FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Exhortations journalières
Aujourd'hui à 7:25 par Josy

» Les nuages fournissent de nombreuses figures poétiques dans la Bible.
Aujourd'hui à 7:07 par Josy

» 13 Novembre : Journée Mondiale de la gentillesse
Lun 13 Nov 2017 - 19:26 par Josy

» L'Armistice
Sam 11 Nov 2017 - 9:30 par Josy

» Exhortations journalières - Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez:
Sam 11 Nov 2017 - 7:24 par Josy

» Mettez-vous vous-mêmes au service de Dieu
Sam 11 Nov 2017 - 7:14 par Josy

» Fête des morts
Jeu 2 Nov 2017 - 11:59 par Josy

» La Toussaint (Premier Novembre)
Mer 1 Nov 2017 - 16:55 par Josy

» Halloween
Mar 31 Oct 2017 - 18:25 par Josy

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 L’amour d'une mère - symbole parlant de l’amour de Dieu + une vidéo: L'histoire de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'influence d'une mère est grande sur la personnalité d'un enfant, même devenu homme   Sam 9 Juin 2012 - 21:37

MERE CHRETIENNE

Rien de plus beau qu’une femme qui met un enfant au monde : c’est beaucoup de joie, de bonheur, c’est également des responsabilités pour son éducation et qui commence, en fait, dès la naissance. La maman a une place très importante auprès de son petit enfant, c’est un refuge pour lui. Elle aime son enfant plus que tout, sans pour cela céder à tous ses caprices !

Le psalmiste qui connaît le sentiment de la sécurité maternelle écrit : "Je reste calme et tranquille, comme un enfant rassasié sur le sein de sa mère. Comme ce petit enfant, je suis calme et tranquille." Psaumes 131:2.

Le rôle de la mère est aussi de l’instruire selon la parole de Dieu : il y a des conseils, des avertissements qu’elle doit lui donner : veiller à ses fréquentations. C’est tellement facile pour un jeune de se laisser tenter par toute sorte de vilaines choses, qui sont formellement interdites dans la Bible et qui peuvent être un danger pour lui, avoir des conséquences dramatiques.

La mère doit également lui apprendre le savoir vivre, dans le milieu familial : il y a des règles, des limites à poser pour l’harmonie du foyer. Dans le milieu scolaire, le respect envers les professeurs, les camarades, qu’il ait une bonne conduite, qu’il soit un bon témoin. Il est important d'avoir des moments d’intercession pour ses enfants, afin que le Seigneur les protège de l’adversaire qui rôde pour les attirer à lui.

Dans un foyer chrétien il est bon d’avoir un temps de prière en famille, habituer les enfants dés leur plus jeune âge à la prière, à remercier le Seigneur pour tous ses bienfaits. La mère conseillère et protectrice : Proverbes 1:8 "Mon enfant, écoute les avertissements de ton père, ne repousse pas les enseignements de ta mère."

Ce n’est pas toujours évident pour nos enfants d’écouter nos conseils, ils préfèrent très souvent les conseils des amis et pourtant la parole est claire, comme nous le lisons ci-dessus. Voici les conseils que Lemouel, roi de Massa, a reçus de sa mère: Proverbes 31:1 … Lemouel qui était pourtant roi, a écouté les sages conseils que sa mère avait à cœur de lui transmettre, elle le mit en garde envers les femmes, en garde vis-à-vis des princes qui se livraient à la boisson pour oublier leur pauvreté, leur peine. Elle lui conseille de juger avec justice et de défendre le malheureux et l’indigent, elle lui inculque une bonne moralité.

La mère a une grande place dans la vie d’un enfant, elle est à son écoute lorsqu’il a des problèmes, quel que soit l’âge de l’enfant, petit ou grand, la mère a une place primordiale dans sa vie ; elle est là pour l’écouter, pour le consoler.

Esaïe 66:13 "Oui, comme une mère console son enfant, ¬moi aussi, je vous consolerai."

Elle lui fait aussi comprendre que dans chaque situation, il faut faire la part des choses, elle lui transmet l’amour pour son prochain, la joie, la paix, la douceur, la patience, la fidélité, la douceur, la tempérance, qui sont les fruits de l’esprit : Galates 5:22.

Transmettre sa foi à ses enfants est aussi le rôle d’une mère : 2 Timothée 1:5 "Je me souviens de la foi sincère qui est en toi. C’était déjà celle de ta grand-mère Loïs et de ta mère Eunice, et cette foi est en toi aussi, j’en suis sûr."

La grand-mère a également sa place auprès de ses petits enfants, elle peut être la confidente. J’ai une petite fille de 16 ans et, comme tous les jeunes de cet âge, elle a des problèmes relationnels ( elle ne connaît pas le Seigneur et ses parents non plus), elle m’écrit ses états d’âme et ce n’est pas toujours facile pour moi de lui répondre, étant donné l’indifférence à l’évangile. Alors, avec mon mari, nous prions pour elle afin que le Seigneur, dans sa grande bonté, la protége, veille sur elle et qu’un jour il touche son cœur ainsi que le cœur de ses parents. Le Seigneur est tout-puissant : il exhausse la prière de ses enfants. Parfois l’attente est longue, mais Il répond toujours, il nous faut persévérer sans se relâcher.

Nous voyons combien l'influence d'une mère est grande sur la personnalité d'un enfant, même devenu homme. Parfois en bien, parfois en mal. Genèse 27:13 (Rébecca et Jacob). Dans l'histoire des rois d'Israël, le deuxième livre des rois cite souvent : "Sa mère s'appelait une telle…" Parfois une femme fidèle à Dieu qui laissa à son fils un héritage de foi et de fidélité à l'Éternel…parfois une femme infidèle qui entraîna ses fils dans l'idolâtrie… 2 Rois 8.26. Timothée fut heureusement influencé dans la foi par sa mère Eunice et sa grand-mère : 2 Timothée 1/5.

Une mère veuve est recommandée aux soins de ses enfants…1 Timothée 5.4.

Les jeunes femmes sont exhortées à avoir des enfants…1 Tim.5.14. Et les femmes âgées doivent instruire les jeunes femmes dans leur rôle d'épouses et de mères : Tite 2.3/4. La femme, en devenant mère, a été la servante du Seigneur, pour mettre au monde Celui qui devait écraser la tête du serpent ! Les enfants en général, même devenus adultes, manifestent un sentiment profond d'affection et de tendresse envers leur mère. Jésus exprimait cette affection à l'égard de sa mère et jusqu'à sa mort sur la croix, dans des souffrances terribles, il se préoccupait de son avenir : Jean 19:26. S'il est vrai que la fête des mères est une occasion de satisfaction commerciale pour certains, elle est pour beaucoup et, je crois, pour le plus grand nombre, l'occasion de manifester d'une manière toute particulière leur amour pour leur maman...

Et que le Seigneur vous bénisse !

http://www.pasteurweb.org/fc/VieChretienne



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L’aile de Dieu est plus rapide et plus tendre que celle d’aucune mère   Sam 9 Juin 2012 - 7:51

Comme les oiseaux volent sur leurs petits, ainsi l’Éternel des armées garantira Jérusalem. {Esaie 31:5}

Sans perdre aucun temps sur la route, la mère se hâte vers son nid ; pour apporter la nourriture à sa couvée, et lorsqu’elle sent ses petits en danger, elle accourt aussitôt pour les protéger. De même, pour porter secours à ses élus, le Seigneur viendra comme sur des ailes d’aigle ; même il montera sur les ailes du vent.

La mère étend ensuite ses ailes sur le nid pour couvrir ses poussins ; elle les cache de son propre corps, leur communique sa chaleur et les couvre de manière à leur faire un abri. L’Éternel agit ainsi pour protéger ses enfants. Il veut être lui-même leur refuge, leur demeure, leur tout. Par lui nous serons nourris, par lui réchauffés, par lui préservés du mal.

Le Seigneur qui, lui-même, se compare icône à ces oiseaux, n’est pas semblable à eux dans leur faiblesse, car il est l’Éternel des armées. Réjouissons-nous dans cette pensée que son amour tout-puissant sera prompt à nous secourir et fidèle à nous garder. L’aile de Dieu est plus rapide et plus tendre que celle d’aucune mère, et nous nous placerons avec confiance sous son ombre protectrice.

Pour nous brûle son cœur, ce cœur tendre et fidèle ;
Nous sommes ses poussins, qu’il couvre de son aile ;
Notre impuissance enfin fait notre sûreté :
Qui ne veut rien sans lui, peut tout en sa bonté. Ch. Spurgeon




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ma mère... de Hudson Taylor    Ven 8 Juin 2012 - 17:05

Ma mère... de Hudson Taylor

L’homme de Dieu, Hudson Taylor, nous a laissé ce vibrant hommage à sa mère !
«Ma mère bien-aimée m’avait accompagné à Liverpool. Je n’oublierai jamais ce jour-là, ni sa visite dans ma cabine où je devais passer près de six longs mois.

D’une main maternelle, elle caressa le petit lit, elle s’assit à côté de moi et nous chantâmes ensemble avant de nous séparer. Nous nous mîmes à genoux et elle pria. La dernière prière que j’entendis prononcer par ma mère avant mon départ pour la Chine!

Puis on nous avertit qu’il fallait nous séparer et nous dûmes nous dire «aurevoir», ne pensant jamais nous revoir sur la terre.

Par amour pour moi, elle maîtrisait son émotion autant qu’elle le pouvait.

Nous nous quittâmes et elle descendit à terre en me donnant sa bénédiction. Je restai seul sur le pont et elle suivit le navire tant qu’il longea le quai.

Mais lorsqu’il sortit du bassin et que la séparation commença vraiment, le cri d’angoisse qui s’échappa du cœur de ma mère me transperça comme une lâme!

Je ne l’oublierai jamais !

Je n’avais jamais compris aussi complètement jusqu’alors ce que veut dire: «Dieu a tant aimé le monde…» Et je suis sûr que ma précieuse mère apprit davantage de l’amour de Dieu pour les perdus en cette seule heure, que pendant toute sa vie jusqu’à ce moment là». Relever dans «Trésor quotidien…»




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Dirige leurs coeurs vers Toi   Ven 8 Juin 2012 - 8:17

"Dirige leurs coeurs vers Toi." 1 Chroniques 29:18 V.A.

Voici le geste d'une mère qui dirige son enfant, qui l'entoure, l'instruit et l'attire avec toute sa douceur! Voici notre Père céleste qui répond à notre prière qui dirige nos coeurs vers Lui, en Lui, les ouvrant à Lui-même en les soustrayant à tout danger, à tout rival.

Ah non! il ne s'agit pas ici de notre activité, mais de ce qui est combien plus important: la Sienne! Dirige nos coeurs vers Toi... jusqu'à Toi, jusqu'au sein de tous les trésors de la sagesse et de la science divines, jusqu'au centre de Tes richesses incompréhensibles! C'est le Pilote qui dirige le bateau sûrement au milieu des récifs et des dangers, jusqu'au port, celui de Son coeur, comme le dit l'apôtre Paul dans 2 Thessaloniciens 3:5: "Que le Seigneur dirige vos coeurs vers l'amour de Dieu et vers la patience de Christ!"

Quelle révélation! Dans Jacques 4:5, le Saint-Esprit nous est décrit dans Son ardent désir de posséder tout l'amour du croyant pour l'amener à une entière soumission à Dieu.

Cette prière de David n'est-elle pas l'expression de ce désir de Dieu? Combien il est important que nous y prêtions attention dans nos journées si remplies, et dans un monde enfiévré où, dans une certaine mesure, même l'activité du croyant risque de lui être en tentation.

Soyons "plantés dans la maison de I'Eternel" et bien enracinés! Veillons à ce que nos racines pénètrent profondément dans le lieu très-saint de Sa présence. Il nous le faut! Seulement ce qui émane de Lui peut progresser et croître. Seulement les racines qui plongent en Lui donnent de la sève. Sachons nous tenir dans le silence de Sa présence pour en recevoir fraîcheur et renouvellement.

Si notre service devant le monde a pris la place qui appartient à' Dieu, arrêtons-nous, revenons au commencement, s'il le faut. Père... dirige mon coeur vers Toi, en Toi! Méditation biblique quotidienne par H.E. Alexander




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La liberté de toute mère consiste à donner son enfants à Dieu et à lui permettre de servir les autres   Jeu 7 Juin 2012 - 15:51

Un service total

« Gardant le souvenir de la foi sincère qui est en toi, qui habita d’abord dans ton aïeule Loïs et dans ta mère Eunice, et qui j’en suis persuadé, habite en toi aussi. » 2Timothée 1 : 5

A cette période de la fin du mois de Mai nous célébrons tous les ans la fête des mères. Il y a quelques années j’ai vécu une expérience que je n’oublierai jamais. C’était une grande occasion. Je venais de terminer mon message dans l’Eglise où je venais de commencer mon ministère. Ces instants étaient propices aux souvenirs et à la réflexion.

Tout à coup, je me suis retrouvé face à une femme radieuse et affable qui avait environ 70 ans. Des larmes de joie embuaient ses yeux, et à vrai dire une poignée de main ne suffisait pas entre nous. Elle me pris dans ses bras et me serra contre elle. Puis m’embrassa et me murmura à l’oreille : « Ne t’occupe pas de moi. Tu appartiens à tous ces gens ce soir.» Durant toute la soirée, je l’observai du coin de l’œil et essayai de l’entrevoir de temps à autre au milieu de la foule. Elle était assise seule, saluée de temps en temps par quelques personnes. Elle attendit jusqu’à ce que presque tout le monde soit parti. Pendant un long moment nous nous sommes dévisagés, puis nous nous sommes mis à rire de joie. «Maman, comment vas-tu ?» ai-je demandé.

Elle était venue d’une ville voisine où j’étais né, pour assister à ce culte et passer quelques heures ensemble avant que je ne retourne chez moi. J’ai conservé avec plaisir le souvenir de cette visite, mais ces paroles dans la foule m’ont plongé dans une profonde réflexion. Elle ne se rendait pas compte de tout ce qu’elle avait exprimé, mais elle avait avancé la véritable signification de la maternité chrétienne : «Ne t’occupe pas de moi. Ce soir tu appartiens à tous ces gens… »

Par ces paroles, elle a proclamé l’essence véritable du message de Jésus concernant la famille et l’appel particulier adressé aux mères, de préparer leurs enfants à servir Dieu puis à les lui consacrer afin qu’ils le suivent.

« La liberté de toute mère consiste à donner son enfants à Dieu et à lui permettre de servir les autres. » L.J. Ogilvie




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Une mère oublierait-elle son enfant ?   Jeu 7 Juin 2012 - 15:45

Un sifflotement dans la nuit

Lorsque les hommes justes lancent leurs cris vers lui, l’Éternel les entend. Psaume 34.18

– Prier ne sert à rien ! Comment voulez-vous que Dieu…

– Je vais vous raconter une histoire, interrompit Wilhelm Busch :
« Pendant la guerre, j’avais obtenu une permission imprévue. Arrivé à Francfort à 1 h du matin, je pris mon barda sur l’épaule pour rentrer chez moi après deux ans d’absence.

Arrivé à l’entrée de notre rue, j’aperçus la maison paternelle. Instinctivement, je sifflai comme je le faisais autrefois pour annoncer mon arrivée. Je le fis en sourdine pour ne pas alarmer tout le quartier. De toute façon, personne n’allait m’entendre chez moi.

Mais tout à coup, une lumière s’alluma dans ma maison, et quand j’arrivai à la porte, ma mère se tenait là, les bras grands ouverts : – Mon fils ! – Maman, tu es déjà là sans que j’aie sonné ? D’où savais-tu… – Je t’ai entendu siffler et je savais que c’était toi.

Personne ne savait que j’avais eu un congé. Je venais donc totalement inattendu, mais je compris : lorsqu’une mère dort, son cœur est toujours éveillé auprès de ses enfants. »

– C’est une belle histoire, dit mon interlocuteur, mais quel rapport avec la prière ?

– Dans ma Bible, il est écrit : Une mère oublierait-elle son enfant ? Et si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierais pas, dit Dieu1. Si déjà, une mère entend le léger coup de sifflet nocturne de son fils, combien plus notre Père céleste entendra-t-il quand un de ses enfants crie vers lui ? Alfred Kuen

1 Ésaïe 49.15
______
Lecture proposée : Livre du prophète Ésaïe, chapitre 49, versets 8 à 15.




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Sécurité    Jeu 7 Juin 2012 - 8:24

Sécurité

« Celui qui m’écoute habitera en sécurité et sera tranquille, sans crainte du mal. » Proverbe 1:33

« Je me coucherai, et aussi je dormirai en paix ; car toi seul, ô Éternel ! tu me fais habiter en sécurité. » Ps 4:8

La sécurité est un des plus grands besoins des hommes. Pour illustrer la parfaite sécurité que nous avons en Dieu, la Bible utilise plusieurs images, toutes simples, tirées de la vie quotidienne. En voici trois :

La poule qui rassemble ses poussins sous ses ailes

« Jérusalem, Jérusalem, la ville qui tue les prophètes et qui lapide ceux qui lui sont envoyés, que de fois j’ai voulu rassembler tes enfants comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu ! » (Mt 23. 37).

Jésus désire nous protéger. Il le fait comme personne d’autre si nous venons à lui. Qui, mieux que lui, connaît notre besoin de tendresse, de chaleur, de protection ?

Le berger

« Comme un berger il paîtra son troupeau ; par son bras il rassemblera les agneaux et les portera dans son sein ; il conduira doucement celles qui allaitent » (Esa 40. 11).

« Moi, je suis le bon berger : je connais les miens, et je suis connu des miens » (#Jn 10. 14).

Jésus, le bon berger, prend soin de ses brebis, conduit son troupeau, le nourrit, le défend contre les bêtes sauvages. Il ramène la brebis égarée, soigne celle qui est malade et porte celle qui est affaiblie.

La mère qui nourrit son enfant

« J’ai l’âme calme et tranquille, comme un enfant sevré qui est auprès de sa mère ; j’ai l’âme comme un enfant sevré » (Ps 131. 2).

Cette image est peut-être la plus belle des trois car elle décrit la sécurité, la confiance totale et l’entière satisfaction d’un enfant qui repose dans les bras de sa mère. Elle le regarde avec amour, attentive à ses moindres besoins. Serré contre sa mère, sa présence lui suffit.

Ces images nous aident à comprendre pourquoi nous pouvons sans crainte envisager l’avenir avec le Seigneur. Nous avons sa protection, ses soins, sa tendresse. Envoyés dans un monde hostile, nous serions, sans Lui, faibles, désarmés, sans moyens et sans défense. Abandonnons-nous à la volonté du Seigneur pour la faire, comme Lui faisait ses délices de celle de son Père. C’est notre sécurité. Plaire au Seigneur




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Influence d'une mère   Mer 6 Juin 2012 - 16:17

Influence d'une mère

A côté de l'influence heureuse qu'exerce un père chrétien, il en est une autre dont le pouvoir se fait encore plus sentir au sein de la famille; c'est l'amour d'une mère.

C'est lui qui rend le foyer si cher au coeur de chacun, car c'est à la première enfance que se rattachent les tendres souvenirs qui accompagnent, même sur la terre étrangère, le jeune homme éloigné des siens.

Lorsque Napoléon se trouvait à Boulogne avec ses troupes, un jeune marin anglais, prisonnier de l'armée française, tenta de s'évader en mettant à la mer un petit radeau construit de ses propres mains.

Ayant appris ce projet téméraire, Napoléon fit amener le jeune homme en sa présence et lui demanda s'il oserait réellement traverser la mer dans un si frêle esquif.
- Oui, répondit le jeune Anglais, et si vous voulez me le permettre je suis prêt à le faire.
- Vous avez donc là-bas, répartit le Premier Consul, un coeur qui vous attire, qui vous attend?
- Oui, répondit le jeune homme, j'ai une mère âgée et infirme, et je désire la rejoindre.
- Eh bien! vous la rejoindrez, s'écria Napoléon, et vous lui remettrez cet argent de ma part, car elle qui a donné le jour à un si tendre fils ne peut être qu'une digne mère.

Et le chef de l'armée française donna aussitôt des ordres pour que le jeune marin, escorté d'un drapeau blanc, fût envoyé à bord du premier navire anglais qui s'approcherait de la côte.

Napoléon reconnut hautement tout ce qu'il devait à sa mère, la belle Létitia Ramolini; et ils sont nombreux les hommes illustres qui ont également rendu hommage à cette précieuse influence maternelle.

Citons le nom de Thiersch, célèbre critique et grammairien. Il apprit de bonne heure, grâce à une pieuse mère, à connaître l'amour de Jésus pour les pécheurs et à ressentir une profonde compassion pour les malheureux. Tout enfant, il donna des preuves de son ardent désir de soulager les misères des pauvres.

Dans l'oeuvre de l'éducation, il importe que le chef de famille fasse preuve d'intelligence, de noblesse et de dignité, comme il convient à celui qui remplit le rôle de père au milieu des siens. Mais c'est à la mère qu'est réservé d'embellir le foyer.

Ce qui la préoccupe et l'afflige, c'est la pensée que ses enfants pourraient un jour s'écarter du droit chemin; elle se recueille alors devant le Seigneur et fait monter jusqu'à lui de ferventes prières.

La mère chrétienne, dans son langage simple, naturel, que beaucoup de savants prédicateurs pourraient lui envier, fait connaître à ses enfants l'amour de Jésus et les prépare pour la vie du ciel.

C'est ainsi que, par l'exemple, de sa piété douce et simple, elle exerce un ministère plus efficace que tout autre au foyer domestique; elle élève ses fils et ses filles pour le Seigneur. Anonyme




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'amour maternel de Dieu 5   Mer 6 Juin 2012 - 8:14

L'AMOUR MATERNEL DE DIEU 5

L'ESPRIT SAINT EST COMME L'EDUCATRICE DE NOTRE VIE INTERIEURE
C'est donc par son Esprit que Dieu console ses enfants et les encourage. Il est pourvu d'une grande sensibilité et d'une incomparable douceur. Il est comme la mère qui apprend à son enfant à formuler la prière spontanée qui doit monter vers le Père céleste, Rom 8/26-27.

Le premier mot qu'un enfant terrestre prononce est : maman ; le premier mot d'un enfant spirituellement né, c'est-à-dire d'un être humain qui naît à la vie spirituelle, sera : Père.

« Car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n'avez pas reçu un esprit de servitude pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un esprit d'adoption, par lequel nous crions : Abba ! (en hébreu signifie : papa, père).

L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu » (Rom 8/14-17).

C'est par l'affection maternelle de l'Esprit que nous découvrons que Dieu est notre Père et que notre vie spirituelle peut s'épanouir dans les joyeuses certitudes de la foi en un Dieu qui est finalement plus proche de nous que nos propres parents terrestres.

« N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu » (Eph 4/30) qui est en vous par un manque de confiance, ou une vaine anxiété, ou par la dureté de vos propos. Sa tristesse se répercuterait inévitablement sur votre vie et vous ne pourriez être de sincères témoins de l'amour de Dieu. L'Esprit Saint est comme la divine inspiratrice de nos pensées et de nos actes.

Il travaille patiemment à nous préparer pour être un jour de dignes citoyens du Royaume céleste dans la pure clarté d'un monde où les caractères sont enfin parfaitement unifiés et harmonieusement ordonnés.

Nous comprenons alors le sens de Apocalypse 22/17 « L'Esprit et l'Epouse disent : Viens ! ». Samuel Guilhot




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'amour maternel de Dieu 4   Mar 5 Juin 2012 - 15:45

L'AMOUR MATERNEL DE DIEU 5

LA DIVINE CONSOLATRICE
On a souvent observé que l'homme fait instinctivement appel à sa mère dans les moments de grande détresse ou de grand danger. Presque toutes les religions ont, plus ou moins en évidence, un culte de la Mère. Il faut le comprendre comme le résultat d'un besoin toujours actuel d'une protection maternelle et aussi comme celui d'une régression spirituelle qui tend à dissocier le caractère de l'amour divin parfaitement unifié dans ses manifestations.

Dieu est aussi capable de tendresse que de puissance, « de guérir ceux qui ont le coeur brisé que de compter le nombre des étoiles », Psaume 147/3-4. C’est une profonde erreur de penser que Dieu a besoin d'un complément, il est entièrement bon et parfaitement aimant autant que tout-puissant.

Avant de quitter la terre Jésus a voulu rassurer ses disciples en leur promettant de leur envoyer son Esprit Consolateur afin de ne pas les laisser comme des orphelins.

Ce qu'il faut savoir c'est que le mot Esprit, dans la langue originale de l'Ancien Testament, est un mot du genre FEMININ. L'Esprit-Saint est comme une expression personnalisée de l'amour maternel de Dieu.

C'est la « Ruach Elohim », l'Esprit de Dieu, qui se mouvait au-dessus des eaux dans le récit de la création.

Le verbe mouvoir est une traduction du mot hébreu « merachéphet » qui fait allusion à l'oiseau qui voltige au-dessus de sa couvée pour la nourrir ou la protéger. C'est une image vivante de la vertu créatrice et de l'amour maternel.

Lorsque Jésus fut baptisé l'Esprit de Dieu vint sur lui sous la forme d'une colombe (Mat. 3/16-17). En même temps une voix se fit entendre qui exprima toute l'affection de Dieu pour son fils. Encore une fois nous ressentons là tout le poids de cette affection maternelle exprimée par la vision de l'Esprit.

Nous ne pouvons manquer d'être frappés par la saisissante portée d'une traduction où serait conservé le genre féminin du mot Esprit dans une parole comme celle de Jean 14/16 ou 16/13.

« Quand la Consolatrice, l'Esprit de Vérité, sera venu… » : il est évidemment difficile de généraliser une telle traduction de ce terme car il ne faudrait pas tomber dans le travers de ne plus voir le caractère paternel de l'amour divin. Les deux sont inséparables mais cette façon un peu particulière d'envisager les choses nous aide quand même à mieux définir et ressentir la réalité de l'affection divine pour sa créature. (A suivre)...

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Mer 6 Juin 2012 - 8:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'amour maternel de Dieu 3   Mar 5 Juin 2012 - 15:38

L'AMOUR MATERNEL DE DIEU 3

DIEU AIME AUSSI COMME UNE MERE
On parle peut-être moins souvent de cette qualité de l'amour divin. Elle est pourtant très réelle et tout autant perceptible que l'autre. Si l'amour paternel de Dieu guide, instruit, corrige et éduque ses enfants pour leur bien il ne manque pas non plus de ce caractère maternel par lequel ils sont affectionnés, consolés, encouragés et rassurés.

L'amour maternel dans sa douceur et sa sensibilité, sa tendresse et sa beauté, est une réalité observable de la nature. Dieu serait-il moins que ce qu'il a créé ?

Ecoutons encore ce que dit Esaïe 49/14-15
« Sion disait : l'Eternel m'abandonne, le Seigneur m'oublie ! Une femme oublie-t-elle l'enfant qu'elle allaite ? N'a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l'oublierait, moi je ne l'oublierai point ».

Le psalmiste le savait bien quand il disait dans la quiétude de son âme : « j'ai l'âme calme et tranquille, comme un enfant sevré qui est auprès de sa mère ».
Psaume 131/2.

Le vigoureux serviteur de Dieu que fut l'apôtre Paul ne manquait pas de cette sensibilité qu'il éprouvait de l'amour de Dieu et qui se traduisait dans son comportement par une extraordinaire capacité d'aimer. Ses épreuves lui permettaient d'avoir une expérience vécue des consolations divines et d'être ainsi capable de consoler les autres :
« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l'objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction » 2 Corinthiens 3/4.

Il écrivait aussi aux Philippiens 1/8 :
« Car Dieu m'est témoin que je vous chéris tous avec la tendresse de Jésus-Christ ».
Il s'agit là beaucoup plus que d'une simple question sentimentale. Les sentiments sont suprêmement canalisés et contrôlés par l'Esprit de Dieu dans l'esprit de l'homme pour se manifester de la plus noble et de la plus efficace manière.

Aucune explication ni aucune philosophie ne remplacera jamais le réflexe significatif de l'amour maternel. L'acte et la manière dont il se produit valent plus que tous les mots et toutes les théories que l'humanité est capable de formuler à son sujet. L'intuition à elle seule nous annonce déjà que Dieu est amour ; à nous d'en faire l'expérience en y croyant et d'y croire toujours plus en l'expérimentant.
(A suivre)...

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'amour maternel de Dieu 2   Mar 5 Juin 2012 - 8:32

L'AMOUR MATERNEL DE DIEU 2

DIEU AIME L'HOMME COMME UN PERE SON ENFANT

Sortir de la religion primitive de la peur et se découvrir membre de la famille de Dieu en croyant et en faisant l'expérience de l'amour paternel de Dieu est une première phase de croissance spirituelle dans la véritable foi personnelle et vivante. Il en résulte toujours une libération mentale par laquelle on obtient une miraculeuse disparition des haines ou des ressentiments qui blessent comme des échardes. Comprendre qu'on est un enfant de Dieu c'est déjà commencer à ressembler un peu à son Père.

Mais en sa qualité de Père Dieu nous discipline et nous corrige parfois. Son amour parfait s'intéresse à notre formation et à notre perfectionnement sous sa bienveillance mais non moins ferme autorité paternelle. Il ne faudrait cependant pas pour autant penser que Dieu passe tout son temps à discipliner et à corriger et tomber ainsi dans une crainte continuelle. Dieu nous a fait pour que nous soyons heureux de vivre en appréciant ses bontés. La volonté de Dieu est que nous apprenions à être confiants et détendus sans faire de toutes les circonstances de la vie des occasions de nous poser des problèmes. Même s'il y en a vraiment ils ne sont que de notre côté, jamais du sien. Ecoutons plutôt ce qui est dit au Psaume 127 :
« Si l'Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain… Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil ».
(A suivre)...[/size]

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Mar 5 Juin 2012 - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'amour maternel de Dieu 1   Mar 5 Juin 2012 - 8:27

L'AMOUR MATERNEL DE DIEU 1

« Comme un homme que sa mère console, ainsi je vous consolerai » Esaïe 66.13

Tout le monde s'accorde pour penser que l'amour des chrétiens entre eux est la seule chose qui puisse justifier et confirmer leur sincérité ainsi que l'authenticité du message de Jésus. Dans un autre sens c'est précisément ce manque d'amour qui a le plus discrédité et affaibli l'efficacité du christianisme. Il n'y a rien de plus mauvais que la corruption du meilleur.

Si nous sommes obligés de faire malheureusement cette constatation cela ne fait que mettre encore plus en évidence la nécessité pour chacun de nous de nous rapprocher de plus en plus près de la vérité et non de nous en éloigner sous le prétexte de ne pas la trouver chez les autres. La seule manière de surmonter nos déceptions et de les transformer en expériences positives est de chercher à être ce que nous voudrions que les autres soient.

Mais l'amour n'est pas une chose qui s'explique ou qui s'impose. Il ne peut faire l'objet d'une réglementation ni résulter de l'observation d'un code. Il ne devrait normalement jamais être le sujet d'une prédication mais simplement une conséquence. L'amour est un fruit, il est le produit normal et spontané d'une expérience répétée de l'âme humaine consistant à connaître spirituellement la réalité de Dieu. De la qualité de cette expérience dépendra la qualité de l'amour qui pourra être manifesté.

Un enseignement purement doctrinal ou moral ne peut donner à lui seul la capacité d'aimer. La religion est trop souvent encore une question de devoir et d'obligations, d'abstinences et d'abnégation. L'amour vrai n'est pas calculateur ni calculé. Il est une puissance d'inspiration vers ce qui est bien parce qu'il résulte d'une PRESENCE réelle de Dieu dans le coeur de l'homme. Ainsi, la sincère rencontre d'un homme avec Dieu a inévitablement pour résultat de communiquer à cet homme une NOUVELLE capacité d'aimer.

Il est évident qu'on ne peut vraiment aimer si on ne conçoit pas que Dieu est AMOUR. Il est également vrai que c'est dans la mesure où l'on comprend ce qu'est l'amour de Dieu que l'on est capable d'aimer comme lui. Certainement l'humanité n'est pas dépourvue d'amour et les hommes sont tous capables d'en manifester à des degrés divers. Mais il est justement limité et conditionné par leurs capacités naturelles. En général on aime seulement ceux qu'on est capable d'aimer...
(A suivre...)



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Mar 5 Juin 2012 - 8:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Que dit la Bible sur les mères chrétiennes ?   Lun 4 Juin 2012 - 17:07

Question: "Que dit la Bible sur les mères chrétiennes ?"

Réponse: Etre mère est un rôle très important que Dieu choisit de donner à beaucoup de femme. Il est dit aux mères d’aimer leurs enfants dans Tite 2:4-5 en ces termes : « qu'elles apprennent aux jeunes femmes à aimer leur mari et leurs enfants, à être raisonnables et pures, à prendre soin de leur ménage, à être bonnes et soumises à leur mari, afin que personne ne fasse insulte à la parole de Dieu. ». Dans Esaïe 49:15a, la Bible dit : « …Une femme oublie-t-elle l'enfant qu'elle allaite ? cesse-t-elle d'aimer l'enfant qu'elle a porté ? ». Quand la maternité commence-t-elle ?

Les enfants sont un don de Dieu (Psaumes 127:3-5). Dans Tite 2:4 apparaît le mot grec « phileoteknos ». Ce mot représente un type « d’amour-mère » spécial. L’idée présente dans ce mot est celui de « préférer » nos enfants, « se soucier » d’eux, les « élever », les « embrasser tendrement », « répondre à leurs besoins », les « recevoir tendrement » comme un unique présent de la main de Dieu. Nous sommes ordonnés dans les Ecritures de voir « l’amour maternelle » comme notre responsabilité. Les mères et les pères reçoivent des commandements dans les Ecritures :

Disponibilité – matin, midi et soir (Deutéronome 6:6-7)

Implication – interactions, discussion, réflexion sur la vie ensemble (Ephésiens 6:4)

Enseignement – des Ecritures et de la perspective biblique du monde (Psulmes 78:5-6, Deutéronome 4:10, Ephésiens 6:4)

Formation – aider un enfant à développer ses compétences et à découvrir ses points forts (Proverbes 22:6)

Discipline – enseigner la crainte du Seigneur, posant des limites de manière cohérente, aimante et ferme (Ephésiens 6:4, Hébreux 12:5-11, Proverbes 13:24, 19:18, 22:15, 23:13-14, 29:15-17)

Education – en offrant un environnement de soutien verbal constant, la liberté de l’échec, l’acceptation, l’affection, l’amour inconditionnel (Tite 2:4, 2 Timothée 1:7, Ephésiens 4:29-32, 5:1-2, Galates 5:22, 1 Pierre 3:8-9)

Modèle d’intégrité – vivre ce que l’on dit, être un modèle duquel l’enfant peut apprendre en « saisissant » l’essence de la vie spirituelle (Deutéronome 4:9, 15, 23 ; Proverbes 10:9, 11:3 ; Psaumes 37:18, 37).

La Bible n’ordonne jamais que toutes les femmes doivent être mères. Toutefois, elle dit bien que toutes celle que le Seigneur choisit de bénir par la maternité doivent prendre leur responsabilité sérieusement. Les mères ont un rôle unique et crucial à jouer dans la vie de leurs enfants. La maternité n’est pas une corvée ou un travail déplaisant. Tout comme une mère porte son enfant durant la grossesse, tout comme elle le nourrit et soigne pendant son enfance, une mère a un rôle a joué dans la vie des ses enfants à l’adolescence, la vie de jeune adulte et même après.

Alors que ce rôle doit changer et évoluer, l’amour, le soin, l’éducation et l’encouragement d’une mère ne cesse jamais. http://www.gotquestions.org




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Du respect pour votre mère    Lun 4 Juin 2012 - 16:58

Du respect pour votre mère

Vous craindrez chacun sa mère et son père … Moi, je suis l’Éternel, votre Dieu. Lévitique 19:3

Ce verset est à notre connaissance, le seul dans toute la Bible où la mère soit citée avant le père, dans les nombreux passages où ils sont nommés ensemble. S’il est remarquable, c’est parce qu’il va carrément à l’encontre de la tendance naturelle ou générale, actuelle.

La crainte du père est, ou était, chose courante, naturelle. Elle s’explique, jusqu’à une époque récente au moins, par la force physique du père, par le fait qu’il assure généralement, grâce à son travail, la subsistance de la famille, et parce qu’il est la référence des garçons et le sujet d’admiration des filles.

Au contraire, d’une manière générale, la crainte de la mère disparaît dès que vous, les jeunes, atteignez le seuil de l’adolescence. De nos jours, garçons et filles, vous dépassez presque toujours votre mère en stature et en force. Vous avez bien souvent un niveau d’instruction supérieur au sien. Les humbles tâches quotidiennes, ménage, lessive, cuisine, etc. qui incombent à votre maman ne sont pas de nature à susciter votre crainte et votre respect. Elles ne produisent souvent même pas, hélas, le minimum de reconnaissance qui serait normal. Pourtant, le dévouement et l’amour, vertus morales et spirituelles, sont bien plus estimables que l’instruction, si brillante soit-elle.

Vous voilà donc tentés de sous-estimer votre mère, dans votre tête, dans vos attitudes et parfois dans vos paroles, comme nous l’avons entendu récemment : « Ma mère, elle est nulle ! ». Prenez conscience de la gravité d’un tel esprit de supériorité et d’orgueil ! La Bible dit : « Maudit qui méprise son père et sa mère ! » (De 27:16). Voudriez-vous, le sachant et le voulant, encourir la désapprobation de Dieu par vos paroles de mépris, d’exaspération ou d’insolence envers celle qui vous a donné le jour ? Prenez conscience de ce que vous devez à votre mère depuis votre naissance, et entourez-là d’honneur et d’affection.

La Bible vous invite d’une manière très personnelle : « Honore ton père et ta mère » (c’est le premier commandement avec promesse), « afin que tu prospères et que tu vives longtemps sur la terre » (Ep 6:2-3). Oui ! Veillez à honorer vos parents et spécialement votre maman. Plaire au Seigneur




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La pensée de l’enfant est toujours hantée par la vision de sa mère   Lun 4 Juin 2012 - 8:09

QUELLE EST LA VISION QUI VOUS HANTE ?

Quel est l’homme qui craint l’Éternel ? Psaume 25:12

Par quoi êtes-vous hanté ? « Par rien » direz-vous. Mais nous sommes tous hantés par quelque chose, par nous-mêmes en général, ou par nos expériences si nous sommes chrétiens.

Le psalmiste nous dit que nous devons être hantés par Dieu. Ce qui doit remplir notre vie, c’est Dieu lui-même et non pas ce que nous pensons de Lui.

L’essentiel de la vie intérieure (et de ses manifestations extérieures), est d’être sans restriction hanté par la présence de Dieu. La pensée de l’enfant est toujours hantée par la vision de sa mère, même lorsqu’il ne pense pas consciemment à elle, il reste en contact avec elle. On le voit bien dès qu’il lui arrive quelqu’infortune. Ainsi nous devons vivre, agir, exister en Dieu, considérer toutes choses en fonction de Lui, parce que c’est cette réalité profonde de Sa présence qui s’extériorise continuellement.

Si nous sommes « hantés par la vision de Dieu », rien d’autre ne peut nous envahir, ni les soucis, ni les tribulations, ni les anxiétés. Nous comprenons alors pourquoi notre Seigneur condamne le péché « d’inquiétude ». Comment douter de la bonté de Dieu, lorsqu’Il nous entoure de toute part ? Être « hanté par Dieu » est pour nous un rempart contre tous les assauts de l’ennemi.

« Son âme reposera dans le bonheur. » Malgré les épreuves, les incompréhensions, les calomnies, si notre vie est « cachée avec Christ en Dieu », Il nous fera reposer dans le bonheur. Hélas, nous nous privons nous-mêmes de cette compagnie merveilleuse de Dieu. Ne l’oublions pas, « Dieu est notre refuge ! » et rien ne peut atteindre cet abri-là. O. Chambers




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Aucune mère ne méprise son enfant   Dim 3 Juin 2012 - 18:07

Il bénira tous ceux qui craignent l’Éternel, tant les petits que les grands. {Psaume 115:13}

Voici une parole réjouissante pour ceux qui sont dans une condition humble et une position difficile.

Notre Dieu considère avec bonté ceux qui ont peu de fortune, peu de talent, peu d’influence, peu d’importance. Dieu s’occupe des petites choses de la création. Il voit les paresseux lorsqu’ils se posent sur le sol. Rien n’est petit pour Dieu, car il emploie des agents insignifiants à nos yeux pour l’accomplissement de ses desseins.

Que le plus petit parmi les hommes appelle donc une bénédiction sur sa petitesse, et il verra sa sphère, si bornée qu’elle soit, illuminée par le bonheur.

Parmi ceux qui craignent l’Éternel, il y en a de petits et de grands. Les uns sont des bébés, les autres sont des géants. Et tous sont bénis.

Une petite foi est une foi bénie.

Un espoir tremblant est un espoir béni.

Toute grâce du Saint-Esprit, bien qu’encore en germe, porte une bénédiction avec elle.

Plus que cela, le Seigneur Jésus a racheté les grands et les petits avec le même précieux sang, et il s’est engagé à garder les agneaux aussi bien que les grandes brebis.

Aucune mère ne méprise son enfant parce qu’il est petit ; non, plus il est faible, plus tendrement elle le soigne, au contraire.

S’il y a une préférence chez le Seigneur, ce n’est pas dans l’ordre de grand à petit, mais c’est en remontant de petit à grand qu’il classe les hommes. Ch. Spurgeon




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L’amour d'une mère - symbole parlant de l’amour de Dieu + une vidéo: L'histoire de Dieu   Dim 3 Juin 2012 - 6:39

     Bien-aimés - Le terme de mère s’applique à la femme qui met un enfant au monde.
La Bible applique aussi ce terme aux « mères » de petits animaux et prescrit certaines dispositions à leur égard. Par exemple, on ne pouvait enlever un petit à sa mère avant qu’il n’ait atteint 7 jours.
Le mot mère désigne aussi la grand-mère.
Ève est la mère de tous les vivants.
Etre mère est un rôle très important que Dieu choisit de donner à beaucoup de femme.
La Bible n’ordonne pas que toutes les femmes soient mères.
Toutefois, elle dit bien que toutes celle que le Seigneur choisit de bénir par la maternité doivent prendre leur responsabilité sérieusement.
Affectueusement à vous, Josy



L'histoire de Dieu




"Sujet développé chaque jour de la semaine sur Rose d'automne:
http://rosedautomne7.forumactif.com/t2547-lamour-d-une-mere-symbole-parlant-de-lamour-de-dieu

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Ven 2 Juin 2017 - 9:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’amour d'une mère - symbole parlant de l’amour de Dieu + une vidéo: L'histoire de Dieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’amour d'une mère - symbole parlant de l’amour de Dieu + une vidéo: L'histoire de Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la flamme d'Amour de Marie
» Meditation sur l'amour altruiste.
» Présentation de mushotoku
» Marcel Van, apôtre caché de l'Amour : un martyre du Vietnam
» C'est quoi l'Amour avec un Grand A?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: