FORUM ROSE D'AUTOMNE

L'ART DE VIVRE ET DE VIEILLIR SELON DIEU !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Forum pour quatre sites que je vous invite à visiter : La vie chrétienne: Gouttes de rosée : http://www.rosee.org/rosee - L’art de vieillir: Rose d’automne : http://www.rosee.org/rosedautomne - Vie communautaire: La roseraie: http://www.rosee.org/roseraie - Famille, Ecologie: http://www.rosee.org/famillebiblique - Bienvenue à tous ! Le but de ce forum est d'être une petite oasis pour chacun de ceux qui le visite... et Je prie le Seigneur de nous permettre de nous encourager, nous édifier et de le voir glorifié dans le partage de sa Parole, que chaque visite sur ce forum soit pour chacun de nous une bénédiction de plus dans notre vie. N’hésitons pas non plus à partager nos sujets de prières afin que plusieurs puissent intercéder avec nous… L'expression des dons de chacun est bienvenue....

Partagez | 
 

 L’épiphanie - Fête des "rois" mages... Qui étaient-ils ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4182
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: L’épiphanie - Fête des "rois" mages... Qui étaient-ils ?   Ven 6 Jan 2017 - 8:14


Des mages

Des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem et dirent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître car nous avons vu son étoile en Orient et nous sommes venus pour l’adorer. » Matthieu 2.2

Que n’a-t-on pas dit au sujet des mages ? Si seulement l’on s’était contenté de ce que dit la Bible ! Les mages ne furent prétendus « rois » qu’à partir du 6ème siècle. Quant au nombre traditionnel de trois, il est également sujet à caution. Dans d’autres traditions, leur nombre s’élève jusqu’à douze !

Il convient d’évacuer tout ce qui est irréel et de s’en tenir aux récits bibliques. Ceux-ci présentent les faits authentiquement merveilleux avec la plus grande simplicité – ce qui a fait dire à Jean-Jacques Rousseau, parlant de la Bible : « Ce n’est pas ainsi qu’on invente ! »

Des bergers juifs sont venus adorer l’enfant Jésus qui venait de naître à Bethléhem.

Peu après, ce sont les mages, des savants non-juifs, qui viennent depuis l’Orient en Judée, à la recherche de l’enfant Jésus, dont ils ont su distinguer le signe de la naissance en suivant son étoile.

Lorsqu’ils arrivent, ils sont saisis d’une très grande joie, se prosternent et l’adorent.

Ne sont-ils pas venus pour cela ? Ils l’avaient dit au roi Hérode : « Nous sommes venus pour l’adorer. » Ils n’en restent pas là : ouvrant leurs trésors, ils lui offrent en don de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Et nous, qu’allons-nous apporter à Jésus ? Une adoration vraie, qui vient du cœur ! Lucien Clerc

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4182
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Qu'en est-il des mages ?   Jeu 5 Jan 2017 - 18:45


Qu'en est-il des mages ?

Question: Je voudrais savoir que représentent les trésors que Jésus a reçu à sa naissance ? Et pourquoi 3 mages et non 4 ? Merci de me répondre.

Réponse:
Je répondrai premièrement à la question du nombre des mages, secondement à la valeur des cadeaux reçus.
Je m’appuierai sur les déclarations de la Bible, mais également sur des propos radiophoniques émis par John Alexander, évangéliste et écrivain bien connu. *

La Bible déclare en Matthieu, chap. 1, versets 18 et suivants:
"Voici comment arriva la naissance de Jésus-Christ."
Aux versets 1 & 2 (et suivants) du second chapitre du même évangile, voici ce qu’il est écrit au sujet des mages: "Aux jours du roi Hérode, des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem et dirent: Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus nous prosterner devant lui."
Il n’est dans le texte, vous l’aurez remarqué, jamais question de leur nombre: étaient-ils trois, quatre ou davantage ?

De très nombreuses légendes sont nées au Moyen Age au sujet de soi-disant "rois mages" venus de la lointaine Chaldée, traditionnellement nommés Gaspard, Melchior et Balthazar. Le texte biblique est lui beaucoup plus sobre quant à leur statut (mage et non roi mage), leur provenance (d’Orient) et quant à leur nombre…

Concernant la suite des événements et la signification des cadeaux reçus,
choisissons de revenir au texte biblique: "Or l’étoile qu’ils avaient vue en Orient les précédait; arrivée au-dessus du lieu où était l’enfant, elle s’arrêta. A la vue de l’étoile, ils éprouvèrent une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, virent l’enfant avec Marie, sa mère, et tombèrent à ses pieds pour se prosterner devant lui; ils ouvrirent ensuite leurs trésors et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe." Ev. de Matthieu, chap. 2, versets 9 à 11.

Si la Bible ne dit rien du nombre de « ces visiteurs venus d’Orient », elle s’arrête toutefois sur la nature et le nombre des présents offerts: de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Pourquoi de tels cadeaux ?  Ont-ils une signification?

1) Il était d’usage dans l’Antiquité d’offrir de l’or au roi. 
Les mages venus d’Orient, n’étaient-ils pas venus à Jérusalem pour adorer le roi des Juifs, qui venait de naître ? Jésus était effectivement un enfant «né roi», destiné à devenir un jour, le roi des juifs, "car de toi (de Bethléem) sortira un dirigeant qui fera paître Israël, mon peuple", Mat. 2. 6. mais également le Roi des rois, dont le règne s’étendra sur tout l’Univers: "Ils feront la guerre à l’agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est (Jésus) le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois." Livre de l’Apocalypse 17. 14.  


2) L’encens était de coutume réservé aux prêtres, c’est-à-dire à ceux qui, appelés par Dieu pour effectuer ce service, intercédaient devant Lui en faveur du peuple. 
Jésus a lui aussi été consacré par Dieu comme souverain grand prêtre et cela à perpétuité, (contrairement à tous ceux qui l’ont précédé), selon qu’il est écrit:
"Tenons fermement la foi que nous proclamons, car nous avons un grand prêtre souverain qui est parvenu jusqu’en la présence même de Dieu: c’est Jésus, le Fils de Dieu." Lettre aux Hébreux; chap.  4, verset 14.  

3) La myrrhe était un calmant que l’on offrait au supplicié pour calmer leurs souffrances. Or, Jésus était appelé à grandir et devenir l’homme de douleur, puisqu’il  a porté le péché du monde sur la croix du Calvaire: "Méprisé et abandonné des hommes, homme de douleur et habitué à la souffrance, semblable à celui de qui on se détourne, il était méprisé, nous ne l’avons pas estimé…" Prophète Esaïe 53. 3.

"Ils (les soldats romains) conduisirent Jésus au lieu nommé Golgotha, ce qui signifie lieu du crâne. Ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de myrrhe, mais il ne le prit pas.
Ils le crucifièrent, et se partagèrent ses vêtements…" Ev. de Marc, chap. 15.

Voilà en substance, ce que l’on peut dire à propos de ce sujet. Bible-ouverte

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4182
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Qui étaient les Rois Mages ?    Mer 6 Jan 2016 - 17:34


Qui étaient les Rois Mages ?

"Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin." (Matthieu 2.12)

La tradition nous parle de Gaspar, Melchior et Balthazar comme étant les Mages d'Orient venus à Jérusalem pour adorer l'Enfant nouveau-né. L'un d'eux, Melchior, serait africain. La Bible ne nous en donne ni l'origine ni le nombre. Pourquoi donc traditionnellement trois ? Il y a certainement des raisons symboliques à cela. Le chiffre trois parle de perfection et d'accomplissement divins. Les mages ont aussi apporté trois présents différents, ce qui incite peut-être à croire que chacun avait le sien ?

La nature de leurs offrandes peut aussi revêtir une valeur symbolique :
• L'OR : Métal royal par excellence est offert pour affirmer la royauté du Messie.
• L'ENCENS : Matière odoriférante, que l'on offre à un Dieu, marquant ainsi la divinité du Christ.
• LA MYRRHE : Figure parmi les aromates utilisés pour l'embaumement d'un défunt. Annonce la mort rédemptrice du Sauveur.

Cependant, la venue de ces Mages païens reste voilée de mystère. L'idée de l'avènement d'un roi des Juifs promis était largement répandue en Orient à cette époque. Mais l'étoile qui les a conduits à Bethléhem reste une énigme. L'astronome Kepler, au 17ème siècle, émit l'hypothèse d'une conjonction d'astres en 7 et 6 av. J-C, voyant ainsi dans la fameuse étoile un phénomène naturel. Mais cela placerait la date de la naissance du Christ plus tôt que d'autres considérations ne le permettent. Le phénomène est donc plutôt considéré comme surnaturel, tout comme l'apparition de l'ange aux bergers.

Mais lorsque les Mages regagnèrent leur pays par un autre chemin , ils ne se doutaient pas qu'ils ouvraient une voie que des millions de femmes et d'hommes fouleraient au cours des siècles. Innombrables, en effet, sont ceux qui sont venus à Jésus, égarés sur le sentier fangeux du péché, et, comme les Mages, l'ayant reconnu comme leur Roi, leur Dieu et leur Sauveur, sont repartis par un autre chemin, celui du pardon, de la pureté et de la sainteté !

Mon ami, es-tu de ceux-là ?  Jean-Claude Guillaume

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4182
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Les mages que nous évoquons à la fête de l'Épiphanie représentent plus qu'eux-mêmes.   Ven 9 Jan 2015 - 16:16


Les mages

Les mages que nous évoquons à la fête de l'Épiphanie représentent plus qu'eux-mêmes. Ils sont des scientifiques et l'on sait que dans le domaine de l'astronomie, les Anciens avaient atteint des connaissances étonnantes. Les mages sont des êtres qui représentent en leur temps l'aristocratie du savoir. Ils ont des connaissances médicales et peut-être une science du comportement humain telle que nous la voyons à présent chez les psychologues.

Dans les Actes des apôtres, Bar-Jésus, appelé aussi Élymas est un mage qui fait de l'obstruction à la prédication de l'évangile. Paul et Barnabé ont une dramatique confrontation avec lui (Actes 13). Il s'agit donc d'un mage qui se sert de sa science à des fins mauvaises.

Il en est tout autrement des mages de l'évangile de Matthieu. Ce sont de bons mages. Ils sont des savants qui mettent leur science au service de la vérité. Ils veulent connaître le Messie. Ce sont des étrangers. Ils ne sont pas Juifs. Pourtant, la curiosité des hommes et femmes de haut savoir déborde les frontières et fait fi des préjugés nationalistes. Ils s'intéressent aux prophéties millénaires à propos du Messie, descendant de David.

    Les mages représentent tous ceux qui à travers les siècles ont fait des recherches scientifiques. Aujourd'hui, plus personne ne peut vivre sans la science. Elle s'est beaucoup diversifiée. On pense au domaine de la santé, à celui de la chimie et de la physique. On ne peut manquer, en nous souvenant de l'étoile des mages, de mentionner l'aéronautique et l'exploration des planètes.

    Pensons que les scientifiques de notre temps doivent contribuer aussi au développement spirituel de l'humanité. La recherche dans le laboratoire  ou bien celle de l'espace doit rapprocher du Créateur de toutes choses. En se mettant au service de l'humanité, les chercheurs se font les serviteurs de l'Homme qui a été fait un peu moindre qu'un Dieu selon les mots du psaume (Ps 8). Pierre Bougie/

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4182
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Donner fut pour les mages fut une réaction naturelle. Ils voulaient le couvrir de leur amour et de cadeaux   Sam 4 Jan 2014 - 18:24


Donner c’est adorer

"Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe." Matthieu 2.11

Lorsque les mages virent Jésus pour la première fois, ils furent profondément touchés. Ils tombèrent à genoux et voulurent l’adorer avec tout ce qu’ils possédaient.

Donner fut pour eux une réaction naturelle. Ils voulaient le couvrir de leur amour et de cadeaux. Ils lui firent ces présents parce qu’ils étaient reconnaissants et désiraient l’honorer.

Lorsque vous donnez à Dieu, il ne veut pas que vous le fassiez seulement parce que c’est le moment de l’offrande, ou par contrainte. En fait, la Bible dit qu’il faut donner "sans tristesse ni contrainte". Dieu veut que vous donniez pour exprimer la reconnaissance de votre cœur..

Il veut que vous donniez avec joie. La Bible dit même que "Dieu aime celui qui donne avec joie". Dieu veut que votre don provienne d’un cœur rempli d’honneur et de foi Pensez à la fidélité de Dieu aujourd’hui. Pensez à ce qu’il a fait pour vous – il vous a sauvé, racheté- et il pourvoit à tous vos besoins.

Lorsque vous méditez sur sa bonté, votre cœur se remplit de joie jusqu’à déborder et, tout comme pour les mages, donner devient alors pour vous aussi une réaction naturelle !

Une prière pour aujourd’hui
Père céleste, aujourd’hui je choisis de méditer sur ta bonté. Merci pour ton amour et pour le salut de mon âme. Merci d’avoir racheté ma vie en l’arrachant de la boue du péché. Aujourd’hui, je te donne tout ce que je suis. Au nom de Jésus. Amen. Joël Osteen

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4182
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Le ciel et la science   Lun 7 Jan 2013 - 8:49


Le ciel et la science

" Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup y ramène" (F.Bacon)

L’image semble sortir tout droit de l’imagination tant elle est belle. Cet espace rose est en fait bien le nôtre sauf que sur l'image du télescope Hubble, il est illuminé par la collision entre deux galaxies à près de 300 millions d’années lumière.

L‘image de la "rose" capturée par le télescope spatial Hubble est si parfaite que l’on est en droit de suspecter des retouches via le système numérique. Mais il n'en est rien. Hubble montre l'image d‘un "espace rose" dont toutes les touches de lumières extraordinaires résultent en fait d’une collision entre deux galaxies situées à plusieurs centaines de millions d’années-lumière de la Terre.

Trois filtres distincts sur le sommet de l'appareil de Hubble ont pu lui apporter un large éventail de longueurs d'onde couvrant l'ultraviolet, le bleu et le rouge du spectre. Le télescope spatial hyper développé a donc pu capter les champs gravitationnels massifs de ces deux galaxies au moment de leur collision baptisée Arp 123 et située dans la constellation d'Andromède.

La grande galaxie, UGC 1810, a un disque en forme de rose, marquant l'attraction gravitationnelle avec la galaxie compagnon située en dessous, connu sous le nom d’UGC 1813. Les motifs en spirale sur la grande galaxie correspondent à l'interaction avec une autre galaxie. Le bras extérieur prend la forme d’une bague, ce qui montre qu’une galaxie est passée à travers une autre.

Quant à la plus petite, elle montre des signes intenses de la formation d'une étoile en son noyau. D'après les observations, UGC 1810 aurait une masse équivalente à cinq fois celle de UGC 1813.

- Qui ne connaît pas cette histoire biblique des trois rois mages qui, pour aller voir l’enfant Jésus qui venait de naître, ont suivi une étoile très lumineuse? L’existence de cette étoile a-t-elle des preuves scientifiques?

On a d’abord pensé à une comète, une nova ou une étoile filante. Mais ça ne colle pas. Pour les peuples de l’Antiquité, une comète était signe de mauvaise nouvelle; il est donc peu probable que les mages aient suivi une telle étoile, d’autant qu’aucune comète n’a été enregistrée à cette époque. La nova, explosion d’une étoile, est tellement lumineuse que toute la population de l’époque l’aurait vue et en aurait parlé: Hérode n’aurait pas eu besoin de demander aux mages quand l’étoile était apparue.

Quant aux étoiles filantes, c’est bien connu, elles ont une durée de vie de seulement quelques secondes, au contraire de l’étoile biblique, qui a guidé des mages sur de nombreux kilomètres.

Reste la théorie de la conjonction de planètes, déjà évoquée par Kepler au 17e siècle. L’Américain Rick Larson, avocat et conférencier, explique qu’à l’époque de la naissance de Jésus, Jupiter et Vénus étaient alignées l’une derrière l’autre pour ne former qu’un seul point lumineux. Grâce à un planétarium informatique, qui permet d’observer le ciel depuis n’importe quel lieu et à n’importe quelle époque, on a la confirmation de cette hypothèse. Il suffit de se placer à Bethléem l’année de la naissance de Jésus-Christ pour observer cet alignement. http://www.bethlehemstar.net/

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Dim 5 Jan 2014 - 6:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Josy
Admin
avatar

Nombre de messages : 4182
Age : 86
Localisation : Annecy - France
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Le nom et le pays d'origine des mages   Mar 4 Jan 2011 - 17:16


 

Le nom et le pays d'origine des mages
 
Une personne m'a demandé d'où viennent les noms des rois mages: Melchior, Balthasar et le dernier dont j'ai oublié le nom. Quelle est l'origine de ces noms? (C. Miller) Comment savoir le pays d'origine des rois mages? La forme des présents qu'on leur met dans les mains dans nos crèches nous met-elle sur une piste? (R. Lasablonnière)

Durant le temps des Fêtes, nous avons reçues plusieurs questions sur les récits de l'enfance. La plupart étaient simples à répondre, mais ces deux questions sur les Mages demandaient une réponse un peu plus élaborée. Comme les questions sont très proches, j'ai décidé de les traiter ensemble.
Les mages et le texte évangélique

    L'Évangile selon Matthieu (2,1-12) est le seul à rapporter la venue des mages guidés par l'étoile:
(1) Jésus naquit à Bethléem, en Judée, pendant que Hérode était roi. Voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem. (2) Ils demandèrent: « Où est le roi des Juifs qui vient de naître? Nous avons vu son étoile apparaître à l'Est, et nous sommes venus lui rendre hommage. » [...] (7) Alors Hérode appela en secret les mages. Il leur fit préciser quand l'étoile était apparue. (8) Il les envoya vers Bethléem en leur disant: « Allez, cherchez bien l'enfant; quand vous l'aurez trouvé, avertissez-moi pour que j'aille moi aussi lui rendre hommage. » (9) Après avoir reçu ces instructions du roi, ils se mirent en route. Voici que l'étoile qu'ils avaient aperçue à l'Est allait devant eux. Mais elle s'arêta au-dessus de l'endroit où se trouvait l'enfant. (10) Ils furent remplis d'une grande joie quand ils virent l'étoile. (11) Ils entrèrent dans la maison et ils virent l'enfant avec sa mère, Marie. Ils se prosternèrent pour lui rendre hommage. Ils ouvrirent leurs coffrets et présentèrent à l'enfant les cadeaux: de l'or, de l'encens et de la myrrhe. (12) Puis, dans un rêve, Dieu avertit les mages de ne pas retourner chez Hérode. Ils prirent alors une autre route pour rentrer dans leur pays.

    N'avez-vous pas remarqué quelque chose? D'abord, dans l'évangile, on n'indique pas leur nombre. À cause des trois présents mentionnés, on a déduit qu'ils étaient trois. Mais cette conclusion ne s'impose pas. Ensuite, l'évangile ne dit pas qu'ils étaient rois. Il semble que, dans notre tradition populaire, nous nous soyons inspirés de textes de l'Ancien Testament (« les rois... enverront des présents », Ps 72,10; voir aussi Is 60,2). En fait, le mot « mages », tel que rapporté dans l'évangile, pointe davantage vers des astrologues ou des prêtres de cultes anciens (perses ou mèdes).

L'origine des mages
    Le texte évangélique ne donne qu'une indication vague de l'origine des mages. Elle parle « d'Orient », ce qui indique l'Est par rapport à la Terre Sainte. Ce pourrait être la Babylonie, la Perse, la Syrie ou autre. En fait, l'indication n'est pas plus précise et laisse place à plusieurs possibilités. Les dons offerts nous orientent vers l'Arabie et/ou la Syrie, sans exclure d'autres possibilités.

De toute évidence, l'évangéliste Matthieu ne s'intéresse pas directement aux mages, mais plutôt aux signes dont ils sont porteurs dans le récit. Les détails quant à leur nombre, à leur origine et à leur nom seront comblés plus tard par la tradition populaire.

La tradition populaire
    Notre imaginaire est beaucoup imprégné d'écrits tardifs. Ce n'est qu'au VIe siècle qu'un écrit araméen leur donne un nom (et fixe leur nombre à trois): Melkon (ou Melchior), Balthasar et Gaspard. Dans l'Église latine, ce n'est qu'au Moyen-Âge (IXe siècle) qu'il en sera question.

    Notons finalement que la tradition des crèches de Noël remonte à François d'Assise, au jour de Noël 1223. Depuis ce temps, s'est répandue la coutume de reproduire, souvent avec les talents artistiques locaux, la scène de la visite de mages. Peu d'entre elles ont d'abord un souci « historique », c'est-à-dire voulant reproduire avec exactitude la scène d'origine.

    En fait, la tendance est davantage suscité par le désir d'indiquer que le Christ nous atteint jusqu'à chez-nous, si bien que les Inuits réaliseront une crèche qui situe la scène dans l'Arctique, les Africains en Afrique, etc. Pour ceux qui sont de culture occidentale, la plupart de leurs crèches sont inspirées des grandes oeuvres d'art du Moyen-Âge, de la Renaissance ou autres. On ne peut donc pas se fier à leur représentation pour savoir ce qui a pu se passer après la naissance de Jésus. Guylain Prince, OFM - Bibliste, Montréal


Quelques références
• Texte complet et commentaires des évangiles de l'ACÉBAC à Mt 2.
• Jean Radermakers, art. « Mages » dans Dictionnaire encyclopédique de la Bible, Turnhout (Belgique), Brepols, 1987, p. 767.
• « Les rois mages », Le Monde de la Bible 85 (1993).

_________________
Josy

Vous êtes aussi invité à visiter :
Roseraie: http://www.rosee.org/roseraie
Gouttes de rosée: http://www.rosee.org/rosee
Famille Biblique: http://www.rosee.org/famillebiblique
Rose d'automne: http://www.rosee.org/rosedautomne


Dernière édition par Josy le Sam 4 Jan 2014 - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rosee.org/rosee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’épiphanie - Fête des "rois" mages... Qui étaient-ils ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’épiphanie - Fête des "rois" mages... Qui étaient-ils ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rois Mages
» Les Rois Mages et les trois voies spirituelles
» "Les Rois mages nous racontent leur "visite" à Bethléhem"
» Les Roi Mages
» Noël...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM ROSE D'AUTOMNE :: DIVERS :: Fêtes et évènements-
Sauter vers: