial de commémorer la naissance du Sauveur et la mise en place du plan de Dieu pour notre salut.
« Aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. » Luc 10 :11 (LS) annonce l'ange avant de rejoindre « une multitude de l'armée céleste » (Luc 10 :13 ; LS) pour louer Dieu.

Au même instant, se met en place un phénomène dont nous ne mesurons pas la gravité : La Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit vont se séparer. Jésus quitte son ciel de gloire pour devenir homme.

Philippiens 2 :6-10 (Bible du Semeur, BDS) “Lui, Jésus Christ, qui, dès l'origine, était de condition divine, ne chercha pas à profiter de l'égalité avec Dieu, mais il s'est dépouillé lui-même et il a pris la condition du serviteur. Il se rendit semblable aux hommes en tous points, et tout en lui montrait qu'il était bien un homme. Il s'abaissa lui-même en devenant obéissant, jusqu'à subir la mort, oui, la mort sur la croix. C'est pourquoi Dieu l'a élevé à la plus haute place
 et il lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, pour qu'au nom de Jésus tout être s'agenouille dans les cieux, sur la terre et jusque sous la terre. »

La naissance de Jésus est l'annonce de notre salut au prix de la croix.

Dieu le Père laisse partir son Fils… quelle tristesse a dû les habiter à ce moment précis : l'impensable, la séparation de l'union suprême, allait pourtant arriver.

Et sur la croix, Jésus prononce ces mots « Éloï, Éloï lama sabachthani? C'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné” Marc 15:34 (LS)

La déchirure entre le Père et le Fils acceptée au moment de l'incarnation de Jésus en tant qu'homme a été le prix à payer pour que « …le voile du temple se déchire en deux, depuis le haut jusqu'en bas…” Marc 15:38 (LS)

La séparation du Père et du Fils a permis la réunification du Père et des hommes.

Une définition de l'enfer, pour moi, c'est de connaître l'Amour de Dieu et le bonheur de sa présence et d'en être séparé à tout jamais… c'est exactement ce que Jésus a accepté de vivre pour moi …

Bien sûr, Il est Dieu et a vaincu la mort ! Il a payé le prix et remporté la victoire pour nous !

“Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n'a plus de pouvoir sur lui.” Romains 6:9 (LS)

Tout est résumé dans Ephésiens 2:4 (LS) “Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés).”

Permettez moi une petite histoire pour illustrer ce point important :

Si vous êtes arrêtés par un agent de police parce que vous avez commis un excès de vitesse, la justice veut que vous ayez une amende. Le policier peut faire preuve de miséricorde, écrire cette amende puis la déchirer, mais il peut faire preuve de grâce et payer cette amende pour vous pour que la justice soit accomplie…
“…ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus Christ.” Romains 3:24 (LS)

Cette période de l'année doit nous pousser à l'adoration et à la reconnaissance comme les anges annonçant la naissance du Sauveur car la Sainte Trinité a accepté de se déchirer pour que justice soit accomplie et que le prix soit payé afin que nous soyons réunis avec notre Père. Oui, la naissance de Jésus doit être célébrée ! Le salut de Dieu est gratuit mais pas « bon marché ». Ne le galvaudons pas.

« Christ-mas » est la naissance du Christ et le début de l'accomplissement suprême de l'amour de Dieu pour nous. Rachel Dufour


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Le précieux trésor que Dieu me confie, c’est Lui-même, sous la forme d’un tout petit enfant   Ven 26 Déc 2014 - 8:47

   DIEU LE PREMIER      
     Dieu le premier dans notre confiance

     « Jésus ne se fiait point à eux, parce qu’il les connaissait tous …  car il savait lui-même ce qui était dans l’homme. »       Jean 2:24-25

     Notre Seigneur ne se fiait à personne, pourtant il ne soupçonnait pas le mal, il n’était jamais amer, il ne désespérait jamais de personne, car il mettait Dieu à la première place dans sa confiance. Il se fiait absolument à la grâce de Dieu pour agir en n’importe quel homme. Si je mets ma confiance d’abord dans les êtres humains, je finirai par désespérer de tous. Je serai plein d’amertume, parce que j’aurai cherché dans l’homme une perfection absolue irréalisable. Ne vous confiez qu’en la grâce de Dieu, pour vous comme pour les autres.

     Dieu le premier dans ce qu’il exige de nous

     « Voici, je viens pour faire ta volonté, ô Dieu, »       Hé 10:9

     L’homme obéit quand il le juge nécessaire mais l’obéissance du Seigneur consistait à faire la volonté de son Père. Aujourd’hui on proclame : « Nous voulons faire quelque chose, les païens meurent sans connaître Dieu, nous devons aller leur parler de Lui. » Nous avons avant tout à voir ce que Dieu exige de nous personnellement : « Attendez jusqu’à ce que… » (Actes 1). Nous devons tout mettre en œuvre pour discerner ce que Dieu attend de nous et lorsque Dieu aura pu faire en nous ce qu’il voulait, il nous ouvrira la voie et se servira de nous pour accomplir sa pensée.

     Dieu le premier dans ce qu’il nous a confié

     « Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci me reçoit moi-même. »       #Mt 18:5

     Le précieux trésor que Dieu me confie, c’est Lui-même, sous la forme d’un tout petit enfant. Dieu me demande d’être la crèche de Bethléem. Le but de Dieu, c’est que, en moi, l’homme naturel soit transfiguré par la vie de son Fils, et que je le manifeste toujours davantage.

     Est-ce que je consens à cette transfiguration ? O. Chambers


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: De la crèche à la résurrection    Ven 26 Déc 2014 - 17:47

   De la crèche à la résurrection

  Pendant trois ans et demi, Jésus répand la lumière autour de lui par les paroles de grâce qu’il prononce et par les miracles qu’il multiplie partout où il passe. Ce quatrième jour va-t-il se prolonger par le règne du Messie ? Au contraire, le soir le plus sombre et le plus terrible lui succède : Jésus Christ, Dieu manifesté en chair, est livré entre les mains des hommes.

  La haine et la jalousie des Juifs religieux, la bassesse des hommes politiques, la versatilité de la foule se liguent et les ténèbres s’abattent sur l’humanité. Juifs religieux, Romains dominateurs, Grecs civilisés et philosophes, tous se dressent ensemble pour faire disparaître celui qui est la lumière du monde. Le monde manifeste son opposition fondamentale à Dieu. Il se plaît dans les ténèbres et ces ténèbres n’ont pas été dissipées par la lumière du Christ. Il y a incompatibilité complète entre les ténèbres morales et spirituelles de l’homme naturel, et la grâce et la vérité qui sont en Jésus Christ. Jésus est donc rejeté, cloué sur une croix. Autour de la croix, la nuit s’épaissit encore davantage quand Jésus porte nos péchés ; le ciel même s’enveloppe de ténèbres.

  Mais Dieu est un Dieu de grâce envers les hommes. Le premier jour de la semaine, quand le soleil se lève, les femmes constatent que la pierre est roulée, que Christ est ressuscité. C’est un cinquième matin, un nouveau jour, le début de la nouvelle création dans laquelle les hommes sont invités à entrer, par la repentance et la foi en Jésus Christ mort et ressuscité.

  Ce ne sont plus les Juifs seuls qui sont appelés mais, depuis ce matin glorieux, la grâce divine est offerte généreusement à tous les hommes sans distinction. Que l’amour de Dieu est grand ! Les hommes avaient provoqué la plus sombre nuit, mais Dieu fait lever le plus glorieux matin. Par la foi, ceux qui croient sont tous identifiés au Christ Jésus, chef (tête) de la nouvelle création. Ils sont membres de son corps, ils appartiennent à une nouvelle patrie, le ciel. Ils constituent son Église, celle qu’il aime, qu’il chérit et qu’il va bientôt se présenter glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable (Ep 5:27). Plaire au Seigneur


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Elle enfanta son Fils premier-né. Elle L'emmaillota, et Le coucha dans une crèche   Sam 27 Déc 2014 - 8:47

  "Pas de place..." Luc 2:7

Luc trace le tableau précis de la naissance du Sauveur: "Elle enfanta son Fils premier-né. Elle L'emmaillota, et Le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie."

Il n'y eut pas non plus de place pour Lui parmi le clergé, ni parmi les grands de ce monde; il n'y eut pas de place pour Lui dans Sa famille, ni dans Sa parenté, ni dans Sa patrie. Et pour finir, les hommes qu'Il venait sauver s'écrièrent: "Qu'Il soit crucifié!"

Mais Dieu Lui avait préparé une place dans le ciel, à la droite de Sa Majesté divine. Et c'est de ce trône de grâce qu'Il envoya dans ce même monde Son Esprit, en ordonnant à Ses disciples de prêcher partout, en Son Nom, la repentance et le pardon des péchés. A la fin de ce temps de la grâce, le monde moissonnera sa folie sous la terreur du règne de fer de l'Antéchrist que le Seigneur détruira par le souffle de Sa bouche. Alors Il rétablira Son règne glorieux qu'Il imposera aux nations avec une verge de fer.

En ce moment où le Fils de Dieu paraît dans le monde, le ciel ne peut plus contenir la louange due à Son Nom. Un choeur céleste résonne dans l'univers, et Dieu a permis que nous en sachions le thème: "Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, et paix sur la terre parmi les hommes qu'Il agrée."

En effet, si jusqu'ici l'homme s'est constamment dérobé aux plans divins, maintenant Dieu visite la terre; désormais, ici-bas, la pierre de touche de la dispensation nouvelle inaugurée à Bethléhem, c'est la croix, suivie de la résurrection. Si toutes les tentatives de l'homme pour abolir la guerre échouent, maintenant, en prévision de Golgotha, la paix est annoncée par le sang de la croix, une paix qui ne peut venir que du ciel. Le don de la paix pour la conscience troublée émane du Seigneur glorifié, et la paix des nations ne sera établie cive par le règne du Prince de la paix.

Mais en attendant, Dieu a trouvé le Substitut qui S'est offert pour l'homme coupable, et désormais celui-ci, par la foi en Jésus-Christ, est agréé du Père. H. E. Alexander


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: le peintre Rembrandt voulut fixer toute l’attention sur la mangeoire de l’étable dans laquelle l’enfant Jésus était couché   Sam 27 Déc 2014 - 15:28

    Sous le feu des projecteurs

Et ceci sera pour vous un signe : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une crèche. Luc 2.12

Dans son tableau représentant la Nativité, le peintre Rembrandt voulut fixer toute l’attention sur la mangeoire de l’étable dans laquelle l’enfant Jésus était couché. Il peignit, à cet effet, un rayon de lumière qui n’éclaire que le nouveau-né. Les autres personnages, y compris Marie et Joseph, sont plus ou moins plongés dans l’ombre. Rembrandt ne voulait pas que l’attention se détourne de Jésus. Il désirait que le Christ seul soit celui que nous adorons.

Le vrai sens de Noël, c’est cela : ne donner gloire qu’à Jésus, Dieu venu parmi les hommes. Lui donner la place qui lui revient, au centre de notre vie. Laisser dans l’ombre, même Marie et Joseph qui n’ont, du reste, jamais revendiqué une place d’honneur. Adorer Jésus dans sa frêle humanité, pour mieux découvrir, à travers ce que vont révéler sa personne et son œuvre, sa suprême divinité.

Noël, c’est se laisser envahir par Sa lumière. N’a-t-il pas dit : Je suis la lumière du monde1 ? Puis c’est devenir par lui lumière dans ce monde de ténèbres2. C’est rayonner à notre tour de cette vive lumière.

Nous laisserons-nous pénétrer par la lumière de Jésus-Christ pour qu’elle illumine notre vie aujourd’hui ? Lucien Clerc

1 Jean 8.12           2 Matthieu 5.14


5

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marie mit au monde son fils premier-né, et l’emmaillota, et le coucha dans une crèche,   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie mit au monde son fils premier-né, et l’emmaillota, et le coucha dans une crèche,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voici le chapelet proposé pour préparer notre fête patronale paroissiale Marie Reine du Monde"
» Marie Reine du Monde" sainte patronne de notre paroisse
» Nous fêtons aujourd'hui Marie Reine du monde
» Marie et la Déesse-Mère
» Vierge Marie, conduit-moi vers ton fils. (prière)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: