FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 L'accueil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Accueillez-vous les uns les autres comme Christ vous a accueillis   Sam 29 Juin 2013 - 15:58

   La réunion des petits feux

Dans l'Église fondée et bâtie par Christ, qui a dit : je bâtirai mon Église (Mt 16.18), chacun doit être à la place que le Seigneur lui assigne.

Un capitaine et son ingénieur en chef se disputaient pour savoir quel travail était le plus vital sur leur bateau. Ils décidèrent que la meilleure façon de régler la question serait d'échanger leurs responsabilités. Le capitaine descendit dans la chambre des machines et l'ingénieur en chef monta sur le pont et saisit le gouvernail.

Quelques heures après, le capitaine apparut sur le pont, les vêtements couverts de graisse.
- Chef, cria t il, tenant une clé anglaise à la main, descendez ici. je ne peux plus faire avancer le bateau.
- Je sais, répond tristement l'ingénieur en chef; je l'ai fait échouer.

Dieu nous veut chacun à sa place dans son Eglise. Si nous n'avons pas encore découvert à quelle place il nous veut, faisons lui confiance. Pour cela, soyons unis à nos frères et soeurs.

Un homme de Dieu, Vinet, écrivit à un ami, voici quelque 150 ans:
"Pour la vie spirituelle, il n'est pas bon que l'homme soit seul... L'oeuvre que nous avons à accomplir pour l'éternité n'est pas une oeuvre solitaire. je l'ai trop oublié. J'ai trop souvent négligé d'approcher mon feu du brasier d'autrui. Les petits feux s'éteignent; il faut les réunir; c'est la condition à laquelle ils se conservent; Dieu l'a voulu ainsi.

Et gardons nous de nous isoler sous prétexte que nous ne pouvons nous associer à la perfection, laquelle n'existe pas. Avons-nous le droit de faire les dégoûtés, et passerons nous notre vie religieuse d'une manière négative, critique toujours jugeant... sans jamais joindre notre faiblesse aux autres faiblesses pour en faire une force ?"

Nous devons retenir cette parole pleine de sagesse. Il est vrai que nous constatons que l'Église au 21ème siècle est fractionnée en églises de différentes nuances, en assemblées et congrégations, en dénominations multiples et variées. Nous avons à chercher avec soin cette "étincelle divine" qui scelle du Saint Esprit chaque frère et chaque soeur en Christ.

Si nous marchons dans la lumière, comme lui même est dans la lumière, alors nous sommes en communion les uns avec les autres (1 Jn 7.7).

Sous des aspects humains, qui peuvent différer des nôtres, il y a entre tous les chrétiens qui veulent être fidèles à leur Seigneur, un "lien de famille" que nous ne pouvons ignorer et ne devons pas méconnaître.

Accueillez-vous les uns les autres comme Christ vous a accueillis, à la gloire de Dieu (Rm 15.7). Ce verset doit nous préserver de l'esprit sectaire qui existe dans tant de milieux de croyants qui sont pourtant attachés à la Parole de Dieu.

Si un chrétien doit se séparer de tel milieu pour des raisons de "saine doctrine" ou parce qu'il ne veut pas vivre dans le compromis avec des faits que sa conscience réprouve, ce sera pour lui une souffrance. Mais, s'il a le coeur ouvert, Dieu lui fera découvrir d'autres membres de la grande famille des enfants de Dieu, avec lesquels il pourra marcher et il pourra jouir d'une communion précieuse. Que tout se vive dans l'amour, qui est le signe même de notre appartenance à notre Seigneur. C'est ici son commandement : que nous croyions au nom de son Fils Jésus Christ, et que nous nous aimions les uns les autres... (1 Jn 3.23). A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres (Jn 13.35). Que notre foi augmente et que notre amour fraternel abonde de plus en plus !

C'est cela que Vinet appelait "approcher son propre feu du brasier des autres". Qu'ainsi le feu se maintienne, et surtout, qu'il s'étende ! Le Saint Esprit se plait à agir lorsqu'il y a chez les croyants de telles dispositions de coeur. Source : Lueur Lucien Clerc



 

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Accueillez vous donc les uns les autres   Sam 29 Juin 2013 - 7:33

    Accueillez vous donc les uns les autres, tout comme le Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu.  Romains 15 : 7

Comment être d’une même pensée ? En nous accueillant les uns les autres. Paul exhorte : Faites-vous mutuellement bon accueil. Si nous nous acceptons sincèrement les uns les autres, nous serons en totale harmonie de cœur et d’esprit. Cela signifie-t-il que nous devions également accepter les erreurs et les péchés d’autrui ? Oui. Car c’est ainsi que Christ nous a acceptés. Le Seigneur nous a accueillis sans restriction, avec toutes nos fautes et toutes nos transgressions.

    Si nous ne nous acceptons pas pleinement, comment pourrions-nous glorifier Dieu ? Car en nous rejetant mutuellement, nous rejetons Christ qui est présent dans chaque croyant (#Mt 10:40).

    L’accueil mutuel doit provenir du fond du cœur et non être seulement l’expression des lèvres. Nous devons accepter les autres en tant que frères et sœurs de Jésus-Christ. De cette manière, le Seigneur sera glorifié.

    Du temps de Paul, les chrétiens d’origine juive avaient beaucoup de mal à accepter les chrétiens d’origine païenne, car depuis leur plus tendre enfance ils avaient été enseignés à mépriser les non-Juifs. Les chrétiens de rang social élevé acceptent difficilement les chrétiens d’extraction modeste. Quant aux croyants instruits, ils supportent mal les ignorants. Les riches, eux, n’aiment pas côtoyer les pauvres, et les chrétiens en bonne santé évitent facilement ceux qui sont malades. Nous devons tous apprendre à nous accueillir et à nous accepter les uns les autres, car nous sommes membres de la même famille, celle de Dieu. T. Hale



 

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La Bible abonde en enseignements très riches sur l'accueil   Ven 28 Juin 2013 - 19:45

   Se faire accueillant

Le renoncement du disciple (Matthieu 10, 37-42)

Autres lectures : 2 Rois 4, 8-11.14-16a; Ps 88(89); Romains 6, 3b-4.8-11

La Bible abonde en enseignements très riches sur l'accueil. Il s'agit d'exemples concrets et non de dissertations théoriques. La mémoire chrétienne se souvient immédiatement d'Élisabeth qui accueille Marie enceinte de Jésus. La réception se fait dans l'enthousiasme : Bénie es-tu entre les femmes, et béni le fruit de ton sein! Et comment m'est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne à moi? (Luc 1, 42-43) Encore dans l'enfance du sauveur, la prophétesse Anne, qui appartient au personnel du Temple, reçoit la Sainte Famille avec des acclamations joyeuses (Luc 2, 25s).

    En poursuivant dans le seul évangile de Luc, on note encore l'amabilité de Marthe et de Marie. Toutes les deux veulent accueillir de leur mieux Jésus, le grand prophète de Galilée. L'une s'intéresse beaucoup à l'hospitalité matérielle tandis que l'autre, dans une écoute attentive, tient compagnie à l'homme de Dieu (cf. Luc 10, 38-42). Jésus s'attend à la bienvenue. C'est tout à fait dans les mœurs orientales d'avoir du respect pour l'hôte qui est personne sacrée. La négligence de Simon le pharisien qui avait (mal) reçu Jésus dans sa maison a été compensée par l'amour de la femme pécheresse : elle a arrosé ses pieds de larmes, les a couvert de baisers et les a oints de parfum (Luc 7, 44-46).

    Le grand principe, Jésus l'énonce dans l'évangile du jour, extrait de Matthieu : Qui vous accueille m'accueille, et qui m'accueille, accueille celui qui m'a envoyé. Qui accueille un prophète en qualité de prophète recevra une récompense de prophète; qui accueille un juste en qualité de juste recevra une récompense de juste. Par ces paroles, Jésus prolonge l'enseignement traditionnel en Israël. Les Proverbes, pour mieux enseigner l'hospitalité, plaignent l'étranger : Comme l'oiseau qui erre loin de son nid, ainsi l'homme qui erre loin de son pays (Proverbes 27, 8). L'ancêtre d'Israël, Abraham, avait donné l'exemple en recevant trois étrangers.

     Il apparaît dans l'exhortation : N'oubliez pas l'hospitalité, car c'est grâce à elle que, sans le savoir, d'aucuns ont hébergé des anges (Hébreux 13, 2). Toutefois, Jésus va plus loin. Il réclame qu'on l'accueille, lui, comme l'Envoyé par excellence. Sa venue et sa présence ont un caractère unique. On pourrait transposer, pour l'accueil, la révélation qu'il faisait à un disciple : Philippe! Qui m'a vu a vu le Père (Jean 14, 9).

    Les chrétiens sont appelés « les justes » par Jésus. « Qui accueille un juste...» S'ils voient venir un prédicateur, surtout qu'ils le regardent en tant que porte-parole (littéralement « prophète ») du Père, un peu comme ils ont vu Jésus. «Sachez accueillir sans avarice ou étroitesse d'esprit!» C'est vraiment une prévision des problèmes à venir. Jésus pressent que la foi dans les envoyés de Dieu connaîtra des crises. Lui qui sait ce qu'il y a dans le cœur de l'homme (Jean 2, 25), il prévoit qu'on s'attachera aux défauts de ses représentants qui exercent un ministère dans l'Église. Jésus veut qu'au contraire, on voie leur dignité. Bien que pécheurs, ils le représentent. Avec la tradition théologique, on dira même qu'à l'eucharistie, ils le rendent présent.
Pierre Bougie, bibliste - Professeur au Grand Séminaire de Montréal



 

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Prenez la décision de vous arrêter pour vous recentrer à nouveau sur Dieu et sur sa Parole, afin d'entendre sa voix et de recevoir sa pensée pour votre vie   Ven 28 Juin 2013 - 9:30

   Passez du temps avec Dieu !

"Ô Éternel, montre-moi le chemin, enseigne-moi quelle est la voie que tu veux que je suive." Psaumes 25.4

Passer quotidiennement du temps avec Dieu est l'une des habitudes spirituelles des chrétiens efficaces. Nous cultivons notre forme spirituelle en mettant chaque jour du temps à part pour lire la Bible et prier.

Nous menons souvent notre vie à un rythme trépidant.

Dans quel but ? Pour recevoir une direction de Dieu. "Ô Éternel, montre-moi le chemin, enseigne-moi quelle est la voie que tu veux que je suive" (Psaumes 25.4).

Nous pouvons parfois être tellement débordés que nous oublions dans quelle direction nous avançons. Un peu comme le pilote qui survolait le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale et qui envoya ce message à sa base : "Je ne sais absolument pas où je vais. Je suis perdu. Mais je fais un temps record."

Nous menons souvent notre vie à un rythme trépidant. Nous avons besoin de ralentir pour recevoir des directives de Dieu. Cela implique que nous passions du temps avec lui quotidiennement : nous lui parlons dans la prière, nous le laissons nous parler au travers de sa Parole et nous sommes attentifs à sa direction.

Je peux affirmer honnêtement que chaque décision importante dans ma vie a été prise pendant un temps de recueillement devant Dieu.

Jésus est notre exemple, lui qui "se retirait dans les déserts, et priait" (Luc 5.16).

Le temps du verbe dans ce verset indique que Jésus avait l'habitude de se retirer ; il puisait sa force dans le temps qu'il passait seul avec Dieu.

Jésus affirme que c'est en cultivant une relation profonde et intime avec lui que nous sommes fortifiés : "Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé" (Jean 15.7).

Vous ne pouvez pas connaître Dieu si vous êtes constamment au milieu de la foule. C'est dans une rencontre seul à seul que vous apprenez à le découvrir.

Une action pour aujourd'hui
Peut être avez-vous négligé ce coeur à coeur journalier avec Dieu ? Alors, prenez la décision de vous arrêter pour vous recentrer à nouveau sur Dieu et sur sa Parole, afin d'entendre sa voix et de recevoir sa pensée pour votre vie. Par Rick Warren  





_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Une oeuvre bien accueillie   Jeu 27 Juin 2013 - 17:42

 Dieu est mon roi

"Dieu est mon roi dès les temps anciens, lui qui opère des délivrances au milieu de la terre." Psaumes 74.12

Même dans sa jeunesse, Jean Sébastien Bach était un homme d'engagement et de conviction. Il avait une personnalité forte, tout en restant ancré dans sa foi inébranlable en Dieu. En dépit d'un talent peu commun pour la musique, sa fidélité à ses principes l'amenait parfois à des situations de conflit.
Ne cédez pas à la tentation des compromis avec le monde.

Nous en avons un exemple en 1707, quand Bach, âgé d'à peine vingt-deux ans, accepta un poste à Mühlhausen, dans le centre de l'Allemagne. Comme dans la plupart des villes allemandes, l'église était au cœur de la vie civique, et la musique qui y était jouée devait obéir à des exigences bien définies. Mais Bach se sentait dirigé par des principes supérieurs avec lesquels il ne pouvait transiger.

Le problème atteignit son point culminant en février 1708, lorsqu'il composa une cantate pour l'inauguration du nouveau conseil municipal de Mühlhausen. L'œuvre fut bien accueillie d'un point de vue musical, mais personne ne comprit apparemment le message subtil que Bach voulait faire passer. Le titre : "Dieu est mon roi" (Gott ist mein König) ne laissait aucun doute quant à ses convictions. Il commençait par citer le psaume 74 et ce n'est que vers la fin qu'il mentionnait "notre nouveau gouvernement". Il n'avait qu'un seul maître : Dieu lui-même.

Comprenant peu à peu qu'il ne pourrait pas s'épanouir dans un tel environnement, Bach démissionna quelques mois plus tard, expliquant qu'il avait voulu "donner à la musique dans le service divin sa véritable finalité", honorer Dieu et "parfaire la musique sacrée".

Les normes d'excellence auxquelles Bach a obéi durant toute sa vie continuent à être une source d'inspiration pour nous. Tout le monde n'était peut-être pas d'accord avec ses points de vue ou n'aimait pas sa musique, mais chacun savait que Dieu était son roi.

Aujourd'hui, déclarez que Dieu est votre roi. Cherchez premièrement son royaume. Faites de Jésus votre Seigneur. Ne cédez pas à la tentation des compromis avec le monde. Comme Bach, ne vous satisfaites pas de la médiocrité, mais recherchez l'excellence dans tout ce que vous faites. Et efforcez-vous d'apporter honneur et gloire à Dieu.

Une prière pour aujourd'hui
Père, tu es mon roi. Je te consacre mon temps, mes talents et mon trésor. Que ma vie te glorifie. Je te loue et t'adore. Au nom de Jésus. Amen. John Roos

 
 

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Il accueille nos prières.   Jeu 27 Juin 2013 - 8:29

 Que ma prière soit devant Ta face comme l'encens, et l'élévation de mes mains comme l'offrande du soir!"  Psaume 141:2
 
La prière est en nous l'expression de la vie de l'Esprit. La prière demande une soumission filiale, constante et fidèle à notre Père céleste; c'est ce que nous donne le Saint-Esprit. Elle est alors une puissance effective pour Dieu dans le monde. La prière véritable nous met dans une attitude où Dieu bénit et S'approche de nous. Elle nous ouvre le ciel et notre Sauveur répond. Par la prière, nous devenons "ouvriers avec Dieu", participants du sacerdoce de notre Souverain Sacrificateur; nous nous tenons à la brèche et mettons en mouvement le bras de Dieu dans ce monde.

La prière ouvre des possibilités sans limites à n'importe quel disciple du Seigneur. Elle est une partie de l'alliance que le Seigneur traite avec les Siens, une coopération cachée ayant des effets et des résultats visibles parmi les hommes. Quand cette vie de prière gagne quelqu'un, elle s'étend comme un feu et se communique aux autres. Voilà ce qu'il nous faut aujourd'hui: mettre Dieu à l'épreuve dans ce domaine de la prière, en vue de la moisson et du salut des âmes des hommes. Et quand la prière commence à être exaucée, le coeur du disciple est réjoui.

La parole du psalmiste nous montre notre devoir et notre privilège de pouvoir ainsi coopérer avec Dieu. Qu'en ce soir du jour de la grâce, notre requête monte à Lui comme le parfum du sanctuaire. Les hommes peuvent s'agiter et comploter, ils peuvent imaginer des choses vaines et se révolter contre Dieu, mais le Seigneur, Lui, agit de Son trône de grâce. C'est là qu'Il nous appelle, c'est là aussi qu'Il accueille nos prières. Que nos requêtes soient comme l'encens, précieuses à Ses yeux; entrons dans ce saint sacerdoce.

Dieu attend de nous des prières qui soient le fruit de la communion avec Lui-même. Et le monde en a besoin, car c'est le soir, la lumière diminue, la nuit est là... Que l'élévation de nos mains soit comme l'offrande du soir que Dieu agrée!    Méditation biblique quotidienne par H.E. Alexander

 
 

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Jeu 27 Juin 2013 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Votre aptitude au bonheur dépend de l'accueil que vous réservez à Jésus-Christ.   Mer 26 Juin 2013 - 16:26

 Le printemps de la vie
 
Ce n'est pas de la grande poésie, mais c'est ainsi que, à l'âge de neuf ans, j'avais traduit mon attente de la saison du renouveau.
 
Avec le printemps, après la froidure hivernale, la nature revit, égayée par les couleurs de saison. Comme autant de signes exprimant qu'il y a toujours à espérer!
 
Le mari de Denise avait une bonne profession, mais elle était atteinte d'une maladie invalidante. Quand nous l'avons connue, elle n'avait plus d'espoir. Elle a été mise alors en contact avec l'Évangile, tout juste un 20 mars, le premier jour du printemps. Elle a confié sa vie à Jésus-Christ, et ce jour est devenu, comme elle aimait à le répéter, le printemps de sa vie. De même qu'après l'hiver, tout renaît à l'espérance, elle a vécu une vraie renaissance. Tout son être en a été transformé.
 
L'écrivain américain Henry David Thoreau, précurseur de l'écologie, assurait: « Vous pouvez mesurer votre aptitude au bonheur en observant comment vous accueillez le matin et le printemps ».
Effectivement, l'aube matinale succédant à la nuit, et le printemps qui fait suite à l'hiver devraient nous remplir d'admiration. Nous devrions les accueillir comme des signaux, car ils attestent que lorsque nous passons par des temps d'obscurité, d'épreuve, d'adversité, tout peut devenir nouveau. C'est comme si Dieu lui-même, le Créateur de l'univers, voulait nous dire de la sorte : Mets en moi ta confiance, et je te délivrerai (Pv 20.22) À un malheureux, paralysé depuis trente-huit ans, Jésus a demandé: Veux-tu être guéri ? (Jn 5.6) À un homme très religieux venu pour le questionner, il a répondu : Il faut que vous naissiez de nouveau (Jn 3.7).
 
En fait, votre aptitude au bonheur dépend de l'accueil que vous réservez à Jésus-Christ. Car il peut transformer votre vie dans la mesure où vous désirez qu'il le fasse.
 
Voici une vingtaine d'années, après avoir été pris en otage pendant trois ans, le journaliste J.F Kaufmann a déclaré: « C'est une renaissance... Dieu m'a protégé; je n'ai jamais coulé... je savais que j'allais m'en sortir. Quand je me sentais découragé, je priais... Longtemps non pratiquant, je suis aujourd'hui imbattable sur la Bible. Sa relecture avec des yeux neufs m'a permis de découvrir un ouvrage révolutionnaire qui a constitué pour moi un réconfort permanent. »
 
Vous aussi, découvrez que: si quelqu'un est uni au Christ, il est une nouvelle créature ; les choses anciennes sont passées, toutes choses sont devenues nouvelles (2 Co 5.17).
 
Pourquoi, vous-même, personnellement, comme tant d'autres l'ont fait, ne feriez-vous pas accueil à Jésus-Christ ? Le printemps de la vie est aussi pour vous, si vous le voulez. source : Croire & Servir Pasteur Lucien Clerc



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La faveur paternelle qui l'accueille par un copieux festin    Mer 26 Juin 2013 - 16:09

  Sa grâce vous suffit-elle ?

"Il m’a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse." 2 Corinthiens 12.9

La grâce n'est pas seulement une faveur divine. Elle est aussi la manifestation de la capacité divine dans une situation d'incapacité humaine.

Décidez aujourd'hui de quitter ce fauteuil de l'échec ou ce canapé de la dépression sur lequel vous vous êtes assoupi.

Vous avez prié, jeûné et vous vous êtes efforcé d'apporter un changement à votre situation et ce, en vain ! Autour de vous c'est l'échec, le découragement et la frustration… Qu'allez-vous faire ? Baisser les bras et vous laisser couler dans la rivière de la dépression ? Non, arrêtez-vous, écoutez la voix du Seigneur : "Ma grâce te suffit… car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse."

Découvrez que El Shaddaï, le Dieu tout suffisant, vous suffit dans votre insuffisance, dans votre imperfection et dans votre faiblesse. Méditez sur cette grâce suffisante de Dieu, réfléchissez-y à tout instant, devant n'importe quelle circonstance, et le Saint-Esprit vous donnera une révélation de cette vérité.

Décidez de croire et de prendre une position ferme. Le fils prodigue a réfléchi, médité, sur le caractère de son père et alors il prend la décision de se lever, d'aller vers la maison paternelle où il y a suffisamment d'amour, de joie, de nourriture. Il a eu raison, car le retour chez son père se termine sur un "trône de grâce," la faveur paternelle qui l'accueille par un copieux festin : veau gras arrosé d'un vin doux, bien meilleur que du Champagne !

Une action pour aujourd'hui
Levez-vous ! Décidez aujourd'hui de quitter ce fauteuil de l'échec ou ce canapé de la dépression sur lequel vous vous êtes assoupi. Commencez à louer le Seigneur. Proclamez que sa grâce est suffisante pour vous. Déclarez que votre insuffisance et votre faiblesse sont une bonne opportunité pour que la puissance de Christ se manifeste en vous. Mamadou Karambiri



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Prendre du temps pour accueillir    Mer 26 Juin 2013 - 7:48

     Prendre du temps pour accueillir

      « Je (Abraham) prendrai un morceau de pain et vous réconforterez votre cœur …  et ils dirent : Fais ainsi, comme tu l’as dit …  et il se tint auprès d’eux sous l’arbre, et ils mangèrent. » Genèse 18:5-8

   Une chaleur accablante contraint Abraham au repos, à l’entrée de sa tente ; trois hommes apparaissent ; il les invite à prendre « un morceau de pain » à l’ombre des chênes. Les visiteurs acceptent, et Abraham leur sert un vrai repas composé d’un jeune veau tendre et bon, de gâteaux, de crème et de lait. Faut-il que huit versets de la Bible soient consacrés à ces détails familiers ? Quelles conclusions le chrétien peut-il en tirer ?

    D’abord, l’hospitalité d’Abraham, rappelée en Hé 13:2, nous interpelle ; mais c’est surtout l’approche de l’Éternel qui attire notre attention.

   L’Éternel veut accomplir sa promesse de donner à Abraham un fils, né de Sara. Il accepte donc son invitation, partage avec lui le repas offert. Après seulement, il lui révèle le premier motif de sa venue. Or, à l’ombre d’un chêne, on ne mange pas un jeune veau et des gâteaux précipitamment ; on prend son temps et on savoure la sérénité du moment. Et ce temps que Dieu passe ainsi avec Abraham est celui qu’il estime nécessaire pour créer l’intimité indispensable entre Lui et Abraham, avant de lui révéler ses pensées. On ne peut en douter, car à l’issue de ce repas, Dieu dévoile à Abraham le second motif de sa visite : ses plans concernant Sodome et Gomorrhe (Ge 18:17, 18).
 
   Le chrétien est tout aussi favorisé qu’Abraham et il peut jouir d’instants de communion avec Dieu aussi intenses que lui. « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui et nous ferons notre demeure chez lui » (Jn 14. 23). Cette promesse reflète le désir d’intimité du Père et du Fils avec les croyants.

Accueillons le Seigneur dans nos cœurs largement ouverts, comme un hôte auquel on réserve beaucoup de temps. Par son Esprit, il fortifiera notre foi et nous instruira quant à ses pensées, révélées dans sa Parole. À l’exemple des disciples d’Emmaüs, invitons-le à demeurer avec nous pour continuer à nous dévoiler sa gloire (Lu 24:29). Il le désire et sa présence est la bénédiction. Plaire au Seigneur




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Quiconque reçoit un seul petit enfant tel que celui-ci en mon nom, me reçoit   Mar 25 Juin 2013 - 17:07

    

Quiconque donc s’abaissera comme ce petit enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des cieux; et quiconque reçoit un seul petit enfant tel que celui-ci en mon nom, me reçoit. Le fils de l’homme est venu pour sauver ce qui était perdu. Ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux, qu’un seul de ces petits périsse. Mt 18:4,11,14

COMPORTEMENTS DANS LE ROYAUME DES CIEUX

L’esprit de compétition des disciples s’était encore manifesté avec cette question: ‘Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux?’. Cela donne au Seigneur l’occasion de faire le point sur l’ambiance spirituelle qui doit régner entre les sujets du royaume des cieux, et de donner ainsi des indications très utiles pour notre vie d’assemblée.

1- S’abaisser: {Mt 18:3-4} c’est incontestablement une réponse directe à la question des disciples, une réponse illustrée par la présence physique d’un petit enfant. Voilà le niveau d’abaissement que le Seigneur propose à ses rachetés: accepter de n’être pas estimés, de vivre au jour le jour en comptant sur lui, de ne s’appuyer sur rien ni personne, sinon sur la grâce de Dieu.

2-Accueillir: {Mt 18:5} recevoir un enfant tel que celui-là équivaut pour nous à accueillir de tout notre coeur une personne pas très reluisante, ni très intelligente et peut-être même pas très équilibrée; une personne qui cherche Dieu au travers de ceux qui disent le connaître. C’est comme si vous me receviez moi-même, dit le Seigneur. Voudrions-nous passer à côté d’une telle occasion?

 3-Ne pas scandaliser: {Mt 18:6-9} c’est avoir le souci de ne pas perturber le développement spirituel de mon frère ou de ma soeur, soit par un enseignement inadapté, soit par une conduite que mon frère ou ma soeur ne comprennent pas. Souvenons-nous des problèmes que soulevait au temps de Paul la consommation de viande et de la conclusion de l’apôtre. {Ro 14}

4-Ne mépriser personne: {Mt 18:10} quand on méprise quelqu’un, on n’est pas loin de l’écraser; ne dit-on pas: écraser quelqu’un de son mépris? Attention! Dieu, par le moyen des anges, prend soin des petits, trop jeunes, trop faibles, trop seuls pour se défendre. Par amour pour le Seigneur, ayons beaucoup d’égards pour ces petits, même s’il s’agit de sans-grade qui marchent toujours sans avancer beaucoup.

5-Se dévouer pour les autres: {Mt 18:11-14} l’exemple du berger nous invite à ne pas nous résigner à voir un frère ou une soeur s’éloigner du Seigneur, même s’ils ne tiennent pas une grande place, à nos yeux, dans l’assemblée. L’amour que nous devons avoir pour tous les rachetés de Jésus nous conduira à tout mettre en oeuvre pour ramener la brebis près du bon Berger.

6-Chercher la réconciliation: {Mt 18:15-18} nous sommes des hommes faillibles, ô combien! aussi devons-nous chercher à régler sans affrontement les litiges éventuels, en nous appliquant à gagner le coeur de notre frère ou de notre soeur, et aussi à recevoir, sans réticences, les observations que mérite notre propre conduite.

7-Prière en commun: {Mt 18:19-20} cela nous conduit d ‘abord à rechercher une même pensée pour être d’accord sur le sujet de notre prière, ensuite à l’exposer ensemble à notre Père, et enfin à constater ensemble comment nos prières sont exaucées pour remercier Dieu. Promesse merveilleuse, quand nous sommes ainsi réunis, ne serait-ce qu’à deux ou trois: le Seigneur est là au milieu de nous.

8-Pardonner: {Mt 18:21-35} le Seigneur nous invite à pardonner encore et toujours au frère qui me cause du tort. Le sentiment de la grâce dont nous avons bénéficié pour la montagne d’offenses que nous avions commises à l’égard de Dieu doit conduire à pardonner même les grands torts qui nous sont faits: ce ne sont que broutilles au regard des péchés que Dieu nous a pardonnés.

* Ce programme sorti de la bouche même du Seigneur ne nous place pas dans l’obligation de nous soumettre à des règles, mais il nous propose de Marcher sur les traces de celui qui l’a parfaitement rempli, et de nous occuper de nos frères et soeurs, dans une mesure au moins, avec l’amour dont lui nous a aimés. Plaire au Seigneur





_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Accueilli dans Ses bras d'amour   Mar 25 Juin 2013 - 7:09

Je serai leur Dieu et un Père pour vous  

Découvrez, acceptez et vivez votre identité en Christ.

Vous êtes la justice de Dieu en Christ. Vous avez été justifié par la résurrection de Christ. Le Père vous a habillé de son vêtement de justice et vous a rendu participant de sa nature. Quelle grâce ! Dès que vous découvrez cela, vous renoncez à toute forme d’iniquité.

Vous êtes la lumière issue, née du Père des lumières. La révélation de cette lumière en vous, vous poussera à vous séparer de toute forme de ténèbres dans votre vie.

Vous êtes oint (Christ) et cette onction qui est en vous et sur vous, vous enseignera si vous êtes docile et détruira tout joug que l’ennemi (Bélial) a placé sur votre cou spirituel.

Vous êtes fidèle, fidèle à Dieu, à son peuple, et à son œuvre. Votre fidélité au Seigneur vous donnera une place de choix dans son cœur et au temps convenable vous propulsera dans une position privilégiée. Les infidèles se courberont devant vous.

Vous êtes une habitation de Dieu en esprit (Temple de Dieu). Le Christ glorifié vit en vous avec sa joie, sa paix, sa sainteté, son amour, sa puissance… Comment pouvez-vous alors vivre dans la dépression, l’angoisse et le rejet ?

Laissez Christ produire son glorieux fruit en vous et vous serez alors transformé, de gloire en gloire, à son image.

Découvrez le Dieu qui habite en vous et qui veut marcher à chaque instant avec vous. Il a dit "…Je serai leur Dieu…" Quelle sorte de Dieu est-il ?
Il est "El Shaddaï" : le Dieu "tout suffisant". Réalisez que le Dieu qui habite en vous par son Esprit Saint est tout suffisant. Sa grâce vous suffit dans chaque circonstance de votre vie. Son amour est suffisant… Acceptez sa suffisance en tout, partout et pour tout, et vous serez satisfait et pleinement comblé.
Il est "Yahvé Nissi" : dans tous vos combats, il est votre victoire. Vous pouvez tout par lui, et en lui, vous êtes plus que vainqueur. Au fur et à mesure que vous découvrirez qui est votre Dieu, vous vivrez et marcherez dans la quiétude.

Dieu vous a dit : "Je serai pour vous un Père…" Quand et comment ?
C’est à vous de le décider. Agissez comme le fils prodigue. Sortez du milieu des incrédules, des moqueurs. Séparez-vous des infidèles ! Abandonnez toute forme d’œuvre de la chair. Alors vous entendrez la voix du Père, dire : "Voici mon fils/ ma fille qui s’était éloigné(e) de moi, revient maintenant à moi, et je l’accueille dans mes bras d’amour." Que la fête d’Amour commence.

Une action pour aujourd’hui
Acceptez votre identité en Christ. Refusez tout compromis avec Bélial, le monde. Et retournez vers le Père dans un esprit de repentance et d’humilité. Adorez-le.    Mamadou Karambiri




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Accueillez vous donc affectueusement les uns les autres   Lun 24 Juin 2013 - 17:08

  

Accueillez vous donc affectueusement les uns les autres, tout comme le Christ vous a accueillis. Occupez vous des autres comme il a pris soin de vous, et ceci pour la gloire de Dieu. Romains 15 : 7

La liberté chrétienne a été permise, non pas pour notre plaisir, mais pour la gloire de Dieu, et le bien des autres. Nous devons contenter notre prochain, pour le bien de son âme; non pas en servant ses mauvais desseins ni en le suivant dans un chemin coupable; si nous cherchons à plaire ainsi aux hommes, nous ne sommes pas les serviteurs de Christ.

La vie entière de Christ était un reniement de soi, une vie consacrée aux autres. Et le chrétien le plus avancé, est celui qui se conforme le plus à Christ.

Étant données Sa pureté sans tache et Sa sainteté, rien ne pouvait lui être plus contraire que d’être fait péché et une malédiction pour nous, et d’avoir les reproches de Dieu qui tombent sur lui; le juste pour l’injuste. Il a porté la culpabilité du péché, et la malédiction pour cela; nous sommes appelés à porter seulement une petite partie de ce trouble. Il a porté les péchés présomptueux des méchants; nous sommes appelés à porter seulement les défaillances des faibles.

Et pourquoi ne serions-nous pas humbles, enclins au reniement de nous-mêmes, et prêts à nous considérer l’un l’autre, nous qui sommes membres les uns des autres ?

Les Écritures sont écrites pour notre usage et notre avantage, autant que pour ceux pour qui elles ont d’abord été écrites. Les plus instruits sont ceux qui sont les plus puissants dans les Écritures. Ce réconfort qui jaillit de la parole de Dieu est le plus sûr, le plus doux, et le plus grand appui de l’espérance.

L’Esprit comme un Consolateur, est le gage de notre héritage. Cet état d’esprit doit être conforme au précepte de Christ, d’après son modèle et son exemple. C’est le don de Dieu; et c’est un don précieux que nous devons rechercher avec sérieux.

Notre Maître Divin invite ses disciples, et les encourage en se montrant lui-même doux et humble d’esprit. La même disposition doit marquer la conduite de ses serviteurs, spécialement du fort envers le faible.

La grande fin dans toutes nos actions doit être que Dieu puisse être glorifié; rien n’est meilleur pour cela que l’amour mutuel et la gentillesse de ceux qui professent la religion. Ceux qui s’accordent en Christ doivent bien s’accorder entre eux. M. Henry







_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Mar 25 Juin 2013 - 7:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Recevez-vous les uns les autres   Lun 24 Juin 2013 - 8:26

  Recevez-le …  Christ l’a reçu

      « Recevez-vous les uns les autres, comme aussi le Christ vous a reçus, à la gloire de Dieu. » Romains 15:7

   Nul d’entre nous n’est semblable à son frère ou à sa sœur. Chacun a son tempérament particulier et ses capacités propres. Nous sommes membres du corps de Christ, ce magnifique organisme aux fonctions multiples. Le rôle et l’expérience de chacun le conduit à des différences d’appréciation sur plusieurs points non définis formellement par la Parole. Il en était ainsi parmi les frères et sœurs de Rome. Pour prévenir tout litige sur ces sujets, l’apôtre en fait un développement particulier dans le chapitre 14 de l’épître qu’il leur adresse. Des cas spécifiques sont mentionnés :

  L’un s’abstient de manger de la viande sacrifiée aux idoles et il est méprisé par celui qui en mange librement.

 Un autre ne tient pas compte des jours de fête et de leur rituel, et il risque d’être jugé par celui qui s’y conforme.

   Que préconise l’apôtre pour gérer une situation qui peut dégénérer ? Deux mots seulement : liberté, respect. Respecter la liberté de son frère, même si l’on n’est pas libre soi-même ; respecter les scrupules de son frère sans le juger, même si l’on est soi-même libéré de toute contrainte.

   En disant que Christ est mort et qu’il a repris vie afin qu’il soit seigneur sur les morts et sur les vivants (v. 9), l’apôtre dit que le domaine de la vie est soumis à Jésus comme l’est celui de la mort dans lequel nous entrerons en attendant la résurrection. Agissons comme étant là où le Seigneur domine, lui étant soumis, et les conflits seront évités.

   La pensée que tous les croyants comparaîtront devant le tribunal de Dieu serait-il le seul motif pour nous respecter les uns les autres ? Le sentiment de notre relation avec Dieu doit prévaloir, comme aussi la contemplation de Jésus Christ, le modèle parfait : « le Christ n’a point cherché à plaire à lui-même » (Ro 15:3). Lors de notre manifestation devant le tribunal de Dieu, nous verrons que le Seigneur a reçu ceux que nous avions tenus éloignés sous un faux prétexte. Or, ce qui compte, c’est l’appréciation du Seigneur, non la nôtre. Remercions Dieu pour nos différences ; elles sont une richesse pour ceux que le Seigneur rassemble autour de Lui. Plaire au Seigneur





_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Si Dieu nous accueille, ce n’est pas à cause de notre obéissance    Lun 24 Juin 2013 - 8:17

   

Il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui, justice de Dieu.  2Corinthiens 5:21

    La conception moderne de la mort de Jésus-Christ, c’est qu’il est mort pour nos péchés par pitié pour nous. La pensée du Nouveau Testament, c’est qu’il s’est chargé de nos péchés, non par pitié, mais pour s’identifier à nous. Il a été fait péché. Nos péchés sont ôtés à cause de la mort de Jésus. Il est mort par obéissance à son Père, et non par pitié pour nous. Si Dieu nous accueille, ce n’est pas à cause de notre obéissance ou parce que nous renonçons à certaines choses, mais uniquement à cause de la mort du Christ. Nous disons que Jésus est venu pour nous révéler le Dieu d’amour, le Père. Le Nouveau Testament nous dit qu’il est venu pour ôter le péché du monde. Il révèle Dieu comme Père à ceux qui l’ont d’abord reçu comme Sauveur. Jésus-Christ ne s’est jamais présenté comme celui qui révélait au monde la paternité divine, mais comme la pierre d’achoppement (voir Jn 15:22-24). Quand Jésus dit : « Celui qui m’a vu a vu le Père » (Jn 14:9), il parle exclusivement à ses disciples.

    Le Nouveau Testament n’enseigne nulle part que Christ est mort pour que je puisse m’en tirer indemne. Ce qu’il enseigne, c’est que Jésus est mort pour tous mais il n’a pas vécu ma mort. Je dois m’identifier avec sa mort pour être libéré du péché et hériter de sa justice même. La substitution dont par le Nouveau Testament a deux aspects : « Lui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu ». Le Christ n’est pas pour moi si je n’accepte pas que Christ soit formé en moi. Oswald Chambers







_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Quand nous serons accueillis   Dim 23 Juin 2013 - 17:14

    

J’aurais de l’espoir tout le temps de mes souffrances, {Job 14:14}

Un court séjour sur la terre rendra le ciel plus céleste. Rien ne rend le repos si doux qu’un dur labeur ; rien ne rend la sécurité si agréable que d’être exposé, d’être alarmé. Les coupes amères des vins frelatés de la terre donneront de la saveur au vin nouveau qui pétille dans les bols d’or de la gloire. Notre armure abimée et nos corps blessés rendront plus illustre notre victoire en haut, quand nous serons accueillis, invités à venir vers les trônes de ceux qui ont vaincu le monde.

Nous n’aurions pas une pleine communion avec Christ, si pour un temps nous n’avions séjourné en bas, car il a été baptisé d’un baptême de souffrances parmi les hommes, et nous devons être baptisés du même baptême, si nous voulons avoir part à son royaume. La communion avec Christ est si honorable que la plus douloureuse affliction est un léger prix par lequel nous pouvons nous la procurer.

Une autre raison pour notre séjour ici est pour le bien des autres. Nous ne voulons pas souhaiter d’entrer au ciel jusqu’à ce que notre œuvre soit achevée, et il se peut que nous soyons encore appelés à rendre témoignage de la lumière aux âmes qui sont enténébrées dans le désert du péché.

Notre séjour prolongé de la sorte ici est sans nul doute pour la gloire de Dieu. Un saint éprouvé, comme un diamant bien taillé, étincelle considérablement dans la couronne du Roi. Rien ne reflète autant l’honneur du fermier que la longévité et la rudesse de l’épreuve de son travail, et son endurance triomphante sans céder d’aucune manière. Nous sommes le fermier de Dieu en qui il veut être glorifié à travers nos afflictions.

C’est pour l’honneur de Jésus, et avoir le sentiment que si de demeurer dans la poussière cela équivaudrait à élever le Seigneur ne serait-ce que d’un pouce, puissions-nous rester encore parmi les pots de terre. Si vivre sur la terre pour toujours apportait à mon Seigneur plus de gloire, mon ciel serait alors de rester ici-bas.

Notre temps est fixé et établi par un décret éternel. Ne soyons pas anxieux à ce sujet, mais attendons patiemment jusqu’à ce que les portes de perles soient ouvertes. Ch. Spurgeon




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'accueil   Dim 23 Juin 2013 - 6:46

  
Bien-aimés,    

Accueillez vous donc affectueusement les uns les autres, tout comme le Christ vous a accueillis. Occupez vous des autres comme il a pris soin de vous, et ceci pour la gloire de Dieu. Rom. 15: 7

Si le Fils de Dieu parfait et sans péché a bien voulu introduire des pécheurs dans la famille de Dieu, ces pécheurs pardonnés devraient à bien plus forte raison être disposés à s’accepter chaleureusement les uns les autres.
Sa condescendance, sa bienveillance à notre égard doit nous pousser à manifester les mêmes sentiments à nos frères.

Paul fait de la gloire de Dieu le but ultime des relations interpersonnelles entre chrétiens. Il a commencé cette discussion en s’adressant à ceux qui étaient fermes dans la foi, leur disant : Accueillez celui qui est mal affermi dans la foi, sans vous ériger en juges de ses opinions. Il termine son exhortation de la même manière, mais en l’élargissant à tous les croyants qui se doivent mutuellement un accueil chaleureux, suivant par là le modèle du Christ.

L’accueil mutuel doit provenir du fond du cœur et non être seulement l’expression des lèvres. Nous devons accepter les autres en tant que frères et sœurs de Jésus-Christ. De cette manière, le Seigneur sera glorifié.
                           Dans Son amour,  Josy



Le maître dit : Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples ? {Marc 14:14}

Jérusalem, au moment de la Pâque était une grande hôtellerie ; chaque maître de maison avait invité ses propres amis, mais personne n’avait invité le Sauveur, et il n’avait pas de lieu où rester. Ce fut par son pouvoir surnaturel qu’il trouva lui-même une chambre haute dans laquelle célébrer la fête. C’est ainsi même en ce jour : Jésus n’est pas reçu parmi les fils des hommes sauf seulement là où, par son pouvoir surnaturel et sa grâce il fait un cœur nouveau.

Toutes les portes sont suffisamment ouvertes pour le prince des ténèbres, mais Jésus doit se frayer un chemin ou loger dans la rue. C’était par le mystérieux pouvoir exercé par notre Seigneur que le maître de maison ne posa aucune question, mais ouvrit sa chambre d’hôte immédiatement avec joie et gaieté. Qui il était, et ce qu’il était, il ne le savait pas, mais il accepta volontiers l’honneur que le Rédempteur proposait de lui faire. De la même manière, on découvre encore ceux qui sont choisis par le Seigneur, et ceux qui ne le sont pas ; car lorsque l’Évangile arrive jusqu’à certains, ils se battent contre lui, et ne le recevront pas, mais là où les hommes le reçoivent, lui font un bon accueil, il y a une indication certaine, c’est qu’un travail secret se fait dans leur âme, et que Dieu les a choisi pour la vie éternelle. Es-tu bien disposé, cher lecteur, à recevoir Christ ?

Alors il n’y a pour cela aucune difficulté ; Jésus sera ton invité ; sa propre puissance travaille en toi, te rendant bien disposé.
Quel honneur d’accueillir le Fils de Dieu ! Les cieux des cieux ne peuvent le contenir, et néanmoins, il condescend à trouver une demeure dans nos cœurs !

Nous ne sommes pas dignes qu’Il vienne sous notre toit, mais quel privilège inexprimable lorsqu’il daigne entrer ! Car alors il fait un festin, et nous invite à festoyer avec lui avec des mets délicats royaux, nous prenons place à un banquet où les viandes sont immortelles et donnent l’immortalité à ceux qui s’en nourrissent. Béni est celui parmi les fils d’Adam qui accueille le Seigneur des anges. Ch. Spurgeon





_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Dim 8 Sep 2013 - 8:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'accueil   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'accueil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Françoise Pédeau, missionnaire au Burkina Faso depuis près de vingt ans, responsable d'un centre d'accueil pour enfants handicapés dans la région est du pays
» votre très bon accueil a chartres
» http://www.artevod.com/Accueil.html
» Merci pour l'accueil chaleureux
» Coeur d'Accueil de Jésus / Micheline Boisvert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: