FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 Il a en Christ une source de joie, une fontaine de consolation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Il a en Christ une source de joie, une fontaine de consolation   Dim 5 Juin 2011 - 7:16

   Bien aimés,

Dieu dans sa compassion est le grand consolateur qui restaure et réconforte chacun de ses fidèles en particulier.
"Or notre Seigneur Jésus Christ lui-même, et notre Dieu et Père, qui nous a aimés et nous a donné une consolation éternelle et une bonne espérance par grâce, veuille consoler vos cœurs et vous affermir en toute bonne œuvre et en toute bonne parole." 2 Thessaloniciens 2: 16  
     Affectueusement et bonne semaine à chacun !
                                                                            Josy

L’Eternel ouvre les yeux des aveugles; il redresse ceux qui sont abattus. {Ps 146:8}

Suis-je abattu ? Je présenterai cette parole de grâce au Seigneur. Sa coutume, sa promesse, sa joie c’est de redresser ceux qui sont courbés.

Est-ce du sentiment de mon péché et de l’abattement de mon esprit qui en est la conséquence que je souffre ?  
Voici, l’œuvre de Jésus est précisément destinée à me relever pour me rendre de repos. Seigneur, relève-moi, pour l’amour de ton nom !

Peut-être avons-nous fait quelque perte cruelle; ou sommes-nous dans des circonstances exceptionnellement critiques ? Là encore le Consolateur nous soutiendra. Quelle grâce qu’une des personnes de la Trinité sainte devienne notre Consolateur !

Elle sera bien faite, soyons-en sûrs, l’œuvre à laquelle cet être glorieux aura voué ses soins particuliers.

Plusieurs sont tellement abattus que Jésus seul peut les délivrer; mais il le peut, et il le fera.

Il peut nous rendre tous à la santé, à l’espérance, au bonheur. Il l’a fait souvent déjà dans nos épreuves passées et il reste le même Sauveur, prêt à répéter ses actes de bonté.

Nous qui sommes tristes et courbés, nous serons relevés si haut que ceux qui nous méprisent en serons confondus.

Quel honneur que celui d’être relevé par le Seigneur ! Il vaut la peine d’avoir été courbé jusqu’à terre pour expérimenter sa puissance de relèvement. Ch. Spurgeon




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Jeu 19 Nov 2015 - 10:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Je vous consolerai comme une mère console son fils, et vous serez consolés   Dim 5 Juin 2011 - 16:27

Je vous consolerai comme une mère console son fils, et vous serez consolés. Esaïe 66:13

La consolation d’une mère ! C’est la tendresse même. Comme elle sait entrer dans le chagrin de son enfant! Comme elle le presse sur son sein et cherche à prendre toutes ses peines sur son coeur. Il peut tout lui dire, sûr qu’elle sympathisera comme aucun autre ne le peut. De tous les consolateurs, celui que l’enfant préfère, c’est sa mère. C’est ce qu’a éprouvé même plus d’un homme fait.

L’Eternel condescendrait-il à prendre le rôle d’une mère ? De sa part, c’est la bonté même. Nous pouvons juger de ce qu’il est comme père; mais voici qu’il veut encore être pour nous une mère, nous invitant par là à une sainte familiarité, à une confiance sans réserve, à un complet repos.

Quand Dieu devient notre "Consolateur," aucune angoisse ne peut nous étreindre longtemps. Disons lui donc notre peine, lors même qu’elle ne puisse s’exprimer que par des soupirs et des sanglots. Il ne méprise point nos pleurs, pas plus que notre mère ne le faisait. Comme elle, il aura pitié de notre faiblesse, et il pardonnera nos fautes, mais d’une manière plus complète et plus sûre que notre mère ne le pouvait.

Ne portons pas nos peines tout seuls ; nous aurions tort de le faire quand un Etre si bon et compatissant s’offre à les partager. Présentons-les donc sans tarder au Dieu d’amour; il ne se fatiguera pas plus de nous, que les mères ne se fatiguent de leurs enfants. Ch. Spurgeon


:Bénir a:

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: je vous donne ma paix   Lun 6 Juin 2011 - 8:44

Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Jean 14:27

Notre tranquillité intérieure est quelquefois due à notre ignorance. Mais quand nos yeux s’ouvrent sur les réalités de la vie, la paix intérieure n’est possible que si nous la recevons de Jésus. Quand notre Seigneur nous parle de paix, il donne la paix, ses paroles sont toujours « esprit et vie ». Ai-je reçu ce calme dont Jésus parle ? « Je vous donne ma paix » — C’est une paix qui vient en nous lorsque nous le contemplons, et que nous sommes pénétrés par sa sérénité.

Êtes-vous, en ce moment, douloureusement troublé ? Ballotté par le flot des circonstances permises par Dieu ? Ou bien avez-vous retourné les rochers du désert aride, sans découvrir la source de paix, de joie, ou de consolation ? Alors, levez les yeux, et recevez la paix sereine du Seigneur Jésus. La preuve que vous êtes à Dieu c’est que vous pouvez refléter sa paix, car vous vous tournez vers lui en toute liberté. Si cela n’était pas, vous ne pourriez regarder qu’à vous-même. Si vous tolérez quoi que ce soit qui vous cache la face de Jésus-Christ, vous êtes aussitôt inquiet, ou vous ressentez une fausse sécurité.

En ce moment, regardez-vous à Jésus pour chaque difficulté qui vous oppresse ? Recevez-vous de lui sa paix ? S’il en est ainsi, il vous bénira et sa paix rayonnera de vous sur les autres. Mais si vous essayez de vous en sortir vous-même, vous annulez l’influence de Jésus, et vous faites tout ce qu’il faut pour vous rendre malheureux. Quand on apporte tout à Jésus-Christ, les perplexités s’évanouissent, parce qu’il n’y a pas en lui de perplexité. Votre seule préoccupation étant de demeurer en lui, déposez tout à ses pieds, et, en face des difficultés, des deuils et des tristesses, écoutez sa voix qui vous dit : « Que votre cœur ne se trouble pas. » O. Chambers


:Bénir a:

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Prends-moi dans tes bras de Père et console-moi en essuyant mes larmes, par ton Esprit saint   Mar 7 Juin 2011 - 8:14

Après les larmes

"L'hiver est passé... le temps de chanter est arrivé" Cantique 2.11-12.

L'existence apporte à chacun d'entre nous, son lot de blessures et de douleur. Elle ponctue ses saisons, parfois, d'un hiver rigoureux, où le chagrin fait saigner le coeur. Même les hommes les plus forts ont versé d'abondantes larmes, à l'heure la plus sombre de leur histoire. David, terrassé par l'épreuve, a pleuré jusqu'à ce qu'il n'en eût plus la force. L'absence de ceux qu'il aime, ses jours qui sont comptés, le jettent aux pieds de celui qui lui donnera la force de s'arrêter de pleurer, de se relever et de poursuivre sa route
(1Samuel 30.3-6).

Dieu n'ignore pas la cause de votre peine. Il voit votre souffrance, en connaît les raisons. Lui qui sèche toutes les larmes, écoutez-le vous dire avec douceur : "Ne pleure plus." Il dit à la maman endeuillée, à l'épouse trahie, à tous ceux qui sont inconsolables, à vous qui pleurez en secret : "Ne pleure plus." Car s'il y a eu un temps pour pleurer, vient aussi le temps de chanter et de rire (Ecclésiaste 3.4).

Les larmes ont-elles mouillé vos yeux au point de vous ôter la jouissance de la beauté et des joies de l'existence ? Aujourd'hui, permettez à la vie de reprendre ses droits. Un nouveau printemps s'annonce ; laissez-le remplacer votre tristesse par un parfum de joie et changer la cendre en un précieux diadème
(Esaïe 61.1-3).

Sentez-vous, déjà, se répandre dans le jardin de votre coeur, une brise légère, imprégnée de la fragrance qu'exhalent les fleurs et les fruits ? Entendez-vous le chant de la tourterelle ? Bientôt vos larmes ne seront plus qu'un lointain souvenir, car il y a toujours un soleil radieux, après l'orage...

Une prière pour aujourd'hui
Mon Dieu, tu connais mon chagrin, ma douleur. Prends-moi dans tes bras de Père et console-moi en essuyant mes larmes, par ton Esprit saint. Souffle, je te prie, sur l'hiver de ma vie. Je veux recommencer à vivre, un chant nouveau sur les lèvres. Amen. Paul Ettori


:Bénir a:

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: LE DIEU DE TOUTE CONSOLATION   Mar 7 Juin 2011 - 15:56

LE DIEU DE TOUTE CONSOLATION

Des problèmes, encore des problèmes et toujours des problèmes! Certaines personnes vivent comme si la vie était un perpétuel combat. Dès qu’un problème est réglé, un nouveau se présente aussitôt. Pourquoi donc toute cette souffrance?

Dans un monde comme le nôtre qui se veut évolué, on a résolu un grand nombre de problèmes sur les plans scientifique, médical et technologique, mais les problèmes inhérents au cœur de l’homme sont encore là.

Jérémie 17:9 «Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître?» Ce genre de déclaration n’est pas très populaire à notre époque parce que nous ne voulons plus faire la différence entre le bien et le mal. Depuis trois siècles, nombreux sont les philosophes et penseurs qui ont réfléchi sur ce problème humain. Leurs conclusions abondent toujours dans le même sens: parce que la Parole de Dieu exagère tout, l’homme est naturellement bon. Jean-Jacques Rousseau (XVIIIe siècle) aimait bien ce genre de formulation. Mais on aura beau discourir autant que l’on voudra sur le cœur de l’homme, celui-ci
demeure, jusqu’à preuve du contraire, foncièrement tortueux.

Que de la moralité religieuse?
Ceux qui ne sont pas d’accord avec moi diront certainement que mon raisonnement est issu des vieux courants de pensée religieuse. C’est bien là l’astuce: discréditer l’origine d’un fait au nom de la modernité plus évoluée. Mais peu importe, la réalité est que le cœur de l’homme est effectivement tortueux et qu’en cela, la Parole de Dieu dit vrai. À tous les jours, les bulletins de nouvelles rapportent des événements reliés à des actes violents et insensés. Mais s’il n’y avait que cela! Autour de nous, dans notre famille ou notre milieu de travail, la haine, les querelles, la jalousie et les conflits de toutes sortes empoisonnent sans cesse nos vies. Si le cœur de l’homme était, comme le disait Rousseau, «foncièrement bon», toutes ces choses n’arriveraient pas.

À travers les détresses
Le problème du cœur de l’homme ne trouve aucune solution sinon le pardon qui est en Jésus-Christ. Aussi, la Bible enseigne que les épreuves peuvent être utilisées par Dieu pour notre consolation. Ce sont souvent les détresses extrêmes qui ont poussé tant de gens à se tourner vers Dieu. Vous êtes sans doute plusieurs à avoir déjà expérimenté la fidélité de Dieu dans les moments difficiles. Enfin, si les problèmes semblent au départ plus ennuyeux que favorables, sachons au moins que Dieu s’en sert pour nous amener à lui.

2 Corinthiens 1:3-7 «Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction! Car, de même que les souffrances de Christ abondent en nous, de même notre consolation abonde par Christ. Si nous sommes affligés, c’est pour votre consolation et pour votre salut; si nous sommes consolés, c’est pour votre
consolation, qui se réalise par la patience à supporter les mêmes souffrances que nous endurons. Et notre espérance à votre égard est ferme, parce que nous savons que, si vous avez part aux souffrances, vous avez part aussi à la consolation.»

Le Dieu de toute consolation
C’est à travers les épreuves que l’apôtre Paul a découvert Dieu. Ce Dieu console ceux qui ont le cœur brisé. Oui, les épreuves font mal, mais elles sont aussi le moyen de découvrir la personne de Jésus-Christ. «Il guérit ceux qui ont le cœur brisé, et il panse leurs blessures.» (Psaume 147:3) Le point de vue biblique - Réal Gaudreault


:Bénir a:

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Car c’est moi, le Seigneur, qui vous console   Mer 8 Juin 2011 - 17:35

Mourir, une porte ouverte… Consolation

Lorsque l’on connaît la tristesse, la maladie ou le deuil, on constate à quel point le chagrin et la peine isolent. Le monde «des autres» se fait étrange, lointain. La souffrance lamine, chaque geste requiert une énergie monumentale.

Le premier besoin est celui du respect, pas de consolation trop facile. Telle mère, nous dit la Bible, «refuse d’être consolée sur ses enfants, car ils ne sont plus» (1): impitoyable réalité dont il faut éprouver la terrible blessure avant d’envisager d’en être guéri. La consolation ne peut pas faire l’économie de la perte.

La présence consolante sera celle qui accepte d’aborder cette rive étrange où se trouve la personne affligée. Pour le croyant, la certitude que Dieu connaît ce qu’il vit, et y est sensible, est une vraie force. Cela permet de lui présenter sa douleur, comme un livre ouvert: «Tu me sondes et tu me connais...» (2).

Dieu toujours présent
Le réconfort se vivra ensuite en découvrant que, malgré tout, Dieu n’abandonne pas. Parfois, c’est en regardant en arrière que l’on mesure son soutien silencieux: «Le Seigneur était là, et je ne le savais pas» (3). Souvent, la fidélité de Dieu se révèle par des bontés qu’il sème dans nos vies: ainsi le livre de Ruth décrit-il la consolation de Naomi après la perte de son mari et de ses deux fils, par les petites touches du soin de Dieu pour elle et sa belle-fille. À l’échelle du peuple de Dieu, le modèle de la consolation est donné par l’expérience de l’exil: Jérusalem pense être oubliée de Dieu, mais c’est pour découvrir la générosité de son consolateur, qui se manifeste comme le Dieu des «encore» (4). «Consolez, consolez mon peuple!», résonne comme la parole bienfaisante de Dieu face aux fragilités humaines les plus douloureuses (5).

C’est en Jésus que se dévoile pleinement le visage du Dieu consolateur. «L’Esprit du Seigneur est sur moi pour guérir ceux qui ont le cœur brisé» (6). Tout au long de son ministère, Jésus dévoile des ressources de consolation par sa présence attentive, sa compassion, et ses actions puissantes, culminant avec sa résurrection. L’ancre de l’espérance et de la consolation se trouve désormais jetée de l’autre côté de la mort vaincue. Elle assure de la présence du Dieu «qui nous réconforte dans toutes nos détresses» (7); elle ouvre, par-delà la mort et ses séparations douloureuses, la magnifique promesse d’une éternité de consolation pour tous les fidèles: «Une joie éternelle couronnera leur tête... car c’est moi, le Seigneur, qui vous console»(8). Thierry Huser


1. Jérémie 31.15
2. Psaume 139
3. Genèse 28.16
4. Jérémie 31.1-5
5. Ésaïe 40.1-11
6. Luc 4.18
7. 2 Corinthiens 1.4
8. Ésaïe 51.11-12

:Bénir a:

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4277
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Merci Seigneur d’être celui qui console    Jeu 9 Juin 2011 - 15:49

Souffrances gravées

Oh ! je voudrais que mes paroles soient écrites, qu’elles soient écrites dans un livre ; je voudrais […] qu’elles soient pour toujours gravées dans le roc… Job 19.23-24

Avez-vous déjà crié dans votre cœur, déjà été dans la tristesse et l’angoisse au point de vouloir qu’à toujours il en reste un témoignage ? Il y a des fois où l’on voudrait être sûr que Dieu connaît nos difficultés… La Bible affirme : Tu comptes les pas de ma vie errante ; recueille mes larmes… Ne sont-elles pas inscrites dans ton livre ?1

Dieu connaît, Dieu se souvient. Sa parole est comparée à un roc. Sur ce roc, bien des choses sont gravées : le témoignage de la chute de l’humanité, le souvenir que tous les hommes sont pécheurs et séparés de Dieu.

Mais Dieu a voulu qu’un autre témoignage y soit écrit : celui de sa grâce, de son amour. Outre les souffrances de l’humanité, y est inscrit pour l’éternité le souvenir des souffrances du Christ. Plus grand que le témoignage de notre péché, celui de l’amour de Dieu redonne espoir. Dieu n’est pas resté étranger à notre condition, il s’est fait homme parmi les hommes, souffrant au milieu de nous, souffrant pour nous. Jésus-Christ homme, s’est donné lui-même en rançon pour tous. C’est là le témoignage rendu…2 Dieu est avec nous au-delà de ce qu’on peut imaginer.

« Merci Seigneur d’être celui qui console et qui aide dans l’épreuve. Merci pour Jésus-Christ venu pour me sauver.» Francis Rivère


1Psaume 56.8 21 Timothée 2.6

:Bénir a:

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il a en Christ une source de joie, une fontaine de consolation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il a en Christ une source de joie, une fontaine de consolation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 69/Si l’amitié avec Jésus Christ est source de joie.../
» Le retour d’un fils est source de joie
» Sensations de plénitude, de joie, d'immense créativité pendant la méditation: Retour à la source
» Gloire à Toi,Seigneur,source de toute joie
» Gloire à TOI, source de toute joie (chant, audio)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: