FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 LE SEDER (repas traditionnel de la Pâque dans le Judaïsme et dans le Nouveau Testament)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: LE SEDER (repas traditionnel de la Pâque dans le Judaïsme et dans le Nouveau Testament)    Sam 15 Avr 2017 - 16:19


Le Repas Pascal s’appelle Seder

Le programme du Repas Pascal appelé Seder chez les Juifs est une fête rituelle qui a lieu la première et la seconde nuit de la Pâque « juive ».  

Le Repas du Seder de Pâque commence la nuit du 14 au 15 Nissan. En Israël et pour les Juifs réformés, le Seder n’a lieu que la première nuit. Ce Repas spécial de Pessah est très important aussi pour ceux qui suivent Yéshoua.

Seder signifie ordre, ordre de service. Les Juifs sépharades et les Juifs d’Orient appellent ce service Haggadah (l’histoire de l’Exode des Israélites d’Egypte). « Haggadah », car il constitue l’acte de la narration. Familles et amis se mettent autour de la table pour lire une des nombreuses versions de la Haggadah. Une Haggadah sert de guide aux 15 étapes du Seder.

C’est une cérémonie de famille (Exode 13 :8), mais des Seder collectifs sont aussi organisés dans des synagogues, des écoles et des centres communautaires. Il existe donc des  Seders ouverts au public.

Les Juifs Messianiques pratiquent le Seder avec un Message Messianique. De plus en plus de Chrétiens Evangéliques pratiquent le Seder car ils comprennent que la véritable Sainte Cène est un Repas Pascal. Une Pâque Messianique. Le Repas du Messie. Le Repas du Seigneur. La Pâque du Seigneur. Le Repas Pascal est un moyen de se reconnecter avec notre héritage hébreu et nos racines juives. Le dernier Repas de Yéshoua (Jésus) était un Seder. Le nom complet est donc Haggadah Seder (l’ordre de narration).

Le Seder est un mélange de chants, de Louanges, d’Actions de Grâces, de Bénédictions, de Consécrations nouvelles à la Délivrance, d’alimentations, de récits de l’Exode d’Egypte. On y parle de la situation des hébreux quand ils étaient esclave en Egypte. Il y est question de l’origine du peuple Israélite depuis Abraham jusqu’à Moïse ; des  Dix Plaies ; de Libération des 12 tribus ; de la  Torah,  du pays de Canaan selon les promesses de Dieu.

Le Seder se poursuit tard dans la nuit. Les participants lisent la Haggadah. Ils étudient le sens de divers passages. Ils chantent des chants de la Pâque. Les corinthiens d’origine païenne dont plusieurs était des partisans du désordre et de la désunion n’avaient pas compris la solennité de cette fête (1Corinthiens 11 :17-34). http://heritagejudeochretien.revolublog.com/la-coutume-juive-du-repas-pascal-appele-seder-a3438044

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Pourquoi des chrétiens célébrent-ils le Séder ?   Mer 27 Avr 2016 - 18:15


Pourquoi des chrétiens célébrent-ils le Séder ?

D’après les Evangiles synoptiques, c’est au cours d’un tel repas, le dernier pris avec ses disciples, que Jésus a institué l’Eucharistie. L’Evangile selon Jean présente quelques différences, mais conserve à la mort de Jésus ce contexte pascal.

Participer à un Séder permet aux chrétiens d’approfondir le sens du mystère de Pâques au travers des racines juives. Cène, Croix et Résurrection sont indissolublement unies dans la foi chrétienne comme passage de l’esclavage à la liberté, du péché à la rédemption des enfants de Dieu.

A travers le Séder, les chrétiens communient avec les Apôtres commémorant avec Jésus l’épopée d’Israël sous la conduite du SEIGNEUR Dieu, et découvrent le prolongement inattendu de l’Exode et de l’Alliance dans l’institution du « sacrifice de la Nouvelle Alliance ».

Le Séder peut aussi rapprocher les chrétiens de leurs partenaires juifs qui, en Israël et dans le monde, continuent de célébrer la Pâque dont les descriptions les plus anciennes remontent aux disciples de Jésus, ainsi qu’à un groupe de rabbins qui, avant la destruction du Temple de Jérusalem, ont insisté sur la nécessité de réciter et de revivre la sortie d’Egypte….

… Puisse cette tentative servir à promouvoir la compréhension dans le respect mutuel de nos communautés juives et chrétiennes ! Jean-Claude Basset

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: LE SEDER (repas traditionnel de la Pâque dans le Judaïsme et dans le Nouveau Testament)    Ven 3 Avr 2015 - 17:11


LE SEDER DE PESSAH

« Pendant qu’ils mangeaient, Yéshoua prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, Il le rompit, et le leur donna, en disant : Prenez, ceci est mon corps. Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. Et il leur dit : Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup. Je vous le dis en vérité, je ne boirai plus jamais du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu ». Marc 14 : 22 à 25

A la sortie d’Egypte, Moïse devait mettre le sang d’un agneau sans défaut ni tache sur les poteaux et le linteau de chaque porte des maisons juives. De même Yéshoua le Messie d’Israël, l’Agneau de Dieu a été immolé (crucifié par les Romains) entre midi et 3 h avant le début de Pessah, au moment même où les enfants d’Israël apportaient leurs agneaux au Temple de Yéroushalaïm (Jérusalem) pour les faire tuer en vue du repas de Pessah.

Les rabbis du « Talmud » disaient : « Israël fut délivré de l’Egypte à Nissan, c’est aussi à Nissan qu’il sera racheté » (R.H 11 A – Extrait du Talmud de A.Cohen, page 419) et en effet, c’est le 14 Nissan que Yéshoua a été crucifié, date précisée par Moïse (lire attentivement Exode chapitre 12).
Le cérémonial du Seder que Yéshoua et ses disciples juifs ont pratiqué (le même que celui que pratique encore aujourd’hui toutes les familles juives), comportait des types et symboles très suggestifs qui, pour nous, Juifs Messianiques, ont un sens spirituel très profond :

1. Un plateau chargé, entre autre, d’une épaule d’agneau qui sera élevé et passé au-dessus des têtes des participants trois fois en disant : « Autrefois, nous étions esclaves, maintenant, nous sommes libres, cette année (ou ce jour), nous sommes ici, l’année prochaine à Jérusalem ».

2. Trois pains sans levain (matsots) qui expriment la triple sainteté de Elohim, Kadosh, Kadosh, Kadosh – Saint, Saint, Saint est l’Eternel des Armées – Isaïe 6 : 3 ; donc, une tri-unité d’un seul Elohim (Dieu(x)) au pluriel. Ces trois matsots ne sont pas placées d’une manière quelconque sur le plateau. En effet, on place la première matsa sur le plateau ; par-dessus, on dépose une serviette blanche, sur cette serviette, on vient mettre la deuxième matsa, de nouveau une serviette blanche et enfin la troisième matsa. Vous remarquerez que la deuxième matsa se trouve entre deux serviettes blanches ; c’est la matsa du milieu qui, à un moment donné, sera coupée en deux. Une moitié sera remise entre les deux autres et l’autre moitié sera mise sous la nappe jusqu’à la fin du repas. Il y a là un symbole très clair du Messie immolé sur terre, qui après sa mort à Golgotha fut enveloppé dans un linceul blanc mais ressuscité et remonté auprès de Dieu avec les marques de ses blessures comme Souverain Sacrificateur selon Psaume 110 : 4 : « L’Eternel l’a juré, et Il ne s’en repentira point : tu es sacrificateur pour toujours, à la manière de Melchisédek » ; voyez également Hébreux 7 : 11 et 17 à 22. Remarquons également que ces trois matsots (pains) sont sans levain et la veille de Pessah, le peuple juif détruit toute pâte levée qui se trouve dans sa maison en la brûlant. Nous trouvons, là aussi, un symbolisme. Le levain, synonyme de « péché » se dit en hébreu « hametz » et la semence, la
semence de Dieu se dit « tzémah » , si vous examinez les mots en hébreu, vous remarquerez qu’en permutant la première et la dernière lettre du mot hametz vous obtiendrez le mot tzémah ; il y a donc un « contraire ». N’est-ce pas ce que nous devrions faire ?! Enlever le « hametz / levain » pour laisser entrer le « tzémah / semence » ! Lire I Corinthiens 5 : 6 à 8.

3. Quatre coupes de vin exprimant quatre étapes d’Israël dans son histoire douloureuse vers son Messie, exprimées dans Exode 3 : 7 à 8 : « J’ai vu la souffrance de mon peuple … j’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs … je suis descendu pour le délivrer … pour le faire monter dans un bon pays … ».

4. Une cinquième coupe de vin, au centre, qui elle ne sera pas bue car elle est celle du Messie … pourtant, c’est celle-là que Yéshoua éleva à la fin du repas et la donnant aux apôtres, Il dit : « Cette coupe est la nouvelle alliance (Brith Hadasha) en mon sang qui est répandu pour vous » (lire Luc 22 : 14 à 20).

5. A la fin du repas, le morceau sous la nappe représentant le Messie mort et ressuscité, va être coupé en morceaux (de la même manière son corps fut brisé) et distribué aux participants. C’est l’« afikoman », expression araméenne composée de deux mots : « afik » qui signifie : chef, fort, puissant et « kom » de « komom » qui signifie : relever, rétablir, redresser. Quel symbole et quel programme prophétiques !

A l’issue de ce seder, Yéshoua et ses disciples montèrent à Gath-Shemani (Gethsémané - pressoir à huile), sur le mont des Oliviers, en chantant des cantiques surtout le Psaume 118 si prophétique et messianique. C’est là, que les gardes du Temple et les soldats romains vinrent capturer Yéshoua. Il fut mis à mort le lendemain, c-à-d, le jour où commençait Pessah, Il est vraiment l’Agneau de Dieu immolé.

CONCLUSION
Chaque année, nous Juifs Messianiques, nous célébrons le seder de Pessah de cette façon. A Paris, chaque semaine et à Bruxelles, une fois par mois, nous mettons l’accent sur le pain et le vin. Du pain sans levain et du vin bu dans une coupe. Il est important de respecter le seder de la manière biblique. En effet, le pain sans levain s’appelle l’afikoman et en l’élevant lors du repas (cène), nous proclamons que notre chef puissant vient pour relever, pour rétablir, pour redresser (comme expliqué plus haut). De plus, ce pain représente le corps de notre Messie et de toute évidence, Il n’a jamais péché ; il n’y a donc aucun rapprochement à faire entre le Seigneur et le levain symbole du péché. C’est pourquoi, le shaliah Paul disait aux Corinthiens : « C’est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte ? Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car le Messie, notre Pâque, a été immolé.
Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité » (I Corinthiens 5 : 6 à 8).

Permettez-moi de vous donner un bon conseil : il est temps de remettre en place bien des choses faussées par un christianisme faussé depuis l’an 325. Relisons la Parole de Dieu dans un sens hébraïque et avec un cœur circoncis car le retour du Seigneur est proche et Il n’a pas cessé d’être Juif selon ses propres paroles : « Moi, Yéshoua, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Kéhilots (Eglises en grec). Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin ». Paul GHENNASSIA

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4176
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: LE SEDER (repas traditionnel de la Pâque dans le Judaïsme et dans le Nouveau Testament)    Lun 18 Avr 2011 - 15:53

 

LE SEDER (repas traditionnel de la Pâque dans le Judaïsme et dans le Nouveau Testament)

« A travers le Séder, les chrétiens communient avec les Apôtres commémorant avec Jésus l’épopée d’Israël sous la conduite du SEIGNEUR Dieu, et découvrent le prolongement inattendu de l’Exode et de l’Alliance dans l’institution du « sacrifice de la Nouvelle Alliance ».

Le Séder peut aussi rapprocher les chrétiens de leurs partenaires juifs qui, en Israël et dans le monde, continuent de célébrer la Pâque dont les descriptions les plus anciennes remontent aux disciples de Jésus, ainsi qu’à un groupe de rabbins qui, avant la destruction du Temple de Jérusalem, ont insisté sur la nécessité de réciter et de revivre la sortie d’Egypte. » Jean-Claude Basset - http://www.protestant.ch


   
Pour en lire plus sur le sujet cliquez:
http://www.rosee.org/rosee/page90.html  

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Mer 16 Avr 2014 - 9:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE SEDER (repas traditionnel de la Pâque dans le Judaïsme et dans le Nouveau Testament)    

Revenir en haut Aller en bas
 
LE SEDER (repas traditionnel de la Pâque dans le Judaïsme et dans le Nouveau Testament)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui devrait participer au Repas du Seigneur ?
» Début d'une émétophobie ?
» Combien faites-vous de repas par jour?
» Un souci lors de la prise des repas
» Saint Hubert et commentaire du jour "Heureux celui qui participera au repas..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: DIVERS :: Fêtes et évènements-
Sauter vers: