FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 Pourquoi Jésus est-il mort?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Pourquoi Jésus est-il mort?   Jeu 31 Juil 2014 - 19:06

 
Pourquoi Jésus est-il mort?

La croix se dresse au centre de l’histoire et de la foi chrétienne. La vraie question n’est pas de savoir qui a tué Jésus mais de découvrir le sens de sa mort.

À Jérusalem, en 1968, on a découvert un ossuaire dans une tombe qui date de l’époque de Jésus. Selon l’inscription que porte l’ossuaire, le squelette qui s’y trouvait était celui d’un homme qui s’appelait Yehohanan (Jean). L’os de son talon était percé d’un clou en fer, les os des jambes avaient été brisés d’un coup violent. Yehohanan avait été crucifié. Les Romains avaient recours à ce supplice d’origine perse pour les séditieux, les criminels et les esclaves, et c’est certainement au titre de révolté contre César que Jésus a été officiellement condamné à être crucifié. Ne l’accusait-on pas, en effet, de s’être déclaré roi: «Il empêche de payer les impôts à César, et il prétend être le Messie, le roi»?

La révolte des humains
Cependant, cette condamnation de Jésus au supplice de la croix n’a pas été que politique; elle était aussi religieuse. C’est bien en tant que Messie que Jésus a été condamné par les autorités juives. En effet, lorsque le grand prêtre du Temple entend Jésus prétendre qu’il est «le Fils de l’homme» qui va «siéger à la droite du Tout-Puissant et venir en gloire sur les nuées du ciel», il déchire ses vêtements en signe de consternation et s’écrie: «Il vient de prononcer des paroles blasphématoires! Qu’avons-nous encore besoin de témoins?» Le verdict est alors tombé: «Il est passible de mort».

Ainsi, la mort de Jésus est en premier lieu la manifestation d’un terrible rejet, politique et religieux: celui du Messager envoyé par Dieu pour annoncer son Royaume de vie et de paix. À la croix se dévoile, dans toute sa force et sa laideur, la révolte des hommes contre Dieu à laquelle participent, à leur manière, tous ceux qui, comme les hommes du temps de Jésus, rejettent ce qu’il a prétendu être.

L’amour de Dieu
Cependant, la croix n’est pas synonyme de victoire des hommes. Certes, «injurié, Jésus n’a pas riposté par l’injure. Quand on le faisait souffrir, il n’a formulé aucune menace, mais a remis sa cause entre les mains du juste Juge». Mais une telle attitude n’était pas un aveu de faiblesse. Car  
Jésus s’est librement, volontairement, livré à la mort: «Personne ne peut m’ôter la vie, a-t-il déclaré. Je la donne de mon propre gré. J’ai le pouvoir de la donner et de la reprendre». Toute sa vie a comme été orientée vers cette heure de la croix: «Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes, enseignait-il à ses disciples. Ils le feront mourir, mais le troisième jour, il ressuscitera». Mais alors pourquoi Jésus a-t-il ainsi accepté de se livrer aux mains de ceux qui le rejetaient? Sa motivation était l’amour. En effet, disait-il, «il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis». Ou encore: «Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis».

Mais une question se pose: pourquoi, poussé par l’amour, Jésus a-t-il décidé de se livrer au pouvoir de ses bourreaux pour subir le supplice de la croix. Il pouvait, comme il l’a dit à Pierre qui cherchait à le protéger au moyen de l’épée, «faire appel à son Père» qui «à l’instant même» pouvait envoyer «des dizaines de milliers d’anges à son secours»?

La justice de Dieu
La réponse est surprenante: à la croix, que Jésus a acceptée par amour pour nous, la justice de Dieu a été manifestée. Quelques heures avant sa condamnation, dans le jardin de Gethsémané, Jésus «se laissa tomber, la face contre terre, et pria ainsi: “O Père, si tu le veux, écarte de moi cette coupe! Toutefois, non pas comme moi, je veux, mais comme toi, tu veux.”». La «coupe» dont il parlait était celle de la colère divine. C’est cette coupe qu’il a dû boire car il était venu, non «pour se faire servir, mais pour servir lui-même et donner sa vie en rançon pour beaucoup». À la croix, manifestation de la révolte des hommes contre Dieu, ce n’est pas l’homme révolté que Dieu punit dans sa justice, mais l’Innocent qui prend sur lui le châtiment du coupable. Dans son amour pour nous, Jésus a pris notre place face au juste courroux du Père!

Mais Jésus lui-même ne s’est jamais rendu coupable d’aucune faute devant Dieu. C’est pourquoi la mort n’a pu le retenir: le Juste avait droit à la vie! Le troisième jour, il est ressuscité. La croix, révolte des hommes et manifestation absolue du mal, a été victoire de Dieu!

La création d’hommes nouveaux
Cette victoire libératrice de la mort et du mal n’a d’effet, bien sûr, que pour ceux qui quittent le camp de la révolte et se déclarent «pour le Christ», pour ceux qui s’engagent à sa suite et se lient à lui par la foi, en lui confiant leur vie. Libérés par lui du châtiment qu’ils méritaient, ils découvrent qu’ils appartiennent, à cause de l’œuvre de la croix, à un peuple de libérés dans lequel l’identité ne dépend plus du sexe, de l’origine ou de la classe sociale, mais de l’appartenance au Ressuscité. Et réconciliés avec le Père – leur Père! –, ils font l’expérience par l’Esprit d’une force nouvelle et sont animés de l’espérance du Royaume de la résurrection à venir. Jacques Buchhold

Pour aller plus loin
Luc 23.2; Jean 19.19; Matthieu 26.64-65; 1Pierre 2.23; Jean 10.18;
Matthieu 17.22-23; Jean 15.13; Jean 10.11; Matthieu 26.53; Matthieu 26.39; Matthieu 20.28

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
 
Pourquoi Jésus est-il mort?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi Onân est-il mort ?
» Le trésor de Barbe Noire
» Pourquoi certains maréchaux ont voté la mort de Ney ?
» Pourquoi la Bible ne parle pas de vie après la mort ?
» Pourquoi le monde est-il si imparfait ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: DIVERS :: Questions-
Sauter vers: