FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Exhortations journalières - Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez:
Aujourd'hui à 6:12 par Josy

» Le concept des vacances est lié à l'apparition des civilisations urbaines
Aujourd'hui à 5:55 par Josy

» Par votre persévérance vous sauverez votre âme.
Sam 22 Juil 2017 - 7:38 par Josy

» 14 juillet fête nationale
Ven 14 Juil 2017 - 19:01 par Josy

» Notre capacité … vient de Dieu.
Sam 8 Juil 2017 - 6:11 par Josy

» Notre sécurité réside dans l’attachement à la Parole !
Sam 24 Juin 2017 - 5:46 par Josy

» Fête de la musique
Mer 21 Juin 2017 - 17:38 par Josy

» Fête des "papa"
Dim 18 Juin 2017 - 7:45 par Josy

» 14 juin : Journée Mondiale du Don du Sang.
Mer 14 Juin 2017 - 17:38 par Josy

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 Donnez alors, et il vous sera donné une bonne mesure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4280
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Donnez alors, et il vous sera donné une bonne mesure   Dim 2 Mai 2010 - 7:32

Bien-aimés,

L’Ecriture déclare: « Il est monté dans les hauteurs, il a emmené captif tout ce qui nous captivait, et il a répandu ses dons sur les hommes » Ephésiens 4: 8. Ainsi qu’un conquérant, qui en revenant en triomphe ramènerait des dons à distribuer, Christ a signalé son ascension en accordant des dons.
A tous les croyants il est donné un don de grâce, pour leur aide mutuelle. De là découle l’attitude du chrétien. Comme le Père et le Fils donnent librement toutes choses, le chrétien doit donner librement. L’aumône reprend sa véritable signification: un acte d’amour désintéressé, et non plus un mérite acquis. Le don, hommage volontaire à Dieu, sans contrainte ni pression, est ainsi devenu un des éléments vivants du culte chrétien.
« Et celui qui arrose sera lui-même arrosé ». {Proverbe 11:25}
Arrosons donc !

Affectueusement à tous, Josy

Et celui qui arrose sera lui-même arrosé. {Proverbe 11:25}

Nous sommes ici enseignés de la grande leçon, que pour obtenir, nous devons donner ; que pour accumuler, nous devons semer; que pour être nous-mêmes heureux, nous devons rendre les autres heureux; et que pour devenir spirituellement vigoureux, nous devons chercher le bien spirituel des autres.

En arrosant les autres, nous sommes nous-mêmes arrosés. Comment? Nos efforts, pour être utiles, doivent faire ressortir notre capacité à l’utilité. Nous avons des talents latents et des facultés assoupies, qui sont portés à la lumière par l’exercice. Notre force pour le travail nous est cachée, jusqu’à ce que nous osions lutter dans les batailles du Seigneur, ou grimper aux montagnes de la difficulté.

Nous ne connaissons pas les tendres sympathies que nous possédons jusqu’à ce que nous ayons essayé de sécher les larmes d’un veuf, et calmé le chagrin de l’orphelin.

Nous trouvons souvent dans nos essais d’apprendre aux autres, que nous y gagnons de l’instruction pour nous-mêmes. Oh, quelles bonnes leçons quelques-uns d’entre nous ont appris à des chevets de malades! Nous sommes venus pour enseigner les Ecritures, nous sommes repartis en rougissant parce que nous n’en savions que peu de chose. Dans notre conversation avec de pauvres saints, nous sommes enseignés sur les voies de Dieu plus parfaitement pour nous-mêmes et nous obtenons une perspicacité plus profonde dans la vérité divine. Cette manière d’arroser les autres nous rend humble. Nous découvrons combien il y a de grâce là où nous ne l’avions pas cherchée; et combien le pauvre saint peut nous devancer dans la connaissance. Notre propre consolation est aussi renforcée lorsque nous œuvrons pour les autres.

Nous devons nous efforcer de les réconforter, et la consolation réjouira notre propre coeur. Comme les deux hommes dans la neige: l’un a frictionné les membres de l’autre pour le garder de la mort, et ce faisant a fait circuler son propre sang, ce qui a sauvé sa propre vie. La pauvre veuve de Sarepta a donné de son nécessaire pour subvenir aux besoins des prophètes, et de ce jour elle n’a jamais manqué de rien. Donnez alors, et il vous sera donné une bonne mesure. Ch. Spurgeon


Sujet développé chaque jour de la semaine sur:
http://rosedautomne7.forumactif.com
Forum auquel vous êtes invités à vous joindre

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4280
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Que de donner souvent et beaucoup soit dans ta vie une chose aussi naturelle que de prendre tes repas   Dim 2 Mai 2010 - 18:56

Mais quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite, afin que ton aumône se fasse en secret; et ton Père, qui te voit dans le secret, te le rendra publiquement. {Matthieu 6:3,4}

Aucune promesse n’est faite à ceux qui donnent afin d’être vus des hommes. Ils ont déjà leur récompense et ne peuvent pas espérer être payés deux fois. Cachons donc nos actes de charité, cachons-les même à nos propres yeux.

Que de donner souvent et beaucoup soit dans ta vie une chose aussi naturelle que de prendre tes repas, en sorte que tu puisses noter combien de fois tu ‘as fait. Fais ton aumône sans te murmurer tout bas à toi-même: "Comme je suis généreux!" Ne cherche pas à t’en rémunérer ainsi. Laisses-en le soin à Dieu qui ne manque jamais de voir, de se souvenir et de récompenser.

Heureux l’homme que sa bonté occupe toujours en secret, car ses bienfaits ignorés sont pour lui une source intarissable de joie. Ce pain-là lui est une nourriture plus agréable que les banquets des rois. Comment pourrai-je m’accorder ce luxe si délicieux? Ne sera-ce pas en laissant déborder ce qu’il y à de tendresse et de générosité dans mon âme?

Dès ici-bas et ci-après, le Seigneur sera lui-même le rémunérateur de celui qui donne en secret. Il le récompensera au temps convenable et de la manière qu’il jugera la meilleure? L’éternité seule nous révèlera la portée complète de cette promesse. Ch. Spurgeon


_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4280
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Quand nous donnons nos œuvre avec nos aumônes, nous faisons bien, mais nous devons souvent plaider une défaillance à cet égard   Mar 4 Mai 2010 - 8:57

Signale ta bonté, toi qui sauves ceux qui cherchent un refuge, {Psaume 17 :7}

Quand nous donnons nos œuvre avec nos aumônes, nous faisons bien, mais nous devons souvent plaider une défaillance à cet égard. Il n’en est pas ainsi pour notre maître et notre Seigneur. Ses faveurs sont toujours accomplies avec l’amour de son œuvre. Il ne nous envoie pas un repas froid et les miettes de la table de son abondance, mais il trempe notre morceau dans son propre plat, et assaisonne nos provisions avec les épices de son parfum d’affections. Quand il met les marques d’or de sa grâce dans la paume de nos mains, il accompagne le don d’une telle pression chaleureuse de notre main, que le geste de son don est aussi précieux que le don lui-même.

Il veut entrer dans nos maisons de la part de sa bonté, et il ne veut pas agir à la manière de quelque visiteur austère qui le fait dans la chaumière du pauvre homme, mais il s’assied à nos côtés, ne méprisant pas notre pauvreté, ni blâmant notre faiblesse.

Bien aimé, avec quel sourire il parle ! Quelles phrases d’or tombent de ses gracieuses lèvres ! Quel embrasement d’affection il répand sur nous ! S’il ne nous avait donné qu’un quart de sou, la manière de son don eut été enrobée d’or ; mais les choses étant ainsi, les aumônes de grand prix sont déposées dans un panier d’or par son soin bienveillant. Il est impossible de douter de la sincérité de sa charité, car il y a un œuvre saignant qui scelle la face de tous ses bienfaits. Il donne libéralement et sans reproche. Aucune allusion qui ne laisse apparaître que nous l’ennuyons ; pas un seul regard froid sur ses pauvres pensionnaires ; mais il prend plaisir à la miséricorde, et nous presse sur son sein tandis qu’il nous livre sa vie.

Il y a un parfum dans son nard que rien d’autre que son œuvre ne pourrait produire ; il y a une douceur dans son rayon de miel qui ne pourrait s’y trouver à moins que la présence de l’essence même de l’affection de son âme y ait été mêlée. Oh ! La communion rare avec une telle cordialité singulière accomplie ! Puissions-nous continuellement goûter et en connaître la félicité. Ch. Spurgeon


_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4280
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Donner... un acte de foi !   Mar 4 Mai 2010 - 16:28

Donner... un acte de foi !

Paraphrasant la Bible, un écrivain français a écrit, non sans humour : "Donner est un plaisir plus durable que recevoir car celui des deux qui donne est celui que se souvient le plus longtemps". Oui, il y a bien du plaisir à donner, et c’est un bonheur nécessaire à l’épanouissement de l’être humain. Mais donner peut aussi devenir un enjeu spirituel où le bonheur n’est pas exclusif mais partagé. Lorsque la foi s’en mêle, nous entrons dans une dimension réellement divine.

Donner, un service inspiré par l’amour
(2 Co 9.12) - Donner, dans une perspective biblique, est un service inspiré par l’amour. Or, l’amour est comme la colonne vertébrale du chrétien. Il donne forme, consolide et édifie. Plus qu’à donner, Dieu nous invite à aimer ! C’est à partir de là que le don devient légitime. N’est-ce pas Dieu lui-même qui en a fait le premier la démonstration par le don de son Fils Jésus, et celui de sa grâce et de son Esprit, renouvelés chaque jour, cadeaux de sa présence pour tous ceux qui le reconnaissent et l’acceptent ? Quel besoin nous avons de suivre son exemple !

Autre citation célèbre qui est comme une paraphrase du message biblique : "Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour". Quand Paul écrit : Par amour fraternel... (Rm 12.10), il mentionne ensuite des preuves d’amour parmi lesquelles le don est évidemment en première ligne.

Il y a toutefois un autre déclencheur du don, tout à fait particulier au chrétien.

Quand la foi engendre le don
Par ce service, vous faites vos preuves : vous démontrez la réalité de votre foi (2 Co 9.3).
En parlant d’Abraham qui s’apprêtait à donner son fils Isaac, Jacques écrit : Chez lui, la foi et les oeuvres agissaient de concert, se complétant mutuellement. Par les actes qui l’accompagnaient, sa foi atteignit son plein épanouissement (Jc 2.22).

La foi est un principe actif, une énergie interne qui fait mouvoir les rouages du cœur, nous dit un commentaire biblique. L’idée prédominante est celle de la confiance en Dieu qui nous permet de donner de tout cœur. Dans ce même texte, Jacques rappelle fortement la nécessité de donner des « preuves de foi ».

Tout cela fait penser que la foi est comme un muscle qui a besoin de s’exercer pour se conserver et se développer. Mais également, plus le muscle est fort, plus l’action peut être grande et réussie. Donner est un moyen d’action pour ma foi, un acte qui l’éprouve et en découle. Quand je donne, j’exerce et j’éprouve ma foi en Dieu. Et plus ma confiance est grande, plus le don devient logique et potentiellement important.

Jésus nous le révèle aussi par le regard qu’il porte sur l’offrande de cette pauvre veuve de l’Évangile (Lc 21). Cette femme a exercé le muscle de sa foi, ce qui lui a permis de donner de son nécessaire et même au delà. N’oublions pas que Jésus voit toujours le trésor. Il sait combien nous donnons et nos motivations. Il regarde au cœur.

Un acte de foi qui engendre la bénédiction sur mon prochain
Logiquement, le fait même de donner à quelqu’un est source de bénédiction pour lui. Le don, lorsqu’il est acte de foi, nous fait rentrer dans une dimension spirituelle ; ses répercussions prennent une ampleur supplémentaire.

L’histoire du jeune garçon qui donne son repas (cinq pains d’orge et deux poissons) aux disciples de Jésus montre comment un don exercé dans une vraie confiance en Dieu peut déclencher la bénédiction sur les autres. Entre les mains de Jésus, il va devenir un miracle extraordinaire : ce maigre don va nourrir toute la foule rassemblée.

Le don peut donc, au travers de l’œuvre de Christ et du Saint-Esprit, devenir miracle. Notons d’ailleurs que le mot grec semeion, traduit par miracle, prend aussi le sens de preuve, de témoignage, de signature. Intéressant quand nous mettons cela en parallèle du fait que le don est aussi preuve de ma foi. Nous pouvons arriver à cette pensée qu’aux preuves de ma foi, Dieu me donne les preuves de sa présence. Au oui de l’homme, Jésus-Christ répond oui également !

"Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru en mon nom..." (Mc 16.17)

Ceux qui ont foi en Jésus le manifestent dans des actes. Le don en est un. Jésus leur promet un accompagnement divin. Le miracle n’est pas une fin en soi ni même un objectif recherché ; il est accompagnement naturel promis par Dieu lui-même.

Quand nous donnons, savons-nous nous placer dans cette disposition du miracle qui accompagne mon don et qui bénit celui qui reçoit, voire même ceux qui l’entourent ? Il y a de riches expériences à vivre dans ce domaine. Et le don peut prendre toutes formes possibles… don financier, matériel, mais aussi don d’une parole, d’une présence, d’une aide, d’une écoute.

C’est aussi ce qu’a vécu la veuve de Sarepta (1 R 17). Son don total est un acte d’obéissance et une démonstration de son extraordinaire confiance puisqu’elle le fait au risque de sa vie et de celle de son enfant. Un miracle merveilleux en est la conséquence. A travers les mains du Seigneur, la bénédiction est double : pour Élie qui est nourri et pour cette femme et son fils qui voient leurs vivres se multiplier.

Un acte de foi qui engendre la bénédiction sur ma vie
À première vue, quand nous donnons, nous perdons quelque chose. Mais la Bible rappelle que lorsque le grain meurt, il porte du fruit et donne vie. Là encore Christ est pour nous l’exemple parfait. A travers le don de sa vie sur la croix, il donne la vie à l’humanité. C’est là une grande leçon pour les disciples qui veulent porter du fruit. Celui qui donne devient également bénéficiaire de sa propre générosité et de son acte de foi, comme la veuve de Sarepta.

L’analogie biblique avec le monde agricole où on récolte ce qu’on a semé peut être poursuivie. Soyons vigilants toutefois à ne pas tomber dans une forme de troc spirituel où nous donnons avec l’arrière-pensée d’un retour sur investissement. Il est peu vraisemblable, si tel était le cas, que Dieu accomplisse le résultat escompté. Le don doit venir d’un cœur pur, avec comme seul appui notre foi en Jésus-Christ et un abandon total entre ses mains.

En même temps, soyons conscients que le oui de Dieu nous concerne également et soyons prêts à recevoir en retour. Ne négligeons pas cette promesse divine sous prétexte d’une pureté sans doute quelque peu hypocrite. Et même plus, en conformité avec cette promesse de moisson, apprenons à accompagner notre don du travail nécessaire à la récolte future comme un bon semeur qui connaît la valeur de sa semence et ne souhaite pas la gaspiller.

"Que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie"(Ap 22.10)
Avez-vous soif de bénédictions pour les autres et pour vous-même ? Il n’y a rien de malsain à désirer bénir et être béni, au contraire... Alors donnez ! Exercez le muscle de votre foi et aimez... et vous verrez si Dieu n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, s’il ne répand pas sur vous la bénédiction en abondance (Ml 3.10).
Source : Construire Ensemble Jean-Luc Gadreau


_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4280
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Qu'est-ce que vous êtes prêt à donner aujourd'hui ?   Jeu 6 Mai 2010 - 18:16

Qu'est-ce que vous êtes prêt à donner aujourd'hui ?

Pendant des années, j’ai eu ce privilège de faire partie des donneurs de sang. C’est un privilège parce que je sais qu’il y a de nombreuses personnes qui ne le peuvent pas, soit à cause de leur historique de santé, soit à cause de voyages qu’ils ont pu faire et qui les ont exposées à des maladies transmissibles par le sang, ou pour de multiples autres raisons. Je me sens donc honoré – environ toutes les huit semaines – de donner une pinte de mon sang qui profitera à quelqu’un d’autre qui en a besoin.

Pour exprimer sa gratitude, notre centre local de collecte de sang offre aux donateurs des Tee-shirts ornés de beaux dessins qui montrent habituellement un slogan relié au don du sang. Le
Tee-shirt que je viens de recevoir récemment dit ceci: «Né Pour Donner». Cela est évidemment relié à l’acte important de donner son sang. Si vous êtes malade ou blessé et que vous avez besoin de sang, il n’y a pas de substitut – le punch aux fruits rouges ne fera pas l’affaire, ni le jus de tomate, le jus de raisin, le salsa ou quoique ce soit d’autre qui leur ressemble.
S’il vous faut du sang, seul celui de quelqu’un d’autre fera l’affaire.

Donner son sang, c’est un acte relativement simple. Cela ne prend que quelques minutes et l’inconfort est vraiment minime. Mais il y a bien d’autres formes de dons qui ont une valeur et une importance égale. En fait, que vous donniez régulièrement du sang ou non, vous faites à coup sûr partie de ceux qui sont «nés pour donner». On pense immédiatement au don d’argent ou aux dons matériels, et pour quelqu’un qui a un besoin d’aide concret, qu’il soit matériel ou financier, cela peut faire une énorme différence.

Mais donner implique bien plus que quelque chose que l’on peut toucher ou tenir entre nos doigts. On peut donner de son temps, que ce soit pour offrir du réconfort et de l’aide à
quelqu’un qui fait face à une terrible épreuve personnelle, ou pour écouter et ensuite offrir ses conseils à une personne qui est confrontée à une décision difficile qu’elle doit prendre.

Quand je pense à ces nombreuses fois où j’ai connu quelqu’un qui se souciait suffisamment de moi pour discuter et me guider dans les décisions difficiles de la vie que j’avais à prendre, je suis toujours reconnaissant auprès de ceux qui ont compris qu’ils étaient «nés pour donner».

On peut donner en offrant nos compétences, nos talents et notre énergie pour aider quelqu’un à terminer une tâche nécessaire. Cela peut aller d’aider quelqu’un à nettoyer leur maison ou à tondre leur gazon lorsqu’il ne peut physiquement pas le faire, à venir en aide auprès d’un collègue de travail qui a du mal à respecter son échéance – même si le projet ne figure pas dans la liste des responsabilités de notre poste.

Donner peut être aussi simple qu’écrire un motd’encouragement à un ami ou à un associé, en lui faisant savoir que vous pensez à lui et que vous lui souhaitez du bien.

Je ne peux compter le nombre de fois où quelqu’un a fait cela pour moi, et très souvent ledit mot d’encouragement arrivait à point nommé, au moment où j’en avais le plus besoin.

Considérons juste deux choses que nous dit la bible sur le principe de donner:
Donner, c’est réciproque. L’une des grandes merveilles, dans l’acte de donner, c’est que lorsque l’on donne – de nous-même, de notre temps, de nos possessions matérielles – nous recevons aussi quelque chose. Ce que nous recevons, c’est la joie et la satisfaction d’aider quelqu’un dans le besoin. «Tel, qui donne libéralement, devient plus riche ; et tel, qui épargne à l’excès, ne fait que s’appauvrir» (Proverbes 11:24).

Donner, c’est désintéressé. Donner n’est pas toujours facile ; cela va même peut-être demander un certain degré de sacrifice personnel. Mais cela représente une occasion d’investir une partie de nous-même pour le bien-être de quelqu’un d’autre.

“Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir» (Actes 20:35). Par Robert J.Tamasy

© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif



_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4280
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Vivre avec un but. Vivre dans votre travail. Vivre avec amour. Vivre en donnant   Ven 7 Mai 2010 - 16:21

Qu'est-ce qu'une vie épanouie ?

J'étais récemment en compagnie d'un groupe de messieurs, au moment du déjeuner, et la discussion s'engagea sur la question : " Qu'est-ce qu'une vie épanouie ? ". Curieusement, les réponses n'étaient pas aussi faciles à formuler qu'on aurait pu le penser et - lorsqu'on s'aventura à en donner - elles étaient vraiment diverses.

L'un des convives suggéra que la meilleure façon de vivre c'était " d'apprécier les meilleures choses que la vie peut offrir ". Un autre proposa ceci : " prendre du bon temps et tout faire pour éviter les problèmes ". Au bout d'un certain temps, la discussion devint plus sérieuse et tout le monde s'accorda pour dire que, même si les possessions matérielles et les loisirs peuvent ajouter un plus à la vie, la " vraie vie " devait comporter des éléments intangibles qui ne peuvent pas tenir dans des cases ou apparaître dans un calendrier.

Il y a de cela plusieurs siècles, Jésus discutait avec ses disciples sur le thème d'une vie épanouie. Il dit ceci " Moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles l'aient même avec abondance " (Jean 10 ; 10). Mais qu'est-ce que cela veut dire d'avoir une vie " avec abondance " ?

* Une vie épanouie, c'est une vie qui a un but. Un élément important qui contribue au succès de n'importe quelle entreprise, c'est l'énoncé de sa mission - l'expression de sa finalité, sa raison d'être. En tant qu'individu, nous avons nous aussi besoin de comprendre pourquoi nous existons. Sans but dans la vie, nous pouvons facilement nous égarer dans de vaines activités qui semblent à priori attirantes mais qui n'ont en fin de compte aucune valeur positive à long terme. Dans 2 Timothée 3 ; 10, l'apôtre Paul écrivit ceci : " Pour toi, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes résolutions, ma foi, ma douceur, ma charité, ma constance... ". Il avait une idée très précise de sa destination et de la façon d'y arriver.

* Une vie épanouie, c'est une vie dans le travail. Le travail n'est pas " un mal nécessaire " ; c'est au contraire l'une des façons pour nous d'utiliser nos aptitudes personnelles, notre expérience et nos dons innés, à la fois pour notre épanouissement personnel et pour le bien des autres.

Contrairement à ce que certaines personnes pensent, vivre pleinement ne consiste pas à éviter de travailler. Le travail, c'est une expression de notre identité et de notre destinée. " Celui qui se relâche dans son travail est frère de celui qui détruit " (Proverbes 18 ; 9)

* Une vie épanouie, c'est une vie remplie d'amour. Nous vivons dans un monde narcissique, centré sur l'individu et où chacun se pose constamment la question : " Qu'ai-je à y gagner ? ". Et pourtant, l'une des émotions les plus profondes et les plus irrésistibles, c'est l'amour ; un sentiment qui nécessite un revirement total de notre centre d'attention, passant de l'introversion vers l'extroversion. Il y a bien sûr l'amour romantique et sexuel, mais il y a aussi l'amour de sa famille, de ses amis, de son pays et même l'amour d'une noble cause. Lorsque l'amour s'exprime par des gestes dénués d'intérêt personnel, alors la vraie vie s'épanouit à la fois en profondeur et en ampleur. " Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis " (Jean 15 ; 13). " La bonté et la fidélité gardent le roi, et il soutient son trône par la bonté " (Proverbes 20 ; 28).

* Une vie épanouie, c'est une vie qui sait donner. Celui qui a une vision égoïste de la vie se concentre sans cesse sur ce qu'il pourra en obtenir ; mais Jésus disait, au contraire : " Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir ". Il s'agit effectivement d'une vérité plutôt anachronique que, lorsque nous donnons - que ce soit de nos biens matériels, de notre temps et de notre énergie, ou même une simple écoute attentive ou un mot gentil - eh bien nous recevons aussi quelque chose. Recevoir, c'est à sens unique, mais le fait de donner va nous amener à recevoir, et ceci représente une vraie relation à double sens. L'une des plus grandes joies, dans la vie, c'est de savoir que ce que nous donnons peut améliorer la vie d'autres personnes. " Celui qui méprise son prochain commet un péché, mais heureux celui qui a pitié des misérables " (Proverbes 14 ;21)

Est-ce que vous voulez vraiment vivre de façon épanouie ? Une bonne façon de démarrer dans cette voie, c'est de mettre en pratique les principes évoqués ci-dessus. Vivre avec un but. Vivre dans votre travail. Vivre avec amour. Vivre en donnant. Par Robert J.Tamasy

© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif


_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4280
Age : 85
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Les Ecritures nous enseignent que le Seigneur enrichit ceux qui donnent avec libéralité   Sam 8 Mai 2010 - 15:55

Vous comptiez sur beaucoup, et voici, vous avez eu peu; Vous l’avez rentré chez vous, mais j’ai soufflé dessus. Pourquoi? dit l’Eternel des armées. A cause de ma maison, qui est détruite, Tandis que vous vous empressez chacun pour sa maison. {Hag 1:9}

Les âmes grincheuses limitent leurs contributions aux ministères et aux actions missionnaires, et elles appellent cet argent épargné, une bonne économie; elles ne songent guère qu’elles s’appauvrissent elles-mêmes. Leur excuse est, qu’elles doivent se préoccuper de leurs familles et elles oublient que de négliger la maison de Dieu est un moyen sûr d’amener la ruine sur leur maison.

Notre Dieu a une méthode providentielle avec laquelle il peut faire réussir nos efforts loin de nos suppositions, ou bien Il peut renverser nos projets et nous mettre dans la confusion et le désarroi. De sa main, Il peut guider notre barque dans un chenal avantageux ou nous faire échouer dans la pauvreté et la faillite.

Les Ecritures nous enseignent que le Seigneur enrichit ceux qui donnent avec libéralité et Il laisse les gens avares découvrir que détenir, tend à la pauvreté. Dans un très large sens d’observation, j’ai remarqué que les chrétiens les plus généreux à ma connaissance ont toujours été les plus heureux, et presque invariablement les plus prospères. J’ai vu celui qui donne avec libéralité s’accroître en richesse bien au-delà de ses rêves; et j’ai souvent vu le mesquin, peu généreux, descendre à la pauvreté par le même moyen que celui par lequel il pensait s’élever.

Les hommes confient des sommes de plus en plus grandes aux bons gestionnaires et le Seigneur réagit fréquemment pareillement; il donne par brassées â ceux qui donnent par poignées. Lorsque les richesses ne sont pas nombreuses, le Seigneur change le peu en beaucoup par le contentement que le coeur sanctifié ressent.

L’Egoïste met sa maison en premier, mais l’homme pieux recherche premièrement le royaume et la justice de Dieu. En fin de compte, l’égoïsme est perte et la piété est source de grand gain. On a besoin de la foi, d’agir avec une main ouverte vers notre Dieu. Il le mérite de notre part et tout ce que nous pouvons faire n’est qu’une faible reconnaissance de notre merveilleuse dette envers sa bonté. Ch. Spurgeon




_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Donnez alors, et il vous sera donné une bonne mesure   

Revenir en haut Aller en bas
 
Donnez alors, et il vous sera donné une bonne mesure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le royaume de Dieu vous sera enlevé et sera donné à une nation qui en produira les fruits. — Mat. 21:43.
» Très bientôt, vous sera donnée la preuve de Mon amour pour vous.
» Le "666", qui est la Marque de la Bête, vous sera bientôt imposé par l'Antéchrist !
» Inscrivez-vous sur le nouveau forum AGL inter-fac !
» Alors du coup vous avez choisi quel manuel?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: SELON LA PAROLE DE DIEU :: Gouttes de Rosée (Méditations journalières - un thème par semaine)-
Sauter vers: