FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 Ne sois pas angoissé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Tu es un asile pour moi, tu me garantis de la détresse   Sam 5 Mar 2011 - 16:25

Le Seigneur est votre guide

"Tu es un asile pour moi, tu me garantis de la détresse, tu m'entoures de chants de délivrance. -Pause. Je t'instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ; je te conseillerai, j'aurai le regard sur toi" Psaume 32.7-8

Le psalmiste était conscient que sa destinée était dans la main bénie du Dieu tout-puissant.

Je crois qu'une personne qui aime vraiment Dieu aspire à accomplir toujours plus sa volonté. Son désir n'est-il pas de lui obéir du mieux possible ? Cependant, il ne faut jamais que cette aspiration devienne une obsession qui pourrait plonger l'enfant de Dieu dans un sentiment permanent d'insécurité ou une angoisse excessive.

Même s'il est légitime pour un enfant de Dieu de s'interroger au sujet de la volonté de Dieu, il ne doit jamais perdre de vue que le Seigneur est son guide. Il est son bon berger !

Trop souvent, dans le domaine de la recherche de la volonté de Dieu, nous mettons "la charrue avant les bœufs". Nous nous focalisons plus sur les signes que sur le Seigneur. Nous traquons la moindre directive de Dieu. Nous sommes à l'affût du moindre signe.

Pour éviter toute déception, il est primordial de placer la recherche de Dieu avant la recherche des signes. Vous connaissez certainement cette expression : "Suivez le guide !" Si nous suivons notre guide divin, nous ne risquerons pas de nous perdre. La brebis a tout intérêt à ne pas s'éloigner de son berger et de sa bergerie. Car c'est en vivant proche du berger qu'elle pourra entendre sa voix rassurante.

Tout au long de notre vie, nous avons des choix à faire et des décisions à prendre. Mais le Seigneur désire nous diriger et nous aiguiller dans ce domaine. Pour cela, il désire que nous l'invitions à faire route avec lui. Il est notre point de repère. Il nous faut impérativement suivre notre guide divin !

Vous êtes sur le bon chemin et pourtant vous vous sentez perdu… Seule la voix du guide divin pourra vous rassurer ! Plus vous passerez du temps avec Dieu, plus vous connaîtrez ses pensées et ses désirs ! C'est ainsi que vous apprendrez à reconnaître sa voix.

Un conseil pour aujourd'hui
Vivez dans l'intimité de Dieu ! Reconnaître sa voix deviendra alors plus facile et faire sa volonté deviendra quelque chose de tout à fait instinctif et naturel à accomplir. Franck Alexandre



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'horreur de se sentir perdu    Sam 5 Mar 2011 - 16:21

L'horreur de se sentir perdu

« Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : Ta houlette et ton bâton me rassurent » (Psaume 23.4)

Je voudrais aujourd'hui te raconter une expérience dramatique que j'ai vécue au début de cette année 2009, après une grave opération d'un chondrosarcome costal (cancer du cartilage) nécessitant l'ablation partielle de trois côtes, d'une large partie du diaphragme et de tissus contaminés touchant le cœur. S'il est vrai que cette lourde intervention n'a pas manqué d'amener avec soi son lot de souffrances physiques de grande intensité, je puis dire que ce qui va suivre a dépassé en épouvante tout ce que j'ai connu jusque-là. Même à ce jour, je ne peux en parler sans en être profondément bouleversé.

Le lundi 9 février 2009, après avoir passé quatre jours en réanimation, j'étais revenu dans ma chambre d'hôpital. Dans la nuit, je me retrouvai soudain dans un monde inconnu, totalement différent d'un simple rêve ou cauchemar, tant il me semblait réel. J'étais dans une autre dimension. Je ne me souviens pas des détails, mais je ressens encore l'atmosphère sinistre et maléfique qui y régnait. Ce monde semblait assujetti à l'informatique, et toute action nécessitait un mot de passe. J'avais conscience de ma situation physique, à l'issue humainement incertaine, mais étrangement liée à mon devenir éternel. Il me fallait absolument accéder à un certain domaine où je trouverais la guérison et le salut. Mais il y avait le mot de passe ! J'en essayai plusieurs, sans résultat. Et à chaque tentative, c'était comme un filet qui se refermait inexorablement sur moi. Après un temps d'angoisse croissante, ayant essayé un ultime mot de passe, je reçus le message: « Trop tard ! Tu es définitivement perdu ! »

Je ne puis décrire l'horreur que je ressentis alors. C'était comme me retrouver en enfer, voué à la perdition éternelle ! Aucun des mots de passe que j'avais fébrilement essayés ne pouvait me sortir de cette terreur panique sans nom ! Mais au sein de cette détresse extrême, d'une nature jamais ressentie auparavant, se fit une sorte de lueur, un faible espoir dans ces sombres ténèbres. J'utilisai un dernier mot de passe qui m'était suggéré des profondeurs de ma conscience : JÉSUS !

Immédiatement ce monde horrible disparut comme par enchantement ! Il ne s'agissait cependant pas d'enchantement, mais de la puissance miraculeuse du Saint-Esprit sur les forces ténébreuses qui avaient voulu détruire ma confiance en mon Dieu !

On pourra bien sûr prétendre que tout cela n'a été que l'effet d'hallucinations et de délires éventuellement provoqués par un somnifère mal supporté. Mais comment expliquer que la seule évocation du nom de Jésus en ait effacé immédiatement la réaction ? Je suis convaincu qu'une sorte de brèche a été ouverte, que les puissances de ténèbres ont mise à profit pour me déstabiliser et essayer de me détruire.

Ceux qui me connaissent bien savent que je ne suis pas de ces gens qui voient des démons partout. Je suis cependant convaincu qu'ils existent, et que leur but avoué est de nous nuire au maximum. Mais Jésus n'a-t-il pas dit à ses disciples : « Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi ; et rien ne pourra vous nuire » (Luc 10.19) ?

Jésus a été vainqueur, et il demeure vainqueur à jamais, gloire à Dieu ! Jean-Claude Guillaume



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Comment pouvez-vous alors vivre dans la dépression, l'angoisse et le rejet ?    Sam 5 Mar 2011 - 8:56

Je serai leur Dieu et un Père pour vous

"Je serai leur Dieu… et je serai pour vous un Père" 2Corinthiens 6.16, 18

Découvrez, acceptez et vivez votre identité en Christ.

Vous êtes la justice de Dieu en Christ. Vous avez été justifié par la résurrection de Christ. Le Père vous a habillé de son vêtement de justice et vous a rendu participant de sa nature. Quelle grâce ! Dès que vous découvrez cela, vous renoncez à toute forme d'iniquité.

Vous êtes la lumière issue, née du Père des lumières. La révélation de cette lumière en vous, vous poussera à vous séparer de toute forme de ténèbres dans votre vie.

Vous êtes oint (Christ) et cette onction qui est en vous et sur vous, vous enseignera si vous êtes docile et détruira tout joug que l'ennemi (Bélial) a placé sur votre cou spirituel.

Vous êtes fidèle, fidèle à Dieu, à son peuple, et à son œuvre. Votre fidélité au Seigneur vous donnera une place de choix dans son cœur et au temps convenable vous propulsera dans une position privilégiée. Les infidèles se courberont devant vous.

Vous êtes une habitation de Dieu en esprit (Temple de Dieu). Le Christ glorifié vit en vous avec sa joie, sa paix, sa sainteté, son amour, sa puissance… Comment pouvez-vous alors vivre dans la dépression, l'angoisse et le rejet ?

Laissez Christ produire son glorieux fruit en vous et vous serez alors transformé, de gloire en gloire, à son image.

Découvrez le Dieu qui habite en vous et qui veut marcher à chaque instant avec vous. Il a dit "…Je serai leur Dieu…" Quelle sorte de Dieu est-il ?

Il est "El Shaddaï" : le Dieu "tout suffisant". Réalisez que le Dieu qui habite en vous par son Esprit Saint est tout suffisant. Sa grâce vous suffit dans chaque circonstance de votre vie. Son amour est suffisant… Acceptez sa suffisance en tout, partout et pour tout, et vous serez satisfait et pleinement comblé.

Il est "Yahvé Nissi" : dans tous vos combats, il est votre victoire. Vous pouvez tout par lui, et en lui, vous êtes plus que vainqueur. Au fur et à mesure que vous découvrirez qui est votre Dieu, vous vivrez et marcherez dans la quiétude.

Dieu vous a dit : "Je serai pour vous un Père…" Quand et comment ?

C'est à vous de le décider. Agissez comme le fils prodigue. Sortez du milieu des incrédules, des moqueurs. Séparez-vous des infidèles ! Abandonnez toute forme d'œuvre de la chair. Alors vous entendrez la voix du Père, dire : "Voici mon fils/ ma fille qui s'était éloigné(e) de moi, revient maintenant à moi, et je l'accueille dans mes bras d'amour." Que la fête d'Amour commence.

Une action pour aujourd'hui
Acceptez votre identité en Christ. Refusez tout compromis avec Bélial, le monde. Et retournez vers le Père dans un esprit de repentance et d'humilité. Adorez-le. Mamadou Karambiri



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Qu'en ce jour vous puissiez demander à Dieu de vider votre coupe de tout ce qui n'est pas à sa gloire   Sam 5 Mar 2011 - 8:49

Que ma coupe déborde

"Tu oins d’huile ma tête, et ma coupe déborde" Psaume 23.5b

Connaissez-vous l'expression : "C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase !" ? Cette expression signifie qu'une personne ne peut plus supporter une situation, ou bien qu'un événement en trop est venu s'ajouter à celle-ci. Il s'agit d'une image renvoyant à un vase dans lequel on verserait de l'eau jusqu'à ce qu'il déborde, autrement dit "jusqu'à ce qu'il ne puisse en supporter davantage". D'ailleurs avant de recevoir cette fameuse goutte, les gens disent : "La coupe est pleine !" Ces expressions renvoient à une notion de conflit.

Cependant, il semble que dans le Psaume 23, il en est autrement. David désire ardemment que sa coupe soit pleine, et même qu'elle déborde. Il attend avec impatience cette fameuse goutte d'eau qui va venir faire déborder son vase.

Ces deux citations, l'une profane et l'autre biblique, nous poussent à une question sous forme de réflexion. De quoi notre coupe est-elle pleine ? Est-elle remplie de frustration, de colère, d'angoisse et de méchanceté ou bien est-elle débordante de grâce, d'amour, de reconnaissance et de l'onction divine ?

Qu'en ce jour vous puissiez demander à Dieu de vider votre coupe de tout ce qui n'est pas à sa gloire. Ensuite, priez afin qu'il vous remplisse de son Esprit.

Si autrefois votre coupe était pleine d'inquiétude, qu'elle puisse désormais être remplie de paix. Si votre vase était prêt à déborder de colère, laissez Dieu vous donner sa douceur. Si votre vie est pleine de péché, que Dieu lave votre vase souillé et qu'ensuite il le remplisse de son pardon.

Oui, Seigneur que ma coupe déborde de ta joie, de ton amour et de ton Esprit.

Une prière pour aujourd'hui
Seigneur, je viens devant toi en ce jour pour te demander de vider mon vase de tout ce qui n'est pas à ta gloire. Désormais Jésus, remplis ma coupe de ton onction et que celle-ci puisse déborder pour la gloire de ton nom. Amen. Patrice Martorano



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Détruisez vos angoisses avant qu’elles ne vous détruisent !   Ven 4 Mar 2011 - 16:10

Détruisez vos angoisses avant qu’elles ne vous détruisent !

"David fut dans une grande angoisse, car le peuple parlait de le lapider, parce que tous avaient de l’amertume dans l’âme, chacun à cause de ses fils et de ses filles. Mais David reprit courage en s’appuyant sur l’Éternel, son Dieu." 1 Samuel 30.6

On a beau s'appeler David, être l'homme selon le cœur de Dieu, le berger d'Israël, le héros de tout un peuple, on peut connaître l'angoisse ; finalement, c'est tellement rassurant ! La foi en Dieu ne fera jamais de vous une espèce de robot froid, calculateur et cynique !

Laissez tomber tout ce qui n'a jamais marché, pour pratiquer la foi vivante ; priez, cherchez la face de Dieu !

L'angoisse de David est liée à son épreuve ponctuelle, et à la réaction des autres, en particulier leurs menaces ; on peut avoir terrassé un géant, des lions, des ours et autres, mais rester vulnérable quand même ! Votre angoisse présente ne vous tuera pas ; elle doit vous apprendre le chemin qu'il faut utiliser pour remporter la victoire sur elle ; elle ignore encore que vous allez la détruire, et elle pense vous détruire ; laissez-la à ses illusions !

David va s'appuyer sur Dieu pour détruire son angoisse. Et vous ? Il ne va même pas chercher ailleurs, regarder vers les remèdes habituels des hommes. Il se tourne vers le ciel parce qu'il sait que la solution à ses problèmes d'ici bas est déjà au ciel ; qu'il suffit de la demander et elle se mettra en route. Et vous, le savez vous ? Laissez tomber tout ce qui n'a jamais marché, pour pratiquer la foi vivante ; priez, cherchez la face de Dieu !

Dans la situation de David, l'angoisse va être vaincue d'abord, avant même que quoi que ce soit n'ait changé ! Dieu commence toujours par détruire l'angoisse, avant de régler l'origine du mal ! Lui sait comment faire ! Laissez-le agir !

L'angoisse est destructrice ; ce n'est pas un hasard si Dieu commence par l'ôter de la vie de David. Chaque fois que vous emprunterez ce chemin-là, le Dieu sauveur vous libérera d'abord de vos angoisses. Puis il vous montrera la route vers la solution ! Confiez-vous en lui ; si nécessaire, réglez ce qui doit l'être, pardonnez ou demandez pardon, et pour le reste laissez Dieu faire !

Une confession de foi pour aujourd'hui
Je confesse que mon angoisse me détruit ; et je viens à toi, Fils de Dieu, Jésus de Nazareth, toi qui m'as sauvé ; tu sais comment t'y prendre avec moi, et je décide de te faire totalement confiance ; même si je ne vois absolument rien changer dans ma situation, je confesse la défaite de l'angoisse dans ma vie ! Amen. Samuel Foucart



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Sera-ce la tribulation ?   Ven 4 Mar 2011 - 16:05

Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Ro 8:35

Dieu ne nous évite pas les épreuves mais affirme : « Je serai avec toi dans l’épreuve. » Si terribles que puissent être les peines qui vous assaillent en ce moment, aucune ne pourra vous priver de la communion avec Dieu. Nous sommes « plus que vainqueurs » dans toutes ces choses. Paul ne parle pas ici de maux imaginaires, mais de réalités terriblement actuelles. Il proclame que nous sommes plus que vainqueurs au milieu des épreuves, non par notre ingéniosité, ni par notre courage, ni par quoi que ce soit d’autre que notre communion avec Dieu en Jésus-Christ. Pour le meilleur ou pour le pire, nous en sommes là, exactement dans la condition permise par Dieu. Plaignons le chrétien dont la vie est sans épines et qui n’a pas l’occasion d’éprouver la grâce de Dieu.

« Qui nous séparera ? Sera-ce la tribulation ? » La tribulation n’est jamais une chose glorieuse ; mais laissez-la être ce qu’elle est — épuisante, exaspérante, fatigante — elle ne peut nous séparer de l’amour de Dieu. Ne laissez jamais les soucis ou les tribulations vous faire douter de cet amour.

« Sera-ce l’angoisse... ? » Est-ce que l’amour de Dieu peut tenir quand tout nous dit que cet amour est un mensonge, et qu’il n’y a pas de justice ?

« Sera-ce la famine... ? » Pouvons-nous, non seulement croire à l’amour de Dieu, mais être plus que vainqueurs, même si nous mourons de faim ?

Ou bien Jésus-Christ est un trompeur et Paul a été berné, ou bien il arrivera des choses extraordinaires à celui qui s’accroche à l’amour de Dieu, quand tout semble le démentir. Le raisonnement logique ne compte plus pour lui. Seul compte l’amour de Dieu, en Jésus-Christ, qui toujours et partout, sauve du naufrage. O. Chamber



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Connaissez-vous le sentiment d'angoisse?    Ven 4 Mar 2011 - 8:38

"Si tu t'évanouis au jour de l'adversité, ta force est petite." Proverbes 24:10

Quand la croix de Jésus-Christ est au centre d'une vie, quand Son service est chose désintéressée, la vie du chrétien connaît les difficultés et l'adversité. Mais la Parole nous dit que pour chaque tentation, le Seigneur a déjà préparé la grâce de la délivrance; c'est Lui qui a la solution de nos difficultés, c'est Lui qui donne la victoire dans l'adversité; Il les permet pour fortifier la foi de Ses enfants, pour leur donner l'occasion d'aller plus loin avec Lui et plus profond en Lui. La Parole divine nous apprend à envisager la vie à cette lumière, et quand Son enfant le comprend, il voit sa force augmenter pendant la marche. Il sait que le danger de "s'évanouir" est là; mais par grâce, il en est victorieux.

Vous êtes-vous déjà évanoui? Connaissez-vous ce sentiment d'angoisse? La vie s'en va, les jambes fléchissent, les bras tombent sans force. N'avez-vous jamais expérimenté cela dans le domaine spirituel? Que de chrétiens ont une tendance à s'évanouir devant les difficultés du temps présent! Leur voix s'affaiblit, leur marche ralentit, leurs bras se croisent, et peu à peu, les voici évanouis sous la pression des circonstances.

Et pourtant ils devraient faire juste le contraire. Que Dieu nous aide, nous rende attentifs à ce danger et nous en préserve! Le monde a besoin de chrétiens décidés, de bras forts, capables de "délivrer ceux qu'on traîne à la mort", comme le dit le verset suivant. Nous sommes entourés d'âmes ayant besoin d'être sauvées; elles sont destinées à la mort, leur délivrance est urgente. Et nous qui pourrions faire cette oeuvre de salut, nous nous évanouissons quand viennent la difficulté et l'adversité.

Vivons dans la réalité, cessons de regarder à nous-mêmes ou aux circonstances; demandons à Dieu de nous rendre conscients de la tragédie de vies qui "sont traînées à la mort". Venons au Sauveur, examinons-nous devant Lui et qu'Il nous délivre de toute tendance à nous évanouir, à faiblir au moment de l'épreuve. Venons à Lui, à cette source inépuisable de vie et de puissance, de fraîcheur et d'inspiration, et que Sa vie se manifeste autour de nous. Méditation biblique quotidienne par H.E. Alexander



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: La perspective de la mort ne l’angoisse plus à cause de l’espérance qui l’habite...   Jeu 3 Mar 2011 - 15:31

Renoncer pour l’abondance

Contrairement aux idées reçues, la Bible parle de bien-être. Le chemin qu’elle nous propose à pourtant de quoi surprendre.

La recherche du «bien-être» a toujours été un des moteurs de l’existence humaine. Peut-être à cause du temps libre qui a été multiplié par cinq entre le début XXe et le début XXIe siècle (1), cette quête est de plus en plus dans l’ère du temps. Comment la Bible aborde-t-elle le bien-être?

Non à la recherche immédiate du bien-être !

Jésus accentue davantage le renoncement à soi-même que la recherche du bien-être. Il appuie fortement la notion de conversion ou de repentance. Six fois dans les évangiles, nous trouvons des paroles du style: «Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même…, car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera» (2). Il faut, à mon sens, interpréter ce renoncement comme un détournement de soi-même, de ses petites ambitions, de sa quête «d’accomplissement personnel». En revanche, celui qui désire devenir disciple du Christ cherchera à se préoccuper de ce qui est conforme à sa volonté. Le renoncement à soi pour venir au Christ conduit – chose étonnante – à un bien-être présent et éternel.

Bien-être éternel
L’angoisse de la mort (avec toutes les interrogations que cela suscite) empêche l’être humain d’accéder à un véritable bien-être. Pour Jésus, la vie sans Dieu conduit inexorablement à la perdition, à une condamnation à laquelle nul ne pourra échapper (3). La Bonne Nouvelle de l’Évangile, c’est d’abord le prix que Jésus a payé pour nous arracher de la condamnation à venir. Il est venu comme l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde (4).

La certitude de se savoir pardonné par Dieu à cause du sacrifice de Jésus libère l’être humain d’une angoisse profondément ancrée en lui. Il se produit une «réconciliation avec Dieu» et une «justification», apportant en même temps une paix profonde à celui qui s’est détourné de lui-même pour placer sa foi en Christ. «Ainsi donc, justifiés par la foi, nous sommes en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ» (5).

Bien-être présent
Jésus apporte aussi des promesses surprenantes à propos du «bien-être» pour aujourd’hui. Il dit par exemple que «Celui, qui boira de l’eau que je lui donnerai, n’aura plus jamais soif». Il annonce que celui qui croit en lui«des fleuves d’eau vive couleront de son sein». Il décrit ainsi, de quelle façon, il vient combler les besoins les plus profonds de l’être humain. Il se présente aussi comme le «pain de vie»; «celui qui vient à lui n’aura jamais faim». Il promet, malgré les épreuves, que celui qui lui fait confiance découvrira une paix qui vient directement de lui. Enfin, pour ne citer que quelques promesses, il dit à ceux qui sont fatigués et chargés de venir à lui: «Je vous donnerai du repos» (6).

Conclusion
Le bien-être accordé par Dieu ne signifie pas la prospérité matérielle, la guérison de toute maladie, l’absence d’épreuves. En apprenant à se décharger sur Dieu de tous ses soucis, à persévérer dans un renoncement à soi-même et en cultivant une relation toujours plus intime avec Dieu, le chrétien peut avoir l’assurance que le Seigneur veille sur lui et lui accorde son secours, sa présence, sa paix, sa joie (7). La perspective de la mort ne l’angoisse plus à cause de l’espérance qui l’habite. «Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez
en espérance, par la puissance du Saint-Esprit !» (8). Reynald Kozycki

1. Mermet, Francoscopie 2003, éditions Larousse, p. 313.
2. Matthieu 16.24-25, voir aussi Matthieu 10.37-38; Luc 9.23-26; 14.26-33; Jean 12.24-25.
3. Psaume 1; Matthieu 7.13-14.
4. Jean 1.36.
5. Romains 5.1.
6. Voir Jean 4.13-14; 7.38; 6.35; 14.27; Matthieu 11.28.
7. Voir 1Pierre 5.4; Galates 5.22.
8. Romains 15.13.


_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Le problème de l’angoisse   Jeu 3 Mar 2011 - 8:42

Le problème de l’angoisse

"Samuel dit à Saül : Pourquoi m’as-tu troublé, en me faisant monter ? Saül répondit : Je suis dans une grande angoisse ; les Philistins me font la guerre, et Dieu s’est retiré de moi." 1 Samuel 28.15

Comment ne pas comprendre cet homme ? Il a des problèmes, il rencontre de l'adversité ; il n'est plus un gagnant depuis longtemps ; et il a tout fait pour que cela arrive. Son seul recours était la religion de ses pères, vidée de Dieu depuis longtemps ! Sa vie, ses haines, ses meurtres, ses rancunes tenaces, ses folies n'ont, bien entendu, rien arrangé.

L'angoisse est un problème, et il faut trouver la bonne réponse.

Ne vous conduisez jamais comme lui ! Vous vous éviterez bien des angoisses ! Quel remède va-t-il trouver afin de contrecarrer ses angoisses ? L'occultisme ! Tellement de gens pensent que pour se tirer d'affaire, la consultation chez une voyante est la solution ; venir parler avec un mort va les aider, pensent-ils ; se faire tirer les cartes semble être pour eux le remède parfait ; lire son horoscope et y mettre toute sa confiance est censé les aider ! Folies ! Pourtant ces marchants d'illusions que sont les trafiquants de l'occultisme ne vivent qu'à cause des angoisses de l'humanité, qui n'a pas de réponse face à ses misères !

N'entrez jamais dans ce processus ! Regardez la suite de l'histoire ; le lendemain, cet homme était mort et non seulement lui, mais ses enfants avec lui ! C'est un chemin de malheur qu'il vous faut quitter immédiatement ! Vous avez tout à perdre à chercher des solutions à vos angoisses par cette route-là ; loin de vous en délivrer, d'autres bien plus grandes encore vous seront ajoutées !

L'angoisse est un problème, et il faut trouver la bonne réponse. D'ailleurs, la réponse, Saül la connaît bien, c'est Dieu ! Mais il refuse de remettre de l'ordre dans sa vie pour avoir enfin accès au secours divin : ne faites pas comme lui ! Miguel de Cervantès écrivait en son temps : "Un bon repentir est le meilleur médicament contre les maladies de l'âme". Votre âme a besoin d'être guérie de ses angoisses, mais ne vous trompez pas d'adresse !

Tournez-vous vers le ciel de Dieu qui n'est pas vide ; abandonnez si nécessaire toutes formes de pratiques occultes aussi anodines soient-elles à vos yeux, et réclamez la paix que Jésus a obtenue pour vous sur la croix. Le remède est encore là !

Une prière de délivrance pour aujourd'hui
Seigneur, je place ma vie au bénéfice du sang de Jésus, afin que tu me détaches de toutes influences occultes, et que je sois dégagé de toutes leurs conséquences. Au nom de Jésus je reçois ton pardon, et je confesse ta paix, qui détruit mes angoisses en cet instant. Amen. Samuel Foucart



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Sommes-nous angoissés, nous aussi, en pensant à nos enfants inconvertis,   Mer 2 Mar 2011 - 16:13

L’officier lui dit: Seigneur, descends avant que mon enfant meure. Jésus lui dit: Va, ton fils vit. L’homme crut la parole que Jésus lui avait dite, et s ‘en alla. Jn 4:49-50

2ÈME MIRACLE DANS L’ÉVANGILE SELON JEAN: GUÉRISON À DISTANCE

Jésus est de retour à Cana, où il a changé de l’eau en vin, et là, il accomplit ce second miracle, mais le premier dans cet évangile qui concerne une personne.

En face de la mort imminente de son fils, l’officier fait le déplacement dès qu’il entend dire que Jésus est revenu de Judée en Galilée. Il a conscience que personne d’autre ne peut sauver son fils ‘qui allait mourir’ et il supplie Jésus de descendre à Capernaüm.

Mais la parole de Jésus est suffisante!

Pour avoir du vin, la mère de Jésus avait dit: ‘quoi qu’il vous dise, faites-le’. Pour rendre la vie à cet enfant en train de la perdre, Jésus donne encore un ordre: ‘Va, ton fils vit‘, et l’homme à qui il s’adresse croit cette parole; il montre sa foi en obéissant sans chercher davantage à convaincre le Seigneur de le suivre à son domicile. Et c’est le salut pour l’enfant. Ce miracle a certainement une portée prophétique relativement à la délivrance future d’Israël, mais nous désirons surtout en retirer un enseignement pratique pour nous croyants d’aujourd’hui.

Le dignitaire abat donc, probablement d’une seule traite, les quelques dizaines de kilomètres qui séparent Cana de Capernaüm, et il trouve son fils en bonne santé. ‘Hier à la septième heure, la fièvre l’a quitté’ lui déclarent les serviteurs.

Sa foi est renforcée: ‘Il crut, lui et toute sa maison’.

Nous comprenons bien l’angoisse d’un père de famille voyant son fils aux portes de la mort physique. Sommes-nous angoissés, nous aussi, en pensant à nos enfants inconvertis, et désirons-nous ardemment les voir passer, spirituellement, de la mort à la vie?

Comprenons que nos efforts, nos argumentations, ne peuvent donner la foi à un enfant? Savons-nous aller à Jésus avec foi pour le supplier de délivrer notre enfant qui peut basculer dans l’éternité sans être sauvé?

Dieu bénit toujours au-delà de nos espérances: la foi du chef de famille sauve le fils de la mort, et entraîne la bénédiction de toute sa famille qui croit en Jésus. Croyons-le pour ce qui nous concerne!
Plaire au Seigneur

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Voici un remède divin contre l'angoisse.   Mer 2 Mar 2011 - 10:31

Voici un remède divin contre l'angoisse.

Lire attentivement la prescription ci-dessous.
Il n'y a que des effets secondaires bénéfiques.

Si les symptômes persistent, persistez de tout coeur vous aussi.
A prendre autant de fois que nécessaire par jour: matin, midi et soir, avant, pendant et après les repas, même la nuit.

Le nom de ce médicament est "Psaume 107".

Voici une partie de la composition. Elle vous servira d'indication, pour son utilisation:
4 Ils erraient par le désert, dans un chemin solitaire; ils ne trouvaient point de ville habitable.
5 Ils étaient affamés et altérés; leur âme défaillait en eux.
6 Alors ils ont crié à l'Éternel dans leur détresse; et il les a délivrés de leurs angoisses.
7 Il les a conduits par le droit chemin, pour arriver à une ville habitable
11 Pour avoir été rebelles aux paroles de Dieu, et avoir méprisé le conseil du Très-Haut;
12 Il avait humilié leur coeur par la souffrance; ils succombaient loin de tout secours.
13 Alors ils ont crié à l'Éternel dans leur détresse; et il les a délivrés de leurs angoisses.
14 Il les a tirés des ténèbres et de l'ombre de la mort; il a rompu leurs liens.
18 Leur âme avait en horreur toute nourriture; ils touchaient aux portes de la mort.
19 Alors ils ont crié à l'Éternel dans leur détresse; et il les a délivrés de leurs angoisses.
20 Il a envoyé sa parole, et il les a guéris, et les a retirés de leurs tombeaux.
25 Il (Dieu) parla, et fit lever un vent de tempête, qui souleva les vagues de la mer.
26 Ils montent aux cieux; ils descendent aux abîmes; leur âme se fond d'angoisse.
27 Ils tournoient et chancellent comme un homme ivre; toute leur sagesse leur manque.
28 Alors ils ont crié à l'Éternel dans leur détresse, et il les a retirés de leurs angoisses.
29 Il arrête la tempête, la changeant en calme, et les ondes se taisent.
30 Ils se réjouissent de ce qu'elles sont calmées; et il les conduit au port qu'ils désiraient.
31 Qu'ils célèbrent la bonté de l'Éternel, et ses merveilles envers les fils des hommes

Je vous souhaite un prompt rétablissement! David le Ven


:QDVB
:

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Quand le monde autour de vous est troublé et dans l'angoisse    Mer 2 Mar 2011 - 8:44

La paix qui surpasse toute intelligence

"Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ." Philippiens 4.7

Beaucoup de nos contemporains sont en proie à l'inquiétude et aux soucis – pour leur travail, leur argent, leur famille et leurs relations. Ils laissent ces soucis prendre possession de leurs pensées et affecter chaque domaine de leur vie. Ils ne dorment pas bien et sont constamment de mauvaise humeur et irritables.

Vous servez un Dieu bon, et quelle que soit la situation aujourd'hui, il travaille en coulisses en votre faveur.
Si c'est votre cas, sachez que Dieu veut que vous viviez dans la paix – une paix qui surpasse l'intelligence. Qu'est ce que cela signifie ?

Cela veut dire que vous pouvez avoir la paix du cœur alors qu'il semble absurde d'être en paix ; quand le monde autour de vous est troublé et dans l'angoisse ; quand les circonstances échappent à votre contrôle ; quand les choses ne se passent pas comme vous l'aviez prévu.

Vous servez un Dieu bon, et quelle que soit la situation aujourd'hui, il travaille en coulisses en votre faveur.

La notion de paix comporte celle d'unité retrouvée. Lorsque vous êtes un avec le Père par Jésus-Christ, sa paix surnaturelle commence automatiquement à remplir votre cœur. Toute cette angoisse et cette inquiétude disparaissent au fur et à mesure que la paix surnaturelle de Dieu garde votre cœur et dirige vos pas vers la vie abondante qu'il vous destine.

Une prière pour aujourd'hui
Père céleste, je te remets mes soucis et mes inquiétudes. Je choisis d'avoir confiance et de croire que tu œuvres en coulisses pour moi. Remplis-moi de ta paix et de ta joie aujourd'hui alors que je te remets chaque domaine de ma vie. Au nom de Jésus. Amen. Joël Osteen



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Stress, angoisse, dépression, y a-t-il un espoir ?   Mar 1 Mar 2011 - 16:26

Stress, angoisse, dépression, y a-t-il un espoir ?

Stress, angoisse, dépression : un remède ?

Ne négligez pas les traitements médicaux : les anxiolytiques, les neuroleptiques peuvent être utiles, les antidépresseurs sont efficaces dans 80% des dépressions pour recharger les "batteries" cérébrales en neuromédiateurs. Il faudra parfois avoir recours au lithium ou à d'autres régulateurs, aux électrochocs. En moyenne, un traitement antidépresseur durera six mois et devra être diminué progressivement. La moitié du traitement est médicale et l'autre moitié spirituelle. L'âme est une articulation entre le monde matériel et spirituel.

Existe-t-il une psychothérapie ou une relation d'aide chrétienne ? Larry Crabb a défini quatre étapes dans la relation d'aide. Pour lui, les efforts ne doivent pas être centrés sur un changement de conduite, mais sur un changement au niveau d'une façon erronée de penser. Il propose :
• d'identifier le sentiment qui fait problème et de laisser la personne exprimer son émotion en l'écoutant et en l'encourageant avec amour ;
• d'identifier le comportement qui fait problème et d'exhorter ;
• d'identifier la pensée qui fait problème en élucidant quelle fausse hypothèse a été conçue ;
• enseigner la pensée biblique qui aidera le patient à voir clair et à recevoir de nouvelles motivations.

La cure d'âme ou la relation d'aide consistent à stimuler la foi en Dieu et en sa Parole, à croire Dieu plus que nous-mêmes. La foi vient de ce qu'on entend de la Parole de Dieu (Rm 10.17). Jésus disait : Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? (Mt 8.26, Mc 4.40), Heureux l'homme qui se confie en l'Eternel... Dans l'année de la sécheresse il n'a point de crainte (Jr 17.7-8). Georges Muller, dont la vie de foi est bien connue, avait expérimenté que « le commencement de l'inquiétude est la fin de la foi et le commencement de la vraie foi, la fin de l'inquiétude. »

La repentance est indissociable de la foi. La repentance, la confession réelle et la foi peuvent évacuer bien des angoisses et apporter le pardon, la paix et la délivrance du péché. Rappelons ici que, comme toute souffrance, l'angoisse n'est pas le péché. Il y a des souffrances dont nous sommes responsables par nos désobéissances, nos révoltes, notre égoïsme et d'autres qui sont le lot de tout croyant et dont nous sommes victimes (hérédité, traumatismes de l'enfance, blessures diverses...).

Dans la communion de Dieu, l'identification à Jésus dans sa mort et sa résurrection, je vis une reconstruction de ma véritable identité, j'acquiers des habitudes nouvelles de vie et de pensée, une vision juste de ma propre valeur. J'apprends à centrer ma vie sur Dieu et non plus sur moi-même.

L'amour de Dieu a été manifesté à la croix. Il nous réconcilie avec le Dieu de paix, de joie, d'amour, si nous le voulons bien ! C'est là que le pécheur réalisera la gravité de son péché et l'amour infini de Dieu qui a été fait malédiction à notre place (Jn 3.14-18). La croix, c'est la « cognée mise à la racine » de nos problèmes. Mon « moi » aveuglé et rebelle a été crucifié dans l'humanité de Jésus-Christ. Par la foi, ce n'est plus moi qui vis, mais Christ qui vit en moi. Veux-tu venir à Celui qui peut combler tous tes besoins ? (besoins de communion, d'amour, d'appartenance, d'acceptation, de paix, de grâce, de vérité, de pardon, de consolation et de foi pour pardonner aux autres). Veux-tu accepter l'échange, l'alliance faite à la croix ? Comme « le bon larron » as-tu la foi que Jésus règne et l'humilité pour dire : « C'est justice... » ?

C'est ainsi que nous recevons la vie et que, « comme nous l'avons reçue, nous devons marcher en Lui ». Ces deux principes sont valables tout au long de la vie chrétienne.

Conclusion
Jésus nous donne Sa vie, Son vêtement (de louange et de justice par Christ à la place du deuil et de notre propre justice), Son nom (nouvelles nature et identité), Ses armes :
• la vérité à la place du mensonge : accepte que tu as été blessé, que tu as péché, accepte de voir clair sur tes mécanismes de défense, confesse ton mensonge et ta colère ;
• l'humilité contre l'orgueil : heureux les pauvres, les affligés, les enfants ; prends la responsabilité de ton état sans te dévaloriser ni te survaloriser ;
• le pardon et l'amour plutôt que la haine et la méchanceté : crois au pardon de Dieu, pardonne à toi-même et pardonner aux autres ;
• la louange qui fait place aux plaintes. Dr. Christian Klopfenstein



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Remèdes à l’angoisse ?   Mar 1 Mar 2011 - 8:06

Remèdes à l’angoisse ?

"Ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de myrrhe, mais il ne le prit pas." Marc 15.23

La mort par étouffement est terrible par les angoisses qui la précèdent ; si vous avez failli vous noyer un jour, vous le savez. Les crucifiés mouraient à petit feu, par suffocation ; il s'agissait d'une mort affreuse, à cause des souffrances morales et psychologiques qui la précédaient ! Dans un tel contexte, le geste de ces gens n'est pas forcément négatif, comme il a été si souvent interprété ; ce qu'ils donnent à Jésus, ils le donnent aussi aux autres crucifiés, afin de calmer leurs angoisses. On sait par le prophète Ésaïe que Jésus mourra emporté par l'angoisse (Ésaïe 53.8), le châtiment, comprenez les blessures occasionnées par les coups, la crucifixion, n'arrivent qu'en second lieu !

L'angoisse, votre angoisse, vos crises d'angoisse, c'est à la croix que vous arriverez à en triompher !

Le pauvre monde dans lequel vous vivez n'a pas beaucoup de solutions face à l'angoisse ; il vous propose de l'endormir dans l'alcool, et combien s'y jettent, et de plus en plus jeunes ! Ou bien alors, il vous offre la solution consistant en produits stupéfiants ; la consommation des drogues dites "douces" n'a jamais cessé d'augmenter partout dans le monde, et les drogues dites "dures" se portent de mieux en mieux ! Le vin mêlé de myrrhe avait des effets stupéfiants destinés à calmer les angoisses et la douleur ! Jésus refuse ! Et vous ?

Il ne refuse pas pour le plaisir de souffrir, mais pour nous montrer que cette voie-là est sans issue ! Au bout du compte, l'angoisse sera toujours dans votre vie ! Vous l'aurez endormie un temps, assommée un moment ; mais au réveil, elle sera encore plus forte qu'avant !

Permettez-moi de faire une allusion à la prise de certains médicaments contre l'angoisse ; dans certains cas, ils sont devenus indispensables, malheureusement, et il serait risqué d'y toucher ; mais si vous pouvez éviter d'entrer dans cette logique–là, faites-le ! L'angoisse, votre angoisse, vos crises d'angoisse, c'est à la croix, auprès de celui qui a tout connu dans ce registre, Jésus, que vous arriverez à en triompher ! Voilà le message !

Jésus va être confronté aux angoisses spirituelles à cause du péché de l'humanité ; aux angoisses morales, à cause de son extrême solitude ; aux angoisses psychologiques, nu, dépouillé, humilié, épuisé et livré à la moquerie des autres, c'est destructeur et angoissant ; aux angoisses physiologiques et physiques à cause de ses blessures, de la fièvre qui l'habitait et de la proximité de la mort ! Il sait tout de l'angoisse et peut comprendre la vôtre ! Refusez le reste, et venez à lui comme vous êtes !

Une décision pour aujourd'hui
Seigneur, j'ai si souvent accepté les pseudo-remèdes de ce pauvre monde malade face à mes terribles angoisses ; je veux goûter à mieux, à ta victoire dans ma vie ! Au nom de Jésus je viens à toi maintenant. Amen. Samuel Foucart



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: A nous qui sommes tourmentés par milles craintes ... Paul explique son assurance   Lun 28 Fév 2011 - 15:50

Qui nous séparera de l'amour de Christ ? Romains 8:35

Des attentes négatives ou positives caractérisent notre vie quotidienne. Nous nous attendons au pire. Ce que nous craignons est pour ainsi dire provoqué. Celui qui attend une chose fini par aller toute sa vie devant elle. les attentes qu'elles soient positives ou hélas, négatives, possèdent une réelle puissance de motivation.

Le médecin israélien Paul Schuger relate un événement qui s'est produit en Cisjordanie, et qui suscita un vif intérêt au sein de l'Organisation Mondiale de la Santé à Genève. Voici les faits: deux jeunes filles perdu connaissance dans une école. Quelqu'un répandit aussitôt le bruit funeste que l'eau consommée était polluée. En l'espace de quelques jours , 946 jeunes filles de cette école durent être hospitalisées pour nausées et douleurs abdominales. Les analyses de sang et d'urine révélèrent qu'elles étaient en bonne santé...

La perspective de la maladie avait suffit à elle seule à déclancher les malaises, alors que l'eau était irréprochable !

En effet, les peurs liées à nos attentes sont susceptibles, en passant par le système nerveux central, d'influencer de façon négative notre organisme et de ruiner notre santé. Notre système immunitaire risque d'être endommagé par des attentes négatives.

Des personnes qui vivent avec Christ ne devraient pas se laisser dominer par ces peurs oppressantes liées aux attentes. A nous qui sommes tourmentés par milles craintes associées à nos attentes, par la peur de tomber malades et par le fait de voir tout en noir, Paul explique son assurance: Rien, ni personnes ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu en Christ.

N'est-ce pas une promesse encourageante et rassurante ?

Qu'est-ce que j’attends de Dieu ? Reinhold Ruthe



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Si seulement nous pouvions écouter ce qui vient de Dieu ... alors nous pourrions sortir de toutes les situations défavorables, nos détresses, nos angoisses...    Lun 28 Fév 2011 - 8:17

N'écoute pas Jézabel

1 Rois 19:1-3 « Achab rapporta à Jézabel tout ce qu'avait fait Elie, et comment il avait tué par l'épée tous les prophètes.
Jézabel envoya un messager à Elie, pour lui dire : Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si demain, à cette heure, je ne fais de ta vie ce que tu as fait de la vie de chacun d'eux ! Elie, voyant cela, se leva et s'en alla, pour sauver sa vie. »
La voix de Jézabel a conduit Elie dans une caverne. Le murmure doux et léger de Dieu l'en a sorti.

C'est là le secret ! Si seulement nous pouvions écouter ce qui vient de Dieu plutôt que ce qui vient du diable ou nos pensées charnelles alors nous pourrions sortir de toutes les situations défavorables, nos détresses, nos angoisses...

Très souvent, la voix de Jézabel se fait entendre juste après que nous ayons fait une "super" expérience sur la montagne (1 Rois 18/20-46).

Réalisons qu'Elie avait appelé le feu du ciel et le Seigneur l'avait publiquement honoré en répondant à sa prière (1 Rois 18/36-39) quand soudainement Jézabel a prononcé ces paroles : « Je vais te tuer... ». Elle n'a pas eu besoin d’utiliser des chars ou des soldats, sa voix a été suffisante pour intimider Elie, le mettre en dépression, lui voler sa victoire et le conduire dans une caverne.

Il était au Carmel (qui signifie lieu fertile), il s'est retrouvé à Horeb (aride).

Comme lui, vous avez pu connaître les eaux vives du Saint-Esprit et aujourd'hui vous êtes comme desséchés...

L'ennemi pourra utiliser quelqu'un pour nous enfermer avec des paroles ou parfois nous le faisons nous-mêmes par ce qui sort de notre propre bouche, attention à ce que nous confessons... !

La voix de Jézabel peut nous amener dans la crainte du cancer : « Ta mère l’a eu, tu l’auras aussi. »

Ou dans la peur d’avoir des problèmes matériels : « Tu vas perdre ton travail, tu ne pourras plus payer ta maison, tu vas te retrouver à la rue... »

Si vous écoutez cette voix alors vous serez effrayé au prochain appel téléphonique, au prochain courrier, à la prochaine réunion à votre travail.

Quelle déclaration allez-vous croire ? Qui allez-vous écouter aujourd'hui ?

La réponse est : Ni le vent, ni le tremblement de terre, ni le feu ne purent conduire Elie en dehors de la caverne seulement le murmure doux et léger de Dieu put le faire.

Et aujourd'hui, ce sera la même chose pour vous, si seulement vous venez dans sa présence et que vous l'écoutez, LUI !

Tire mon âme de sa prison, afin que je célèbre ton nom ! Les justes viendront m'entourer, quand tu m'auras fait du bien. (Psaume 142/8) Patrice ROBIN



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Dans nos peines il nous observe sans cesse, et pas une angoisse ne lui échappe    Dim 27 Fév 2011 - 20:13

Que tes pensées, Ô Dieu, me semblent impénétrables ! {Psaume 139:17}

L’omniscience divine n’accorde aucun réconfort à l’esprit impie, mais pour l’enfant de Dieu elle déborde de consolation.

Dieu a toujours sa pensée sur nous, jamais il ne détourne son esprit à notre égard, il nous a toujours devant ses yeux ; et c’est précisément comme nous devrions l’avoir, car il serait épouvantable d’exister ne serait-ce qu’un moment en dehors de l’observation de notre Père céleste. Ses pensées sont toujours synonymes de tendresse, affection, sagesse, prudence, le tout avec une grande envergure, et cela nous apporte des avantages innombrables.

D’ou l’agréable fait de se rappeler de cela. Le Seigneur a toujours pensé à son peuple. D’où son élection et le traité de grâce par qui son salut est procuré ; il aura toujours une pensée à leur égard. D’où leur persévérance définitive par laquelle ils seront portés sans risque jusqu’à leur dernier repos.

Dans toutes nos pérégrinations, le coup d’œil vigilant de l’Observateur éternel est toujours fixé sur nous ; nous n’errons jamais au-delà du champ d’observation du Berger. Dans nos peines il nous observe sans cesse, et pas une angoisse ne lui échappe ; dans nos labeurs, il remarque toute notre lassitude, et écrit dans son livre toutes les luttes de ses fidèles. Ces pensées du Seigneur nous entourent dans tous nos sentiers, et pénètrent les régions les plus profondes de notre existence.

Pas un nerf ou tissu, valve ou vaisseau, de notre organisation corporelle n’est négligé ; toutes les choses de notre petit monde attirent l’attention de notre grand Dieu.

Cher lecteur, est-ce précieux à vos yeux ? Alors gardez bien cela à l’esprit. Ne soyez jamais égarés par ces philosophies idiotes qui prêchent un Dieu impersonnel, et ne parlent que de l’individu lui-même, complètement autonome.

Le Seigneur vit et pense au dessus des êtres que nous sommes ; ceci est une vérité, bien trop précieuse pour qu’elle nous soit dérobée. Le conseil d’un noble est hautement apprécié de par les comptes qu’il a fait de ses richesses ; mais qu’en pense le Roi des rois !

Si le Seigneur pense et veille sur nous, tout est bien, et nous pouvons nous réjouir pour toujours. Ch. Spurgeon



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Ne sois pas angoissé...   Dim 27 Fév 2011 - 8:44

Bien-aimés,

Dans la Bible, le mot angoisse (ou détresse) se rapporte à une grande peur éprouvée dans une situation apparemment sans issue.
Le chrétien, comme Jésus lui-même, est dans l’angoisse face à sa propre mort. C’est pourquoi l’apôtre Paul se sent pressé (littéralement : angoissé) d’annoncer Christ au plus grand nombre. Il est aussi angoissé pour le bien de ses enfants spirituels. Cependant il sait que nulle angoisse ne le séparera de l’amour de Christ.
« Rien ne pourra nous séparer de l’amour de Christ : ni l’affliction, ni l’angoisse, etc.… Mais dans toutes ces choses, nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. » C’est-à-dire, quoi que nous puissions être appelés à souffrir dans cette vie, rien ne saurait nous priver de l’amour de celui qui est mort pour nous, et qui désormais vit pour plaider notre cause dans le ciel.
Le Seigneur nous dit : " Ne sois pas effrayé, car je suis avec toi ; ne sois pas angoissé, car moi je suis ton Dieu. Je t’affermis, je viens à ton secours, pour sûr, je te soutiens de mon bras droit qui fait justice. Esaïe 41.10
Dieu s’exprime ici avec tendresse: « Ne crains rien, car je suis avec toi ». Il s’agit non seulement d’un encouragement, mais aussi d’une promesse de Sa présence.

Affectueusement à vous, Josy

Votre force sera de vous tenir en repos et en assurance. {Esaie 30:15}

C’est toujours une cause de faiblesse d’être troublé ou agité, de demeurer dans l’embarras ou dans le doute. A quoi serons-nous propres si nous sommes épuisés, usés par l’inquiétude? Que gagnons-nous par nos craintes ou notre irritation, sinon de nous rendre incapables d’agir, ni de prendre aucune sage décision? La foi, au contraire, nous soulève au-dessus de nos difficultés.

Oh! Que la grâce nous soit donnée de demeurer dans la tranquillité! Pourquoi courir de maison en maison pour répéter la même triste histoire, dont le récit nous rend toujours plus malades? Même en demeurant chez nous, pourquoi nous écrier dans l’angoisse, au sujet de présages fâcheux qui peut-être ne se réaliseront jamais? Ne vaut-il pas mieux tenir notre langue en repos, et mieux encore notre coeur dans le calme? Oh! Puissions-nous conserver la paix, nous souvenant que l’Eternel est Dieu.

Sachons avoir confiance en Dieu! Le Saint d’Israël défendra et délivrera les siens. Il n’oublie pas ses solennelles déclarations. Quand les montagnes s’écrouleraient, aucune de ses bonnes paroles ne nous manquera. Il mérite que nous lui témoignions confiance, la tranquillité qui en résultera pour nous, nous rendra aussi heureux que le sont les esprits qui se tiennent devant son trône. Reste donc en repos, mon âme, et appuie-toi sur le sein de ton Sauveur. Ch. Spurgeon




Sujet développé chaque jour de la semaine sur:
http://rosedautomne7.forumactif.com
Forum auquel vous êtes invités à vous joindre

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Mar 1 Mar 2011 - 8:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne sois pas angoissé...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne sois pas angoissé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Prosper d'Aquitaine et commentaire du jour " Jésus le toucha et lui dit : 'Je le veux ; sois purifié' "
» Bénie sois-tu, prison
» Qui aurai la recette pour faire du seitan sois meme?
» Don't Worry, Be Happy (T'en Fais Pas, Sois Heureux) !!!
» Béni sois-Tu, Seigneur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: