FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 La Réforme: Marie Durand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Papynet



Nombre de messages : 77
Age : 88
Localisation : Villeneuve sur Lot France
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: La Réforme: Marie Durand   Ven 13 Jan 2012 - 16:09


Après trente-huit ans, la libération, enfin !


Bonjour fraternel en JESUS !
Après trente-huit ans, la libération, enfin !
Avec les années qui passaient, les idées de tolérance faisaient leur chemin en France. Des voix de plus en plus nombreuses, y compris parmi des catholiques haut-placés, dénonçaient le scandale des prisonnières de la Tour de Constance. Finalement, un nouveau commandant militaire du Languedoc, le prince de Beauvau, catholique à l'esprit éclairé, entreprit les démarches pour obtenir la libération des prisonnières, sans exiger repentance ou abjuration. S'étant rendu à la Tour en 1767, il fut si bouleversé par ce qu'il vit qu'il s'engagea à les faire libérer coûte que coûte et au plus vite. Il faut dire qu'en raison de l'évolution du climat idéologique, aucune nouvelle prisonnière n'avait été incarcérée depuis une dizaine d'années. Celles qui étaient là étaient donc toutes marquées par un très long séjour.
Marie Durand sortit de prison en 1768. Entrée à l'âge de dix-neuf ans, elle en sortit âgée de cinquante-sept. Sa maison du Bouchet-de-Pranles, inoccupée pendant si longtemps, était délabrée et le verger à l'abandon. Elle-même était vieillie et percluse. Elle n'avait plus la force de cultiver les terres familiales et n'avait que quelques chèvres à garder. Elle reçut jusqu'à sa mort une très petite rente de l'Eglise wallonne d'Amsterdam, qui lui permit de survivre.
Une compagne de captivité vint vivre avec elle. Deux fois par année, elle se traînait aux Assemblées comme elle pouvait – ce furent les dernières « au désert » avant la liberté retrouvée. Mais sa vie de prière et sa foi restèrent intactes selon le témoignage de ceux qui la connurent alors.
Elle s'est éteinte huit ans après sa libération, âgée de soixante-cinq ans, en 1776, onze ans avant l'Edit de Tolérance.
Jacques Blandenier copie de
golan1@live.fr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paixsansfrontiere.spaces.live.com/
 
La Réforme: Marie Durand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo-Miracle : "Un nuage en forme de coeur apparaît lors de la Fête du Rosaire" !
» Prophétie de Marie-Anne de Jésus Torres
» Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney Curé d'Ars et commentaire du jour "Femme, ta foi est grande"
» Magnificat, une voix… et MARIE anagramme d’AIMER (chansons)
» MARIE ET L'ISLAM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Edification / Méditations-
Sauter vers: