FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 Les oiseaux dans la Bible + une vidéo: Dieu tout puissant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Les oiseaux dans la Bible + une vidéo: Dieu tout puissant   Dim 23 Sep 2012 - 6:58

Bien-aimés,

Les oiseaux abondaient en Palestine. On en a catalogué plus de 350 espèces.
La Bible fait plusieurs allusions à leurs migrations, à leur vol rapide, à leur voracité, à leur chant, à leurs nids dans les branches, parfois aussi construits dans les sanctuaires où ils sont toujours respectés.
L’amitié qui disparaît est comparée à l’oiseau qui s’envole.
Les oiseaux purs servant d’aliment, on les capturait à l’aide de filets ou de pièges ...
Psaumes 104:12 Les oiseaux nichent sur leurs rives, chantant à l’abri du feuillage.
Quand nous songeons à toute la sollicitude dont Dieu fait preuve envers toutes ses créatures, remarquons également l’adoration que celles-ci lui donnent en retour.
Nous aussi n’oublions pas les bénédictions spirituelles qui nous sont également accordées : le fruit de l’église au travers de la grâce, la coupe du salut, la vie éternelle et l’huile de la joie…
Bonne semaine chantante à la gloire de Dieu
Affectueusement à vous tous, Josy

Mon bien aimé {Cantiques des cantiques 2:8}

C’était un nom d’or que l’ancienne Église dans ses plus sublimes moments de joie avait coutume de donner à l’oint de l’Éternel.

Quand pour les oiseaux le temps était venu de chanter, et que la voix de la tourterelle était entendue dans son pays, sa note d’amour était plus douce que tout autre, lorsqu’elle chantait « Mon bien aimé » est mien et je suis sien : il se nourrit parmi les lis.

Toujours dans son cantique des cantiques elle l’appelle par ce nom délicieux, « Mon bien aimé » ! Même durant le long hiver, quand l’idolâtrie avait desséché le jardin du Seigneur, ses prophètes trouvèrent du temps pour mettre de côté le fardeau du Seigneur, pour une courte saison, et pour dire comme Ésaïe le fit : « Je chanterai un cantique à mon bien aimé sur sa vigne ».

Quoique les Saints n’aient jamais vu sa face, quoiqu’il ne fut pas encore fait chair, et n’avait pas habité parmi nous, ni que personne n’ait contemplé sa gloire, pourtant il était déjà la consolation d’Israël, l’espérance et la joie de tous les élus, le « Bien aimé » de tous ceux qui étaient debout devant le Tout puissant.

Nous, dans les jours de l’été de l’Église avons aussi coutume de parler de Christ comme étant le meilleur bien aimé de notre âme, et de ressentir qu’il est très précieux, le plus beau d’entre dix mille, entièrement aimable. C’est vrai que l’Église aime Jésus, et le proclame comme étant son bien aimé, et l’apôtre ose défier l’univers entier de la séparer de l’amour de Christ, et il déclare qui ni les persécutions, ni la détresse, ni l’affliction, le péril ou l’épée n’ont été capables de le faire. Il se glorifie joyeusement, dans le Seigneur, « Qu’en toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés ».

Ô que nous te connaissions mieux, toi précieux Jésus !
Ma seule possession c’est ton amour ;
Sur la terre ici bas, ou là haut dans les cieux
Je n’ai pas d’autre ressource ;
Et quoique avec une fervente persévérance je prie
Et t’importune jour après jour,
Je ne te demande rien de plus. Ch. Spurgeon





Dieu tout puisssant quand mon coeur considère....




Sujet développé chaque jour de la semaine sur le forum:
http://rosedautomne7.forumactif.com/t2664-les-oiseaux-dans-la-bible-une-video-dieu-tout-puissant#5767

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Celui qui marque à l’aigle son chemin dans les airs donnera à ses rachetés les ailes de l’aigle    Dim 23 Sep 2012 - 15:26

L’Éternel donnera de la force à son peuple ; l’Éternel bénira son peuple par la paix. {Psaume 39:11}

David venait d’entendre la voix de Dieu dans une tempête, et avait reconnu sa puissance dans l’ouragan qu’il nous décrit ; et maintenant, pendant le calme qui suit l’orage, il sent que cette puissance étonnante qui a ébranlé le ciel et la terre est la force qui est promise aux élus.

Celui qui marque à l’aigle son chemin dans les airs donnera à ses rachetés les ailes de l’aigle ; celui dont la voix fait trembler la terre épouvantera les ennemis de ses saints, et procurera la paix à ses enfants. Pourquoi sommes-nous faibles quand nous avons la force divine à notre disposition ? Comment sommes-nous troublés quand la paix du Seigneur nous est assurée ?

Jésus, le Dieu puissant, est notre force : Revêtons-nous de lui pour le service qu’il nous demande. Jésus, notre Sauveur bien-aimé, est aussi notre paix : reposons-nous sur lui et faisons cesser nos craintes. Béni soit-il de ce qu’il veut être notre force et notre paix dès maintenant et pour toujours.

Ce même Dieu qui est monté sur les ailes du vent dans les jours de tempête, dominera aussi nos orages et nos tribulations, et y fera succéder dans peu des jours paisibles. Nous aurons sa force dans les jours d’ébranlement et des chants aux heures de soleil.

Chantons ! Ch. Spurgeon




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Malgré le malheur qui peut les entourer, les chrétiens chantent encore, et, comme beaucoup d’oiseaux...   Dim 23 Sep 2012 - 15:31

Car notre cœur met en lui sa joie, {Psaume 33:21}

Béni est le fait que les chrétiens peuvent se réjouir même dans la plus profonde détresse. Malgré le malheur qui peut les entourer, ils chantent encore, et, comme beaucoup d’oiseaux, ils chantent le mieux lorsqu’ils sont en cage. Les vagues peuvent déferler sur eux, mais leurs âmes aussitôt remontent à la surface et voient la lumière de Dieu. Ils ont une bouée autour d’eux qui garde leur tête toujours au-dessus de l’eau et les aide à chanter au milieu de la tempête : Dieu est encore avec moi. A qui sera donné gloire ? Oh ! A Jésus ; tout est par Jésus.

Le malheur n’apporte pas nécessairement au croyant la consolation par lui-même, mais la présence du fils de Dieu dans la fournaise ardente avec lui remplit mon cœur de joie. Il est malade et souffrant, mais Jésus le visite et lui fait son lit. Il est mourant, et les eaux froides du Jourdain s’amassent autour de lui jusqu’au cou, mais Jésus l’entoure de ses bras et lui dit : Ne crains pas, bien-aimé, mourir c’est être béni. Les eaux de la mort ont leur source au Ciel, elles ne sont pas amères, elles sont douces comme un nectar, car elles coulent du trône de Dieu.

Comme le saint quittant ce monde, marche à travers le fleuve et que les vagues énormes l’environnent, que le cœur et la chair défaillent, la même voix se fait entendre à ses oreilles, ne crains pas, je suis avec toi. Ne soit pas confondu, je suis ton Dieu. Comme il approche des rives de l’inconnu infini, et qu’il est presque effrayé d’entrer dans le royaume des ombres, Jésus dit : ne crains pas, c’est le bon plaisir de votre Père de vous donner le royaume. Ainsi fortifié et consolé, le croyant n’a pas peur de mourir ; non, il veut même s’en aller, car puisqu’il a vu Jésus comme l’étoile du matin, il languit de le contempler comme le soleil dans sa force. Vraiment, la présence de Jésus est tout le ciel que je désire. Il est à la fois :

La gloire de nos jours les plus lumineux,
La consolation de nos nuits. Ch. Spurgeon




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Regardez les oiseaux du ciel    Lun 24 Sep 2012 - 8:01

LA CONSÉCRATION RENOUVELÉE

Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs... combien plus le fera-t-il pour vous... Matthieu 6:30

Une affirmation de Jésus, si simple soit-elle, est pour nous une énigme, à cause de notre manque de simplicité. Comment pouvons-nous devenir simples, de la simplicité de Jésus ? En recevant son Esprit, afin de compter sur lui, et de lui obéir en toutes choses.

« Si votre Père revêt l’herbe des champs », nous dit-il, « à combien plus forte raison vous donnera-t-il le nécessaire, si vous êtes unis à lui. » Les défaillances de notre communion avec Dieu viennent toujours de ce que dans notre sottise nous pensons en savoir plus que lui. Nous nous sommes laissés envahir par les soucis, et nous avons oublié le « combien plus » de notre Père céleste.

« Regardez les oiseaux du ciel », leur seul but est d’obéir à leurs instincts, et Dieu veille sur eux. Jésus dit : Dieu vous protégera de la même manière, si vous obéissez à son Esprit.

« Regardez les lis des champs » — ils poussent là où ils ont été plantés. Beaucoup d’entre nous refusent de grandir à la place où ils se trouvent, et ne prennent racine nulle part. Jésus nous dit que si nous suivons la règle de vie que Dieu nous a donnée, il s’occupera de nous donner tout le reste. Jésus a-t-il menti ? Si nous ne faisons pas l’expérience de la bonté de Dieu, c’est que nous ne lui obéissons pas. Nous nous perdons dans des soucis dont nous pourrions être absolument libérés en nous livrant à Dieu. Cette consécration ne peut se faire une fois pour toutes. Il faut la renouveler chaque jour. O. chambers




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ils s’élèveront avec des ailes, comme des aigles   Lun 24 Sep 2012 - 8:06

Confiance en Dieu

« Mais ceux qui s’attendent à l’Éternel renouvelleront leur force ; ils s’élèveront avec des ailes, comme des aigles. » Esaie 40:31

Parmi les oiseaux, il en est un dont le vol est majestueux entre tous : c’est l’aigle. Presque sans battre des ailes, comme s’appuyant sur une force invisible, il s’élève dans le ciel si haut que l’œil ne peut plus le discerner.

Par le verset du jour, ce n’est pas seulement l’énergie physique que Dieu promet à ceux qui s’attendent à lui, mais surtout les forces spirituelles pour s’élever au-dessus de la méchanceté des hommes et des difficultés apparemment insurmontables. Les croyants peuvent alors tout considérer d’en haut, avec lui et comme lui.

Pierre et Jean, après avoir été battus, se réjouissaient d’avoir été estimés dignes de souffrir des outrages pour le Seigneur (Ac 5:40-41). Bel exemple de croyants qui s’élèvent au-dessus de la méchanceté de leurs ennemis !

Cette même force divine a soutenu Paul et Silas quand, après avoir été injustement battus et jetés en prison pour leur foi, ils chantaient des cantiques (Ac 16:25). Comment auraient-ils pu trouver en eux-mêmes les ressources pour surmonter une telle épreuve, alors que le geôlier avait solidement attaché leurs pieds dans des blocs de bois ?

Cette force est toujours à la disposition du croyant : à nous d’en profiter ! Elle se puise dans la connaissance de Dieu, d’abord par la foi dans ses promesses et ensuite par l’expérience répétée de leur accomplissement dans notre vie de tous les jours. Ce renouvellement des forces ne dépend que d’un mot : s’attendre à Dieu. Cela signifie compter sur lui seul pour avancer : « Attends-toi à l’Éternel ; fortifie-toi, et que ton cœur soit ferme : oui, attends-toi à l’Éternel » (Psaume 27:14).

On sait et on apprend ainsi que notre Dieu délivre quelles que soient les circonstances, et cela nous donne la paix et la joie intérieures. Face à une difficulté soudaine, une chrétienne disait un jour : « Je me réjouis à l’avance de voir par quel moyen inédit le Seigneur va me sortir de là ! » Voilà ce qui s’appelle prendre de la hauteur et s’élever au-dessus des circonstances ! Nous honorons Dieu chaque fois que dans une circonstance difficile ou une épreuve douloureuse, paisiblement et sans murmurer, nous mettons notre confiance en son amour, en sa sagesse et en sa toute-puissance. Plaire au Seigneur



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Les oiseaux du ciel   Lun 24 Sep 2012 - 19:04

Les oiseaux du ciel

Que mangerons-nous? Une question quotidienne!

Jésus dit:
Ne soyez pas inquiets en vous demandant: «Qu’est-ce que nous allons manger? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller?» (…) Regardez les oiseaux. Ils ne sèment pas, ils ne moissonnent pas. Ils ne mettent pas de récoltes dans les greniers. Et votre Père qui est dans les cieux les nourrit! Vous valez beaucoup plus que les oiseaux!

Ne soyez pas inquiets en vous demandant: «Qu’est-ce que nous allons manger? Qu’est-ce que nous allons boire?...»
En effet, les gens qui ne connaissent pas Dieu cherchent tout cela sans arrêt. Vous avez besoin de toutes ces choses, et votre Père qui est dans les cieux le sait bien.

Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et ce que Dieu demande. Il vous donnera tout le reste en plus. Matthieu 6.19-34

Voici que Jésus nous dit que cette interrogation et les autres sont pour ceux qui ne connaissent pas Dieu! Il ne dit pas qu’elles sont mauvaises, mais qu’elles ne peuvent devenir prioritaires. Il ne dit pas non plus qu’il ne faut pas s’occuper de ces choses car les oiseaux du ciel dont il parle ne se contentent pas d’ouvrir le bec pour que la nourriture tombe dedans! Ne pas s’inquiéter ne veut pas dire être insouciant. L’apôtre Paul le rappellera:«Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas.» (1)

Mieux que la Sécurité Sociale
Nous sommes si facilement soucieux du lendemain! Et pourtant, nous sommes beaucoup mieux à l’abri de ses vicissitudes que nos ancêtres les Gaulois, et même que nos grands parents ou nos arrière-grands-parents. Si notre Sécurité Sociale, pas encore centenaire, n’est pas la panacée et s’il reste des pans qu’elle est incapable de couvrir, que de progrès réalisés! Cela n’empêche pas pour autant nombre d’inquiétudes, aussi tenaces que le lierre sur nos arbres. La rouille, notre courte vue, la domination de l’argent ... font de sérieux ravages dans l’histoire des humains.

Et voici que soudain, sur la pente où nous commencions à glisser, retentit comme un coup de clairon cette parole de Jésus: «Ne vous inquiétez pas». Un ordre qu’il répète.

Il est vrai que l’inquiétude est comme chevillée à notre être. Par son insistance, Jésus veut nous faire sortir de ces sombres tunnels et nous faire émerger dans son Royaume de lumière où tout cela est donné en plus, non pas comme un petit complément, mais comme des bienfaits infiniment meilleurs que tout ce qu’on peut imaginer.

«Vous valez beaucoup plus que les oiseaux» dit le Christ. Alors, entendons-le bien: «Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et ce que Dieu demande. Il vous donnera tout le reste en plus.»

1. 2 Thessaloniciens 3.10 - André Thobois
[/size]



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La grande envolée   Mar 25 Sep 2012 - 8:56

Quelles ailes pour votre vie ?

"Oh ! Si j’avais les ailes de la colombe." Psaume 55.7

"Dieu était monté sur un chérubin, et il volait, il planait sur les ailes du vent" Psaume 18.11

Vous aurez toujours le choix dans votre vie, soit prendre les ailes de la colombe et fuir ; soit prendre les ailes que Dieu vous donne et qui sont semblables à celles de l’aigle pour planer au-dessus de vos circonstances, les dominer, et voir les choses de plus haut ! Alors quelles ailes pour votre vie aujourd’hui ?

Il faut reconnaître que les ailes de la colombe sont toujours tentantes pour votre vieille nature ; fuir c’est toujours relativement facile, c’est refuser d’être confronté à un problème, un chagrin, une déception ou encore à un progrès à faire ! Fuir c’est à la portée de tout le monde ! Vous avez si souvent fui ! Tant de gens ont fui leur misère révélée en quittant leur église locale, prétextant un désaccord avec leur pasteur ! Pour fuir, tous les prétextes sont bons, et tant de fuites lamentables ont été ornées de bons sentiments !

Vous pouvez aussi vouloir entrer dans une dimension de foi et recevoir de la part de Dieu les ailes de l’aigle qui vous permettront de dominer votre situation, de passer au-dessus de la contrariété, de changer de point de vue, de vous élever au-dessus du lot !

Il vous sera toujours préférable de jeûner avec les aigles que de picorer avec les poules ! Bien entendu, les circonstances que vous traversez actuellement engagent à la fuite ; vous donneriez tout pour être ailleurs, avec d’autres gens, mais ce n’est pas ainsi que Dieu forme ses serviteurs, rend meilleurs ses enfants ! La solution n’est pas dans les ailes de la colombe, mais dans celles de votre foi qui vous fera ressembler à l’aigle !

Une confession pour aujourd’hui
Effectivement et une fois de plus, la tentation de la fuite m’étreint, Seigneur ! Mais je ne veux pas y succomber encore ! Je veux changer d’ailes et je veux à ton image être au-dessus de mes circonstances difficiles et les dominer avec ton aide. Je confesse ton aide et la fin de ma fuite ! Amen ! S. Foucart




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Définitions bibliques de quelques oiseaux   Mar 25 Sep 2012 - 15:48

Définitions bibliques de quelques oiseaux

La bible mentionné plus de 50 sortes d'oiseaux. Il n'est pas toujours facile de les identifier. Ceux qui figurent ici sont les plus connus.

Les oiseaux de proies
Aigle vautour : Le mot généralement traduit par « aigle » inclut aussi le vautour griffon qui lui ressemble à distance. Esaïe et le psalmiste mentionnent tous deux la force et la vigueur de l'aigle. L'aigle était l'insigne des légions romaines. Il se peut que Jésus ait pensée à cela lorsqu'il décrivait les aigles attendant la chute de Jérusalem.
Esaïe chapitre 40 verset 31; psaumes chapitre 103 verset 5; Matthieu chapitre 24 verset 28.

Hiboux : C'est un chasseur nocturne qui se jette sans bruit sur les petits animaux dont il fait sa proie. Le grand duc, existent tous en Israël. Le hiboux vit toujours dans des lieux désolée ou des ruines.
Lévitique chapitre 11 verset 16-17; Esaïe chapitre 34 verser 11.

Corbeau : En hébreux, le mot inclut les corneilles et les freux. Ce sont tous de grand oiseaux noirs carnivores. Après le déluge, Noé a envoyé un corbeaux voir si la terre avait séché. Ce sont aussi des corbeaux qui ont nourrit Elie pendant la famine. Genèse chapitre 8 verset 7; 1rois chapitre 17 verset 4.

Oiseaux comestibles et sacrificiels
Pigeons tourterelles : Ce sont les oiseaux les plus fréquemment mentionnés dans la bible. Plusieurs espèces vivent en Israël, d'autre y passent l'hiver. On les élevait pour les manger. Les pauvres qui n'avaient pas de quoi se procurer une brebis ou une chèvre offraient deux pigeons en sacrifice. C'est une colombe qui ramena a Noé la première feuille verte après le déluge.
Genèse chapitre 8 verset 8-12; psaumes chapitre 55 verset 7; Matthieu chapitre 3,16; verset 21-12.

Perdrix : En Israël, il y a trois sortes de perdrix:

La bartavelle, la perdrix des desserts et le francolin. Leur chaire et leurs oeufs sont délicieux à manger. La bartavelle sait si bien se cacher qu'on l'entend plus souvent qu'on ne la voie. 1samuel chapitre 26 verset 20.

Caille : Les israélites ont mangé des cailles pendant la traversée du désert á l'époque de l'exode. De grande bandes de cailles survolent
cette région deux fois par an lors de leur migration vers le nord ( été ) ou le sud ( hiver ). Epuisées par le long trajet, elles volent très près du sol. Et on les attrape facilement. Exode chapitre 16 verset 13; nombres chapitre 11 verset 35.

Passereau : Ce mot désigne n'importe quel petit oiseau comestible, sauf dans certains textes où il décrit la fauvette des haies. On chassait les rossignols, les pinsons et les moineaux pour les manger. Jésus s'est servi du passereau pour montrer l'amour de dieu envers ses créatures. S'il prend soin des plus petits oiseaux, combien plus s'occupera-t-il des hommes.
Matthieu chapitre 10 verset 29-31; Luc chapitre 12 verset 6-7.

Oiseaux migrateurs :
Grue : Cet oiseau migrateur visite Israël en hiver. L'envergure de ce grand oiseau gris est de 2.5m. Il se nourrit essentiellement de graines et de feuilles.

Paon : Originaire des indes et sri lanka ( Ceylan ). Le paon a été importé en Israël par Salomon pour orner son palais. 1rois chapitre 10 verset 22.

Cigogne : En revenant de leurs quartiers d'hiver en Arabie et en afrique. Les cigognes blanches et noires passent chaque année par israël. Les cigognes blanches sont plus grandes et plus nombreuses, et on les voit plus souvent. Elles se nourrissent de serpents, de poissons, de souris, de vers et d'insectes.
Jérémie chapitre 8 verset 7. Source : http://www.envoiemoi.com/fr/?page=enseignement&id=8

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Regardez les oiseaux du ciel   Mar 25 Sep 2012 - 15:55

Jésus et la nature…

Jésus dit : "Regardez les oiseaux du ciel", "Considérez comment croissent les lis des champs" (Matthieu 6/25 à 34).

Dieu dit à Job : "Sois attentif à ces choses! Considère encore les merveilles de Dieu" (Job 37/14).

Considérer, c'est regarder longuement et attentivement, examiner, réfléchir sur, méditer.

Christ nous appelle à considérer la nature, les plantes, I'eau, les fleurs, les oiseaux, les semences, les animaux, le sel, les fruits, le soleil, le sable, le roc. Le livre de Job nous parle du Dieu Créateur: de I'astronomie, de la météo, des animaux, de la naissance et de la formation de I'être humain. Que de révélations et de richesses dans ce remarquable livre de Job!

Jésus s'est souvent servi d'éléments et d'exemples naturels créés par Dieu pour enseigner, expliquer, imager les vérités spirituelles que nous devons comprendre et réaliser :

- L'eau : pour montrer qu'il peut étancher la soif des cœurs : Jean 6/35, 4/13-14 (fleuves de l'Esprit:Jean 7/38).
- La semence : pour illustrer la façon dont sa Parole peut entrer et oeuvrer dans les cœurs (Matthieu
13/4-8, 8/18 à 23).
- Les brebis : pour expliquer la dépendance et I'indispensable communion entre le Maître (le berger) et les disciples: Jean 10/1 à 17.
- Les lis des champs : pour nous rappeler que Dieu a le pouvoir de nous vêtir et de nous aider dans nos besoins (Matthieu 6/30 à 34 ; Philippiens 4/19).
- Le sel : pour souligner I’ importance de la saveur et de I’ action purificatrice de Christ dans la vie et le témoignage du chrétien! (Matthieu 5/13 ; Marc 9/50-51).
- Le pain : pour révéler que sa Parole est la nourriture de base indispensable pour nourrir, rassasier I'âme, comme le pain qui satisfait les besoins du corps: Matthieu 4/4; Jean 6/35 (le pain = sa chair: Jean 6/51).
- Le vin : pour faire comprendre la joie, la force de I'Evangile qui vient dans les cœurs, la saveur et le dynamisme de la vie nouvelle que Christ nous donne (Luc 5/37-38), et que seul un cœur purifié et régénéré peut recevoir. Le vin est aussi le symbole de son sang versé pour nous (Deutéronome 32/14 ; 1 Corinthiens 10/16; Matthieu 26/29).

"Nul ne dit: Où est Dieu, mon créateur, qui nous instruit plus que les bêtes de la terre, et nous donne I ‘intelligence plus qu'aux oiseaux du ciel ?" "Dieu est grand par sa puissance: qui saurait enseigner comme lui?" (Job 35/10-11, 36/22).
"Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu !" (Jean 11/40). Par Albert Leblond



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: J'ai ordonné aux corbeaux de te nourrir là   Mer 26 Sep 2012 - 6:24

"J'ai ordonné aux corbeaux de te nourrir là." 1 Rois 17:4

Elie, cet homme "de la même nature que nous", Jacques 5:17, souffrait à la fois de la famine dans le pays, et de la guerre spirituelle entre les puissances du ciel et de l'enfer. Pourtant il a contrôlé la situation par ses prières. Il n'a pas essayé de se soustraire aux difficultés dont tous souffraient: il était homme de sa génération. Mais le Seigneur le protégeait, parce qu'il faisait Sa volonté et était fidèle à sa vocation difficile.

Et voici, d'en haut vient l'ordre qu'il aille se cacher au torrent de Kerith... car "J'ai ordonné aux corbeaux de te nourrir là".

Un torrent... en temps de famine! Un corbeau... comme messager et moyen employé par Dieu pour nourrir Son enfant! Si Elie avait raisonné selon sa sagesse propre, il aurait hésité à suivre cet ordre; il n'aurait pas opté pour ces moyens-là. Mais Dieu choisit les choses qui ne sont pas pour accomplir Ses plans et glorifier Son saint Nom. Il sait faire jaillir des sources dans le désert, et Il sait employer toute chose pour bénir et secourir ceux qui Lui sont fidèles. Ce corbeau vorace dont la nourriture est précisément le pain et la viande, était aux ordres du Créateur. Plus encore, le corbeau n'est-il pas un des oiseaux impurs signalés dans Lévitique 11? Mais Dieu est Maître de Ses voies, au-dessus de toute routine et de toute habitude ou forme. En temps de famine et d'apostasie, Il choisit ce qu'Il veut et qui Il veut pour accomplir Ses plans, et Son choix est souvent un défi lancé à la sagesse humaine comme à la religion morte et traditionaliste.

Mais notre méditation d'aujourd'hui vous concerne personnellement; elle s'adresse à vous qui, là où vous êtes, devez affronter un "Achab" et souffrez de la "famine", spirituellement parlant, selon la prophétie d'Apocalypse chapitres 6 et 13. Dans de telles circonstances, il y a un torrent auquel il faut boire pendant la marche. Psaume 110:7. En temps de famine, les courants du fleuve "réjouissent la ville de Dieu". Psaume 46:5. Et quand les ressources tarissent, quand les moyens habituels font défaut, écoutons la Parole qui dit: "J'ai ordonné aux corbeaux de te nourrir là." Dieu est derrière les circonstances, au-dessus des difficultés. Seulement, comme Elie, tenons-nous dans la présence de l'Eternel! Méditation biblique quotidienne par H.E. Alexander




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Quel oiseau êtes-vous ?   Mer 26 Sep 2012 - 19:57

Quel oiseau êtes-vous ?

"Mais ceux qui espèrent en l'Éternel renouvellent leur force. Ils prennent leur vol comme les aigles ; ils courent et ne se lassent pas. Ils marchent et ne se fatiguent pas." Ésaïe 40.31

Dieu utilise souvent les caractéristiques des aigles pour que nous prenions exemple sur eux dans nos vies.

L'aigle est courageux, fort, ingénieux et loyal. Ses yeux très enfoncés symbolisent la sagesse et une vision nette. Dieu nous invite dans ce verset à regarder à lui comme la source de notre force. Avec la vigueur nouvelle qu'il nous donne, nous pouvons nous élever au-dessus des tempêtes de la vie et accéder à de nouveaux sommets comme les aigles. Nous pouvons courir sans tomber et marcher sans nous fatiguer.

C'est cela, la vie que je veux mener !

Alors que j'étudiais les aigles, il m'est apparu que, de même qu'il existe de nombreuses espèces d'oiseaux, il y a beaucoup de types de chrétiens.

Prenez par exemple les poulets. On dirait qu'ils ont peur de la vie. Vous ne verrez jamais des poulets voler ; ils se contentent de battre des ailes - beaucoup de mouvement pour peu de résultats. Ils sont peureux et dès qu'approche une tempête, ils courent vers le poulailler en battant des ailes et en gloussant, pressés de retrouver la sécurité de leurs congénères.

Et la pie ? C'est un tyran extrêmement agressif, égoïste et arrogant. En fait, elle est tellement dure dans la façon dont elle traite les autres oiseaux qu'elle fait le vide autour d'elle par sa seule présence.

Connaissez-vous des pies ?

Le martin-pêcheur passe son temps à s'amuser. Pour lui, la vie est une grande fête. Cet oiseau semble ne rien prendre au sérieux et reste insensible aux besoins ou aux sentiments des autres.

Il y a aussi la buse. Elle vit dans un environnement de mort. En fait, elle la fréquente tellement qu'elle a pris l'habitude de son odeur fétide - c'est un doux parfum pour elle !

Puis il y a les perroquets et les cacatoès - les grands bavards de l'espèce. Ils parlent beaucoup, mais sans jamais vraiment dire quoi que ce soit. En fait, ils ne font que répéter ce qu'un autre a dit. Connaissez-vous des personnes qui leur ressemblent ?

Et qu'en est-il des coucous ? Le coucou a horreur de travailler et va jusqu'à chercher le nid d'un autre oiseau, pour ne pas avoir besoin d'en construire un lui-même.

Il y a les paons parés de belles couleurs ; ils sont orgueilleux et aiment se montrer. Et les pélicans, ces gros volatiles gais et gourmands. Pour finir, mentionnons les corbeaux, ces sales petits oiseaux agressifs. Ce sont eux qui harcèlent le plus les aigles.

Une question pour aujourd'hui
Dieu ne nous a pas appelés à être des perroquets ou des poulets. Il ne veut pas que nous prenions exemple sur le corbeau ou la buse. Il veut que nous nous élevions au-dessus de ce qui est banal etmédiocre pour être comme des aigles - vifs, forts, courageux et solides. Quel oiseau êtes-vous ? Joyce Meyer




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Les oiseaux dans la Bible + une vidéo: Dieu tout puissant   Jeu 27 Sep 2012 - 6:49

Serpents et colombes

"Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes." (Matt. 10.16)

Le serpent n'a pas bonne presse dans l'Écriture, étant le symbole de "Satan, le serpent ancien" (Apoc. 12.9 ; 20.2), et il peut sembler bizarre que Jésus associe le serpent avec la colombe, qui représente le Saint-Esprit !

Toutefois il ne faut pas oublier que si Jésus demande à ses disciples d'allier les qualités respectives du serpent et de la colombe, c'est à cause du contexte dangereux dans lequel ils vont évoluer : "comme des brebis au milieu des loups". Il leur faudra être capables de reconnaître et d'évaluer la nature des dangers qui les menacent. Et c'est dans ce domaine particulier que le serpent excelle. Il est en général constamment en éveil, et ne se laisse pas facilement surprendre. Sa qualité première est la prudence. Et cette prudence nous est indispensable, comme nous le rappelle l'apôtre Pierre :
"Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera" (1 Pi. 5..
Il nous est nécessaire de nous tenir à l'écart de personnes, de courants de pensées et d'influences qui pourraient nous séduire et nous contaminer. L'apôtre Jean écrit :
"Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas." (1 Jn. 5.1

Mais il n'est pas suffisant d'être sages et prudents, il nous faut également être animés d'un bon état d'esprit. Une intelligence vive sans la bonté du cœur peut nous rendre froids, durs et calculateurs. Nous avons besoin d'un contrepoids qui se situe au niveau de notre cœur, afin d'avoir une attitude équilibrée. Si nous devons être sages, nous ne devons pas être rusés, car alors personne ne pourrait plus nous faire confiance. Et un serviteur de Dieu en qui on ne peut pas avoir confiance est un mauvais serviteur de celui qui est la Vérité.

C'est pourquoi nous avons besoin d'une seconde qualité que nous trouvons chez la colombe : la simplicité. Aucun masque derrière lequel se cacheraient des arrières pensées ou des calculs égoïstes. Bien sûr il n'est pas question de confondre simplicité avec simplisme ou crédulité béate ! Il s'agit simplement d'allier une tête claire avec un cœur chaud, sincère et sans détours.

Un disciple animé de ces deux qualités, prudence et simplicité ne risquera jamais de blesser les autres, ou d'être blessé lui-même. C'est là l'ambition que le Seigneur Jésus a pour chacun de nous. Par Jean-Claude Guillaume




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Ven 28 Sep 2012 - 10:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Comme le pluvier doré    Ven 28 Sep 2012 - 2:50

Comme le pluvier doré

« Portez les charges les uns des autres, et ainsi accomplissez la loi du Christ. » Galates 6:2

« Observez les oiseaux du ciel », a dit Jésus (Matthieu 6:26). À cet égard, le pluvier doré, qui migre des régions d’Alaska vers les îles Hawaii, nous donne un bel exemple.

Il a environ 4500 kilomètres à parcourir et 88 heures de vol, ceci sans repos. Sa seule énergie est celle qu’il a emmagasinée avant son départ ! L’étude de cet oiseau montre que notre Créateur a tout prévu pour lui. Il l’a programmé pour trouver sa destination malgré l’absence de repère dans l’immense océan Pacifique.

Il a prévu que son « plein d’énergie » devait être conséquent pour une longue traversée. Pourtant, on a calculé et découvert que les 70 grammes environ d’engraissement de l’oiseau sont insuffisants pour parvenir à destination d’Hawaii … Avec si peu de ressources, un oiseau en vol solitaire tomberait dans l’Océan bien avant le but.

Mais voilà, Dieu a aussi prévu que le vol collectif en forme de « V » permet une économie de « carburant » de plus de 20 pour cent ! Comme l’oiseau de tête dépense plus d’énergie, ce sont les plus costauds qui se relaient à ce poste. Les suivants bénéficient de « l’appel d’air » des précédents, ce qui facilite le vol. Ainsi, ces oiseaux arrivent dans leurs quartiers d’hiver avec un petit reste d’énergie !

Ces observations nous interpellent : nous ne sommes pas programmés, nous, mais Dieu met à notre disposition:

une énergie de grande qualité par sa Parole pour une vie spirituelle renouvelée et abondante.

des exhortations à ne pas rester dans l’isolement, mais de porter « les charges les uns des autres ».

Tout au long de notre vie chrétienne, il arrive que nous soyons plus fort à un moment donné, ou au contraire moins fort. Ce sera l’occasion d’aider et d’encourager un frère ou une sœur, puis, à un autre moment, de recevoir nous-mêmes quelque chose des autres. Mais nous pouvons avoir besoin de prières, aussi. Avons-nous la liberté de les solliciter ? Peut-être un simple besoin de partager nos peines, nos soucis avec un frère ou une sœur connus pour leur sagesse et leur discrétion, de « vider son cœur. » Cela suppose aussi d’être attentifs, disposés à l’écoute et au partage. Pensons au bien du peuple actuel de Dieu, prenant soin « les uns des autres ».

« La nature même ne vous enseigne-t-elle pas… ? » (1Co 11:14). Plaire au Seigneur




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L’aigle ou la colombe ?    Ven 28 Sep 2012 - 3:03

L’aigle ou la colombe ?

"Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ" Éphésiens 4.32

Avez-vous comparé l'aigle à la colombe ? Deux oiseaux au vol majestueux : l'un par l’élégance et la fluidité de son vol ; l'autre par la grâce et la douceur de ses mouvements. Et pourtant, tout les sépare ! L'un est un prédateur -un chasseur, un tueur- l'autre est une proie facile, sans défense.

Or, au cours de l’existence - dès l'école, puis dans le monde du travail - la société nous formate et notre cœur tortueux nous tyrannise. Nous n’avons pas d’alternative : si réussir, c’est souvent être le premier, il me faut supplanter le prochain ou m’en servir comme une marche vers le succès. Suis-je donc condamné à n’être qu’un aigle ?

Par bonheur, l'être humain est ainsi fait, qu'il est libre de choisir sa manière d'évoluer dans le ciel de son existence. Il peut prendre le vol du rapace ou celui de la blanche colombe. Il peut être dur, cynique et cruel, comme il peut décider de répandre l’amour et la bonté de la compassion…

Eh bien l’intelligence du chrétien réside dans son choix de vivre.

Comme son Maître, il refuse la médiocrité, tout ce qui peut nuire à la pureté, la douceur et l’innocence. Ce ne fut pas un aigle mais une colombe qui vint se poser sur le Roi, quand il sortit de l’eau, après son baptême (Jean 1.32).

Osez être une colombe, au milieu de tous ces aigles ! Votre grandeur, dans ce monde parfois impitoyable, est d’aimer, même ceux qui vivent en égoïstes ! Déployez vos ailes : pas celles du prédateur macho ni de la conquérante à la tenue évaporée. Non, soyez simple, innocent, sans malice comme la colombe.

Pardonnez et oubliez. Rendez service autour de vous, bénissez sans cesse, même le méchant (Luc 6.35).

Une prière pour aujourd'hui
Seigneur, merci pour ton exemple. Ta grandeur est d’avoir été, parmi les hommes, comme le plus petit, l’humble serviteur. Au mal qu’on t’a fait, tu as répondu par le bien. Tu as réussi à être une colombe. Je veux te ressembler. Amen. Par Paul Ettori




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La grande envolée   Ven 28 Sep 2012 - 16:55

La grande envolée

Les nuées d’oiseaux quittant nos forêts chatoyantes annoncent l’arrivée des froids automnaux. La compréhension de la migration aérienne des oiseaux demeure encore un phénomène complexe. Plusieurs hypothèses suggèrent que des stimuli internes et externes incitent physiologiquement les animaux à migrer. Ils pourraient se diriger d’après l’orientation du soleil et des étoiles. Ils semblent également sensibles au champ magnétique de la terre et à l’effet de la rotation de celle-ci sur son axe. Peu importe, que ce soit grâce à des repères topographiques, à leur instinct, à leur hérédité ou à la modification de la période diurne, les oiseaux s’envolent vers des cieux plus cléments et accomplissent ainsi leur cycle de vie.

Quant à nous, nous sommes des étrangers et voyageurs sur cette terre [1]. Nous nous dirigeons vers l’au-delà. Au ciel, où règnent l’amour, la joie et la paix, Dieu, Lui-même, séchera nos larmes : plus de deuil, ni de cris, ni de douleurs.

Désirez-vous passer l’éternité en Sa compagnie ? Connaissez-vous le prix de cette demeure éternelle ? La bonne nouvelle, c’est qu’elle est tout à fait gratuite…La foi en Jésus peut vous donner accès à cette nouvelle patrie.«Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle».[2]

Rappelons-nous que nous sommes tous des émigrants dans ce monde, «comme une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui disparaît.» [3] Par Gisèle Girard


[1] Hébreux 11, 13-16
[2] Jean 3, 16
[3] Jacques 4, 14




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Vous ne pouvez pas les empêcher de voler au dessus de votre tête   Ven 28 Sep 2012 - 17:01

À quoi penses-tu ?

"Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées. " (Philippiens 4.8)

Quel monde fascinant que celui de la pensée ! Mystérieux aussi. Qui peut en sonder les arcanes ? Il s'y passe tant de choses étranges. Il s'y mêle le meilleur comme le pire ; l'abject côtoie le sublime. C'est un immense caravansérail où se croisent les soucis prosaïques et les grandes envolées vers l'infini. On peut y être attristé, humilié, abattu, désespéré, comme on y peut connaître l'exaltation, l'enthousiasme, la joie, la félicité.

La pensée. Phénomène immatériel indescriptible. Qui soudain s'impose. Qui parfois s'insinue. Récepteur sensible aux influences spirituelles qui l'inspirent. En bien : "… chantant à Dieu dans vos cœurs sous l'inspiration de la grâce " (Col 3.16), ou en mal : "… lorsque le diable avait déjà inspiré au cœur de Judas Iscariot, fils de Simon, le dessein de le livrer…" (Jn 13.2).

C'est le creuset où s'élaborent nos paroles et nos actions. Mais les fondeurs que nous sommes ont-ils la complète maîtrise de ce creuset, pour n'y admettre que l'or et en rejeter le plomb ?

Mieux encore : La pensée mauvaise peut-elle devenir bonne ?

Une divine alchimie peut-elle y transmuer le plomb en or ?
Nous nous souvenons que Luther a comparé les pensées aux oiseaux. Il a dit : "Vous ne pouvez pas les empêcher de voler au dessus de votre tête, mais vous pouvez leur interdire de faire leur nid dans vos cheveux". Tout dépend de la manière dont nous traitons nos pensées. Nous avons le pouvoir de les rejeter ou de les admettre, voire même de les inviter et de les chérir. Elles peuvent être des hôtes de passage, ou des résidents à demeure. Cela découle de notre choix. Notre vie de pensée a besoin de discipline, et le Saint-Esprit nous aide dans notre faiblesse (Rom. 8.26-27) à faire ce que Paul dit : "nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ " (2Co 10.5).

Pour séparer le sable des impuretés indésirables, cailloux, coquillages, bois mort, il existe un procédé très simple : le tamis. Le texte cité plus haut nous présente une série de sept tamis spécialement conçus pour les pensées. Chacun porte un nom : vrai , honorable, juste, pur, aimable, méritant l'approbation, vertueux et digne de louange.

N'hésitons pas à nous en servir. Tout ce qui ne passe pas par ces tamis peut être rejeté sans crainte d'une quelconque perte. Dans le fourmillement de pensées que suscite ce monde perverti, nous serons étonnés de voir le tas de déchets que nous fournira notre crible multiple !

Tiens, le début du texte me rappelle une histoire. Un jeune stagiaire avait commencé une prédication, mais semblait ne pas pouvoir décoller de son introduction. Alors un aîné dans le service lui cita ce texte : "Au reste, frère ! ". Bizarre comme les pensées peuvent venir ! Celle-là est-elle passée par le crible ?
Elle est aimable, non ? Par Jean-Claude Guillaume




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Elevez-vous, comme un aigle    Ven 28 Sep 2012 - 17:09

Elevez-vous, comme un aigle

“Mais ceux qui se confient en l'Eternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent , et ne se lassent point, Ils marchent , et ne se fatiguent point. ” Esaïe 40:31

L'Esprit du Seigneur nous encourage à être toujours plus courageux, car ceux qui se confient en Dieu se renouvellent, ils peuvent voler comme un aigle. Nous sommes dans un jour nouveau : lorsque nous nous confions en Dieu les règles changent. Les choses ne sont plus les mêmes, nous entrons dans une logique différente, nous avons un regard différent sur les choses.

Nous avons été appelés à avancer dans le vent du Saint-Esprit, au-dessus de nos circonstances. Le Royaume de Dieu n'est pas en paroles seulement, mais en puissance. Nous devons nous occuper des affaires du Père. Dieu veut nous libérer, pour que nous entrions dans ce pourquoi nous avons été créés.

Alors, élevez-vous, élevez le niveau de vos pensées, de vos paroles, de votre foi, alignés sur la Parole de Dieu. Placez votre confiance dans Celui qui vous donne de vous élever comme un aigle... Croyez, parlez, marchez, et expérimentez la vie surnaturelle, excellente qui est vôtre en Jésus-Christ ! Fabien Weigel

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Les oiseaux dans la Bible + une vidéo: Dieu tout puissant   Sam 29 Sep 2012 - 10:45

Un concert en pleine nature

Le chant des oiseaux couronne l’arrivée du printemps. Le rythme et la variété de leurs mélodies réussissent toujours à m’étonner.

Rappelez-vous le hululement du hibou, le roucoulement de la tourterelle, le croassement du corbeau et, bien sûr, le cocorico du coq. Imaginez le ramage du pinson avec sa gaieté proverbiale ou le chant en duo de certains troglodytes. Que dire des oiseaux siffleurs qui émettent des bruits semblables à des coups de tonnerre, des oiseaux moqueurs qui imitent plusieurs de leurs congénères ou le son d’autres animaux comme le miaulement d’un chat par exemple.

Quant aux passereaux, ils entonnent les chants les plus harmonieux du règne animal. L’un d’entre eux (le pipit) chante même en volant.

Comme la plupart des oiseaux, les humains préfèrent chanter le jour. Toutefois, certains oiseaux chantent dans l’obscurité. Qu’en est-il de nous lorsque les ténèbres de la souffrance, de la solitude, de l’incertitude nous envahissent? Lorsque les épreuves tentent d’étouffer nos voix? En toutes circonstances, Dieu est prêt à entendre nos cris et nos pleurs. Il peut les changer en chants d’allégresse. (Ps 30.11)

Exprimons notre situation à Dieu, même un murmure atteint le cœur de Dieu. La Parole de Dieu nous déclare qu’il connaît tous les oiseaux des montagnes et pas un seul moineau ne tombe à terre sans qu’ll ne le sache (Mat 10.29). À plus forte raison, Dieu saura s’occuper de nos besoins et alléger notre fardeau. Par Gisèle Girard




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Les oiseaux dans la Bible + une vidéo: Dieu tout puissant   Sam 29 Sep 2012 - 10:50

Un grand arbre

« Il leur proposa une autre parabole : Le royaume des cieux est semblable à un grain de moutarde qu’un homme prit et sema dans son champ. Ce grain est, certes, la plus petite de toutes les semences ; mais quand il a poussé, il est plus grand que les herbes et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent nicher dans ses branches. » Matthieu 13:31-32

Ils n’étaient ni nombreux, ni riches, ni instruits, ni influents les disciples du Seigneur quand ils se retrouvèrent seuls après la crucifixion de leur Maître. Ils n’étaient vraiment qu’un grain de moutarde, « la plus petite de toutes les semences » au regard de tous les courants religieux et de toutes les philosophies qui existaient alors. Et pourtant, c’est par leur moyen que l’évangile du salut par la foi en Jésus Christ mort et ressuscité, fut semé dans toutes les couches de la société.

Persécutés à maintes reprises par le pouvoir civil, les chrétiens durent rester longtemps petits et effacés. Pas de grandes organisations à ce moment-là ! À Rome, par exemple, c’était le temps de « l’Église des catacombes ».

C’est surtout à partir du règne de l’empereur Constantin (306-337) que l’Église acquit définitivement la notoriété, lorsque le christianisme devint une religion d’État. Un clergé s’organisa hiérarchiquement, accumula les richesses, établit son pouvoir quasi discrétionnaire sur les âmes des rois comme sur celles des simples hommes. Le grand arbre était né et il étendit ses branches sur presque tous les continents, abritant des millions d’inconvertis (les oiseaux), se servant de la puissance religieuse pour mener à bien les entreprises les plus repoussantes. Cette grande apparence aboutira bientôt à la Babylone décrite dans Ap 18 dont le jugement sera brutal et définitif.

Ce n’était pas la pensée de Dieu : un grain de moutarde ne devient normalement jamais un grand arbre. Il donne naissance à une plante herbacée qui porte beaucoup de graines de telle sorte qu’une seule d’entre elles produisant un seul plant peut, en deux ou trois années, recouvrir un champ entier.

Le chrétien fidèle se tient donc à l’écart de cette organisation, ne reconnaissant que Jésus Christ pour Maître, que le Saint Esprit comme conseiller et que la Bible comme expression des pensées de Dieu à l’égard de toutes choses. En attendant le retour du Seigneur, il se réunit dans l’humilité avec ses frères et sœurs, et cherche à répandre beaucoup de graines autour de lui. Plaire au Seigneur




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Les oiseaux dans la Bible + une vidéo: Dieu tout puissant   Sam 29 Sep 2012 - 16:01

Les oiseaux

La loi donnée à Israël distingue les oiseaux purs dont on pouvait manger la chair et les œufs des oiseaux impurs qui ne pouvaient être consommés (Lévitique 11:13-19).

Parmi les oiseaux purs ont trouvait les pigeons, les tourterelles et les colombes. Le peuple pouvait ainsi les offrir en sacrifice (Lévitique 1:14). Il ne fallait donc pas nécessairement être riche pour offrir des sacrifices et des offrandes à Dieu. De même, aujourd’hui, tous, pauvres ou riches, petits ou grands, nous pouvons sans distinction louer et adorer Dieu. Lui apporter un sacrifice de louanges.
Offrons-donc, par Jésus, sans cesse à Dieu un sacrifice de louanges, c'est-à-dire le fruit des lèvres qui confessent son nom. Hébreux 13:15

La colombe est un exemple pour nous chrétien. Elle symbolise la pureté par son plumage blanc et la paix et la douceur que les enfants de Dieu doivent manifester entre eux et envers leur prochain.
Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Philippiens 4:5
Rappelle-leur d'être soumis aux principautés et aux autorités, d'être obéissants, d'être prêts à toute bonne oeuvre, de n'injurier personne, de n'être pas querelleurs, mais modérés, montrant toute douceur envers tous les hommes. Tite 3:1-2

Le début du ministère du Seigneur Jésus commença au baptême au Jourdain où l’Esprit Saint descendit sur Lui comme une colombe. Le Seigneur Jésus était le seul homme parfait, sans péché, pur dans toutes ses voies, paroles, actes et pensées. L’Esprit Saint pouvait donc descendre sur Lui en paix avec l’approbation de son Dieu et Père.
l'Esprit Saint descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe; et il y eut une voix qui venait du ciel, Tu es mon Fils bien-aimé; en toi j'ai trouvé mon plaisir. Luc 3:22

L’aigle et le corbeau étaient quant à eux repris sur la liste des oiseaux impurs dont on ne pouvait en aucun cas manger du fait qu‘il se nourrissent en partie de charognes, de corps morts.
L’aigle, grand oiseau de proie, attrape de petits animaux et s’en nourrit. Il survole les vastes plaines et les vallées à la recherche de sa nourriture qui se compose de petits rongeurs, de reptiles et parfois de charognes. Lorsque du ciel il aperçoit une proie, il s‘élance dessus avec une telle rapidité que celle-ci lui échappe rarement. Il serre alors la victime dans ses serres et l’emmène jusqu’à son aire (nid).
Ce rapace peut être notamment vu, en figure, comme le jugement de Dieu qui s’abat sur le méchant. Mais, il montre également comment Dieu a pris soin de son peuple malgré son indocilité!
Je vous ai portés sur des ailes d'aigle, et vous ai amenés à moi. Exode 19:4
Comme l'aigle éveille son nid, plane au-dessus de ses petits, étend ses ailes, les prend, les porte sur ses plumes. Deutéronome 32:11
Le corbeau, oiseau au plumage et au bec noirs, mange de tout! Son régime est très varié ...et le chrétien doit prendre garde à ne pas nourrir son corps, son âme et son esprit de n’importe quoi. Les spectacles et les lectures malsaines souillent le chrétien et lui font la guerre!

Bien-aimés, je vous exhorte, comme forains et étrangers, à vous abstenir des convoitises charnelles, lesquelles font la guerre à l'âme. 1 Pierre 2:11
Mais nous pouvons lire que malgré le fait que les corbeaux étaient des oiseaux impurs, Dieu les utilisa pour venir en aide à un de un de ses serviteurs (1 Rois17). Il se nommait Elie et était un prophète en Israël qui annonça au roi impie de ce temps une sécheresse à cause de ses iniquités et de celles du peuple. Guidé par Dieu, Elie va alors se réfugier au torrent du Kérith près du Jourdain. Là il pouvait se désaltérer au torrent et Dieu se servit de corbeaux pour lui apporter de la viande matin et soir.
Il fallait de la foi pour obéir! Car on n’a jamais vu des corbeaux apporter de la nourriture à un homme. Mais Elie plaça sa confiance en Dieu, le Dieu vivant devant lequel il se tenait, et s’en alla à cet endroit reculé selon la parole de l’Eternel.

Si parfois nous avons peur ou que les soucis nous envahissent faisons confiance à Dieu et remettons-Lui toutes choses. Rien n’est trop petit, ni trop grand pour Celui qui nous a donné son propre Fils!

Que dirons-nous donc à ces choses? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Celui même qui n'a pas épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous fera-t-il pas don aussi, librement, de toutes choses avec lui? Qui intentera accusation contre des élus de Dieu? C'est Dieu qui justifie; qui est celui qui condamne? -C'est Christ qui est mort, mais plutôt qui est aussi ressuscité, qui est aussi à la droite de Dieu, qui aussi intercède pour nous; qui est-ce qui nous séparera de l'amour du Christ? Tribulation, ou détresse, ou persécution, ou famine, ou nudité, ou péril, ou épée? Selon qu'il est écrit, Pour l'amour de toi, nous sommes mis à mort tout le jour; nous avons été estimés comme des brebis de tuerie. Au contraire, dans toutes ces choses, nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. Car je suis assuré que ni mort, ni vie, ni anges, ni principautés, ni choses présentes, ni choses à venir, ni puissances, ni hauteur, ni profondeur, ni aucune autre créature, ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu, qui est dans le Christ Jésus, notre Seigneur. Romains 8:31-39
Si nous avons cru en son Fils, nous avons trouvé en Dieu un Père céleste qui prend continuellement soin de ses chers enfants.

Regardez aux oiseaux du ciel, ils ne sèment, ni ne moissonnent, ni n'assemblent dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup mieux qu'eux? Matthieu 6:26

Les oiseaux chantent la grandeur et la beauté de la création de Dieu. Avez-vous déjà écouter le concert de louanges que font les oiseaux au lever du jour?

Gloire à Dieu pour tout ce qu’Il fait! - Sébastien Théret - Série "Faune & Flore de la Bible"




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les oiseaux dans la Bible + une vidéo: Dieu tout puissant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les oiseaux dans la Bible + une vidéo: Dieu tout puissant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Contradictions dans la bible
» Preuve scientifique dans la bible
» guerre sainte dans la bible
» Le symbolisme des chiffres dans la bible
» Quel est le rôle de la femme dans la Bible ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: