FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 La colombe symbole de l'Esprit saint...emblème de la pureté et de la paix !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Serpents et colombes   Sam 25 Juin 2011 - 16:10

Serpents et colombes

On peut parfois s'étonner de certaines paroles de Jésus, comme cette association audacieuse de deux qualités qu'il requiert de ses disciples :
"Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes." (Matt. 10.16)

Le serpent n'a pas bonne presse dans l'Écriture, étant le symbole de "Satan, le serpent ancien" (Apoc. 12.9 ; 20.2), et il peut sembler bizarre que Jésus associe le serpent avec la colombe, qui représente le Saint-Esprit !

Toutefois il ne faut pas oublier que si Jésus demande à ses disciples d'allier les qualités respectives du serpent et de la colombe, c'est à cause du contexte dangereux dans lequel ils vont évoluer : "comme des brebis au milieu des loups". Il leur faudra être capables de reconnaître et d'évaluer la nature des dangers qui les menacent. Et c'est dans ce domaine particulier que le serpent excelle. Il est en général constamment en éveil, et ne se laisse pas facilement surprendre. Sa qualité première est la prudence. Et cette prudence nous est indispensable, comme nous le rappelle l'apôtre Pierre :
"Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera" (1 Pi. 5.8).

Il nous est nécessaire de nous tenir à l'écart de personnes, de courants de pensées et d'influences qui pourraient nous séduire et nous contaminer. L'apôtre Jean écrit : "Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas." (1 Jn. 5.18)

Mais il n'est pas suffisant d'être sages et prudents, il nous faut également être animés d'un bon état d'esprit. Une intelligence vive sans la bonté du coeur peut nous rendre froids, durs et calculateurs. Nous avons besoin d'un contrepoids qui se situe au niveau de notre coeur, afin d'avoir une attitude équilibrée. Si nous devons être sages, nous ne devons pas être rusés, car alors personne ne pourrait plus nous faire confiance. Et un serviteur de Dieu en qui on ne peut pas avoir confiance est un mauvais serviteur de celui qui est la Vérité.

C'est pourquoi nous avons besoin d'une seconde qualité que nous trouvons chez la colombe : la simplicité.

Aucun masque derrière lequel se cacheraient des arrières pensées ou des calculs égoïstes. Bien sûr il n'est pas question de confondre simplicité avec simplisme ou crédulité béate ! Il s'agit simplement d'allier une tête claire avec un coeur chaud, sincère et sans détours.

Un disciple animé de ces deux qualités, prudence et simplicité ne risquera jamais de blesser les autres, ou d'être blessé lui-même. C'est là l'ambition que le Seigneur Jésus a pour chacun de nous. Jean-Claude Guillaume



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ailes de la colombe couverte d’argent et aux plumes d’un jaune d’or.    Sam 25 Juin 2011 - 8:20

C’étaient les potiers et les habitants des plantations et des parcs ; ils demeuraient là près du roi et travaillaient pour lui. {1Ch 4:23}

Les potiers avaient la fonction la moins élevée des ouvriers, mais le Roi avait besoin de potiers, et donc ils étaient à son service, et les matériaux sur lesquels ils travaillaient n’étaient que de l’argile. Nous aussi nous pouvons être engagés dans la plus servile des œuvres pour le Seigneur ; mais c’est un grand privilège que de faire quelque chose pour le Roi ; et nous resterons fidèles à notre appel, sachant que même si nous nous croyons perdus parmi les vases de terre, nous serons comme les ailes de la colombe couverte d’argent et aux plumes d’un jaune d’or.

Le texte nous parle de ceux qui demeurent parmi les plantations et les haies, qui font un travail rude, rustique, taillant les haies, creusant les fossés. Ils auraient pu préférer rester en ville, au milieu de la vie, de la société, du raffinement, mais ils gardaient la place qui leur avait été désignée, car eux aussi étaient au service du Roi. La place de notre demeure est déterminée, et nous n’avons pas à en déménager pour satisfaire nos fantaisies ou nos caprices, mais plutôt chercher à servir le Seigneur là où nous sommes, en étant une bénédiction pour ceux au milieu desquels nous résidons. Ces potiers et jardiniers avaient une compagnie royale, car ils habitaient avec le Roi, même s’ils œuvraient parmi les haies et les plantations, ils demeuraient « là ».

Aucune fonction légitime, aucune occupation généreuse, même médiocre, ne peut nous priver de la communion avec notre divin Seigneur. En visitant des taudis, ou bien des quartiers grouillants de monde, des hospices, ou des prisons, nous pouvons aller de l’avant avec le Roi. Dans toute œuvre de foi nous pouvons compter sur la compagnie de Jésus. C’est lorsque nous sommes dans son œuvre que nous pouvons compter sur son sourire.

Vous qui êtes des ouvriers inconnus, mais occupés à l’œuvre de votre Seigneur au milieu de la poussière, de la saleté et de la misère dans les bas fonds, soyez heureux, car des joyaux ont été trouvés sur des tas de fumier bien avant ce jour, des vases de terre ont été remplis de trésors célestes, et de mauvaises herbes ont été transformées en de précieuses fleurs.

Demeure avec le Roi pour son œuvre, et quand il rédigera ses chroniques, ton nom y sera enregistré. Ch. Spurgeon



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Oh ! si j’avais des ailes comme une colombe   Ven 24 Juin 2011 - 15:59

S’évader ou assumer

« Mon cœur est dans l’angoisse au dedans de moi, et des frayeurs mortelles sont tombées sur moi … Et j’ai dit : Oh ! si j’avais des ailes comme une colombe, je m’envolerais et je demeurerais tranquille ; voici, je m’enfuirais loin, et je me logerais au désert. Je me hâterais de m’échapper loin du vent de tempête, loin de l’ouragan. » Psaume 55:4-8

Qui n’a jamais eu, comme David, cette réaction de fuite, ce désir impulsif de s’éloigner des soucis qui se renouvellent sans qu’on en voie la fin ? D’échapper à la pression d’événements angoissants pour trouver un lieu sûr, loin de la tempête ? de fuir n’importe où mais ailleurs pour « se refaire » ? Ne critiquons donc pas ceux qui expriment de cette manière leur « ras-le-bol » des problèmes qu’ils rencontrent d’une manière excessive à leur appréciation, à cause de leurs manquements ou … de leur fidélité ! Constatons seulement que cette attitude ne résout rien et n’apporte qu’un soulagement très momentané.

Prenons garde : faute d’île déserte ou de désert lointain, nous pouvons nous désintéresser des situations dont nous devons nous occuper et ne pas assumer les responsabilités qui nous incombent. Il s’ensuit alors inévitablement d’autres désagréments, accompagnés le plus souvent du sentiment frustrant d’avoir failli à notre tâche. Personne n’a encore trouvé le repos en fuyant dans le désert !

Heureusement pour lui, David, l’auteur du psaume que nous citons, attaqué par des ennemis méchants et impies, sait trouver mieux que les ailes d’une colombe pour s’arracher à ses angoisses et à ses frayeurs mortelles. Il met toute sa confiance en Dieu : « Moi, je crie à Dieu ; et l’Éternel me sauvera » (Ps 55:16).

Cette confiance se traduit par des prières sincères, instantes et répétées : « Le soir, et le matin, et à midi, je médite et je me lamente ; et il entendra ma voix » (Ps 55:17).

Et la réponse arrive suivant les promesses divines, le délivrant du sentiment d’encerclement qui résulte souvent de l’accumulation des difficultés : « Il a mis en paix mon âme, la rachetant de la guerre qu’on me fait, car ils étaient plusieurs autour de moi » (Ps 55:18).

Repensons donc à ce psaume quand nous rêvons d’une île déserte ! Plaire au Seigneur



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Rappelons-nous que le Saint-Esprit est comparé à une colombe...   Ven 24 Juin 2011 - 7:57

Une perle dans votre Bible

«Je le purifierai comme on purifie l'argent, Je l'éprouverai comme on éprouve l'or.» Zacharie 13:9

Quel tableau complet de l'oeuvre que Dieu veut accomplir dans la vie de ses témoins! Ce que nous estimons précieux — comme l'or et l'argent — doit passer par le feu de la purification de notre Dieu trois fois saint. Ceux qui sont nés de nouveau, qui se sont donnés au saint service de Jésus- Christ et qui possèdent quelques dons naturels, doivent absolument comprendre combien il est important et nécessaire que ces dons passent par le feu avant d'être employés. Notre sagesse propre, notre intelligence si vantée, ne peuvent pas provenir du sanctuaire, et encore moins y pénétrer. Notre sagesse propre, lorsqu'elle se mêle des choses saintes, ne peut que faire des dégâts, comme le dit Jacques dans son Epître (3:15).

Dieu n'a besoin ni de notre sagesse, ni de notre ignorance. Il veut que toutes nos pensées soient amenées captives à l'obéissance de Christ. Le fer, l'étain et le plomb (cp. Nombres 31:22), c'est-à-dire ce qui est trop dur en nous, dans notre façon de penser, de parler et de faire, doit aussi passer par le feu. Il veut pour ses soldats cette douceur et cette bonté de Christ dont il est question en 2 Corinthiens 10:1. Le fer, l'étain, le plomb représentent aussi ce qui est trop lourd.

Si notre Seigneur ne veut pas de superficialité en nous, il ne peut pas non plus employer ce qui échappe à la vie de l'Esprit et ce qui lui est étranger. Rappelons-nous que le Saint-Esprit est comparé à une colombe, à la rosée, à l'onction sainte, qui nous parlent de pureté et de douceur, de fraîcheur et d'efficacité silencieuse, et du parfum de Christ.

Examinons-nous donc devant lui. Il veut transformer nos caractères, ces caractères qui sont la cause de tant de souffrances pour les autres et la cause d'éclipses dangereuses. «Tout ce qui peut passer par le feu, vous le ferez passer par le feu, et il sera pur.» (Nombres 31:23, V.Ostervald) Quand il en sera ainsi, l'oeuvre du Seigneur prospérera en nous et par nous. H. E. Alexander



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La colombe de la paix semble bien effarouchée   Jeu 23 Juin 2011 - 16:49

[size=18]Préférez-vous avoir raison ou avoir la paix ?

"S'il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes." Romains 12.18

Dans notre monde déchiré un peu partout par la guerre ou le terrorisme, la colombe de la paix semble bien effarouchée. Devant nos écrans de télévision, nous assistons, impuissants, à d'horribles scènes de gens qui s'entre-tuent. Combien ne souhaiterions-nous pas voir s'instaurer une paix universelle !

Mais avant de vous laisser aller à une ambition aussi grandiose, vous devriez peut-être vous demander où en est la paix dans votre proche entourage, votre famille, vos amis, votre lieu de travail ? Il est souvent tellement plus facile de se soucier de la paix du monde que d'en être l'artisan chez soi !

Connaissez-vous ce phénomène, malheureusement fréquent, d'une discussion sur un sujet futile, au départ, qui dégénère en dispute ? On peut fort bien avoir des avis divergents et en débattre calmement en conservant la paix. Le problème commence lorsque vous craignez la remise en question de vos convictions, et que vous commencez à défendre votre territoire contre une invasion étrangère. Vous fermez hermétiquement vos frontières, et vous vous retrouvez en état de guerre, préférant avoir raison au prix de la paix.

Car la paix a un prix. Ce n'est pas renoncer à vos convictions, c'est renoncer à en faire des "roquettes Katioucha" pour gagner le conflit ! Dans les béatitudes, Jésus dit : "Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu !" (Matthieu 5.9) Être un artisan de paix est parfois une tâche difficile, mais ô combien gratifiante ! "Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l'on peut imaginer, gardera vos coeurs et vos pensées en communion avec Jésus-Christ." (Phil. 4.7)

Une action pour aujourd'hui
Je veux dès aujourd'hui renoncer à vouloir avoir raison à tout prix, et je veux privilégier la paix avec mon conjoint, mes enfants, mes amis, et mes relations professionnelles. Je veux compter sur l'aide du Seigneur pour qu'il verse dans mon coeur sa paix, qui dépasse tout ce que je peux imaginer. Jean-Claude Guillaume



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ma colombe, qui te tiens dans les fentes du rocher   Jeu 23 Juin 2011 - 8:49

Mieux que le rocher de Gibraltar !

« Il est le rocher, son œuvre est parfaite. » De 32:4

La péninsule de Gibraltar, est séparée de l’Afrique par le détroit de Gibraltar, un point de passage obligatoire entre l’Atlantique et la Méditerranée.

Sur ce territoire britannique, le « rocher de Gibraltar », haut de 426 m, domine la mer environnante et constitue un point de repère important pour les navigateurs.

Quelle stabilité, quelle solidité, quel point de repère depuis des millénaires que ce roc !

Et pourtant, il est une image bien faible, pour nous chrétiens, du grand Rocher des siècles !

Dans la Parole de Dieu, le rocher symbolise :

Un refuge, une protection : « Sur Dieu seul mon âme se repose paisiblement ; de lui vient mon salut. Lui seul est mon rocher et mon salut, ma haute retraite ; je ne serai pas beaucoup ébranlé … Lui seul est mon rocher et mon salut, ma haute retraite : je ne serai pas ébranlé » (Ps 62:1-2,6).

La méditation et la prière sont de solides moyens pour affermir sa foi et son espérance. Au début du psaume, David tremble sur le rocher, mais sa foi en Dieu se renforce après avoir rappelé ses caractères ; aussi peut-il dire, plein d’assurance : « Je ne serai pas ébranlé ».

Une sécurité : « Ma colombe, qui te tiens dans les fentes du rocher… » Ca 2:14). Dans le langage spirituel du N.T., nous pouvons dire que Dieu nous a mis « dans le Christ Jésus ». Nous sommes sécurisés en lui.

Une nourriture : « Il lui a fait sucer le miel du rocher, et l’huile du roc dur » (De 32:13). On trouve des rayons de miel dans les fissures des falaises. L’olivier peut pousser sur des terrains rocailleux, là où aucun autre arbre fruitier ne peut pousser.

Le Rocher spirituel : « Tous (les Israélites dans le désert) ils ont bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient d’un Rocher spirituel qui les accompagnait : et le Rocher était le Christ » (1Co 10:4).

Ce Rocher, qui maintenait le peuple en vie dans le désert, représente mon Seigneur comme la source de l’eau vive qui me désaltère.

Quelles images riches nous donne le rocher : n’ai-je pas envie de m’y placer résolument aujourd’hui, afin d’y trouver protection, habitation, douceur et rafraîchissement ?

Nous pouvons trembler sur le Rocher, mais lui ne tremble pas, à la différence de celui de Gibraltar, sujet aux séismes ! Plaire au Seigneur



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Oh ! Si j’avais les ailes de la colombe   Mer 22 Juin 2011 - 17:05

Quelles ailes pour votre vie ?

"Oh ! Si j’avais les ailes de la colombe." Psaume 55.7

"Dieu était monté sur un chérubin, et il volait, il planait sur les ailes du vent" Psaume 18.11

Vous aurez toujours le choix dans votre vie, soit prendre les ailes de la colombe et fuir ; soit prendre les ailes que Dieu vous donne et qui sont semblables à celles de l'aigle pour planer au-dessus de vos circonstances, les dominer, et voir les choses de plus haut ! Alors quelles ailes pour votre vie aujourd'hui ?

Il faut reconnaître que les ailes de la colombe sont toujours tentantes pour votre vieille nature ; fuir c'est toujours relativement facile, c'est refuser d'être confronté à un problème, un chagrin, une déception ou encore à un progrès à faire ! Fuir c'est à la portée de tout le monde ! Vous avez si souvent fui ! Tant de gens ont fui leur misère révélée en quittant leur église locale, prétextant un désaccord avec leur pasteur !

Pour fuir, tous les prétextes sont bons, et tant de fuites lamentables ont été ornées de bons sentiments !

Vous pouvez aussi vouloir entrer dans une dimension de foi et recevoir de la part de Dieu les ailes de l'aigle qui vous permettront de dominer votre situation, de passer au-dessus de la contrariété, de changer de point de vue, de vous élever au-dessus du lot !

Il vous sera toujours préférable de jeûner avec les aigles que de picorer avec les poules ! Bien entendu, les circonstances que vous traversez actuellement engagent à la fuite ; vous donneriez tout pour être ailleurs, avec d'autres gens, mais ce n'est pas ainsi que Dieu forme ses serviteurs, rend meilleurs ses enfants ! La solution n'est pas dans les ailes de la colombe, mais dans celles de votre foi qui vous fera ressembler à l'aigle !

Une confession pour aujourd'hui
Effectivement et une fois de plus, la tentation de la fuite m'étreint, Seigneur ! Mais je ne veux pas y succomber encore ! Je veux changer d'ailes et je veux à ton image être au-dessus de mes circonstances difficiles et les dominer avec ton aide. Je confesse ton aide et la fin de ma fuite ! Amen ! Samuel Foucart



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ils sont comme la colombe couchée parmi les pots   Mer 22 Juin 2011 - 8:33

Sois leur berger et leur soutien pour toujours ! {Ps 28:9}

Le peuple de Dieu a besoin d’être soutenu, ceux qui le composent sont très lourds par nature. Ils n’ont pas d’ailes, ou s’ils en ont ils sont comme la colombe couchée parmi les pots ; ils ont besoin de la grâce divine pour les faire s’élever avec des ailes recouvertes d’argent et des plumes en or. Par nature, les étincelles s’élèvent, mais les âmes pécheresses chutent et s’enfoncent. Ô Seigneur, sois leur soutien pour toujours ! David lui-même dit : « vers toi, Ô Dieu, j’élève mon âme » ; et il ressent que les âmes des autres hommes ont besoin d’être soutenues comme la sienne. Lorsque vous demandez une bénédiction pour vous-même, n’oubliez pas de la demander également pour les autres. Il y a trois manières dans lesquelles le peuple de Dieu a besoin d’être soutenu :

-Dans le caractère. Elève-les, Ô Seigneur, ne permet pas à ton peuple de ressembler au peuple du monde ! Le monde ment dans le méchant, retire-les de là ! Les peuples du monde convoitent l’or et l’argent, cherchant leur propre plaisir et la satisfaction de leurs convoitises ; mais, Seigneur, élève ton peuple au-dessus de tout cela. Empêche-les d’être les « gratteurs de boue » que sont les chercheurs d’or ! Puissent leurs cœurs se tourner vers le Seigneur ressuscité et l’héritage céleste !

- Le croyant doit prospérer dans le conflit. Pendant le combat, s’ils semblent tomber, Ô Seigneur, qu’il te soit agréable de leur donner la victoire. Si le pied de l’ennemi s’abat sur leur cou pour un instant, aide-les à se saisir de l’épée de l’Esprit et de gagner la bataille. Seigneur, soutiens le moral de tes enfants aux jours de conflits ; ne les laisse pas assis dans la poussière, se lamentant pour toujours. Ne permets pas à l’adversaire de les humilier durement et de les inquiéter, mais s’ils ont été persécutés, qu’ils puissent célébrer la miséricorde d’un Dieu qui délivre.

- Nous pouvons aussi demander à Dieu de soutenir ses enfants lors de leurs derniers instants. Qu’il les soutienne en les emmenant dans sa demeure, qu’il fasse sortir leurs corps du tombeau, et qu’il élève leurs âmes vers son royaume éternel en gloire. Ch. Spurgeon



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L’église est la colombe de Christ ; elle revient à lui, comme la colombe est revenue à Noé.   Mar 21 Juin 2011 - 17:24

Cantique 14-17 Ma colombe nichée aux fentes du rocher, cachée au plus secret des parois escarpées, fais-moi voir ton visage et entendre ta voix, car ta voix est bien douce et ton visage est beau. Prenez-nous les renards, oui, les petits renards qui ravagent nos vignes quand elles sont en fleur. Mon bien-aimé, il est à moi, et moi, je suis à lui, lui qui paît son troupeau sur les prés pleins de lis.Et quand viendra la brise à la tombée du jour, et quand s’estomperont les ombres, reviens, ô toi mon bien-aimé, pareil à la gazelle ou à un jeune faon sur les monts escarpés.

L’église est la colombe de Christ ; elle revient à lui, comme la colombe est revenue à Noé. Christ est le Rocher, le seul dans lequel elle peut penser être en sécurité, et se trouver à l’aise, comme une colombe dans le trou d’un rocher, lorsqu’elle est poursuivie par les oiseaux de proie. Christ appelle l’église à venir sans crainte au trône de la grâce, là où elle a un Souverain Sacrificateur, pour dire ce dont elle a besoin.

Parlons librement, sans crainte d’une réprimande ou d’être repoussé. La voix de la prière est douce et acceptable à Dieu ; ceux qui sont sanctifiés ont la plus grande beauté.

Les premières manifestations de pensées et de désirs coupables, les premières poursuites de choses insignifiantes qui gaspillent le temps, des visites inutiles, de petits écarts par rapport à la vérité, tout ce qui permettrait d’admettre une certaine conformité avec le monde ; tout cela, et de nombreuses choses encore sont des petits renards qui doivent être éliminés. C’est ici une recommandation aux croyants de mortifier leurs appétits et leurs passions coupables, qui sont comme des petits renards, qui détruisent leurs grâces et leurs consolations, et détruisent leurs bons commencements.

Quoi que ce soit que nous trouvions qui nous gêne dans ce qui est bon, nous devons le rejeter. Il fait paître parmi les lis ; ceci est une démonstration de la présence de la grâce de Christ parmi les croyants. Il est tendre pour tout son peuple. Il appartient à son peuple de croire cela, lorsqu’il est poussé à l’abandon et à l’absence, et ainsi d’être détourné des tentations. Les ombres de la dispensation juive ont été chassées par la naissance du jour de l’Évangile. Et un jour de réconfort viendra après une nuit d’abandon.

Traversons les montagnes de Bether, « les montagnes qui nous séparent », dans l’attente de ce jour de lumière et d’amour. Christ traversera chaque montagne de séparation pour nous amener dans sa demeure avec lui-même. Henry



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La colombe   Lun 20 Juin 2011 - 11:07

La diversité de l’Esprit

« Dieu … nous a marqués de son sceau, et nous a donné les arrhes de l’esprit. » 2Corinthiens 1:22

Au cours des quatre derniers jours, nous avons vu divers symboles du Saint Esprit à travers le vent, l’eau, l’huile et le feu. Mais l’Esprit, qui est Dieu, est infini et l’Écriture utilise encore d’autres images pour décrire sa nature et son action. Relevons-en trois.

La colombe: C’est sous cette forme que l’Esprit s’est matérialisé lors du baptême de Jésus au Jourdain (Mr 1:9-11). Que voir derrière cet oiseau ? Sans doute une image de pureté (à laquelle fait penser le blanc de ses plumes), de douceur, de tendresse. L’Esprit n’est pas seulement une puissance irrésistible, mais il est également un Esprit d’amour qui console doucement. Le Seigneur demandait aussi à ses disciples d’être « simples comme des colombes » (Mt 10:16) : « simple » signifie « sans artifice », « sans duplicité. » En effet, l’Esprit de sagesse n’est en rien tortueux (Pr 8:8) et il ne trompe pas. C’est d’ailleurs un critère utile pour juger si une action est faite sous son influence ou pas …

Le sceau : Dans l’Antiquité, un souverain apposait son sceau sur les documents officiels de façon à les rendre définitifs. Si l’Esprit est comparé à un sceau, c’est précisément pour indiquer que son habitation en nous est définitive : « Ayant cru, vous avez été scellés du Saint Esprit de la promesse » (Ep 1:13). Ce sceau est un acte accompli une fois pour toute et l’Esprit en nous garantit que nous appartenons à Dieu pour l’éternité. Quelle assurance cela nous donne quant à notre salut !

Les arrhes : Lors d’une transaction, il était (et il est encore souvent) d’usage de verser des arrhes. Il s’agit d’une somme irrémédiablement acquise au propriétaire, afin de garantir l’exécution de la transaction. Paul utilise cette image pour indiquer que l’Esprit est pour nous un « avant-goût » de notre héritage (Ep 1:14). Dans notre condition présente, nous n’avons pas tout ce qui sera notre partage éternel au ciel (2Co 5:5), mais nous en avons déjà une anticipation grâce à l’Esprit de Dieu. Quand nous pensons à tout ce que cet hôte divin est déjà pour nous, que dire de ce qui nous attend quand nous aurons la plénitude de notre héritage !

Au terme de cette courte série, nous connaissons peut-être un peu mieux l’Esprit de Dieu ; mais le plus important est de le laisser agir en nous pour que, par sa plénitude, nous ressemblions toujours plus à Celui qu’il nous révèle, Jésus Christ. Plaire au Seigneur



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'Esprit Saint : pourquoi une colombe?    Lun 20 Juin 2011 - 10:53

L'Esprit Saint : pourquoi une colombe?

Dans la description de ce merveilleux tableau que présente le baptême de Jésus, la colombe ajoute certainement à la beauté. Marc raconte en effet : Jésus vit le ciel se déchirer et l'Esprit descendre sur lui comme une colombe. C'est un symbole, bien sûr, mais pourquoi cet oiseau? Y a-t-il un lien entre la colombe et la troisième personne de la Trinité?

Des artistes qui n'appartiennent pas à la tradition chrétienne, Picasso par exemple, ont été sensibles à la valeur évocatrice de la colombe. Ce symbolisme est évidemment issu de la beauté et de la grâce de cet oiseau, de sa blancheur immaculée, de la douceur de son roucoulement. Peut-être à cause de sa fidélité dans le couple, peut-être aussi parce que cet oiseau reste longtemps au nid, cet oiseau est l'image de l'amour et de la paix.

« La colombe de la paix », cette expression si fréquente de nos jours, provient de la Bible. Pour voir la fin du déluge et donc la fin de l'épreuve, Noé envoie une colombe. Il l'envoie trois fois. Si elle trouve où se poser, elle ne reviendra pas dans l'arche. De fait, la première fois elle revient, car l'eau n'est pas descendue. La seconde fois, la colombe revint vers lui sur le soir et voici qu'elle avait dans le bec un rameau tout frais d'olivier! Ainsi Noé connut que les eaux avaient diminué à la surface de la terre. Il attendit encore sept autres jours et lâcha la colombe, qui ne revint plus vers lui (Genèse 8,11-12).

Pour Abraham, qui sacrifie une tourterelle et un pigeonneau sur l'ordre du Seigneur (Gn 15, 6), c'est l'espoir de la fécondité. Dieu s'engage dans l'alliance à lui donner une descendance nombreuse. Cela explique qu'au Cantique des cantiques la communauté, la bien-aimée, soit appelée ma colombe (Ct 5, 2). Autant d'exemples où la Bible, parlant de l'alliance, mentionne la colombe. Reconnaissons toutefois que, dans le baptême de Jésus, la colombe n'est pas reliée à Israël ou à la communauté des disciples. Elle figure bien plutôt l'Esprit Saint.

La colombe, sans doute à cause de sa légèreté, représente souvent ce que l'homme contient d'impérissable, c'est-à-dire le principe vital, l'âme. Ici, dans le tableau du baptême, c'est l'analogie avec l'homme qui sert au narrateur. « L'âme de Dieu », le Saint-Esprit, vient sur la terre. L'alliance si défaillante à cause du péché va recouvrer vigueur et force. C'est l'harmonie, l'espoir et le bonheur retrouvé.

Notons-le bien, le baptême de Jésus indique une étape dans l'accomplissement de la nouvelle alliance. C'est un monde neuf qui commence. Les disciples de Jésus forment une Église de sages unie à son chef. Grâce à lui, elle a reçu l'Esprit Saint. Elle reprend le cri du psalmiste : Ne livre pas à la bête l'âme de ta colombe! (Psaume 74,19). Pierre Bougie, Source: Le Feuillet biblique,



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L’aigle ou la colombe ?   Lun 20 Juin 2011 - 7:58

L’aigle ou la colombe ?

"Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ." Éphésiens 4.32

Avez-vous comparé l'aigle à la colombe ? Deux oiseaux au vol majestueux : l'un par l'élégance et la fluidité de son vol ; l'autre par la grâce et la douceur de ses mouvements. Et pourtant, tout les sépare ! L'un est un prédateur -un chasseur, un tueur- l'autre est une proie facile, sans défense.

Or, au cours de la vie des l'école, puis dans le monde du travai l- la société nous formate et notre cœur tortueux nous tyrannise. Nous n'avons pas d'alternative : si réussir, c'est souvent être le premier, il me faut supplanter le prochain ou m'en servir comme une marche vers le succès. Suis-je donc condamné à n'être qu'un aigle ?

Par bonheur, l'être humain est ainsi fait, qu'il est libre de choisir sa manière d'évoluer dans le ciel de son existence. Il peut prendre le vol du rapace ou celui de la blanche colombe. Il peut être dur, cynique et cruel, comme il peut décider de répandre l'amour et la bonté de la compassion...

Eh bien l'intelligence du chrétien réside dans son choix de vivre. Comme son Maître, il refuse la médiocrité, tout ce qui peut nuire à la pureté, la douceur et l'innocence. Ce ne fut pas un aigle mais une colombe qui vint se poser sur le Roi, quand il sortit de l'eau, après son baptême (Jean 1.32).

Osez être une colombe, au milieu de tous ces aigles ! Votre grandeur, dans ce monde parfois impitoyable, est d'aimer, même ceux qui vivent en égoïstes ! Déployez vos ailes : pas celles du prédateur macho ni de la conquérante à la tenue évaporée. Non, soyez simple, innocent, sans malice comme la colombe.

Pardonnez et oubliez. Rendez service autour de vous, bénissez sans cesse, même le méchant (Luc 6.35).

Une prière pour aujourd'hui
Seigneur, merci pour ton exemple. Ta grandeur est d'avoir été, parmi les hommes, comme le plus petit, l'humble serviteur. Au mal qu'on t'a fait, tu as répondu par le bien. Tu as réussi à être une colombe. Je veux te ressembler. Amen. Paul Ettori



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Je te prie d’étendre ta main et de prendre ta colombe dans ton sein   Dim 19 Juin 2011 - 16:09

La colombe revint à lui vers le soir. {Genèse 8:11}

Béni soit le Seigneur pour un jour de grâce, même si je suis fatigué par mon travail. Vers celui qui sauve les hommes, je fais monter un chant de gratitude. La colombe n’a trouvé aucun repos en dehors de l’arche et y est donc revenue ; et mon âme a appris plus que jamais, à ce jour, qu’aucune satisfaction ne peut être trouvée dans les choses terrestres. Dieu seul peut me donner le repos. Mes affaires, ma fortune, ma famille et mon instruction remplissent leurs fonctions propres mais ne peuvent remplir les désirs de ma nature immortelle. « Repose-toi, mon âme, car le Seigneur t’a préparé de bonnes choses en abondance ».

C’était à une heure tranquille, quand les barrières du jour se refermaient, que la colombe aux ailes fatiguées est revenue a son maître. Oh Seigneur, permets-moi ce soir de revenir à Jésus. Elle ne pouvait pas endurer une nuit de plus à voler au dessus de l’étendue sans repos ; pas plus que je ne puis passer une autre heure loin de Jésus, le repos de mon cœur et le refuge de mon esprit. Elle ne s’est pas simplement posée sur le toit de l’arche mais est venue jusqu’à lui, tout comme mon esprit recherche ardemment les secrets du Seigneur, perce jusqu’au centre de la vérité, pénètre dans ce qui est à l’intérieur du voile, afin d’atteindre réellement mon Bien-aimé.

A Jésus je dois venir : à part d’un rapport le plus intime et le plus cher avec Lui, mon esprit haletant n’est pas satisfait. Seigneur Jésus, soit avec moi, révèle-toi et accompagne moi toute la nuit, afin que je sois encore avec toi quand je m’éveillerai. Je remarque que la colombe a rapporté une branche d’olivier dans son bec ; un souvenir du passé et une prophétie pour l’avenir. N’ai-je aucun souvenir à ramener à la maison ? Aucune promesse ni requête de miséricorde à venir ? Oui Seigneur, je te présente ma reconnaissance pour tes tendres bénédictions qui m’ont été renouvelées chaque matin et soir, et à présent, je te prie d’étendre ta main et de prendre ta colombe dans ton sein. Ch. Spurgeon



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4267
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La colombe symbole de l'Esprit saint...emblème de la pureté et de la paix !   Dim 19 Juin 2011 - 7:02

Bien-aimés,
« Colombe » est le nom usuel des pigeons et des tourterelles – Elle est l’emblème de la pureté et de la paix.
La Révélation biblique en a fait un touchant emblème: la colombe de l’arche apparaît la première, opposée au corbeau, symbolique porteuse du rameau d’olivier.
La tourterelle de l’Éternel représente les siens, persécutés mais fidèles, qu’il n’abandonne pas {Ps 74:19}
La colombe est douce, affectueuse mais simple, timide, tremblant quand on l’effraye.
Cet oiseau s’achetait et se vendait dans les cours du temple, car on s’en servait pour les sacrifices.
Tourterelles et jeunes pigeons étaient les seuls oiseaux tolérés dans les sacrifices, mais exclusivement pour un holocauste ou une purification. Cette exception mettait le sacrifice à la portée des pauvres; c’est celui qu’offrit la mère de Jésus et c’est pour la clientèle des petits que les marchands du temple vendaient des pigeons.
Les quatre évangiles rapportent qu’après le baptême du Seigneur le Saint-Esprit apparut sur lui sous la forme d’une colombe alors qu’une voix du ciel proclamait sa sainteté. La colombe symbolise l’Esprit Saint...
Jésus prescrit à ses disciples la simplicité, l’innocence de la colombe, unie à la clairvoyance du serpent
Affectueusement à vous, Josy

Et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.{Matthieu 3:16}

Comme l’Esprit de Dieu est descendu sur le Seigneur Jésus, qui est la tête, il descend également, dans une certaine mesure, sur les membres du corps spirituel. Il descend sur nous de la même façon qu’il est descendu sur notre Seigneur Jésus. C’est souvent d’une rapidité singulière. Malgré le fait que nous restions conscients de ce qui se passe autour de nous, nous sommes attirés inexorablement vers l’avant et « vers les cieux » au-delà de toute espérance. Et pourtant, dans cette rapidité, il n’y a rien de cette hâte terrestre car les ailes de la colombe sont aussi douces que rapides.

Le « silence » semble essentiel à beaucoup d’interventions spirituelles ; le Seigneur est dans la voix douce et, comme la rosée. Sa Grâce est distillée, distribuée goutte à goutte, dans le recueillement.

La colombe a toujours été la représentation choisie de la pureté. Et le Saint-Esprit est la pureté même. Lorsqu’Il vient, tout ce qui est pur et agréable est produit en abondance, alors que le péché et l’impureté sont repoussés et disparaissent.

La paix règne également là où la Sainte colombe se pose avec autorité. Elle porte la branche d’olivier qui montre que les eaux de la colère divine sont apaisées.

La douceur est le résultat certain du pouvoir de transformation de la colombe Sacrée : les cœurs touchés par son influence bienfaisante sont désormais doux et humbles, et ce pour toujours.

L’innocence en découle tout naturellement. Les aigles et les corbeaux peuvent chasser leur proie, la tourterelle, elle, supporte le mal mais ne peut pas l’infliger.

Nous devons être aussi doux que la colombe. La colombe est une image appropriée et pertinente de l’amour ; le cri de la tourterelle est plein d’affection ; de même l’âme visitée par le Saint-Esprit déborde d’amour pour Dieu, pour les frères et les sœurs, et pour les pécheurs, et par dessus tout, d’amour pour Jésus.

Le mouvement de l’Esprit de Dieu sur l’abîme produisit d’abord « ordre et vie » et dans nos cœurs il produit et stimule à la fois vie nouvelle et lumière. De même que le Saint-Esprit s’est posé sur notre cher Rédempteur, il repose également sur nous, maintenant et pour toujours. Ch. Spurgeon



Sujet développé chaque jour de la semaine sur:
http://rosedautomne7.forumactif.com
Forum auquel vous êtes invités à vous joindre


_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La colombe symbole de l'Esprit saint...emblème de la pureté et de la paix !   

Revenir en haut Aller en bas
 
La colombe symbole de l'Esprit saint...emblème de la pureté et de la paix !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Viens, ESPRIT SAINT (chant, audio)
» Renaître par l'eau et l'Esprit Saint
» Viens Esprit Saint
» Prière a L'Esprit Saint & Don de la crainte de Dieu !
» demander L'esprit-Saint et une foi ardente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: